Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le Stauntonia : planter, cultiver et entretenir

Le Stauntonia en quelques mots

  • Le Stauntonia est une grimpante vigoureuse et persistante, décorative toute l’année
  • On apprécie son beau feuillage vert foncé, palmé et brillant
  • Elle donne au printemps de petites fleurs en clochettes, souvent blanc rosé, jaune pâle ou pourpre, agréablement parfumées
  • Elle se plait à l’ombre, dans un sol frais, non calcaire, mais s’adapte aussi à une culture en pot
  • Elle peut partir à l’assaut des pergolas, tonnelles, clôtures et arbres
  • C’est une plante robuste, demandant peu d’attention une fois installée

Le mot de notre experte

Les Stauntonia sont de belles plantes grimpantes persistantes et vigoureuses originaires des forêts d’Asie de l’Est. Elles forment des tiges volubiles qui s’enroulent autour de leur support, et portent un beau feuillage palmé, luxuriant, joliment découpé. On apprécie également leur floraison printanière, qui prend la forme de petites clochettes fines et délicates, de couleur blanc violacé (Stauntonia hexaphylla) ou pourpre foncé (Stauntonia purpurea). Elles sont encore très peu connues et donc rarement cultivées dans les jardins en France.

Les Stauntonia se plaisent à l’ombre ou à mi-ombre, dans une bonne terre de jardin pas trop sèche ni trop calcaire. Ils apprécient les sols humifères, fertiles, et plutôt acides. Ce sont des plantes vigoureuses, qui poussent rapidement. Vous pouvez les faire grimper sur une pergola, un abri de jardin, sur un arbre ou une clôture. Elles s’associent aisément à d’autres grimpantes comme les clématites, chèvrefeuilles, akebias, et constituent facilement une scène très naturelle dans un coin ombragé du jardin. Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour réussir leur culture.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Stauntonia sp.

Famille : Lardizabalaceae

Nom commun : Stauntonia

Floraison : avril-mai

Hauteur : jusqu’à 10 m

Exposition : ombre ou mi-ombre

Sol : frais, humifère, plutôt acide

Rusticité : jusqu’à – 8 °C, voire - 10 °C

Les Stauntonia sont des plantes grimpantes ligneuses et persistantes originaires d’Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée, Inde, Birmanie, Taïwan, Vietnam…). Elles poussent principalement en sous-bois, ainsi qu’en lisière de forêt et sur les berges des cours d’eau. Il en existe 20 espèces. La plus répandue en culture est le Stauntonia hexaphylla, qui donne au printemps de belles clochettes blanches ou rosées. Elle supporte des températures descendant jusqu’à – 8, voire – 10 °C.

Planche botanique représentant le Stauntonia hexaphylla

Stauntonia hexaphylla : illustration botanique

Les Stauntonia appartiennent à la famille des Lardizabalacées, qui regroupe des plantes grimpantes et arbustes des régions tempérées à subtropicales. On trouve également dans cette famille l’Akebia, l’Holboellia et le Decaisnea, qui sont aussi des plantes aux belles qualités ornementales, mais cependant encore rarement cultivées dans les jardins. Le Stauntonia est très proche de l’Holboellia, ces deux plantes grimpantes sont parfois confondues.

Le Stauntonia pousse rapidement et forme des tiges volubiles, qui s’enroulent toutes seules autour de leur support. Ses tiges peuvent atteindre jusqu’à 10 mètres de long ou de hauteur.

Le Stauntonia fleurit au printemps, en avril-mai, et offre alors, portées à l’aisselle des feuilles, des panicules constituées de 3 à 10 petites fleurs en clochettes très parfumées. Elles forment des clochettes fines, gracieuses, retombantes, qui mesurent environ 4 cm de long chez le Stauntonia hexaphylla. On parle de fleurs campanulées, car leur forme rappelle les fleurs de campanules. Les fleurs comptent six sépales bien développés, qui ressemblent beaucoup à des pétales. Ils ont une texture cireuse, charnue, et sont très fins et allongés. En général, les fleurs ne portent pas de pétales (plus rarement, il peut y avoir six pétales discrets).

Les fleurs des Stauntonia prennent des teintes assez douces. Le Stauntonia hexaphylla donne de très belles fleurs blanc rosé, le S. obovata donne des fleurs jaunes, tandis que le S. purpurea se distingue par ses fleurs pourpre foncé.

Les fleurs du Stauntonia

La floraison des Stauntonia hexaphylla, Stauntonia purpurea et Stauntonia chinensis (photos : KENPEI / Shihchuan / HQ)

Les Stauntonia sont généralement monoïques, mais certaines espèces sont dioïques. Le Stauntonia hexaphylla porte sur un même sujet des fleurs mâles et des fleurs femelles. Les fleurs femelles sont moins colorées, plus claires (blanc verdâtre), que les fleurs mâles, et elles portent en général des sépales un peu plus larges. Les fleurs mâles comptent six étamines, qui portent le pollen, et les fleurs femelles portent trois carpelles.

Le Stauntonia porte un feuillage persistant, intéressant toute l’année. Au printemps, les nouvelles feuilles qui apparaissent ont une belle couleur ambrée, elles deviendront ensuite vert bleuté avec le temps. Les feuilles sont palmées, et sont découpées en 3 à 9 folioles, à marge entière. Elles sont épaisses, coriaces et brillantes. Elles rappellent le feuillage du Schefflera et mesurent entre 7 et 15 cm de long. Les feuilles sont alternes, insérées l’une après l’autre sur la tige, et sont portées par un long pétiole.

Les feuilles palmées du Stauntonia

Le feuillage du Stauntonia hexaphylla : les jeunes feuilles avec leur belle couleur ambrée, le détail des feuilles adultes et le revers des feuilles (photos : igaguri_1 / KENPEI / Alpsdake)

Avec leur feuillage luxuriant joliment palmé, les Stauntonia sont décoratifs au jardin durant toute l’année, même lorsqu’ils ne sont pas en fleurs. Ils ont l’avantage d’assurer une présence même en hiver.

Une fois pollinisées, les fleurs femelles du Stauntonia donnent en automne des fruits en forme de petites saucisses, qui ressemblent beaucoup à ceux des Akebia et des Holboellia. Ces fruits mesurent entre 5 et 10 cm de longueur et sont de couleur pourpre. Ils sont seuls ou par paires (rarement par 3). Ils renferment une pulpe blanche translucide et de nombreuses graines brunes, qui sont libérées lorsque le fruit arrive à maturité. Ces fruits sont comestibles et sont d’ailleurs prisés au Japon.

Les fruits du Stauntonia

Les fruits du Stauntonia hexaphylla (photos : Adobe Stock / igaguri_1)

Plantation

Où planter ?

Le Stauntonia se rencontre à l’état sauvage en Asie dans les sous-bois et en lisière de forêt, ainsi il se plait à l’ombre ou à mi-ombre. Dans le nord de la France, il acceptera une plantation au soleil. Il apprécie les sols frais, riches en humus et plutôt acides. Il supporte des températures descendant jusqu’à – 10 °C, mais mieux vaut le planter à un emplacement abrité des vents froids.

Plantez le Stauntonia au pied d’un support sur lequel il pourra grimper : cela peut être par exemple une pergola, une tonnelle, un abri de jardin, un mur, une clôture, ou un grand arbre.

Le Stauntonia s’adapte aussi à une culture en pot, ce qui permet de le rentrer facilement sous abri pour l’hiver. C’est une bonne solution pour le cultiver dans les régions froides ainsi que pour les terrains calcaires.

Quand planter ?

Plantez le Stauntonia au printemps, dès que le sol s’est suffisamment réchauffé et qu’il n’y a plus de risques de gelées.

Comment planter ?

Pour une plantation en pleine terre :

  1. Placez la motte dans une bassine remplie d’eau afin de la réhumidifier.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  3. Replacez-y un peu de terre mélangée à du compost bien décomposé.
  4. Sortez le Stauntonia de son pot et plantez-le, bien au centre.
  5. Comblez tout autour en ajoutant du substrat et tassez légèrement.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Dirigez les tiges sur un support pour les guider et les aider à s’accrocher.

Vous pouvez aussi planter le Stauntonia dans un grand bac que vous placerez sur votre terrasse et que vous rentrerez en hiver pour le protéger du froid.

 

Pour une plantation en pot :

  1. Choisissez un pot d’au moins 40 cm de diamètre et de profondeur.
  2. Placez au fond une couche de graviers ou de billes d’argile, sur une épaisseur d’environ 5 cm, afin d’améliorer le drainage.
  3. Placez-y un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de compost bien décomposé.
  4. Plantez le Stauntonia dans le pot, en le plaçant bien au centre.
  5. Ajoutez un peu de terreau, puis tassez.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Vous pouvez installer une petite couche de paillage à la surface du terreau.
  8. Dirigez les branches sur leur support pour les aider à s’accrocher.

Placez le pot à un endroit ombragé ou mi-ombragé.

Entretien

Le Stauntonia ne nécessite pas beaucoup d’entretien et a l’avantage d’être peu sensible aux maladies et parasites. Nous vous conseillons d’arroser la première année, le temps qu’il soit bien installé et qu’il développe son système racinaire, et par la suite en cas de sécheresse prolongée.

De même, il est préférable de palisser les tiges du Stauntonia de temps en temps, au fur et à mesure de sa croissance, en les aidant à s’enrouler autour de leur support.

Il n’a pas spécialement besoin d’être taillé, mais vous pouvez quand même raccourcir ses tiges si vous souhaitez contenir un peu sa croissance. Le mieux est de le faire après la floraison.

N’hésitez pas à installer une couche de paillage organique au pied du Stauntonia : cela aidera à conserver un sol frais plus longtemps tout en limitant la croissance des mauvaises herbes.

Culture en pot :

Si vous le cultivez en pot, il faudra rester vigilant et arroser de temps en temps, car le substrat se dessèche bien plus vite qu’en pleine terre. Nous vous conseillons de l’arroser une à deux fois par semaine du printemps à l’automne, et d’apporter une fois par mois de l’engrais liquide. En hiver, réduisez un peu les arrosages et arrêtez les apports d’engrais.

Nous vous conseillons également de rentrer en automne le Stauntonia dans une serre hors gel, et de le sortir à nouveau au printemps, pour l’installer par exemple sur votre terrasse.

Les fleurs en clochettes du Stauntonia hexaphylla

Stauntonia hexaphylla

Multiplication

Semis

Le Stauntonia peut être multiplié par semis. L’idéal est de récolter les graines à l’automne, puis de les placer au réfrigérateur durant deux à trois mois (stratification), et de les semer ensuite.

  1. Commencez par préparer un pot avec du terreau spécial semis.
  2. Tassez légèrement et égalisez le niveau.
  3. Répartissez les graines à la surface.
  4. Recouvrez-les d’une fine couche de substrat, et tassez délicatement.
  5. Arrosez en pluie fine.
  6. Placez le pot sous abri, à un endroit lumineux mais sans soleil direct, si possible à une température comprise entre 15 et 20 °C.
  7. Veillez à ce que le substrat reste légèrement humide (mais non détrempé) jusqu’à la germination.

Ensuite, soyez patients : les graines peuvent mettre plusieurs mois à germer. Rempotez les jeunes plantules dans des pots individuels dès qu’elles sont assez grandes pour être manipulées. Laissez-les sous abri pour leur premier hiver, et attendez le printemps pour les planter en pleine terre.

Bouturage

Le Stauntonia se multiplie aussi par bouturage de tiges semi-ligneuses en été.

  1. Prélevez une section de tige d’environ 15 cm de long, en coupant juste en-dessous d’une feuille.
  2. Eliminez les feuilles de la base pour n’en conserver que quelques-unes en haut de la bouture. Cela limite l’évaporation et évitera que la bouture ne se dessèche.
  3. Trempez éventuellement la base de la tige dans de l’hormone de bouturage.
  4. Plantez-la dans un pot rempli d’un mélange de terreau et de sable, préalablement humidifié. La tige doit être enterrée d’au moins 3 ou 4 cm.
  5. Vous pouvez placer la bouture à l’étouffée, en plaçant par-dessus le pot une bouteille coupée ou un sachet en plastique transparent, afin de conserver une atmosphère saturée en humidité. Il faudra cependant ouvrir régulièrement pour aérer et éviter que la bouture ne pourrisse.
  6. Placez le pot à un endroit lumineux, sans soleil direct.

Veillez à ce que le substrat reste légèrement humide jusqu’à la germination.

Association

Le Stauntonia apprécie les situations ombragées et trouvera donc facilement sa place dans un jardin de sous-bois. Son feuillage luxuriant participera à créer une ambiance sauvage et naturelle ! Plantez-le en compagnie de vivaces au feuillage décoratif et généreux, comme les hostas, fougères, hakonechloa et heuchères (qui se déclinent dans une grande variété de teintes). Vous pouvez aussi amener de la luminosité avec le feuillage panaché et très graphique du Fatshedera lizei ‘Variegata’, un hybride entre le Fatsia et le lierre ! Pour ce qui est des floraisons, pensez aux petites fleurs délicates du brunnera, des épimédiums et du sceau-de-Salomon.

Inspiration pour associer le Stauntonia au jardin

Le Stauntonia s’intègre facilement dans un jardin de sous-bois, au style très naturel. Anemone nemorosa (photo Pandano), Dryopteris wallichiana, Hosta ‘June’, Stauntonia hexaphylla (photo Adobe Stock), Brunnera macrophylla et Tiarella ‘Running Tiger’

Comme il apprécie les terrains acides, le Stauntonia accompagnera aisément les arbustes de terre de bruyère. Pensez par exemple aux azalées et rhododendrons, à l’andromède du Japon (Pieris japonica), au Daphne, Leucothoe et Skimmia. De plus, la plupart de ces plantes offrent des floraisons blanches ou rosées, ce qui est idéal pour composer un massif harmonieux, aux teintes douces. Découvrez aussi le Fothergilla gardenii, qui donne au printemps de beaux épis plumeux blancs.

N’hésitez pas à associer le Stauntonia à d’autres plantes grimpantes : clématites montana, chèvrefeuille, vigne vierge, lierre… Pensez aussi aux Holboellia et Akebia, dont il est très proche !

Enfin, il peut aussi entrer dans la composition d’un jardin zen ou d’une scène japonisante. Composez un jardin sobre et épuré, propice à la méditation, en l’associant par exemple au feuillage graphique des érables du Japon, hostas, Hakonechloa macra, Nandina domestica… Vous pouvez entourer le jardin d’une bordure de bambous, pour créer un espace clos et intime. Intégrez aussi quelques fougères : par exemple le Coniogramme emeiensis, le Cyrtomium falcatum ou l’Athyrium niponicum.

Inspiration pour associer le Stauntonia

N’hésitez pas à associer le Stauntonia à des arbustes de terre de bruyère. Skimmia japonica ‘Rubella’, Azalée du Japon ‘Johanna’, Crinodendron hookerianum, Stauntonia hexaphylla (photo KENPEI), Fothergilla major (photo peganum) et Pieris japonica ‘Katsura’

→ Plus d’idées d’association avec le Stauntonia dans notre fiche conseil !

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire