Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
tailler bougainvillier
conseil

Comment tailler et palisser un bougainvillier ?

Nos conseils pour le guider sur différents supports

Les bougainvilliers ravissent les jardiniers par leurs couleurs vives et lumineuses, leur abondante floraison se propageant du mois de mai au mois de septembre. Frileux et aimant le plein soleil, leur culture en pleine terre est réservée aux jardiniers privilégiés bénéficiant d’un climat doux. Ailleurs, il est cultivé en pot de façon à pouvoir être abrité des gelées. Cette belle grimpante florifère très ornementale demande quelques soins spécifiques, et notamment la taille et le palissage sur un support. Si d’aventure la technicité de ces soins vous déconcerte, pas de panique ! Nous vous expliquons comment procéder pour la taille et le palissage de votre bougainvillier. 

taille bougainvillea

Pourquoi tailler et palisser mon bougainvillier ?

Les bougainvilliers sont des arbustes sarmenteux, c’est à dire qu’ils forment de longues tiges ligneuses, permettant à la plante de s’étaler en grimpant. Avant tout la taille du bougainvillier a pour fonction de le former et de le guider comme vous le souhaitez, d’équilibrer la ramure, puis de lui conserver sa forme générale.

Dans l’absolu, la taille des bougainvillées n’est donc pas vraiment indispensable à la plante, même non taillée, elle aura une floraison abondante. Cette taille permettra en fait de limiter sa croissance en largeur et en hauteur, de la structurer, de la densifier et de favoriser la floraison.

Le bougainvillier étant ligneux, ses jeunes tiges souples vont durcir et former du bois. A la base un ou plusieurs troncs vont donc se former et les tiges principales prendront un diamètre de plus en plus important, formant de véritables branches. En complément de la taille, le palissage sur un support ou le tuteurage ont pour fonction de maintenir le bougainvillier, de lui donner la forme voulue et de guider les rameaux le temps qu’ils deviennent durs. On peut les attacher au support mais les épines crochues viennent aider la plante à s’accrocher, les branches s’entremêlant ensemble.

Le petit mot de Sophie : Le bougainvillier ne fait ni vrilles ni crampons pour s’accrocher seul au support, comme d’autres grimpantes peuvent le faire. Attention, ce magnifique arbuste est épineux : pour éviter les blessures, portez des gants solides lorsque vous le taillez et le palissez !

Taille du bougainvillier

La taille et le palissage ont pour but de guider le bougainvillier à la forme voulue

Le palissage et le tuteurage

Le support doit être mis en place à la plantation. Il est subordonné à l’emplacement de votre bougainvillier et à la façon dont vous voudrez le conduire :

  • un support vertical type treillage ou fils métalliques pour le palisser à la verticale contre un mur
  • un arceau arrondi pour le guider au-dessus d’un portillon, d’un portail ou d’un chemin
  • une pergola, une tonnelle ou un car-port pour ombrager et fleurir une terrasse ou un stationnement
  • un grillage pour habiller une clôture à la place d’une haie
  • un tuteur pour le garder en pot ou lui donner une forme sur tige
  • un grand bac muni d’un treillage pour le cultiver de façon à pour pouvoir le protéger du froid

En plus d’être décoratif, le support doit être solide et bien maintenu. N’oubliez pas que votre bougainvillier est une plante vigoureuse qui peut avoir un développement important, et que son poids doit être en partie supporté par celui-ci. Les plants de bougainvilliers sont souvent vendus attachés sur un petit tuteur en bambou, qui sert juste à sa production en pépinière et en jardinerie mais qui ne sera pas suffisant par la suite.

A la plantation, écartez les rameaux principaux et attachez-les au support pour les guider à la forme voulue.

Privilégiez toujours des attaches spécifiques pour plantes grimpantes qui ne blesseront pas les tiges de la plante et que vous pourrez desserrer. Il faudra ensuite guider les rameaux souples sur le support au fur et à mesure de la pousse. Lorsque les rameaux auront lignifié (formé du bois), vous pourrez retirer les attaches devenues inutiles.

Bougainvillea palissés

Arceau, pergola ou treillis : le type de support dépend de l’emplacement choisi pour votre bougainvillier

Quand et comment tailler un bougainvillier ?

Deux choses importantes à retenir pour tailler votre bougainvillier :

  • attendre que les gelées ne soient plus à craindre : taillez donc à la fin de l’hiver ou de préférence au début du printemps
  • le bougainvillier fleurit sur le bois de 2 ans. Il faut donc tailler les pousses de l’année pour éviter de compromettre la floraison. 

Comment procéder ?

  1. Taillez en supprimant les rameaux s’écartant de la forme voulue et rabattez les nouvelles pousses qui s’y prêtent vers l’intérieur de la plante pour la densifier.
  2. Coupez les tiges volubiles en rabattant à 3 ou 4 noeuds et veillez à supprimer le bois mort. Afin de renouveler la végétation, vous pouvez supprimer une ou deux vieilles branches chaque année. Ce qui fait resplendir votre bougainvillier ne sont en fait pas des fleurs mais des bractées qui ont pour rôle en botanique de protéger les inflorescences. Les petites fleurs blanc pur prennent place au coeur des bractées, offrant ainsi un joli contraste.
  3. Durant la floraison, vous pourrez supprimer bractées et fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles inflorescences.
  4. Si votre bougainvillier est en pot, supprimez les branches trop longues et redonnez-lui une forme buissonnante ou sur tige. Vous pourrez tailler vos bougainvilliers en pot tous les ans après la floraison et supprimer le bois mort. Eviter de lui laisser prendre trop d’ampleur au risque d’avoir des difficultés à le déplacer pour l’hiverner.

Sachez que le bougainvillier se prête admirablement à la culture en bonsaï : il supporte donc très bien la taille.

La taille du bougainvillea

Taillez le bougainvillier quand les gelées ne sont plus à craindre pour le former et enlever le bois mort

Comment tailler un vieux bougainvillier ?

La taille d’un bougainvillier ancien ne diffère pas de la taille d’un sujet plus jeune, si ce n’est par le diamètre plus important des branches à couper. Ramenez votre vénérable bougainvillier à la forme et à la taille voulue en prenant régulièrement du recul, en coupant progressivement et en supprimant tout le bois mort. Si vous êtes amenés à couper de grosses branches, utilisez systématiquement un coupe-branche bien aiguisé et faites des coupes nettes, toujours en biais et non pas orientées vers le haut. L’application d’un mastic à cicatriser sera un plus.  Pour les coupes les plus hautes, utilisez au besoin un coupe-branche sur perche télescopique.

Conduire le bougainvillier en arbuste

Le bougainvillier est considéré comme une plante grimpante car ses rameaux peuvent s’étendre sur des mètres et donc partir à l’assaut de surfaces verticales. Mais rien n’empêche de le mener comme un arbuste plus court afin de diversifier son utilisation ou de luis donner une forme buissonnante sur tige plus ou moins haute. Là encore, il faut garder à l’esprit que pour une culture en pleine terre, il faudra s’assurer que votre région soit adaptée ou au moins planter le Bougainvillier ‘Violet de Mèze’, rustique jusqu’à environ -8°C. Pour le conduire de cette façon, il faudra veiller à faire une taille plus sévère basée sur la coupe de l’année précédente une fois la forme et la taille définitives atteintes. En le rabattant de cette façon, il conservera sa forme année après année tel un magnifique arbuste qui pourra prendre place dans un massif.

Bougainvillea

Bougainvilliers conduits en arbustes

Quels outils utiliser pour tailler le bougainvillier ?

La taille du bougainvillier ne nécessite pas de matériel spécifique : un sécateur bien aiguisé suffira. Pour supprimer de vieilles branches épaisses et dures, soit parce qu’elles sont desséchées soit pour stimuler un renouvellement de la végétation, utilisez un coupe-branche qui démultipliera votre force… et réduira les efforts à faire ! Comme pour tous les végétaux une coupe nette s’impose. Pour éviter les problèmes phytosanitaires, pensez à bien nettoyer vos outils de coupe avant et après utilisation et à évacuer les déchets de taille et fleurs fanées au fur et à mesure. Une fois ces travaux effectués, il ne vous restera plus qu’à profiter de la somptueuse floraison de cette grimpante si décorative !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire