Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment faire un muret en pierres sèches ?

Les murets en pierres sèches sont des murets réalisés uniquement à l’aide de pierres, sans joint, ni ciment. C’est une technique ancestrale et millénaire. Autrefois, ils étaient souvent utilisés pour délimiter des champs ou des chemins. Traditionnellement on utilisait les pierres ramassées dans les champs et gênantes pour les cultures. Si la construction d’un muret en pierres sèches paraît simple de prime abord, elle demande en réalité rigueur et patience afin que votre ouvrage soit durable et solide. Découvrez notre tutoriel pas à pas pour réaliser un muret en pierres sèches :

Pourquoi faire un muret en pierres sèches ?

Aujourd’hui, ces murets sont encore utilisés et agrémentent nos jardins grâce à leur aspect naturel et solide. Décoratif, le muret en pierres sèches permet aussi de délimiter un espace ou de cloisonner un potager. Les murets en pierres sèches sont durables dans le temps et les pierres réutilisables en cas de démontage. Écologique, on utilise donc des ressources naturelles sans utiliser des matériaux de construction au lourd bilan carbone, et plus encore si les pierres viennent de la récupération. Ils sont aussi des niches écologiques pour les écosystèmes : batraciens, insectes, petits reptiles et autres gastéropodes y trouvent refuge... De quoi accueillir et attirer les auxiliaires du jardin !

Quelles pierres utiliser pour un muret en pierres sèches ?

Pour réaliser un muret en pierres sèches, il vous faudra des pierres possédant une ou idéalement plusieurs faces planes. Plus vous aurez de faces planes, plus facile sera la confection de votre muret. Les pierres ne devront pas être friables, ni arrondies. Vous pouvez utiliser du calcaire, du granit, etc. Si vous optez pour des pierres striées comme le schiste, il faudra mettre impérativement les stries dans le sens horizontal. Enfin, vous pouvez aussi récupérer des pierres dans un champ avec l’accord du propriétaire ou issues d’une démolition ou d’une ancienne construction.

La préparation

Avant de commencer

Il vous faudra d'abord choisir la hauteur de votre muret. La largeur devra être égale au minimum à ⅓ de la hauteur du muret, sans jamais être inférieure à 30 cm. Pour plus de solidité, les pans de votre muret devront être incliné de plus ou moins 10% (approximativement 4°), tenez en compte pour la largeur de base de votre muret. Équipez-vous d'équipement de sécurité : chaussures et gants de protection.

Préparer son terrain

  • Balisez l’emplacement de votre futur muret à l’aide de cordeaux. Noter que les parois de votre muret devront être incliné de 10% (approximativement 4°) pour une meilleure stabilité.
  • Décaissez votre pelouse ou votre terrain sur 20 à 30 cm de profondeur. La fondation devra être plus large que le bas du mur de 5 cm de chaque côté. Par exemple : pour un muret de 40 cm de largeur de base, on fera une fondation de 50 cm de large (40 cm de largueur muret + 5 cm + 5 cm = 50 cm de largeur de fondation)
  • Votre tranchée devra être de niveau et le terrain bien tassé à l’aide d’un rouleau.
  • Versez des graviers ou du tout venant dans la tranchée pour le drainage. Ils devront être parfaitement tassés à l’aide d’un rouleau afin de former un drainage compacte et de niveau.

Préparation des pierres

Triez les pierres. Cette étape vous fera gagner du temps pour le montage de votre muret :

  • Utilisez les petites pierres pour le calage ou le drainage venant remplir l'intérieur du muret ;
  • Utilisez les pierres moyennes pour le parement ;
  • Servez-vous des plus grosses pierres pour la première ligne de fondation et la dernière ligne en haut du muret, appelé couronnement.

Les étapes de construction du muret

Pour la première ligne de pierres

  • Choisissez parmi les plus grosses pierres.
  • Posez-les les unes contre les autres, faces plates sur le sol. La partie la plus longue doit toujours être dans l’épaisseur du muret.
    Elles doivent former une ligne de niveau et être parfaitement stables. Elles ne doivent en aucun cas bouger. Si c’est le cas, utilisez des pierres de calage.
  • Bouchez les espaces à l’aide des petites pierres.

Pour les lignes intermédiaires, dites de parement

  • Utilisez les pierres moyennes.
  • On place chaque pierre face plate vers le bas. Placez impérativement les pierres à cheval sur celles du dessous, soit 1 pierre posée sur 2 pierres. La partie la plus longue doit toujours être dans l’épaisseur du muret. Elles doivent former une ligne de niveau et être parfaitement stables. Elles ne doivent en aucun cas bouger. Si c’est le cas, utilisez des pierres de calage.
  • Bouchez les espaces à l’aide des petites pierres.
  • Si votre muret fait plus que 50 cm de hauteur, il faudra, à mi-hauteur de votre ouvrage, placer des pierres de boutisse : c’est une pierre longue qui fera la largeur du muret. En effet, ces pierres assureront une bonne stabilité du muret. On les placera à intervalle régulier (par exemple tous les 70 cm). Ces pierres de boutisses sont à mettre tous les 50 cm de hauteur du muret.

Pose de la dernière ligne de pierres : le couronnement

Utilisez les plus grosses pierres. Le poids de ces pierres stabilisera l'ensemble. Enfin, elles devront être parfaitement stable et prendre la largeur du muret.

À ne pas faire

  • Attention à ne pas mettre de pierre de calage sur les bords ou en fin de muret ! En effet, celles-ci pourraient bouger dans le temps.
  • Ne calez pas les pierres avec de la terre entre elles, la terre finira s'en aller avec l’écoulement de l’eau de pluie et votre ouvrage deviendrait instable.

Quelles plantes peuvent décorer mon muret ?

On peut agrémenter son muret par des plantes grimpantes comme les jasmins, les lierres, les rosiers grimpants et bien d'autres que vous pourrez retrouver sur notre sélection des plantes grimpantesLes vivaces de rocailles seront idéales pour décorer le pied de votre muret et pourquoi pas se loger dans les interstices. Les fleurs annuelles grimpantes, comme les ipomées ou les capucines décoreront facilement votre muret sans beaucoup d'effort.

Pour en savoir plus, découvrez nos conseils : fleurir un muret ainsi que 10 plantes vivaces pour agrémenter un muret.

Pour aller plus loin :

Articles connexes


Blog

10 fleurs grimpantes faciles pour un décor express !

Les beaux jours arrivent à grands pas et vous réalisez que votre jardin ou votre...
Lire la suite +

conseil

Plantes grimpantes pour murs et façades : lesquelles choisir ?

Lire la suite +

conseil

Créer une spirale d'aromatiques

Lire la suite +

Blog

5 idées reçues sur le lierre

S'il est une plante qui fait l'objet de tonnes d'idées reçues, c'est bien le lierre...
Lire la suite +

Blog

Un mur au jardin : nos idées pour l'habiller

Qu'il soit mitoyen ou qu'il appartienne à votre voisin, l'effet d'un mur au jardin est...
Lire la suite +

conseil

Aménager un jardin en restanques

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire