Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Julienne des dames, Hesperis : planter, semer, entretenir

La Julienne des dames en quelques mots

  • L’Hesperis matronalis dite Julienne des dames compte parmi les plus anciennes fleurs de nos jardins
  • Ses fleurs mauves lilas ou blanches diffusent un parfum délicat de jasmin, surtout le soir
  • Elle offre de mai à juillet de grandes inflorescences dressées impressionnantes
  • Elle pousse dans toute bonne terre de jardin où elle se ressèmera librement
  • Très répandue dans les jardins de curé, elle est incontournable dans un jardin de campagne, dans les jardins sauvages, en massif, rocaille et bordure

Le mot de notre experte

Avec son charme désuet, l‘Hesperis ou Julienne des dames fait partie de ces fleurs familières des jardins de nos grands-mères et de nos jardins de campagne où elle se ressème librement.  On cultive surtout l‘Hesperis matronalis, une vivace de courte vie qui peut atteindre jusqu’à 1,50 m de haut. On l’apprécie pour sa floraison gracieuse très aérée, et ses fleurs lilas. Elle se décline en variétés à la floraison blanche, simple ou double, à l’instar de l’Hesperis matronalis ‘Alba’ et de l’Hesperis matronalis ‘Flore Pleno’. Leur principal atout est leur parfum puissant de jasmin qui s’intensifie au crépuscule. Ce qui explique qu’on ait donné à la plante ce nom d’Hesperis qui, dans la mythologie grecque, signifie l’heure du soir.

Doté du charme des plantes sauvages, l’Hesperis fleurit tout l’été dans toute bonne terre de jardin. Les feuilles de la Julienne des dames sont en plus comestibles et agrémenteront vos bouquets autant que vos salades d’été !

Cette belle vivace rustique figure parmi les championnes de la floribondité, s’intègre aisément dans les jardins sauvages, champêtres et permet des associations multiples au jardin.

Absolument ravissante, découvrez la Julienne des dames, cette fleur accommodante, accessible à tous les jardiniers !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Hesperis

Famille : Brassicacées

Noms communs : Julienne des dames, Juliane commune, Giroflée musquée, Bâton d'argent, Cassolette, Violette des dames

Floraison : avril à juillet

Hauteur : 0,45 à 1,50 m

Exposition : soleil, mi-ombre

Sol : tous, bien drainés

Rusticité : -15°C et au-delà

Originaire d’Europe, de Sibérie et d’Asie, l’Hesperis ou Julienne des dames, encore appelée « Julienne commune », « Julienne des jardins », « Giroflée des Dames » ou « Girarde » de son autre surnom, est une vivace  éphémère appartenant à la famille des brassicacées, comme le colza ou la moutarde. A l’état naturel, elle croît dans les prairies, les friches ou les bois mais on la trouve aussi dans certaines de nos zones montagneuses comme les Alpes où elle s’est naturalisée.  Si la julienne des dames est en théorie vivace, elle se comporte souvent en bisannuelle.

Le genre comprend soixante espèces annuelles, bisannuelles ou vivaces parmi lesquelles Hesperis matronalis, à l’abondante floraison rose lilas qui est la seule présente dans nos jardins mais qui se décline en cultivars à fleurs simples ou doubles, rouges, roses ou blanches tels que H. matronalis ‘Alba’. Il existe également H. matronalis var. Albiflora , une variété botanique. Également nommée Sisymbrium luteum, Hesperis lutea, est quant à elle, une espèce aux fleurs jaune pâle.

D’une croissance très rapide, la plante forme une touffe herbacée et dressée au port en rosette, de 60 cm jusqu’à 1,20 m de hauteur.  C’est une vivace éphémère qui ne dure pas plus de 3 ans mais qui se ressème toutefois abondamment.

Les hautes tiges bien ramifiées et pubescentes portent un feuillage caduc. Il se compose de grandes feuilles lisses de 10 à 25 cm de long en forme de lance, sessiles, à marges dentées, disposées de façon alterne le long des rameaux. Brillantes, elles sont plus nombreuses à la base et de couleur vert foncé à vert foncé. Certaines variétés comme ‘Variegata’, se distinguent par un feuillage vert fortement panaché de jaune.  Ses jeunes feuilles sont comestibles et possèdent une saveur un peu amères qui pourront parfumer les salades.

julienne des dames

Hesperis matronalis – illustration botanique

La floraison, particulièrement gracieuse, s’épanouit à l’extrémité des tiges, d’avril à juillet, selon le climat. Les fleurs formées de 4 pétales en croix de 2 à 4 cm de diamètre sont réunies en grappes ou panicules terminales. Ces inflorescences sont à la fois légères et impressionnantes. Le plus souvent simples, certains cultivars se distinguent par des fleurs semi-doubles ou entièrement doubles, souvent plus odorantes que les variétés à fleurs simples. Elles laissent s’échapper un bouquet de 6 étamines.

Les fleurs de l’Hesperis matronalis sont de couleur rose lilas, mais il existe également des variétés à fleurs blanches, voire rouges ou jaunes chez l’Hesperis lutea.

Elles font d’excellentes fleurs à couper délicieuses dans les bouquets tendres et romantiques.

Très odorantes le soir, ces petites fleurs exhalent un intense et délicieux parfum de jasmin. Son nom Hesperis qui en grec signifie « soir », est une allusion au parfum de ses fleurs qui s’intensifie en fin de journée.

Cette floraison mellifère et parfumée est très visitée par les insectes, abeilles et papillons qui assurent sa pollinisation.

Les fruits de la Julienne des Dames sont de petites siliques déhiscentes et dressées, capables de se ressemer facilement au jardin, une aubaine pour cette vivace de courte vie.

Très rustique jusqu’à-15°-20°C et au-delà, l’Hesperis matronalis s’installe dans toutes nos régions. Il est accommodant et se contentera  de toute bonne terre de jardin bien drainée. Au soleil ou à la la mi-ombre  dans les régions chaudes. Il convient bien aux jardins sauvages et est un familier des jardins de curé dans lesquels il se ressème à foison et y apportera une touche sauvageonne.

Principales espèces et variétés

Les plus populaires

Hesperis matronalis - Julienne des Dames

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
90 cm

C'est l'espèce type avec ses fleurs parfumées, simples joliment colorées de mauve. Installez-la dans une plate-bande près de la maison pour profiter de son parfum de jasmin.

Hesperis matronalis Flore Pleno

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
70 cm

Cette variété possède d'impressionnantes fleurs doubles d'un blanc liliacé exhalant un parfum puissant de jasmin. Très élégante dans un jardin blanc !

Nos préférées

Hesperis matronalis Alba - Julienne des dames Blanche

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
70 cm

Cette variété se distingue par ses fleurs doubles et d'un blanc pur. Moins haute que l'espèce type, elle conviendra particulièrement à la culture en pot.

Plantation

Où planter la julienne des dames ?

Très rustique (au-delà de -15°C), l’Hesperis s’acclimate partout en France. Sa floraison s’étiolant au fil des ans, il sera cependant souvent cultivé comme une bisannuelle.

Il s’agit d’une plante qui pousse indifféremment au soleil non-brûlant ou à la mi-ombre légère dans les régions les plus chaudes. Il accepte toute bonne terre de jardin mais sera cependant plus florissant dans une terre profonde et riche, fraîche et bien drainée. Il préfère un sol ne se desséchant pas trop en profondeur et restant frais en été. Ses racines ne supporteront pas les excès d’eau en hiver qui risquent de les faire pourrir.

Avec son allure buissonnante, l’Hesperis s’impose dans les jardins champêtres, les jardins sauvages et naturalistes, dans les prairies fleuries, pour colorer les massifs fleuris, des bordures.

Quand planter la julienne des dames ?

La plantation de l’Hesperis se fait au printemps (mars-mai) ou en automne (septembre-novembre). Le plus important est d’éviter les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter la julienne des dames ?

En pleine terre

Plantez l’Hesperis en groupe de 6 à 8 pieds dans 1m² en respectant un espacement de 30 à 45 cm sans enterrer le collet.

  • Bêchez bien le sol
  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large que la motte
  • Étalez un lit de gravier au fond du trou pour le drainage
  • Placez la motte au centre du trou, le collet à 2 cm sous la surface de la terre
  • Rebouchez et tassez
  • Arrosez généreusement

En pot

La Julienne des dames peut également facilement être cultivée en pot ; installez par groupe de 3 à 4 pieds dans un contenant d’environ 60 cm de diamètre.

  • Étalez du gravier ou des billes d’argile au fond du pot
  • Plantez la motte dans un mélange drainant composé de 70% de terreau et d’1/3 de terre de jardin
  • Arrosez à la plantation

Plus de conseils pour bien planter les vivaces sur notre blog !

julienne des dames

La Julienne des dames avec le rosier ‘Gertrude Jekyll’ et le feuillage pourpre du Cotinus ‘Grace’ / La Julienne des dames existe aussi en version blanche (Hesperis matronalis ‘Alba’) !

Entretien de la Julienne des jardins

L’Hesperis se porte très bien et fleurit longtemps sans que l’on s’en occupe vraiment.

Il apprécie les sols frais mais pas détrempés. Arrosez surtout en cas de fortes chaleurs et de temps sec pour soutenir la floraison. En pot, arrosez plus régulièrement dès que la terre est sèche en surface.

Apportez un peu de compost par griffage au pied de la plante en automne et au printemps.

Coupez les tiges défleuries pour favoriser l’apparition de nouvelles fleurs et de prolonger la floraison mais cela empêche la plante de se ressemer.

Après floraison, laissez grainer en place pour qu’il se ressème spontanément. C’est une vivace à la vie brève dont la floraison diminue au fil des années, n’hésitez le laisser se ressemer. Rabattez les touffes après floraison si vous souhaitez éviter ces semis spontanés.

Les limaces qui convoitent son jeune feuillage, sont ses seules ennemis : suivez nos conseils pour lutter contre les attaques de gastéropodes.

Multiplication

La Julienne des Dames se ressème d’elle-même au jardin, mais vous pouvez aussi faire des semis pour perpétuer au jardin cette vivace éphémère. N’hésitez donc pas à récupérer les graines dès qu’elles sont mûres et conservez-les dans des sachets en papier.

graines de julienne des dames

Graines d’Hesperis matronalis

Semis

Vous pouvez semer les graines de julienne des dames d’avril à juillet, dès que les températures atteignent les 18-20°C. Vous pouvez également semer sous-abri à l’automne. Il se comporte comme une bisannuelle, les fleurs n’apparaissent que l’année qui suit le semis.

Découvrez nos conseils et nos astuces pour réussir les semis de plantes vivaces sur notre blog !

Sous-abri

  1. Préparez une caissette remplie de terreau spécial semis
  2. Semez les graines à la surface
  3. Recouvrez d’une fine couche de substrat et maintenez humide jusqu’à la germination
  4. Arrosez en pluie fine
  5. Lorsque que les plants sont au stade de 2 feuilles, repiquez-les en godets
  6. Repiquez les jeunes plants au jardin, une fois tout risque de gelée écarté et quand la température extérieure est supérieure à 18°C
  7. Espacez les plants de 50 cm environ
  8. Arrosez pour assurer la reprise

En pleine terre

Il est aussi possible d’effectuer un semis direct en pleine terre dès que les températures sont réchauffées à 18°C.

  1. Semez en ligne
  2. Maintenez le sol humide jusqu’à la germination
  3. Après la levée, éclaircissez en ne gardant qu’un plant environ tous les 50 cm

Associer la Julienne des dames au jardin

L’Hesperis ou Julienne des dames possède une belle allure buissonnante et une floraison lumineuse et parfumée, lilas, blanche ou rose selon les variétés qui s’intègrent facilement dans tous les jardins naturels  et sauvages, les jardins de campagne, un jardin de cottage et de senteur auxquels il apporte de la légèreté. Nous vous conseillons de privilégier les teintes pastel, elles créeront ensemble une ambiance apaisante, harmonieuse et douce.

Dans un mixed-border près de la maison pour profiter de son délicieux parfum de jasmin, il s’associera facilement à des giroflées vivaces, des lupins indigo, des myosotis du Caucase, des bergenias ou encore la valériane des jardins. Associez également sa délicate floraison avec des campanules !

associer la julienne des dames

Un bel exemple d’association naturelle : Hesperis matronalis, Thalictrum aquilegifolium, Fenouil ‘Bronze’, Aquilegia chrysantha ‘Yellow Queen’, Digitalis purpurea ‘Alba’, Euphorbe (Euphorbia wallichii par exemple), Anthriscus sylvestris ‘Ravenswing’, Angelica sylvestris, Astrantia major ‘Shaggy’, Cirsium rivulare ‘Trevor’s Blue Wonder’

Dans un massif printanier, mariez-le aux narcisses et aux tulipes.

Dans une scène foisonnante, ses épis chargés de fleurs émergeront gracieusement entre des vivaces buissonnantes comme les géranium vivaces qui séduiront par leur longue floraison, souvent mauve, rose ou blanche, les agastaches, aux linaires, des plantes toutes aussi faciles à réussir.

Au cœur d’un beau jardin blanc, les élégantes variétés à floraison blanche, seront parfaites en mélange avec des nigelles de Damas, d’Epilobium angustifolium ‘Album’ , des véroniques ou des monardes blanches, des Antirrhinum majus ‘Royal Bride’, des marguerites d’été ou encore un Papaver orientale ‘Royal Wedding’.

Pour une ambiance estivale aux couleurs douces, associez-le aux lavandes, asters, gauras, Monnaie du Pape, épiaires et nepetas aux floraisons légères. Tempérez les coloris roses en les associant aux feuillages gris des armoises.
Sa floraison généreuse très naturelle apporte toujours une touche sauvageonne aux massifs dans lesquels il s’accommode bien avec des delphiniums, des rudbeckias, des alchémilles.

Dans un jardin de senteur, entourez-le de Muflier ou Gueule de loup, de dianthus plumarius et de phlox paniculés.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire