Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Mauve, malva : semis, plantation, culture

La Mauve en quelques mots

  • La mauve est une charmante plante vivace estivale d’allure champêtre
  • Elle offre durant tout l’été une élégante floraison bleue, rose, blanche ou pourpre
  • C’est une plante comestible et médicinale
  • Rustique (au moins jusqu’à-15°C°), facile à semer et à cultiver, elle s’accommode de tout sol bien drainé
  • Une valeur sûre pour fleurir massifs, bordures, plates-bandes et pots

Le mot de notre experte

La Mauve ou Malva est une belle plante vivace estivale au charme naturel. C’est également une plante comestible et médicinale dont les fleurs aux teintes pastel bleues, roses, blanches ou pourpres et les feuilles possèdent de multiples bienfaits ; ses vertus à la fois apaisantes et adoucissantes sont appréciées en phytothérapie, en  tisanes ou infusions.

Au jardin, la Mauve est une valeur sûre pour fleurir abondamment les massifs d’été ou les mixed-border. Elle sied bien aux jardins naturels dans lesquels elle se ressème facilement.

De la mauve musquée au parfum épicé à la Malva sylvestris, sa cousine sauvage, c’est une vivace rustique qui s’accommode de presque tous les sols et qui fleurit dès la première année de culture.

Découvrez nos Mauves dont la très longue floraison fait le bonheur des jardiniers débutants ou absents !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Malva

Famille : Malvacées

Nom(s) commun(s) : Mauve

Floraison : Juin à octobre

Hauteur : 0,20 à 1,20 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -10°C-25°C selon les variétés

La Mauve ou Malva est plante herbacée appartenant à la famille des Malvacées comme les lavatères, les roses trémières ou encore la guimauve officinale. Elle pousse à l’état naturel, au bord des chemins, dans les friches et lieux secs d’Europe, d’Asie et du nord de l’Afrique.

Le genre comprend une trentaine d’espèces d’annuelles, de bisannuelles et de vivaces semi-ligneuses dont la plus connue est l’espèce sauvage la Malva sylvestris, également appelée Grande mauve connue pour ses propriétés médicinales. Cette mauve des bois à fleurs rose pourpré a engendré des hybrides comme Malva sylvestris var. Mauritania aux très grandes fleurs et des variétés aux fleurs blanches ou bleu-violet à l’instar de Malva sylvestris ‘Primley Blue’.

A côté de ces incontournables, on rencontre également la Mauve musquée (Malva moschata) et ses hybrides ou encore la mauve alcée (Malva alcea) au feuillage en forme de cœur, et Malva nicaeensis, une petite mauve annuelle.

D’une souche ligneuse, se développe une touffe buissonnante de tiges érigées ou étalées. La silhouette varie selon les formes.

La hauteur de ce buisson vigoureux varie de 20 cm à 1,20 m occupant 40 à 60 cm au sol. La croissance rapide n’a d’égal que la brièveté de la vie de cette vivace qui ne vit guère plus de trois ou quatre saisons, mais qui se naturalise facilement.

grande mauve

Malva sylvestris – illustration botanique

Les tiges bien ramifiées portent des feuilles caduques, alternes, cordées à arrondies ou en forme de cœur chez la Malva alcea, entières ou découpées en 3 à 9 lobes peu profonds.  Ces feuilles pétiolées, longues de 5 à 15 cm, sont souvent crénelées et dentées et rappellent celles du lierre.

Le feuillage de la Mauve musquée, aromatique au froissement, dégage une légère odeur de musc. Souvent duveteuses, les feuilles sont d’un beau vert clair à sombre.

Tout se mange dans la mauve et les feuilles fondantes se préparent comme les épinards ou se dégustent en mesclun sauvage.

De cette végétation joliment découpée, émergent les fleurs solitaires, groupées en bouquets à l’aisselle des feuilles ou réunies en grappes feuillées terminales. De juin à octobre, sur ces abondantes tiges solides, s’égrènent de nombreuses fleurs de 2 à 7 cm de diamètre, rappelant la délicatesse des fleurs d’hibiscus et de lavatère. La floraison possède une allure très naturelle.

Formées de 5 pétales très échancrés, parfois incisés, avec des styles bien visibles, elles s’épanouissent en entonnoir évasé peu profond ou en coupe plate enserrées dans une collerette d’une à trois bractées.

Chaque corolle dévoile un graphisme subtil. Le plus souvent rose nacré, rose pourpre à mauve, bleu-violacé à violine et subtilement striées de plus sombre, les fleurs sont parfois blanches. Elles deviennent bleu violet en fanant.

Les boutons floraux et les fleurs de mauves sont également comestibles et s’invitent dans les salades d’été pour y apporter une petite saveur poivrée.

Cette floraison mellifère attire les insectes butineurs tout l’été.

Ensuite, elle cède la place à petits fruits comestibles, ronds appelés « fromageons » car ils évoquent, lorsqu’on les ouvre, des petits camemberts au goût de noisette, d’où le surnom de la mauve « d’Herbe à fromage ». On les croque crus ou on les confit avant maturité lorsqu’ils sont encore verts, au vinaigre à la manière des câpres.

A maturité totale, le calice se désagrège et les akènes tombent se ressemant spontanément où bon leur semble.

Ces hampes florales très élégantes sont très jolies dans des bouquets tout simples et frais.

Rustique au-delà de -15°C, la Mauve se cultive partout en France, bien que certaines espèces comme la mauve sylvestre se comportent souvent comme une bisannuelle en climat frais.

De culture facile, peu exigeante, elle pousse au soleil ou sous une ombre légère et se contente des sols ordinaires, même pauvres ou caillouteux, plutôt secs, et bien drainés.

Classique des jardins champêtres et naturels, la Mauve se cultive en massif, bordures ou en pot.

La mauve sylvestre est une plante médicinale connue depuis l’Antiquité, pour ses propriétés calmantes et adoucissantes contre toutes les irritations et inflammations.

Toutes les espèces et toutes les parties de la mauve, de la racine, aux feuilles, en passant par, les fleurs, les boutons floraux et les fruits sont comestibles.

Principales espèces et variétés

On cultive essentiellement les mauves vivaces comme la Malva sylvestris et ses cultivars à fleurs blanches ou bleues et la Mauve musquée (Malva moschata) et ses hybrides qui offrent parfois une silhouette plus compacte et nette.

Les plus populaires

Mauve sylvestre - Malva sylvestris

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

C'est l'espèce type, la mauve médicinale, avec ses fleurs rose pourpre striées de violine. On ne peut plus facile à cultiver, elle se plait dans la plupart des sols en massif ou bordure. ou encore dans le jardin des simples.

Mauve musquée - Malva moschata Rosea

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 60 cm

Idéale dans les jardins sauvages où elle se ressème facilement, elle fleurit plus abondamment que les autres espèces. Son feuillage dégage une odeur de musc. Superbe en massif mais aussi en bouquet.

Nos préférées

Mauve blanche - Malva moschata Alba

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 70 cm

Une mauve très élégante avec sa couleur pure et son feuillage à la jolie découpe. Elle forme un magnifique buisson assez compact, qui sera du plus bel effet dans une plate-bande.

Mauve sylvestre - Malva sylvestris Primley Blue

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 40 cm

Le bleu est un coloris rare au jardin ! Vous aimerez cette mauve aux fleurs bleu-violacées presque indigo et sa forme prostrée, capable de se glisser partout.

Malva ou Mauve sylvestris Zebrina

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 190 cm

Des fleurs au dessin unique ! Elle forme un écran fleuri remarquable à maturité. Facile à cultiver dans tout sol.

Graines de Malva sylvestris - Grande Mauve, Mauve des bois

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 60 cm

vivace ou bisannuelle, cette mauve est facile à semer et promet de fleurir dès la première année de culture. Cette mauve est idéale dans les zones naturelles, sur les grands talus.

Plantation

Où planter des mauves ?

Extrêmement tolérantes au froid, toutes les Mauves sont rustiques et résistent à -15-25°C. Certaines comme la mauve sylvestre, moins rustique (-10°C) se cultivent comme des vivaces de courte vie (généralement 3 ou 4 ans) dans le sud de la France et comme une bisannuelle en climat plus rigoureux.

Elles résistent bien à la sécheresse.

Elles sont faciles à vivre et un peu vagabondes si on les laisse se ressemer.

Ce sont des plantes tout terrain qui s’accommodent d’un sol ordinaire même pauvre, bien drainé, ni trop sec, ni trop humide. Leur préférence va toutefois vers une terre plutôt riche, mais pas trop et un peu calcaire.

Elles aiment être plantées sur un site bien ensoleillé où elles fleuriront davantage. Dans les régions du sud, elles peuvent tolérer une ombre légère.

Avec leur silhouette légère et naturelle et avec leurs coloris très tendres, les mauves s’imposent dans des compositions champêtres ou dans les jardins de curé, pour y insuffler de la fraîcheur au cœur de l’été. Dotées d’une croissance rapide et peu contraignantes, elles sont aussi parfaites pour fleurir un jardin tout neuf ou un jardin de vacances.

Dans des décors naturels, elles s’invitent dans les massifs de vivaces, les plates-bandes, sur les grands talus, les bordures d’allées ou encore pour fleurir un chemin ou les pots sur une terrasse.

Quand planter la mauve

Nos Mauves en godet se plantent de mars à mai ou de septembre à novembre.

Comment planter la mauve ?

En pleine terre

Prévoyez 4 à 6 pieds au m²  de Mauve espacés de 30 à 40 cm et disposés en quinconce pour un bel effet de masse fleuri. Dans les terres lourdes, faites un apport de sable de rivière et de terreau.

  • Travaillez bien la terre
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois le volume du godet
  • Faites un lit de graviers au fond du trou pour un bon drainage
  • Faites un apport de compost à la terre de jardin
  • Tassez et arrosez chaque semaine jusqu’à la reprise (2 mois environ)

En pot 

  • Etalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile) dans un pot ou une jardinière
  • Plantez dans un mélange de terre de jardin et de terreau
  • Arrosez régulièrement dès le sol est sec en surface

mauve

Quand et comment semer les graines de mauve

Si à l’automne, vous avez récupéré les petites graines brunes réunies en cercles concentriques dans les capsules desséchées de vos pieds de mauves, semez-les. Sinon, choisissez parmi nos graines de mauve et faites vos semis de mars à mai.

En terrine

  • Semez les graines à la volée dans une terrine remplie de terreau et d’un peu de sable
  • Recouvrez les graines de 1/2 cm de terre
  • Tassez légèrement
  • Maintenez humide mais pas détrempé à 21°C, jusqu’à la levée qui se fait entre 15 et 21 jours
  • Repiquez les plantules séparément lorsqu’elles sont au stade de 3 ou 4 feuilles dans des pots de 8 cm
  • Lorsqu’elles ont bien forci, plantez-les en pleine terre ou dans des pots plus grands sans défaire les mottes

En pleine terre

Vous pouvez aussi semer les graines de mauve directement en place en mai, dans un sol réchauffé, pour avoir des fleurs dès le premier été.

  • Emiettez bien la terre sur une hauteur de bêche
  •  Semez à la volée ou en ligne sans trop serrer les graines
  • Recouvrez de quelques centimètres de terreau
  • Tassez légèrement avec le dos d’un râteau
  • Arrosez en pluie fine et maintenez le sol humide jusqu’à la levée qui prend 2 à 4 semaines
  • Eclaircissez les semis, lorsque les plants ont 3 ou 4 feuilles
  • Ne gardez qu’un plant tous les 15 ou 20 cm

Entretien, taille et soins

La Mauve demande peu d’entretien. Elle est idéale dans les jardins sans jardinier car, elle se passe d’arrosage et résiste très bien à la sécheresse une fois bien installée : arrosez si le temps sec dure, mais sans l’inonder et sans mouiller le feuillage.

Lorsqu’elles mesurent 30 cm de haut, avec le doigt, pincez les tiges (coupez les extrémités) pour les inciter à se ramifier.

Tuteurez éventuellement les espèces les plus hautes, surtout dans les terres riches où elles auront tendance à se coucher avec le vent.

Après floraison, laissez grainer pour bénéficier de semis spontanés.

La taille n’est pas nécessaire. En mars, avec un sécateur, rabattez simplement le feuillage sec au ras du sol.

Quand et comment récolter la mauve ?

Si la malva sylvestris est bien connue pour ses vertus médicinales, il faut savoir que toutes les espèces de mauves sont comestibles. Récoltez les fleurs de Mauve avant qu’elles soient totalement épanouies. Vous pourrez les cuisiner fraîches en salade de fleurs ou les utiliser séchées en infusions ou décoction comme plante médicinale.

Comment faire sécher la mauve ?

Faites sécher les tiges tête en bas dans un endroit sec et aéré. Les fleurs de mauve séchées peuvent se conserver longtemps dans des bocaux à l’abri de la lumière.

mauve

Maladies et ennemis éventuels

Comme toutes  les malvacées, cette cousine de la rose trémière, peut être sujette aux taches foliaires et à la rouille, un champignon visible aux pustules orangées qu’il laisse sur les feuilles. Sans gravité, il est plus inesthétique que vraiment dangereux pour la Mauve. Ce sont les conditions humides qui favorisent leur apparition : évitez d’arroser le feuillage et effectuez en préventif, des décoctions de prêle.

→ à lire, sur le sujet : « se débarrasser de la maladie de la rouille »

Multiplication

La Mauve se ressème spontanément, très facilement si le sol lui convient, laissez se développer les semis spontanés ou suivez nos conseils un peu plus haut pour bien semer les graines de mauve.

Division

En octobre, divisez les touffes adultes de 2 ou 3 ans.

  • Soulevez la touffe à la fourche bêche
  • Séparez la motte en plusieurs éclats comportant des racines
  • Replantez immédiatement chaque nouveau plant en pot ou au jardin dans une terre bien préparée

Associer la mauve au jardin

Très facile à marier, avec sa silhouette à la fois simple et élégante, la Mauve s’impose dans tous les jardins naturels, les jardins de curé et de cottage. Polyvalente, elle s’installe dans une prairie naturaliste ou tout simplement dans un simple massif d’été.

Elle est utile dans les jardins roses ou d’inspiration mauve entourée de ses cousins et cousines les lavatères, hibiscus ou roses trémières  !

On l’utilise sans modération pour fleurir une prairie naturaliste avec des cosmos, pavots annuelsachillées millefeuille, népétas, des centaurées, et des Echinops.

Elle excelle en plate-bande auprès des œillets, des campanules.

En bordure de massif, elle apportera une touche délicate en compagnie de rosiers, de Knautia macedonica, de digitales ou de gypsophiles. 

Dans un jardin rose, mélangez quelques touffes de mauves avec des sedums, gauras, phlox paniculés, agastaches, des valérianes,  des molènes hybrides, des géraniums vivaces.

Ses fleurs aux teintes pastel auront du mal à rivaliser avec des couleurs trop vives mais feront merveille avec les feuillages pourprés des heuchères ou glauques des armoises vivaces et des coquelourdes pour créer des scènes d’une grande douceur au cœur de l’été.

Dans un massif de vivaces estivales, elle se faufilera à la perfection entre des penstemons, des graminées légères, du lin vivace, des nigelles, des Acanthes.

Jouez sur les associations contrastées rose/vert en l’acoquinant avec les euphorbes et les alchémilles aux teintes jaune acide.

associer malva

Une idée d’association contrastée : Malva sylvestris, Euphorbia characias ssp wulfenii, Euphorbia cyparissias ‘Orange Man’ (ou ‘Fens Ruby’ conviendrait parfaitement aussi)

La mauve excelle dans les plates-bandes auprès des œillets, de l’ail d’ornement et des herbes-aux-chats.

Dans un coin réservé aux plantes comestibles et aromatiques, associez la mauve à la monarde. 

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire