Laurier rose : 10 erreurs à ne pas faire pour une belle floraison

Laurier rose : 10 erreurs à ne pas faire pour une belle floraison

Pour avoir toujours de beaux lauriers roses !

Sommaire

Mis à jour le 27 Mai 2024  par Virginie T. 5 min.

Le Laurier-rose, Nerium oleander est un bel arbuste persistant emblématique de la méditerranée, très apprécié pour sa très longue et généreuse floraison estivale dans les tons de rose, de blanc, de jaune ou de rouge. Il forme naturellement un arbuste au port touffu et buissonnant pouvant atteindre 1 à 4 m de haut selon les variétés. C’est un arbuste peu exigeant et facile à entretenir pour peu qu’on évite certains faux pas et quelques erreurs qui pourraient lui être fatales !

Voyons ensemble les 10 erreurs à ne pas commettre pour garder son laurier rose en pleine santé !

→ Découvrez notre fiche complète sur le Laurier rose

Difficulté

Le planter à l’ombre

Si les feuilles de votre laurier flétrissent et qu’il ne fleurit pas, c’est certainement que votre Laurier rose manque de soleil ! Natif du bassin méditerranéen, cet arbuste exige de la chaleur et un bon ensoleillement pour bien fleurir, surtout dans les régions situées au Nord de la Loire. Il acceptera la mi-ombre en climat chaud, mais il se montrera beaucoup moins florifère et prendra une allure plus dégingandée, moins touffue. En pot comme en pleine terre, installez-le en situation très ensoleillée et abritée.

laurier rose comment bien le cultiver, laurier rose erreurs, laurier rose plantation

La floraison du laurier rose nécessite beaucoup d’ensoleillement

Le planter à l’automne

Si dans les régions clémentes, une plantation est possible en début d’automne où le climat est chaud et sec durant l’été, dans les régions froides, il est fortement recommandé de planter le laurier rose au printemps, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Vous lui donnerez ainsi de meilleures chances de reprise.

Ne pas le protéger du froid

Le laurier rose est une plante frileuse. Cet arbre typique de la Côte d’Azur supporte rarement des gelées au-delà de -8°/-10 °C, dans le meilleur des cas, et seulement une fois qu’il est bien installé. Les sujets âgés sont généralement capables de repartir de la souche après des gelées de l’ordre de -12 °C. Son talon d’Achille est donc sa faible rusticité, en particulier durant ses jeunes années où il se montre particulièrement sensible au froid. Sa culture en pleine terre est à réserver aux régions qui ne connaissent pas des hivers trop rigoureux, où les températures ne descendent pas en dessous de -5 °C. Ailleurs, il se cultive facilement dans un grand pot à remiser dans une serre, une véranda ou un jardin d’hiver hors gel (à 5-10 °C), dès le mois de novembre et jusqu’en mai (vous réduirez les arrosages et supprimerez tout apport d’engrais).

Au jardin, il appréciera un bon paillis de feuilles mortes (30 ou 40 cm environ) ou de paillettes de lin, notamment les deux premiers hivers en régions en limite de rusticité. Si une période de froid s’annonce, je vous conseille de l’envelopper d’une ou deux épaisseurs d’un voile d’hivernage pour l’aider à bien passer l’hiver. Ces précautions sont impératives surtout durant les premières années suivant la plantation, avec le temps, le laurier rose devient plus résistant !

conseils laurier rose, laurier rose comment bien le cultiver, laurier rose erreurs, laurier rose plantation

L’hiver les premières années, n’oubliez pas de protéger votre laurier rose

→ à lire sur le sujet : Comment hiverner un laurier rose en pot ou en pleine terre

Négliger le drainage

Le laurier rose doit être planté dans un sol bien drainant. Il apprécie les sols bien drainés, profonds et riches en humus. À la plantation, placez une couche drainante de 10 cm (gravier, billes d’argiles, sable…) si votre sol est argileux et apportez du fumier ou du compost décomposé. En pot, employez un terreau pour plantes d’intérieur qui draine bien. Ces bonnes conditions culturales vont éviter l’apparition des maladies cryptogamiques.

Ne pas l’arroser régulièrement

S’il montre une bonne résistance à la sécheresse estivale, et s’accommode des situations arides, le Laurier rose ne prendra sa pleine mesure et ne fleurira en abondance que dans un sol suffisamment frais en profondeur. Il a besoin que le sol reste relativement frais durant sa période de croissance et de floraison. Surveillez les arrosages en été les deux premières années, en particulier lors des périodes chaudes et sèches afin de favoriser un enracinement en profondeur. Je vous conseille de l’arroser une à deux fois par semaine au printemps et en été, en laissant sécher la terre entre deux arrosages. Pour le laurier en pot, les arrosages devront être plus suivis pour soutenir la floraison, laissez bien sécher le substrat entre deux apports d’eau.

conseils laurier rose, laurier rose comment bien le cultiver, laurier rose erreurs, laurier rose plantation

L’arrosage doit être bien maitrisé, notamment sur un laurier rose planté en pot

Trop l’arroser

Même si le laurier rose a besoin d’arrosages réguliers en l’été pour fleurir abondamment, il redoute par-dessus tout l’humidité. Si le feuillage jaunit, c’est sans doute dû à des arrosages intempestifs. Un excès d’eau peut provoquer certaines maladies, comme le botrytis ou pourriture grise qui se développent essentiellement en cas d’humidité trop importante. Arrosez-le régulièrement sans pour autant inonder les racines. En revanche, en hiver, espacez les arrosages. L’humidité risquerait en effet de faire pourrir les racines. De la même manière, le laurier rose craint également l’arrosage par aspersion sur le feuillage susceptible d’engendrer certaines maladies cryptogamiques. Veillez à arroser toujours au pied de la plante, sans mouiller le feuillage.

conseils laurier rose, laurier rose comment bien le cultiver, laurier rose erreurs, laurier rose plantation

Le feuillage du laurier rose donne une indication sur son besoin en eau. Ici un feuillage sain. S’il vire jaune, attention aux trop-pleins d’arrosage !

Ne pas le nourrir

Le laurier rose a besoin d’un sol riche. En pleine terre, il appréciera un apport de compost au printemps, cela permettra également de renforcer ses défenses. En pot ou en bac, les nutriments sont limités et la plante épuise plus rapidement son substrat : pour une belle floraison, apportez de l’engrais pour plantes à fleurs environ tous les 15 jours dilué dans l’eau d’arrosage.

conseils laurier rose, laurier rose comment bien le cultiver, laurier rose erreurs, laurier rose plantation

En pleine terre, enrichissez votre terre avec du compost

Le tailler sévèrement

S’il est possible de tailler sévèrement un Laurier-rose dégingandé ou qui a gelé pour tenter de le faire repartir, en dehors de ces cas extrêmes Il vaut mieux épargner à cet arbuste les tailles drastiques. Le laurier rose fleurissant sur le bois de l’année, vous éviterez de le tailler sévèrement sous peine d’être privé de fleurs pour toute la saison ! Votre laurier rose doit avoir au moins 5 ans pour commencer à être taillé. La taille doit s’opérer tous les 4 à 5 ans pour les sujets en pleine terre, tous les 2 ans pour ceux en bac. En début de printemps, à l’aide d’un sécateur propre, rabattez d’un tiers toutes les branches, en supprimant aussi les tiges mortes, abîmées ou mal placées. Par précaution, portez des gants lors de la taille, la sève du laurier rose est hautement toxique, essentiellement par ingestion. Elle est cependant susceptible également d’entrainer des brûlures chimiques en cas de contact cutané.

→ En savoir plus dans notre tuto : Comment tailler un Laurier rose ?

Ne pas le tailler s’il a gelé

Certaines branches de votre laurier rose sont devenues noires ? Le feuillage fait grise mine lui aussi ? Malgré vos précautions, il se peut que votre laurier rose ait été exposé à une période de gel. Cela n’est pas forcément irréversible ! Cependant, il vous faut impérativement agir et supprimer ce bois mort ! Dès le printemps, vers le mois de mars ou avril, saisissez votre plus beau sécateur bien désinfecté et supprimez toutes les parties noires et les feuilles abimées par le gel. Attendez toujours la reprise de la végétation pour tailler les parties gelées. Si les dommages sont importants, toujours au printemps, n’hésitez pas à recéper le pied, sa capacité à se régénérer depuis la souche est importante, et vous offrirez à votre laurier rose une chance de repartir.

→ Olivier vous dit tout dans : Ma plante a gelé. Pourquoi ? Que faire ?

conseils laurier rose, laurier rose comment bien le cultiver, laurier rose erreurs, laurier rose plantation

Une taille sévère sur les branches gelées a été effectuée au printemps sur ce laurier rose en pot

Ignorer ses maladies

Les lauriers roses sont régulièrement la proie de maladies, parasites et autres ravageurs. Surveillez donc bien le feuillage et la ramure. Vous pourrez ainsi prévenir l’apparition des cochenilles, les attaques de pucerons, les tâches foliaires, ou encore l’araignée jaune (les tétranyques tisserands). Vous serez également vigilants à la gale bactérienne qui provoque des chancres déformants noirâtres sur les jeunes tiges.

→ En savoir plus avec notre fiche conseil : Maladies et parasites du Laurier rose

Commentaires

  • Dubos, le 13 Juillet 2023

    Moi même j ai des superbes lauriers rose blanc et rouge et je reste dans le nord à Beauvais dans le 60 une beauté cela fait 10ans que je fleuris ma maison de c’est superbe arbuste
    Au mois de décembre je l’es couvre et mars il sont toujours d actualité

favoriser floraison laurier-rose nerium