Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le Leycesteria, Arbre à faisan : planter, tailler et entretenir

Le Leycesteria en quelques mots

  • Le Leycesteria est un arbuste himalayen de croissance rapide, rustique et très facile à cultiver.
  • Il possède de nombreux atouts comme le feuillage vert citron ou pourpre de certains cultivars, une floraison longue en grappes délicates blanc pourpré suivie de baies décoratives et comestibles.
  • Ses tiges creuses et striées ont une apparence de bambou forment un beau buisson, jusqu’à 1,80 m de haut pour 1,50 m de large.
  • Il tolère tous types de sol et se place au soleil ou à mi-ombre, en isolé,  en massif ou encore en haie libre.

Le mot de notre experte

Le Leycesteria, appelé « arbre à faisan » ou encore « chèvrefeuille de l’Himalaya  » que l’on pourrait qualifier d’être à mi-chemin entre l’arbuste et la vivace, appartient à la famille des Caprifoliacées tout comme le chèvrefeuille. Il présente un port arbustif jusqu’à 2 m en tous sens mais ses tiges sont creuses, relativement souples, d’un diamètre limité, avec les extrémités qui meurent avec le passage du froid. Ce comportement oblige à le tailler au début du printemps pour lui refaire une beauté, au moment où les jeunes pousses d’un vert éclatant tranchent avec les parties mortes.

L’arbuste séduit par sa vigueur et la fraîcheur qu’inspire son feuillage foisonnant vert jade ou doré. L’apparence de ses tiges creuses aux nœuds élargis rappellent celles du bambou. Il possède une gracieuse floraison en petites chaînettes blanches et pourpres qui se poursuit de juin jusqu’à la fin de l’été. Mais les qualités de cet arbuste ne s’arrêtent pas là. Les fleurettes blanches cèdent quasi simultanément la place à des baies lie de vin, accompagnées de bractées pourpres qui ornent les rameaux pendant une bonne partie de l’hiver. Appréciées visiblement par les faisans, d’où son nom d’arbre à faisan, elles peuvent se consommer pour relever les viandes.

Dans n’importe quel terrain, réservez une place au soleil ou à mi-ombre à cet arbuste de croissance rapide qui occupe un certain volume : 1,80 m de haut pour 1,50 m de large. Plantez-le en enterrant la motte de quelques centimètres car c’est une espèce drageonnante et n’hésitez pas à rabattre les rameaux  en fin d’hiver.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Leycesteria formosa

Famille : Caprifoliaceae

Nom commun : Arbre aux faisan, Chèvrefeuille de l’Himalaya

Floraison : entre juin et octobre

Hauteur : entre 1,20 et 2 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : sol frais, humifère, même calcaire

Rusticité : Excellente (-20°C)

Le genre Leycesteria se compose d’arbustes voisins du chèvrefeuille qui comprennent six espèces. L’espèce formosa est la plus communément plantée dans nos jardins. A l’état sauvage, elle pousse entre 2000 et 3000 m d’altitude du Cachemire au Yunnan et dans l’ouest du Sichuan, près des cours d’eau, dans la forêt et les fourrés. Son surnom de « chèvrefeuille de l’Himalaya» vient de son origine mais aussi du fait que l’arbuste appartient à la même famille que le chèvrefeuille : les caprifolliacées.

Cependant l’espèce Leycesteria crocothyrsos est devenue très commune dans la campagne écossaise bien qu’elle soit native d’Assam, une région de l’extrême nord-est de l’Inde. On la reconnaît à ses grappes de fleurs jaunes atteignant 18 cm de long et à ses feuilles rès nervurées, pubescentes sur les bords.

Les tiges vertes, creuses, munies de nœuds ont l’apparence du bambou mais le port est beaucoup plus souple. Elles forment une touffe arrondie de 1,80 m de haut sur 1,50 m de diamètre, parfois plus, avec des tiges qui partent du sol et se ramifient au fil des ans si le climat s’y prête. Le feuillage semi-persistant à caduc est opposé, très lumineux notamment au printemps, vert jade ou bien doré nuancé de pourpre chez golden Lantern. Ce dernier est parfait pour éclairer un coin sombre, même sous la ramure d’un chêne, durant une bonne partie de la saison. La coloration automnale s’avère tout aussi séduisante que la coloration printanière à moins que le gel grille le feuillage. Le limbe pouvant atteindre 20 cm de long est de forme lancéolée terminée par une longue pointe rétrécie. Purple Rain est apprécié pour ses tiges pourpres, qui tranchent avec le feuillage couleur jade et ses grappes de fleurs violet foncé de longue durée.

Arbre aux faisans

Leycesteria formosa – illustration botanique

La floraison débute en juillet pour se poursuivre tout au long de l’été. De petites chaînettes blanches et pourpres, de 10 cm de long, naissent à l’aisselle des feuilles et pendent gracieusement le long des rameaux. La corolle blanche constituée de 5 pétales soudés forme un entonnoir de près de 1 cm tandis que le calice produit 5 sépales effilés très inégaux et discrets, teintés de rose. Les bractées pourpre sombre saillantes et englobantes mettent véritablement en valeur les fleurs rassemblées en involucres étagés en conférant aux grappes une apparence de lanterne.

Les fleurs cèdent la place à des baies brillantes couleur lie de vin surmontées d’un pistil pourpre qui ornent les rameaux pendant une bonne partie de l’hiver. Les baies qui mesurent 0,5 cm peuvent s’employer pour relever les viandes. Comme son nom l’indique, les baies au goût prononcé de caramel après bletissement, constituent en octobre, un mets de choix pour les faisans et les oiseaux de façon générale.

Les tiges fleuries servent à la confection de charmants bouquets, aussi intéressant pour le feuillage que pour la floraison. Pensez à inciser la base des tiges sur 5 cm de long pour éviter leur dessèchement et ôtez toutes les feuilles qui trempent dans le vase.

Le leycesteria ont été nommé en hommage à William Leycester (1775-1831), un juge britannique passionné de botanique installé au Bengal, nommé président de la Agricultural and Horticultural Society qui tendait à promouvoir les fruits et légumes de la région du temps de l’occupation britannique. Le nom d’espèce formosa se réfère à sa beauté.

Arbre aux faisans, fleur et fruit

Evolution d’une inflorescence de Leycesteria formosa.

Les principales variétés de Leycesteria

Il existe encore assez peu de cultivars de Leycesteria formosa. ‘Golden Lantern’ est un des plus populaires. ‘Purple Rain’ arbore des fruits rouge brillant avec un jeune feuillage pourpre violacé tandis que ‘Jealousy’ offre un contraste frappant de jaune chartreuse et de pourpre encore à l’automne.

Leycesteria formosa Purple Rain 40/50cm en pot de 3L.- Arbre aux faisans

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
2.00 m

Le Leycesteria formosa 'Purple Rain' est un bel arbuste de taille moyenne, original par ses bractées d'un pourpre profond qui apparaissent à la fin de l'été. Ses fruits sont aussi très appréciés des oiseaux.

Leycesteria formosa Golden Lanterns - Arbre aux faisans

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
2.00 m

Le Leycesteria formosa 'Golden Lanterns' est un arbuste de taille moyenne, au feuillage doré lumineux et aux remarquables bractées rouge pourpre. Ses fruits sont aussi très appréciés des oiseaux.

Plantation

Où planter le Leycesteria ?

Le Leycesteria pousse dans n’importe quel type de terrain qu’il préfère cependant bien drainé et pas trop sec à frais et humifère. Il tolère le soleil pas trop brûlant  chez les feuillages dorés, comme la mi-ombre. Il est très rustique (-20°C) mais il peut arriver que le feuillage grille au gel. Profitez de la luminosité de son feuillage, de sa vigueur et de sa tolérance à la sécheresse, à la pollution et aux embruns pour éclairer une zone délaissée, sombre, trop ombragée ou pour cacher un mur disgracieux.

Attention cependant à sa tendance à drageonner et se ressemer en climat doux et humide comme celui de la Bretagne.

La culture en bac est également possible, mais pensez qu’ il  sera plus vulnérable qu’en pleine terre si les hivers sont rigoureux.

Quand planter ?

Plantez l’arbre à faisan de préférence à l’automne pour assurer un enracinement profond avant d’affronter la sécheresse estivale.

Comment planter ?

  1. Plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  2. Creusez un trou de plantation, de 50 cm en tous sens ou une tranchée dans le cas d’une haie.
  3. Apportez du fumier ou du compost décomposé si la terre est sableuse.
  4. Installez la plante dans le trou de plantation en enterrant la motte de quelques centimètres pour favoriser le drageonnage qui permet de reconstituer la touffe.
  5. Replacez la terre et tassez légèrement.
  6. Arrosez copieusement.
  7. Étalez une couche de paillage au pied afin de maintenir une bonne fraîcheur autour des racines. Cela limitera aussi la pousse des mauvaises herbes. 

La reprise est facile et rapide et ne demande que le contrôle de l’arrosage au cours des 2 premières années qui suivent la plantation.

Entretien

Après un hiver rude, les tiges creuses de l’arbre aux faisans peuvent mourir sur toute leur hauteur. Pas d’inquiétude cependant, de nouvelles pousses rejailliront au printemps si la souche a été maintenue au chaud tout l’hiver sous un épais paillis de feuilles mortes. Il vaut donc mieux laisser les tiges en place sur l’arbuste durant toute la saison morte, non seulement pour profiter du graphisme des tiges, mais également pour renforcer la protection de la souche contre le gel. Au début du printemps, en mars-avril, lorsque le feuillage pointe, supprimez simplement les tiges frêles et noircies et raccourcissez les tiges vigoureuses afin de favoriser les repousses de la base. Si les extrémités n’ont pas noirci, vous pouvez cependant rabattre les tiges de moitié chaque printemps pour renouveler ses pousses et ne garder qu’une dizaine de tiges par plant. Une taille plus sévère au printemps aurait pour effet de retarder la floraison.

Arrosez régulièrement les deux premières années, en particulier lors des périodes chaudes et sèches.

Faites un apport de compost ou de feuilles mortes en guise de paillage à l’automne.

Cet arbuste n’est pas sensible aux maladies et les attaques de ravageurs restent sans conséquences graves.

Multiplication

L’arbre aux faisans se divise facilement du fait de sa tendance à drageonner mais il se bouture aussi facilement entre mars et septembre. Le semis naturel est assez fréquent et la plante a la chance de garder le caractère doré du feuillage notamment chez le cultivar Golden Lantern.

Bouturage

Préparez un pot profond en le remplissant de terreau mélangé à du sable ou réalisez vos boutures en pleine terre si elle est légère, après l’avoir aérée avec la fourche-bêche, puis humidifiée.

  1. Prélevez un rameau lignifié ou à moitié lignifié, de 15 à 20 cm de long, sur une pousse de l’année précédente ou sur une nouvelle pousse selon la période.
  2. Supprimez les feuilles sur 2/3 situées près de la base de la bouture, et coupez les autres pour réduire la surface foliaire.
  3. Enfoncez une bouture par pot, sur environ 10 cm de profondeur puis tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air.
  4. Placez la culture à mi-ombre en maintenant le substrat frais mais non détrempé.
  5. Protégez les jeunes plants sous un châssis ou un voile d’hivernage pendant l’hiver.
  6. Patientez jusqu’à l’automne suivant pour planter à l’emplacement définitif.

Semis

Semez en automne sous châssis les graines récoltées et débarrassées de la pulpe du fruit. Enterrez-les de 1 cm et maintenez le sol frais. Vous repiquerez les plantules au printemps.

Utilisations et association

Avec ses tiges souples, l’arbre aux faisans forme un arbuste élégant en isolé qui attire l’œil par son feuillage et sa floraison de longue durée. Sa croissance rapide permet aussi de former des haies décoratives et attractives pour les oiseaux jusqu’en décembre.

Il fait partie de ces arbustes incontournables pour créer des tableaux de couleurs printaniers rien qu’avec le feuillage. Si les érables du Japon assurent la vedette en sol acide avec des coloris variant du rose crevette comme l’Acer palmatum ‘Bloodgood’ au jaune doré comme ‘Orange Dream’, l’arbre au faisan fait sensation avec sa masse lumineuse dorée ou vert jade dès le mois d’avril-mai et tout au long de l’été et ce quel que soit le type de terrain. Les jeunes tiges du Leycesteria formosa Golden Lantern livrent de magnifiques nuances vert orangé au printemps. Cet arbuste a l’avantage de conserver cette luminosité pratiquement jusqu’à la chute des feuilles, servant d’écrin à ses lanternes pourpres. Choisissez un emplacement assez dégagé qui permette aux rayons du soleil de faire jouer les effets de transparence mais protégé des courants d’air froids qui peuvent griller les jeunes tissus. Associez l’arbre aux faisans au seringat doré, Philadelphus coronarius ‘Aureus’ qui offre de surcroît une abondante floraison blanche parfumée en mai-juin même à mi-ombre. Il accompagne tout aussi bien les plantes au feuillage violet comme le Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’ aux sympathiques allures champêtre, l’Epine vinette ‘Harlequin’ au feuillage moucheté de rose et pourpre ou encore le Prunier des sables.

Vous pouvez aussi l’associer aux floraisons du moment, ce qui laisse un large choix étant donné la durée de sa floraison qui court du début de l’été jusqu’à l’automne. Il trouvera sa place dans une haie fleurie ou au fond d’un massif d’arbustes ou de vivaces aux côtés de rosiers arbustifs blancs ou rose clair, d’Orangers du Mexique, d’hortensias, de Sedum spectabile mêlés aux chaumes légers de Cheveux d’ange.

Pour former une haie cynégétique destinée à attirer la faune sauvage tout en ayant une forte valeur ornementale, utilisez des arbustes à baies dotées de couleurs vives comme le Clerodendron trichotomum avec ses bouquets roses et bleus, le fusain d’Europe aux chapeaux d’évêque roses et orange, le Callicarpa, paré de billes de nacre violettes, la viorne et ses reflets bleus, le physocarpe aux vessies roses… Ajoutez de petits arbres pour donner du relief comme le pommier d’ornement ‘Evereste’, le sureau ou encore le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), apprécié pour son feuillage composé et finement denté virant au jaune d’or à l’automne et ses bouquets de baies rouge vermillon qui apparaissent dès juillet.

Ressources utiles

Découvrez notre large gamme de Leycesteria.

Articles connexes

Massif Romantique

Inspiration

Massif Romantique

Le Jardin Romantique est marqué avant tout par une profusion de fleurs entremêlées. Altern
Lire la suite +

Blog

Des poules au jardin, que planter dans l'enclos ?

Depuis quelques années, les poules investissent les jardins et c'est tant mieux ! Elles pondent...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Le Leycesteria, Arbre à faisan : planter, tailler et entretenir »

Laisser un commentaire