Maladies et ravageurs des blettes

Maladies et ravageurs des blettes

Apprenez à les repérer, les prévenir et les traiter naturellement

Sommaire

Rédigé le 8 Février 2022  par Pascale 5 min.

Qu’on les appelle blettes, bettes ou poirées, ces légumes-feuilles sont appréciés tout autant au jardin qu’en cuisine d’abord pour leurs côtes délicieuses et croquantes, mais aussi pour leurs feuilles, proches de celles des épinards. On peut même varier les plaisirs en choisissant des variétés aux cardes colorées de blanc, mais aussi de rouge ou de jaune. Aisées à cultiver, dotées d’une croissance rapide, les blettes (Beta vulgaris var. cicla) ne craignent finalement que la sécheresse. Arrosages de rigueur ! Plutôt vigoureuses, les blettes sont malgré tout soumises à quelques maladies cryptogamiques, souvent dues aux conditions météorologiques et attaques de ravageurs. Découvrez avec nous comment détecter les maladies et parasites des blettes, et surtout comment les prévenir et les traiter naturellement.

Difficulté

Le mildiou, la maladie due à une humidité importante

Le mildiou peut toucher la blette comme de nombreux autres légumes, surtout avec des conditions favorables, à savoir une humidité constante et des températures supérieures à 15 °C. Il se déclare en général entre la fin du printemps et le début de l’été. Il est dû à différents champignons qui hivernent sous forme de mycélium.

Les symptômes

Les feuilles de blette se couvrent de taches blanches à jaunâtres sur la face supérieure. Sur la face inférieure apparaît un feutrage gris et poudreux. Les taches s’étendent partout et les feuilles sèchent. La croissance est interrompue, car la maladie gagne les pétioles et les tiges.

Prévention

  •  Planter vos plants de blettes en les espaçant d’au moins 30 à 40 cm afin que l’air circule
  • Arroser les blettes au pied en évitant de mouiller le feuillage et pailler le sol pour éviter les projections d’eau
  • Pratiquer une stricte rotation des cultures d’au moins 3 ans
  • Maintenir le sol meuble en binant régulièrement
  • Faire un traitement à base de décoction de prêle, à renouveler toutes les deux semaines.
  • En cas de risque d’attaque importante, faire une pulvérisation de bouillie bordelaise. Par temps humide, prévoir 2 à 3 pulvérisations à 10 jours d’intervalle.

Lutte

  • Supprimer et brûler les feuilles atteintes dès l’apparition des premiers signes de maladie

La cercosporiose provoquée par Cerscospora beticola

La cercosporiose est une maladie cryptogamique due au Cercospora beticola qui se développe lorsque les températures sont assez élevées (au moins supérieures à 25 °C) et l’humidité bien présente. La cercosporiose apparaît donc souvent en début d’été.

Symptômes

cercospora beticola

Cercospora beticola sur une feuille de betterave (Howard F. Schwartz, Université d’État du Colorado)

Des taches rondes délimitées par une bordure légèrement rougeâtre apparaissent sur les feuilles. Ces taches se creusent puis s’étalent pour se rejoindre. Les feuilles jaunissent et sèchent. Les blettes ne produiront guère, car les racines sont atteintes.

Prévention

  • Appliquer une stricte rotation des cultures d’au moins 4 ans
  • Aérer les plants de blettes en les séparant d’au moins 30 à 40 cm lors de la plantation
  • Ne pas mouiller le feuillage lors des arrosages. Il est préférable d’arroser au pied

Lutte

  • Réduire les arrosages dès les premiers signes d’apparition de la maladie
  • Supprimer et brûler les feuilles atteintes afin de détruire les spores du champignon
  • Faire un traitement à base de bouillie bordelaise, à renouveler une fois.

La rouille, la maladie des périodes douces et humides

Encore une maladie qui trouve un terrain favorable dans les périodes humides et douces. Ces conditions climatiques facilitent le développement et la dispersion des spores de ce champignon.

Symptômes

De petites pustules jaunâtres à orangées naissent sur la face inférieure des feuilles, parfois les pétioles et les tiges. Elles se colorent ensuite en brun puis en noir. Des bosses jaunes se voient sur la face supérieure des feuilles.

Prévention et lutte

  • Ne pas planter trop serré et espacer les plants d’au moins 30 cm
  • Arroser au pied des plants de blettes et couvrir le sol d’un paillage
  • Faire des pulvérisations répétées de décoction de prêle, en hiver et au printemps sur les planches attaquées. Les pulvérisations peuvent être renouvelées sur les jeunes plants.
  • Dès les premiers signes d’apparition de la rouille, détruire les plants atteints par le feu.

La jaunisse au cœur de la blette

La jaunisse est une maladie assez spécifique aux blettes et aux betteraves qui est due aux piqûres de pucerons. La jaunisse de la blette se manifeste en général en fin de printemps et en début d’été.

Symptômes

La jaunisse de la blette frappe au cœur de la plante, vers le limbe. Les feuilles se colorent d’un jaune citron assez caractéristique et se déforment. Ensuite, les feuilles s’épaississent et deviennent cassantes. Des taches rouge-brun apparaissent sur le reste des feuilles.

Prévention et lutte

Lutter contre la jaunisse des blettes consiste à combattre les pucerons qui sont vecteurs de la maladie.

Le puceron noir, vecteur de maladies

C’est surtout les pucerons noirs qui s’attaquent aux blettes, et en particulier aux feuilles dont ils font un festin. Si les pucerons ne sont pas une menace en soi, c’est essentiellement leurs piqûres qui sont problématiques. Ce sont en effet des portes ouvertes aux maladies telles la fumagine ou la jaunisse des blettes.

Pour éviter aux pucerons de s’installer, il faut éviter les engrais trop azotés. Lorsque les premiers pucerons arrivent, et, si et seulement si, le temps est sec, vous pouvez passer un coup de jet d’eau rapide sur les feuilles. Faites cet « arrosage » le matin pour que les feuilles puissent sécher correctement.

Si les pucerons sont installés, faites une pulvérisation de 5 cuillères de savon noir dilué dans un litre d’eau tiède.

Favoriser la biodiversité dans un jardin permet à long terme de voir (ré)apparaître des prédateurs naturels des pucerons comme les coccinelles.

L'altise, le coléoptère sauteur

L’altise est un petit coléoptère de couleur vert-bleu ou noir. Ils hivernent dans le sol et apparaissent au printemps, lorsque les températures atteignent 20 °C. Ils sautent facilement de plants en plants et se mettent à pondre en mai.

Symptômes

Les adultes et les larves des altises mangent les feuilles et y font des trous. Si l’attaque est sévère, les blettes dépérissent.

altise

Les altises font de petits trous dans les légumes qu’elles attaquent (© FarceRéjeanne)

Prévention et lutte

Comme l’altise aime la chaleur, on peut arroser les feuilles le matin, tout en faisant attention aux risques d’apparition de maladies cryptogamiques. Le mieux réside dans la pose d’un paillage épais qui gardera l’humidité. Le semis et la plantation précoces des plants de blettes permettent aussi de limiter les risques.

Si vous apercevez les premières altises, pulvérisez immédiatement une infusion de tanaisie ou d’absinthe. Renouvelez l’opération une semaine après.

La mouche de la poirée ou pégomyie

Cette petite mouche s’attaque essentiellement aux betteraves, aux épinards et aux blettes. Pegomyia betae pond ses œufs sur la face inférieure des feuilles. Les larves pénètrent ensuite à l’intérieur des feuilles qui dessèchent par plaques et semblent brûlées. En y regardant de plus près, on peut apercevoir les larves sous l’épiderme des feuilles.

pegomyia beta

Mouche adulte et larve de Pegomyia betae

Le seul moyen de prévenir une attaque passe par la pose d’un voile anti-insectes qui évite aux mouches de pondre. Une fois que les larves sont à l’intérieur des feuilles, l’arrachage et le brûlage restent la seule façon de les éradiquer.

La punaise brune, dévoreuse de feuilles de blettes

Ces punaises (Coreus marginatus), de couleur brune, adorent la rhubarbe mais peuvent aussi s’attaquer aux tiges et aux feuilles de blettes. Les tiges semblent piquées et les feuilles se racornissent.

Pour les éliminer, le ramassage à la main est efficace, mais fastidieux. D’autant que les punaises se reproduisent vite ! Des pulvérisations de décoctions d’ail peuvent aussi être testées, mais sans certitude.

Les limaces et les escargots, nuisibles pour les jeunes plants de blettes

Finalement, les ravageurs les plus à craindre sont les limaces et les escargots qui se délectent du jeune feuillage des plantules sortant de terre ou fraîchement repiqués. Bien qu’ils œuvrent la nuit, ils sont faciles à repérer grâce au feuillage rongé sur les bords.

Ingrid vous offre 7 façons de lutter efficacement et naturellement contre ces voraces ravageurs

Commentaires

blettes maladies ravageurs
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.