Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
gendarmes insectes jardin
conseil

Les gendarmes, des insectes rouges et noirs utiles au jardin

Conseils pour préserver ces auxiliaires du jardinier

Les gendarmes, encore appelés soldats ou suisses, sont des insectes que l’on observe de manière courante dans les jardins. Plutôt élégants avec leur carapace décorée de motifs rouges et noirs qui font penser à un masque africain, ils vivent en groupe et sont inoffensifs. Découvrez leur mode de vie et leur intérêt dans un jardin.

Le gendarme ou Pyrrhocoris apterus, un insecte commun et élégant

Le gendarme ou Pyrrhocoris apterus est un petit insecte rouge et noir, de forme allongée qui mesure environ 1 cm de longueur. Il fait l’objet de nombreux surnoms, comme soldat, suisse, punaise rouge ou cherche-midi. S’il appartient à la catégorie des punaises, il ne partage pas avec elles leur odeur désagréable et est parfaitement inoffensif aussi bien pour l’homme que pour le jardin. C’est un insecte à la carapace plate sur le dessus et rouge orangé, très décorative puisqu’elle est parée de petits dessins triangulaires et ronds de couleur noire, ce qui peut évoquer un masque africain. Ces motifs colorés lui serviraient à impressionner et éloigner ses prédateurs. Le gendarme a 6 pattes et se déplace uniquement en marchant, bien qu’il dispose d’ailes.

insectes rouges et noirs, gendarmes, soldats, suisses

Pyrrhocoris apterus

Où vivent les gendarmes ?

Les gendarmes apprécient la chaleur et aiment se chauffer au soleil sur des pierres ou de la terre. Ils vivent en général dans les troncs ou au pied des arbres. Ils sont grégaires et se déplacent souvent en groupe. On les aperçoit entre le printemps et la fin de l’automne. Ils s’accouplent au printemps, puis les femelles pondent une cinquantaine d’oeufs sous des pierres, des feuilles, une écorce d’arbre ou bien dans la terre. Après deux semaines, les œufs éclosent et naissent des petites larves orangées.

insectes rouges et noirs, accouplement gendarmes, soldats, suisses

Lors qu’ils s’accouplent les Pyrrhocoris apterus sont en opposition. A droite, groupe de gendarmes sur un tronc d’arbre

Que mangent les gendarmes ?

Les gendarmes sont des insectes de type piqueur-suceur et possèdent une cavité buccale munie d’un rostre. A l’aide de leur rostre, ils absorbent les sucs contenus dans les tiges, les feuilles et les graines des plantes. Ils aiment particulièrement les mauves, les hibiscus, les roses trémières et le tilleul, au pied duquel ils se regroupent souvent. Mais il peut leur arriver, de temps en temps, de manger aussi des insectes, comme les pucerons ou les cochenilles, ainsi que des œufs et des larves.

Ne les confondez pas avec d’autres insectes, comme les punaises arlequin, qui sont rayées de rouge et de noir, ou les punaises de la jusquiame, dont la carapace arbore les mêmes dessins mais qui dégagent une odeur désagréable, ni avec les cryocères du lys, qui ont une carapace unie rouge et font des dégâts sur ces fleurs.

insectes rouges et noirs

De gauche à droite : punaise arlequin, punaise de la jusquiame (sa tête est rouge contrairement au gendarme qui a la tête noire) et cryocère du lys

Quelle est l'utilité des gendarmes dans un jardin ?

Les gendarmes, mangeant parfois des pucerons et cochenilles, sont considérés comme des auxiliaires utiles au jardin, puisqu’ils aident le jardinier à se débarrasser d’insectes nuisibles pour les jeunes plantes et fleurs.
Ils contribuent également à la décomposition des végétaux dans un jardin, ce qui participe à un équilibre naturel essentiel.

Comment accueillir les gendarmes au jardin ?

Pour un jardin accueillant, vous pouvez mettre à leur disposition quelques plantes qu’ils aiment particulièrement. Vous avez le choix entre des mauves, des roses trémières, des hibiscus, voire un tilleul, dont ils adorent les fruits.

Comme ils sont frileux et que le froid est leur ennemi, faites un tas de feuilles mortes dans un coin ou au pied d’un arbre. Ils pourront ainsi s’y réfugier en hiver.

Enfin, bannissez tout insecticide et pesticide afin de ne pas les exterminer. En effet, d’autres moyens naturels de réguler les populations existent en cas de besoin. Pour préserver la biodiversité d’un jardin, privilégiez par exemple l’accueil du plus grand nombre d’espèces, ce qui permettra de créer un équilibre naturel entre les animaux.

gendarmes nourriture, insectes rouges et noires

Fleur de mauve, de rose trémière et d’hibiscus

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire