Associer l'Erythronium

Associer l'Erythronium

5 idées pour marier élégamment l'Erythronium au jardin ou sur un balcon

Sommaire

Rédigé le 27 Décembre 2023  par Gwenaëlle 4 min.

Les Erythroniums ne font pas encore partie des bulbes les plus populaires du jardin. Mais cela ne devrait peut-être pas tarder, tant ils annoncent des couleurs radieuses dès la fin de l’hiver ! Dans des teintes jaunes, blanches, parfois roses, les Erythroniums, au curieux sobriquet de Lys dent de chien, présentent en effet de ravissantes fleurs à l’allure de lys, mais dans un format beaucoup plus petit. Leurs couleurs tantôt chaudes, tantôt douces peuvent s’associer avec de nombreuses plantes, qui vont les mettre en valeur ou bien leur servir d’écrin. Découvrez vite nos suggestions de plantation au jardin, ou en potée sur la terrasse !

Lire aussi : Erythronium : planter et cultiver

Difficulté

Dans une scène jaune et blanche

Les Erythronium de couleur jaune comme le populaire ‘Pagoda’ font merveille dans des massifs semi-ombragés, au sol restant frais, accompagnés de floraisons aussi solaires et adoucis de notes blanches qui sont nombreuses dans les floraisons précoces du printemps. Son jaune soufre s’accorde à ravir à la floraison finissante d’un buisson de papier (ou Edgeworthia chrysantha), mais aussi à la blancheur de l’écorce de bouleaux. Il y a tout un tas de plantes qui peuvent s’immiscer dans cette gamme chromatique, comme les primevères des jardins, les narcisses (ici, nous choisissons une variété nuancée de saumon avec ‘Sagitta’), les fleurs des Elfes (Epimediums) aux fleurs si légères, dont le feuillage viendra aussi apporter un beau relief, des nivéoles (Leucojum) pour poursuivre les floraisons, et quelques hellébores à fleurs vertes ou blanches, encore en fleurs.

Idees massif avec erythronium

Bouleau, Erythronium ‘Pagoda’, Edgeworthia chrysantha, Helleborus HGC Ice’N Roses ‘Milla Marbled’, Primevère des jardins, Epimedium et Narcissus ‘Sagitta’.

Dans un massif bleu, blanc... rose

Pour réussir une belle harmonie de tons doux, essayez de rapprocher quelques Erythronium roses, comme l’espèce botanique Erythronium dens-canis ou le ravissant ‘Purple King’ d’autres bulbeuses ou vivaces printanières se plaisant en sol frais. Ces Erythroniums sont de petite taille, aussi, plantez-les en masse, et plutôt en bordure de massif. Mélangez-les à des anémones des bois blanches, mauves ou bleues, quelques pulmonaires roses et violacées au feuillage également tacheté, et des Chionodoxa bleus pour former un petit tapis très élégant. Ici encore, deux ou trois hellébores feront beaucoup d’effet et apporteront un peu plus de hauteur, et un petit couvre-sol comme le Cornus canadensis viendra prolonger la scène avec sa floraison blanche, remplaçant un peu plus tard les erythronium qui vont rentrer en dormance. La grâce d’un Cœur-de-Marie aux clochettes blanches accompagnera ce massif entre ombre et soleil, entre avril et mai.

Idee association Erythronium rose

Erythronium dens-canis, Dicentra spectabilis ‘Alba’, Chionodoxa luciliae, Plumonaire ‘Shrimps on the Barbie’ et Erythronium dens-canis ‘Lilac Wonder’.

Pour éclairer un sous-bois

Dans un sous-bois lumineux ou au pied d’arbres et d’arbustes, installez quelques Erythronium : ils s’immiscent ici de façon très naturelle, et recevront assez de luminosité avant que la frondaison des arbres ne prenne le dessus. Pour cette configuration, privilégiez des espèces botaniques, basses, comme l’Erythronium dens-canis, l’Erythronium albidum, aux fleurs blanches et au beau feuillage maculé, ou l’Erythronium japonicum. L’Erythronium californicum, très fin, ainsi que l’Erythronium oregonum, tous deux à la floraison blanche, sont également parfaits si vous arrivez à en trouver. Ces espèces vont peu à peu venir coloniser l’endroit.
Si l’espace est suffisamment ensoleillé, un Cornus mas fleurissant en plein hiver apportera beaucoup de gaité. Dans cet espace souvent arboré, on va surtout s’occuper à colorer la strate basse pour éclairer de notes blanches, jaunes ou roses le sol encore nu. Choisissez des plantes sauvages comme les fritillaires pintades, la Primula veris, le fameux coucou des premiers bouquets de printemps, mais aussi la délicate Anemone flaccida, des Trilliums à fleurs blanches ou cramoisies. Quelques petits narcisses ou scilles botaniques seront également ravissants. Enfin, des hostas se développeront peu à peu à partir du mois d’avril.

idee association Erythronium sous bois champetre

Erythronium albidum, Cornus mas, Primula veris, Fritillaria melleagris et Trollium.

Dans un massif de beaux feuillages

Ce que l’on aime aussi chez l’Erythronium, c’est son feuillage typique des liliacées, mais assez ample, presque exotique, car souvent ponctué de marbrures ou macules blanches ou bronze. Il s’intègre facilement dans un massif où les beaux feuillages ont leur mot à dire ! Celui de l’Erythronium disparaissant complètement en été, on pensera à le marier à quelques feuillages persistants, comme ceux de Carex et d’ophiopogon noirs pour souligner les tiges foncées de certains Erythroniums, mais aussi de fougères. Ici, nous avons choisi un Erythronium à couleur blanche, l’Erythronium californicum, mais il peut être remplacé par le très beau cultivar ‘White Beauty’, tous deux offrant des fleurs assez grandes et au moins 25 cm de hauteur. Le feuillage rond et panaché de Brunneras commençant à sortir leur feuillage contraste avec la finesse d’un Dryopteris wallichiana, et la fraicheur d’Anemones des bois (Anemone nemorosa) comme la variété surprenante ‘Green Fingers’. Le tout, bien sûr, en ambiance fraiche et mi-ombragée comme celle d’un sous-bois ou d’un massif à l’ombre d’arbres caducs.

Erythronium idee massif feuillages

Erythronium californicum, Dryopteris wallichiana, Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’, Anemone ‘Green Fingers’ et Brunnera macrophylla ‘Alexander Great’

En potée lumineuse

Enfin, l’Erythronium peut aussi s’inviter sur un balcon ou une terrasse, planté en jolie potée ou jardinière profonde (les bulbes d’Erythronium sont longs !). Pourquoi ne pas créer un joli contraste entre les couleurs complémentaires jaune et violet ? Nous choisissons donc l’Erythronium ‘Pagoda’, planté d’au moins 6 bulbes, et l’entourons de quelques tulipes précoces comme la simple hâtive ‘Purple Prince’. S’il vous reste de la place ou que votre pot est de petite dimension, rajoutez simplement trois godets de Viola tricolor. Une autre alternative plus champêtre inclura des fritillaires pintades. Et voici votre potée transformée en petit jardin miniature, en plein éclat aux premiers redoux des mois de mars et avril !

erythronium association dans un pot

Erythronium ‘Pagoda’, Viola tricolor et tulipes

Commentaires

Erythronium
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.