Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
arbustes à floraison de fin de printemps
conseil

6 arbustes à floraison de fin de printemps

Notre sélection d’arbustes qui fleurissent en mai/ juin à cultiver au jardin

Il y a les arbustes qui s’éveillent dès l’hiver terminé, lorsque les températures remontent et que les journées commencent doucement à s’allonger. Et il y a les arbustes à floraison printanière plus tardive, qui attendent que la vie ait bien repris et que le soleil offre plus de chaleur pour s’épanouir.

Feuillage caduc ou persistant, floraison blanche ou colorée, parfumée ou non, les variétés d’arbustes fleurissant en mai et juin sont nombreuses. En région chaude du sud de la Loire, elles pourront fleurir un peu plus tôt au printemps, quand elles joueront parfois les retardataires dans les régions du nord.

Voici notre sélection de 6 arbustes en fleurs à la fin du printemps et qui annoncent l’arrivée de l’été.

L’oranger du Mexique, la touche délicate et parfumée

L’oranger du Mexique (Choisya ternata) rassemble beaucoup de qualités, mais c’est surtout sa floraison blanche raffinée et son parfum gourmand qui en font un arbuste très apprécié au jardin.

Sa grande silhouette compacte forme un dôme de dimension modeste, dépassant rarement 2 mètres de hauteur et d’envergure. De croissance lente, il a toutefois l’avantage d’offrir un feuillage persistant.

Les petites fleurs en étoile dégagent un parfum de fleur d’oranger ou d’écorce d’orange, selon les variétés. Parmi nos préférées :

  • ‘Goldfinger’, au lumineux feuillage jaune doré et aux fleurs d’un blanc rosé, qui se montre parfois même remontant en automne ;
  • ‘Aztec Pearl’, au feuillage vert découpé très graphique et à la floraison délicatement parfumée, lui-aussi parfois remontant en septembre ;
  • ‘Scented Gem’, petite variété ne dépassant pas 1 mètre 40, qui se pare de boutons rose dragée se transformant en fleurs blanches.

Pour cultiver l’oranger du Mexique, offrez-lui un sol léger, même calcaire, bien drainé pour permettre à l’eau de s’écouler.

Rustique jusqu’à -15°C, il se cultive autant au nord, à l’abri des vents froids, qu’au sud de la France. Dans les régions aux étés les plus chauds et secs, il sera cultivé à mi-ombre ou en orientation Est, afin d’éviter les brûlures des rayons du soleil de midi. Ailleurs il appréciera une exposition ensoleillée pour bien fleurir.

Sa capacité à supporter les embruns et la sécheresse en fait un parfait candidat des jardins de bords de mer.

L’arbuste se plaît en pleine terre, en massif ou haie libre, mais aussi en pot, pour illuminer terrasse et balcon.

L’oranger du Mexique s’associe facilement au jardin et s’adapte à toutes les ambiances : moderne, exotique, romantique, mais aussi en jardin blanc épuré.

Oranger du Mexique, arbuste, floraison en fin de printemps, sélection

Choisya ‘Aztec Pearl’ (Photo Peganum)

Le weigelia, de belles clochettes colorées

Le weigelia est un arbuste originaire d’Extrême-Orient, réputé pour sa vigueur, sa rusticité et sa floribondité.

A la fin du printemps, il se pare de fleurs tubulaires en forme de clochettes. Son feuillage caduc disparaît en fin d’automne, avant de se couvrir parfois de magnifiques nuances colorées.

Le weigelia présente une belle diversité de coloris et de feuillages :

  • Weigela florida ‘Ebony and Ivory’ offre un feuillage pourpre très sombre, tout en contraste avec sa floraison d’un blanc pur ;
  • ‘Magical Rainbow’ arbore un feuillage panaché vert aux marges dorées, rehaussé par une belle floraison rose ;
  • Wings of Fire’, aux fleurs d’un rare rose-violine, possède un feuillage qui change de couleurs au cours de saisons ;
  • le weigela ‘Nain rouge Courtanin’ se pare de magnifiques fleurs rouge vif, illuminées par des étamines blanches.

Le weigelia est simple à réussir et cultiver, même pour des jardiniers débutants. Il est résistant aux maladies, rustique au-delà de -15°C, tolère les sols calcaires et ne demande qu’une simple taille après la floraison.

Il apprécie les sols bien drainés, restant toutefois humides en été, ainsi que les situations ensoleillées ou mi-ombragées dans les régions chaudes du sud de la France.

Les petites variétés (naines ou inférieures à 1 mètre) seront idéales pour la culture en pot ou petits espaces, quand les variétés plus imposantes (jusqu’à 2 mètres 50) seront idéales en haie libre ou en isolé.

Sa croissance rapide en fait un candidat parfait pour les nouveaux jardins. Il atteint sa taille adulte au bout de 5 à 6 années.

Weigélia, arbuste, floraison en fin de printemps, sélection

Weigela ‘Ebony and Ivory’ et Weigela ‘Wings of Fire’ (Photo Denolf)

Le seringat, un incontournable au parfum envoûtant

Le seringat (Philadelphus) est l’un des arbustes printaniers les plus parfumés du jardin. C’est ce parfum sucré et gourmand, oscillant entre fleurs d’oranger, néroli ou rose qui lui vaudrait son surnom de ‘Jasmin des poètes’.

Ses fleurs blanches se dévoilent à la fin du printemps, créant de véritables cascades lumineuses. Simples ou doubles, solitaires ou en grappes selon les variétés, il offre une jolie diversité de floraison :

  • le seringat de Lemoine ‘Manteau d’Hermine’ se pare de petites fleurs doubles de 4 cm d’un blanc-crème, exhalant un parfum puissant ;
  • le seringat des jardins Philadelphus ‘Starbright’ arbore une belle couleur pourpre sur ses jeunes pousses et à la base de ses fleurs, avant d’éclore en fleur de 5 cm d’un élégant blanc pur et offrant un cœur d’étamines jaune vif ;
  • Philadelphus ‘Innocence’, une variété ancienne, dont les fleurs simples exhalent l’un des parfums les plus envoûtants de la bande, avec des notes de vanille et fraise des bois.

Son feuillage caduc offre des nuances vertes, parfois panachées d’or. Sa silhouette peut atteindre 3 mètres de hauteur chez les variétés les plus grandes.

Cultiver le seringat n’est pas très compliqué : l’arbuste est rustique, supporte la sécheresse et se révèle peu sensible aux maladies. Il se développe dans tout type de sol, même pauvres.

En pot ou grand bac, les plus petites variétés trouveront leur place sur une terrasse ou dans un jardin urbain.

En pleine terre, le seringat fera merveille en isolé, en haie fleurie ou dans de grands massifs arbustifs.

Seringat, arbuste, floraison en fin de printemps, sélection

Philadelphus leimonei ‘Innocence’

Les céanothes, de magnifiques nuances de bleu

Les céanothes (Ceanothus) ou lilas de Californie sont des arbustes à floraison spectaculaire bleue ou rose pâle, originaires d’Amérique du Nord et du Mexique.

L’abondante floraison, très prisée par les insectes pollinisateurs, dure environ 3 semaines à la fin du printemps.

Les variétés qui fleurissent aux mois de mai et juin ont un feuillage persistant et apportent une belle touche bleue au jardin grâce à leurs inflorescences paniculées :

Les céanothes au feuillage persistant se plaisent dans les régions aux climats maritimes offrant des hivers doux et secs, du fait de leur rusticité modérée (-7 à -10°C en moyenne) et de leur aversion pour l’humidité stagnante.

Pour réussir la culture des céanothes, plantez-les en situation ensoleillée ou mi-ombragée dans les régions chaudes du sud, afin de favoriser une belle floraison printanière. Préférez un emplacement abrité des vents froids.

Ces arbustes se développent dans tous types de sols non calcaires bien drainés, même pauvres et secs en été. L’entretien se limite à une taille d’équilibrage après la floraison.

Les variétés de tailles modestes et silhouettes compactes sont parfaites pour les petits jardins ou terrasses, mais se glisseront également sans souci en premier plan d’un massif d’arbustes hauts.

Les variétés plus grandes seront du plus bel effet en isolé ou pour habiller un mur.

Céanothe, Lilas de Californie, floraison en fin de printemps, sélection

Ceanothus ‘Skylark’ et Ceanothus ‘Blue Mound’

L’abutilon ‘Suntense’ et ses fleurs mauves à l’allure exotique

L’abutilon ‘Suntense est un bel arbuste issu d’un croisement entre deux variétés originaires du Chili.

En fin de printemps, il se pare d’une abondance de fleurs en coupe larges de 6 cm, au magnifique coloris mauve relevé par un cœur d’étamines jaune-oranger.

Si elles sont assez éphémères, les fleurs se succèdent presque sans interruption tout au long de la floraison en mai-juin.

Le feuillage vert foncé est persistant en climat doux, caduque dans les régions plus fraîches. A maturité, sa taille ne dépasse généralement  pas 3 mètres de hauteur pour 2 mètres 50 d’envergure.

La culture de l’abutilon est possible en pleine terre dans les régions du sud au climat doux et aux hivers peu vigoureux, puisque sa rusticité n’excède pas -5°C. Ailleurs, il pourra parfaitement être cultivé en pot, placé sur une terrasse ou au jardin d’avril à octobre, avant d’être hiverné à l’abri dans une pièce lumineuse. Il décorera également de ses fleurs au charme exotique une véranda ou une serre.

Cet abutilon s’épanouira en exposition ensoleillée ou mi-ombragée dans un sol drainé, même calcaire, et riche en matière organique. En été, il supportera la sécheresse et quelques oublis d’arrosage une fois bien acclimaté.

Son entretien consiste à éliminer les fleurs fanées au fur et à mesure, pour éviter à l’arbuste de perdre de l’énergie en produisant des graines, et à effectuer une taille d’équilibrage en fin d’hiver.

Abutilon, arbuste, floraison en fin de printemps, sélection

Abutilon vitifolium ochsenii ‘Suntense’ (Copyright Bradman334)

Le deutzia, un vrai nuage de fleurs en fin de printemps

Le deutzia est un arbuste originaire de l’Est de l’Asie. En fin de printemps, il se couvre d’une multitude de fleurs blanches ou roses étoilées.

Parmi les variétés en fleurs en mai ou juin, citons :

La culture du deutzia conviendra parfaitement aux jardiniers débutants, puisque l’arbuste est peu exigeant, robuste et résistant aux maladies.

Il se développe au soleil ou à mi-ombre, dans les sols drainés, riches en matière organique pour bien fleurir, mais aussi bien acides que calcaires.

L’arbuste apportera beaucoup de lumière en haie libre, en massif ou en pot. Ses dimensions modestes en font un bon candidat des petits espaces et sa délicate floraison est idéale pour apporter une touche romantique au jardin.

Deutzie, arbuste, floraison en fin de printemps, sélection

Deutzia hybrida ‘Strawberry Fields’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire