Cultiver le crosne au potager

Cultiver le crosne au potager

Plantation et culture du crosne, un légume-racine à la saveur d'artichaut, de salsifis et de topinambour

Sommaire

Mis à jour le 24 Avril 2023  par Pascale 5 min.

Peut-être avez-vous déjà vu, sur les étals d’un marchand primeur curieux ou dans l’assiette d’un grand chef, ce petit légume-racine aux tubercules tout tarabiscotés d’un blanc crème ? Même si le crosne (Stachys tuberosa), longtemps classé parmi les légumes anciens oubliés, fait depuis quelques années son grand retour, il reste encore rare… et cher ! Peut-être parce qu’il se conserve très peu de temps et doit être consommé rapidement. Donc si vous aimez les petits rhizomes tubéreux de quelques centimètres du crosne du Japon, le meilleur moyen d’en déguster est de les cultiver au jardin potager. Une culture relativement simple, un peu à l’image de celle de la pomme de terre. Sauf qu’il faudra attendre 7 à 8 mois avant de récolter le crosne au cœur de l’hiver. Une attente qui est récompensée par la saveur inimitable des crosnes qui ne contiennent en outre aucun lipide et sont plutôt énergétiques.

Découvrez comment planter, cultiver et récolter le crosne du Japon.

→ Tout savoir sur le crosne dans notre dossier complet : le crosne, semer, cultiver et récolter

Difficulté

Pourquoi planter le crosne dans son potager ?

Pourquoi cultiver le crosne du Japon (Stachys tuberosa) dans son jardin potager ? Effectivement, la question mérite d’être posée lorsqu’on regarde ce légume-racine aux tubercules de quelques centimètres à l’étrange allure de larve… D’un blanc crémeux, ces crosnes, consommés depuis des siècles en Chine et au Japon, ont été longtemps cultivés par nos maraîchers jusque dans les années 1960. Et puis, ils sont tombés dans l’oubli, au point d’être classés parmi les légumes anciens oubliés (qui reviennent tout de même à la mode). Il faut dire que le crosne doit être consommé dans les 48 heures qui suivent sa récolte, ce qui complique grandement le transport et la manutention. Sur les étals des primeurs, le crosne est donc un légume relativement cher, au-delà de 15 euros le kg.

Là est certainement le premier argument en faveur de la culture du crosne dans son potager. En effet, on peut se procurer des crosnes en godets ou des tubercules de crosnes à un prix relativement abordable. 

Autre argument pour cultiver des crosnes : mettre un légume-racine assez peu consommé sur les tables de fêtes de fin d’année. En effet, la récolte des crosnes a lieu en novembre et décembre, ce qui permet de faire (re)découvrir ces rhizomes tubéreux pour le repas de Noël, en accompagnement d’une volaille, simplement revenus à la poêle avec une persillade.

L’argument de la saveur n’est pas à négliger puisque les crosnes proposent un goût très délicat d’artichaut, de salsifis et de topinambour mêlé, rehaussé d’une pointe de noisette grillée. Cette saveur fine séduit d’ailleurs de nombreux grands chefs étoilés. C’est en outre un légume très diététique et énergétique.crosne culture

Enfin, si vous aimez les crosnes, en les cultivant au jardin, vous pourrez en déguster quand vous voulez. En effet, les crosnes, rustiques, se récoltent au fur et à mesure des besoins durant tout l’hiver. Une récolte à la demande qui permet de pallier la courte durée de conservation de ces petits tubercules.

La plantation du crosne : où, quand et comment ?

Le crosne de Chine est une plante herbacée, vivace par ses tubercules mais cultivée comme une annuelle chez nous, qui forme une touffe de feuillage de 30 à 40 cm de haut, assez semblable à celui de la menthe (crosne et menthe appartiennent d’ailleurs à la même famille des Lamiacées). Sur ses racines se développent des rhizomes tubéreux en forme de chapelet. Ils se cultivent à la manière des pommes de terre.

Où planter ?

Les crosnes poussent dans tous les types de sol, mais un sol léger et sableux est préférable… au moins pour la récolte. En effet, dans un sol lourd, les tubercules de quelques centimètres peuvent être difficiles à extraire. Le sol doit donc s’émietter assez facilement. Pour autant, il devra rester frais.

Quant à la situation, elle doit être plutôt ensoleillée, mais le crosne peut s’adapter à la mi-ombre.

Bien respecter une rotation des cultures de 3 ans pour éviter la transmission des maladies auxquelles le crosne est peu sensible.

Quand planter ?

La plantation des tubercules se fait au plus tard en avril, mais peut se faire en février ou mars dans les régions aux hivers doux. Il faut de 7 à 8 mois pour que les tubercules arrivent à maturité. crosne culture

Comment planter ?

Avant de mettre les tubercules en terre, il faut bien travailler le sol au croc ou à la grelinette afin de l’ameublir et de l’aérer. De même, il est impératif de bien supprimer les mauvaises herbes et les cailloux que les crosnes redoutent. Il est également possible d’ajouter une fumure riche en potasse, comme les algues ou les cendres de bois.

  • Faire des sillons espacés de 35 à 40 cm les uns des autres
  • Tous les 15 à 20 cm, creuser des trous profonds de 10 à 15 cm avec un plantoir à bulbes ou un transplantoir
  • Mettre 2 ou 3 tubercules de crosnes dans chaque trou
  • Recouvrir les trous de terre sans tasser
  • Arroser.

Il est également possible de semer les crosnes en godets sous abri à partir de février et de les repiquer en avril.

Quel entretien pour le crosne du Japon au potager ?

Sans être réellement difficiles à cultiver, les crosnes nécessitent tout de même un minimum d’entretien, entre autres à cause du temps relativement long qu’ils passent en terre :

  • Arroser pour que le sol reste frais, surtout en été par forte chaleur ou sécheresse
  • Biner en mai-juin pour supprimer les mauvaises herbes qui poussent
  • Appliquer un paillage pour contrer les mauvaises herbes, néfastes pour le développement des crosnes, et maintenir une certaine fraîcheur
  • Aérer le sol en septembre en buttant les touffes de crosnes comme on le fait pour les pommes de terre. Veillez à ne pas abîmer les tubercules qui peuvent affleurer à la surface du sol
  • Appliquer un autre paillage d’une bonne vingtaine de centimètres en début d’automne pour protéger les crosnes du gel et éviter à la terre de geler pour faciliter la récolte.

La récolte et la conservation des crosnes

À partir du mois de novembre, quand le feuillage commence à faner, les crosnes peuvent être récoltés. La récolte se poursuivra jusqu’en février. Souvent la touffe disparaît, c’est pourquoi le paillage est essentiel. Sinon, n’oubliez pas de matérialiser vos rangs avec des piquets ou des sacs de jute posés au sol qui auront le mérite de protéger les tubercules du froid. La récolte se fait avec une fourche à bêcher qui permet de soulever la terre.

Si vous oubliez des tubercules dans le sol, ils risquent de pousser l’année suivante. De même, n’hésitez pas à en conserver quelques-uns que vous garderez dans une pièce aérée et sombre, et hors gel, dans une caisse remplie de sable humide. Ces tubercules pourront être replantés à partir de février.

Quant à la conservation, elle est de l’ordre de 48 heures maximum. Au-delà de ce laps de temps, les crosnes se déshydratent, ramollissent et perdent leur saveur. Pour les conserver plus longtemps, il suffit de les congeler.

Commentaires

culture des crosnes