Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
L'alternance des arbres fruitiers
conseil

Qu'est-ce que l'alternance chez les arbres fruitiers ?

La comprendre et agir contre ce phénomène

Quel jardinier n’a jamais connu une mauvaise année au verger sans vraiment en connaître ni en comprendre la raison ?

Ce phénomène bien connu en arboriculture fruitière est appelé l’alternance des fruitiers et provoque une production moindre une année sur deux chez les arbres fruitiers à pépins (pommes, poires, agrumes,…).

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’alternance de certains arbres fruitiers afin de vous assurer de belles récoltes saisons après saisons.

phenomene alternance production fruitiers, eclaircir eclaircissage fruitiers pommier poirier

Toutes les années ne sont pas synonymes de récoltes abondantes pour certains fruitiers…

Qu'est-ce que l'alternance chez les arbres fruitiers ?

Ce phénomène se définie comme l’irrégularité de production d’un arbre d’une année sur l’autre. Autrement dit, les arbres fruitiers vont produire une abondance de fruits une année et une absence presque totale de fruits l’année suivante.

Ce phénomène est un gros problèmes pour les producteurs professionnels de fruits qui voient le prix de leurs récoltes fortement varier d’une année sur l’autre. Pour le jardinier amateur incrédule, cela amène le plus souvent de nombreuses interrogations.

Ce problème majeur au verger concerne principalement les vergers hautes tiges (arbres fruitiers dont le point de greffe se situe à 180-200 cm de hauteur) et surtout les espèces dites à pépins ou à noyaux : Pommiers, Poiriers, Cerisiers et abricotiers.

Dans les climats plus chauds du type méditerranéen, les oliviers et certains agrumes sont aussi sensibles à l’alternance.

phenomene alternance production fruitiers, eclaircir eclaircissage fruitiers pommier poirier

Les pommiers et les poiriers sont sensibles à l’alternance, ainsi que les abricotiers

Quels en sont les causes ?

Il existe à la fois des facteurs extérieurs (climatiques) et des facteurs intrinsèques (génétique de l’arbre, espèce, variété, porte-greffe et âge du sujet) qui expliqueront l’alternance des arbres fruitiers.

Le climat

Comme tout bon jardinier, vous savez pertinemment que le climat d’une année n’est jamais celui d’une autre. La productivité d’un arbre fruitier est dépendante des conditions climatiques durant ladite floraison. Si, par malheur, lors de l’ouverture des fleurs de l’arbre, une succession de pluies et de gelées venaient à survenir, pratiquement toute une récolte serait perdue cette année. C’est ainsi qu’une série d’alternance peut démarrer car votre arbre essaiera instinctivement (pour se reproduire) de déployer une myriade de fleurs la saison suivante pour compenser ses pertes. Ce phénomène induira une production surabondante de fruits qui mènera inévitablement à une fructification moindre l’année suivante et ainsi de suite… l’alternance peut donc survenir à cause d’un événement climatique fâcheux.

Les sécheresses qui sévissent sous nos climats tempérés depuis des années peuvent également induire un cycle d’alternance. En effet, les fruitiers sont alors privés d’eau et de certains éléments minéraux, entrainant un avortement des fruits. Ainsi débute le cercle vicieux de l’alternance.

Les facteurs propres aux arbres (endogènes)

Lorsqu’un arbre fructifie, les graines en formation à l’intérieur des fruits vont produire des hormones (appelés gibbérellines) qui vont inhiber la formation des bourgeons à fruits (courçons) de l’année suivante. Cette concurrence entre la formation des fruits et la différenciation végétative des bourgeons est la principale cause des alternances de productions dans les vergers. 

Lorsque les fruits se forment, ceux-ci vont aussi réquisitionner énormément de sève et d’éléments minéraux pour se former ce qui mènera à une plus faible formation de bourgeons à fruits pour le printemps suivant.

phenomene alternance production fruitiers, eclaircir eclaircissage fruitiers pommier poirier

Le gel tout comme la sécheresse influent particulièrement sur la production de fruits (ici un poirier)

Comment puis-je limiter le phénomène ?

Il existe plusieurs mesures préventives de ce phénomène mais celui-ci reste très difficile à contrer totalement même pour les professionnels.

Voici les meilleurs moyens de limiter le phénomène d’alternance :

  • Acheter les variétés les moins sensibles à ce phénomène en demandant conseil à votre pépiniériste.
  • Éclaircir les fruits en surnombre lors des années de « surproduction » : Après la fécondation des fleurs par les pollinisateurs, estimez la « charge en fruits de votre arbre ». Si votre sujet vous semble porter trop de fruits, il va falloir secouer certaines branches et retirer les fruits trop serrés les uns contre les autres. Cette opération vous permettra d’obtenir des fruits d’un bon calibre mais aussi d’inciter votre arbre à créer des bourgeons à fruits (appelés courçons) pour l’année suivante. Cette opération se réalise en principe au mois de juin.
  • Veiller à la fertilité et à l’approvisionnement en eau de l’arbre : Assurez-vous que votre sol soit assez « fumé » (amendé) par de la matière organique sous l’arbre et que celui-ci souffre le moins possible des sécheresses estivales.
  • N’oubliez pas de taillez vos arbres (durant la période adéquate) afin que la couronne de votre arbre soit aérée et lumineuse. Cela stimulera la production de futurs bourgeons à fruits. Globalement, nous formons l’arbre de façon conique plutôt qu’arrondie pour améliorer l’ensoleillement.
  • Traiter les maladies cryptogamiques s’attaquant au feuillage qui pourraient entacher la production.
  • Limiter la croissance des rameaux trop vigoureux et arquer les rameaux pour favoriser l’apparition de boutons floraux. 
  • Luttez contre les gelées tardives… cela est presque impossible pour le jardinier amateur mais les professionnels ont toute une panoplie d’astuces pour élever la température lors des gelés de fin de printemps (braseros, souffleurs d’airs chauds, hélicoptères volant au-dessus du champ…).
  • Si votre arbre ne fleurit pas énormément, faites un maximum d’aménagement dans votre jardin pour attirer les pollinisateurs : semer des plantes mellifères, placez des hôtels à insectes, laissez un tas de bois mort à proximité de votre arbre, adoptez ou parrainez une ruche…
phenomene alternance production fruitiers, eclaircir eclaircissage fruitiers pommier poirier

L’éclaircissage des fruits (ici sur un pommier) s’effectue en juin quand les fruits font environ 2 cm de diamètre

Articles connexes


Blog

Choisir ses arbres fruitiers : formes et variétés

C’est bien connu, "à la Sainte Catherine… tout bois prend racine". C’est bel et bien le moment...
Lire la suite +

Blog

Gel printanier, l'heure du bilan

Voilà 1 mois une vague de froid  traversait le territoire d'est en ouest et abîmait...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire