Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver stauntonia en pot
conseil

Cultiver le Stauntonia en pot

Nos conseils pour réussir sa culture

Le Stauntonia est une plante grimpante asiatique encore peu connue en France mais qui a pourtant de belles qualités ornementales ! On apprécie au printemps ses fleurs en clochettes parfumées, généralement blanc rosé ou pourpres, ainsi que son joli feuillage palmé et persistant. Au jardin, elle se plait à l’ombre, dans un sol frais et drainant, non calcaire, mais elle peut tout à fait se cultiver en pot, ce qui permet de la rentrer facilement sous abri pour l’hiver afin de la protéger du froid. Il s’agit en effet d’une plante un peu frileuse, qui craint les températures inférieures à – 8 °C.

Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour cultiver le Stauntonia en pot : quel substrat choisir, comment le planter, où l’installer et comment l’entretenir.

Quel type de pot choisir ?

Pour cultiver le Stauntonia, vous pouvez opter pour un pot en plastique : ces pots ont l’avantage d’être légers, économiques, et de mieux conserver l’humidité et la chaleur. Les pots en terre cuite sont également une bonne solution : même s’ils sont un peu plus chers et plus lourds, ils ont l’avantage d’être plus esthétiques, plus écologiques et perméables à l’air et à l’eau, ce qui permet une meilleure aération du système racinaire. La contrepartie est que le substrat se dessèche aussi un peu plus vite, et le Stauntonia aura besoin d’être arrosé plus souvent.

Que vous choisissiez un pot en plastique ou en terre cuite, le plus important est de veiller à ce que le pot ait bien des trous de drainage au fond, afin de permettre à l’eau de s’évacuer.

Pour ce qui est de ses dimensions, nous vous conseillons de choisir un pot d’au moins 40 cm de diamètre et de profondeur. Il doit dans tous les cas être un peu plus grand que celui d’origine.

Quel substrat utiliser ?

Le Stauntonia aime les sols riches, humifères, frais et drainants. Pour le drainage, il est important dans un premier temps de placer au fond du pot une couche constituée de billes d’argile, de graviers ou de tessons de pot. Cela permettra à l’eau de s’évacuer plus facilement. Vous pouvez ensuite planter le Stauntonia dans un mélange constitué de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de compost bien décomposé.

La floraison en clochettes du Stauntonia hexaphylla

Stauntonia hexaphylla (photo KENPEI)

Quand et comment planter ?

Vous pouvez planter le Stauntonia en pot au printemps, vers le mois d’avril, ou en automne (septembre-octobre). Evitez d’intervenir en période de gel ou de fortes chaleurs.

  1. Commencez par faire tremper la motte dans une bassine remplie d’eau afin de la réhumidifier.
  2. Prenez un pot et placez au fond une couche de graviers ou de billes d’argile, sur une épaisseur d’environ 5 cm, afin d’améliorer le drainage.
  3. Placez ensuite un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de compost bien décomposé.
  4. Sortez délicatement le Stauntonia de son pot d’origine et plantez-le dans le nouveau pot, en le plaçant bien au centre.
  5. Ajoutez un peu de substrat pour recouvrir la motte, puis tassez légèrement.
  6. Arrosez généreusement.
  7. Vous pouvez installer une petite couche de paillage à la surface du terreau. Cela permettra que le substrat reste frais plus longtemps, tout en isolant un peu les racines du froid en hiver.
  8. Dirigez les branches sur leur support pour les aider à s’accrocher.

Placez ensuite le pot à un endroit lumineux mais si possible mi-ombragé, à l’abri du soleil brûlant qui risquerait d’abimer son feuillage. Vous pouvez par exemple l’installer sur votre terrasse, dans une cour intérieure ou sur un balcon. Nous vous conseillons de placer le Stauntonia à proximité de la maison et des lieux de passage afin de profiter de sa floraison parfumée.

Vous pouvez l’associer à un érable du Japon, à des fougères, des bambous, des graminées comme l’Hakonechloa macra, ou encore au Nandina domestica. Dans tous les cas, pensez à placer le Stauntonia au pied d’un support sur lequel il pourra grimper !

La floraison du Stauntonia hexaphylla

Stauntonia hexaphylla (photo Leonora Enking)

Comment entretenir un Stauntonia en pot ?

L’arrosage

Du printemps à l’automne, nous vous conseillons d’arroser le Stauntonia une à deux fois par semaine. Le substrat doit rester légèrement humide sans être détrempé (cela risquerait de faire pourrir le système racinaire). Veillez surtout à ce que l’eau ne stagne pas dans la soucoupe. Néanmoins en période de canicule le Stauntonia peut nécessiter des arrosages plus fréquents, et à l’inverse en hiver nous vous conseillons de diminuer les arrosages.

Enfin, si votre eau est calcaire, mieux vaut arroser avec de l’eau de pluie.

La fertilisation

Du printemps à l’automne, le Stauntonia appréciera si vous lui apportez un peu d’engrais liquide, environ une fois par mois, que vous diluerez dans l’eau d’arrosage. En hiver, stoppez les apports d’engrais.

Vous pouvez aussi utiliser de l’engrais solide (sous forme de bâtonnets ou de granulés), dont les éléments minéraux seront libérés progressivement au fur et à mesure des arrosages.

L’hivernage

Le Stauntonia craint les températures inférieures à – 8 °C : si vous habitez une région au climat frais, n’hésitez pas à rentrer le pot sous abri en automne afin de le protéger du froid, et sortez-le à nouveau sur votre terrasse au printemps.

Dans les régions les plus clémentes, où les risques de gel sont faibles, le Stauntonia pourra rester toute l’année en extérieur.

La croissance et le tuteurage

Le Stauntonia est une plante grimpante : pensez à lui installer un tuteur sur lequel il grimpera en enroulant ses tiges autour de celui-ci. Vous pouvez le conduire par exemple sur une pergola, une tonnelle, une clôture, un arbre, ou contre le mur de votre maison (en installant un treillage).

Il n’a pas vraiment besoin d’être taillé, mais comme il s’agit d’une liane vigoureuse, qui pousse vite, vous pouvez limiter son développement en effectuant une taille légère après la floraison.

Le rempotage

Nous vous conseillons de rempoter le Stauntonia tous les deux ans, au début du printemps, en le plaçant à chaque fois dans un pot légèrement plus grand. Cela permet de renouveler le substrat et de lui donner plus de place pour développer son système racinaire.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire