Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Freesia : plantation, culture, entretien

Le freesia en quelques mots

  • Les fleurs de freesia doubles ou simples comptent parmi les fleurs les plus parfumées : elles diffusent un doux parfum rappelant le jasmin
  • Les freesias hybrides (Freesia x hybrida) offrent des couleurs variées, blanc, jaune, rouge, rose ou mauve
  • Le Freesia est une plante gélive qui ne supporte pas les températures inférieures à -3°C: peu rustique dans la plupart des régions, il faut arracher ses bulbes pour les hiverner à l’abri du gel
  • Il aime les sols frais, bien drainés, sableux à caillouteux
  • Il fleurit beaucoup de mai à septembre dans les massifs, rocailles, potées et illumine les bouquets d’été

Le mot de notre experte

D’une élégance discrète, un brin désuets, les Freesias sont de belles fleurs à bulbes parfumées, symboles des compositions florales un peu vintage. S’ils sont irremplaçables en bouquets, les freesias font un retour remarqué dans les jardins.

De mai à septembre, les fleurs freesia doubles ou simples aux coloris très variés surgissent de touffes herbeuses pour annoncer l’été !

Du freesia blanc au freesia bleu, tous exhalent une délicieuse odeur capiteuse et sucrée qui rappelle celle du jasmin. Ils se déclinent également en rouge, jaune, rose, lilas et orange pour donner de la préciosité ou des accents exotiques au premier-plan d’un massif d’annuelles ou de vivaces, dans une plate-bande ensoleillée, à vos rocailles ou à vos potées.

Magnifiques en massif, les freesias comptent parmi les plus belles fleurs à couper et auront aussi leur place dans un jardin de fleuriste.

Gélifs, dans la plupart de nos régions, il faudra arracher les bulbes de freesia pour les hiverner à l’abri du gel avant de les replanter au printemps suivant.

Dans le langage des fleurs, le freesia a comme signification l’amour inconditionnel.

Découvrez les freesias et comment réussir leur plantation au jardin ou en pot !

freesia

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Freesia

Famille : Iridacées

Noms communs : Freesia, Muguet du Cap

Floraison : mai à septembre

Hauteur : 0,15 à 0,50 m

Exposition : Soleil

Sol : Argilo-limoneux (riche et léger), Caillouteux (pauvre et filtrant) et frais

Rusticité : gélif

Le Freesia, également appelé Muguet du Cap, est une plante vivace bulbeuse à corme originaire d’Afrique de l’Est à l’Afrique du Sud et notamment du Cap de Bonne-Espérance. Elle appartient à la famille des Iridacées et certaines espèces, notamment le Freesia laxa se sont naturalisées dans certaines régions du Sud de la France.

Le genre comprend 15 espèces de freesia mais seuls les hybrides horticoles (Freesia x hybrida) sont cultivés, ils descendent pour la plupart de Freesia refracta. Ils présentent des couleurs très variées et certains hybrides portent des fleurs doubles.

Le freesia se développe sur un bulbe ou plus exactement un corme (ou cormus) conique permettant à la plante de stocker des éléments nutritifs et de l’eau (c’est un organe de réserve). A partir de ce corme, la plante forme une touffe au port assez étalé de feuilles caduques d’où émergent des tiges assez frêles de 0,20 à 40 cm de hauteur environ.

Du centre de chaque pied de freesia émergent 4 à 5 hampes. Le corme émet de longues et étroites feuilles rubanées et engainantes de 10 à 40 cm de longueur en forme de glaive à la pointe acérée organisées en éventail depuis la base. D’un beau vert tendre, leur forme rappelle un peu le feuillage des graminées ou celui des hémérocalles.

Au printemps, la floraison éclatante et délicieusement parfumée des freesias, soutenue par des touffes vert tendre, ne passe jamais inaperçue. Portées par des hampes florales souples et gracieusement arquées mais peu retombantes, les fleurs apparaissent de mai à juillet parfois à septembre, au dessus des feuilles effilées.

freesia

Freesia – illustration botanique extrait de Les liliacées (1805) de P. J. Redouté

Les tiges florales du freesia présentent un port convexe assez particulier se coudant à angle droit à partir de la première fleur ; les fleurs sont disposées en grappes de façon unilatérale sur l’extrémité de cette tige souvent très ramifiée. Chaque hampe peut porter jusqu’à 10 fleurs de 2 à 6 cm de diamètre qui s’ouvrent successivement, les boutons floraux délicats voisinant avec les inflorescences déjà épanouies. Elles prennent la forme d’entonnoirs ou de cloches légèrement tubulaires. Les corolles largement ouvertes et tournées vers le haut sont formées de six tépales. Le cœur renferme des étamines.

Bien que les fleurs soient souvent simples, on trouve des variétés en gobelets parfois doubles à l’instar des Freesia ‘Double Bleu’ ou Freesia ‘Double Rose’. Des variétés les plus théâtrales aux formes les plus simples et naturelles, les fleurs de freesia déclinent également presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, allant du blanc pur au rose magenta en passant par le jaune topaze, le rouge écarlate, le bleu lavande ou l’améthyste.

Le freesia fait d’excellentes fleurs coupées très appréciées des fleuristes pour des bouquets d’été parfumés, sophistiqués et colorés qui durent jusqu’à 3 semaines en vase.

Le freesia fait partie des 10 fleurs les plus parfumées, les freesias simples blancs ou jaunes étant les plus odorants ; la fleur du freesia exhale un parfum  enivrant, capiteux et sucré évoquant de le jasmin, la fleur d’oranger et le néroli.

D’origine australe, le freesia est une plante frileuse et gélive qui ne supporte pas les températures inférieures à -3°C.  Il est particulièrement adapté aux climats doux. Il aime les emplacements chauds et ensoleillés et les sols légers, sableux, pas trop riches, frais et bien drainés et dépourvus de calcaire.

Le freesia illumine n’importe quel jardin de gravier ou de rocaille restant fraîche, au premier plan d’une plate-bande ensoleillée ou d’un massif pourvu qu’on puisse admirer de près ses odorantes fleurs inclinées. Il se cultive également en pots pour profiter de son parfum jusque sur la terrasse.

Le freesia est très souvent utilisé en parfumerie où ses fragrances suaves et intenses servent les grandes marques.

Principales espèces et variétés

Si le genre comprend 15 espèces dont Freesia grandiflora, Freesia laxa et Freesia lactea, on trouve le plus souvent des variétés de freesias hybrides (Freesia x hybrida), aux coloris variés, à fleurs simples ou doubles, descendant pour la plupart de Freesia refracta. Nous vous proposons également des mélanges de freesias hybrides déclinant presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Les plus populaires

Freesia simple Blanc - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
35 cm

Un cultivar que vous apprécierez pour ses délicates hampes florales très parfumées. Faites-lui une place au jardin ou en potée romantique !

Freesia Double Bleu - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
50 cm

Une variété aux fleurs en forme de gobelets doubles couleur bleu lavande. A cultiver en pot pour profiter de son parfum de jasmin sur la terrasse ou au jardin dans un massif ou une rocaille au soleil, dans un sol frais.

Freesia double blanc - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Symbole de la pureté et de l'amour éternel ce freesia blanc s'impose dans un massif romantique comme dans des compositions florales élaborées.s

Freesia simple jaune

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Des fleurs couleur topaze qui diffusent un doux parfum rappelant le jasmin. Parfait en pleine terre ou en pot avec d'autres élégantes parfumées ou non.

Nos préférés

Freesia Simple Rose - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Un très beau cultivar à fleurs simples couleur magenta. Il apportera la touche colorée et parfumée dans des rocailles, en bordures de massifs et même dans vos bouquets !

Freesia Double en mélange - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
35 cm

Les fleurs de cette sélection sont doubles et offrent des coloris éclatants, pastel, ou sombres. A planter en pot, dans des rocailles ou en bordure de massifs.

Freesia Double Rose - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Un cultivar très décoratif aux fleurs doubles couleur magenta. Il apportera la touche odorante et pimpante aux rocailles ou en bordure de massifs.

Freesia Simple en mélange - Muguet du Cap

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
35 cm

Un florilège comptant parmi les plus beaux cultivars à fleurs simples, dont les coloris varient à l'infini. allant du blanc au rouge très sombre. En bouquet, il illumine nos intérieurs, mais aussi nos balcons et nos jardins.

Plantation du freesia

Où planter les freesias ?

Le Freesia pousse un peu partout en France, cependant il supporte difficilement les gelées hivernales, c’est pourquoi sa culture diffère selon les régions. Extrêmement frileux et gélif, l’arrachage est obligatoire dans les régions aux hivers rudes si vous voulez le garder pour le replanter l’année suivante : une fois le feuillage jauni, les bulbes de freesia devront être arrachés et remisés au sec et à l’abri du gel.

Dans les régions douces (zone de l’olivier), les bulbes de freesia pourront rester en terre avec un bon paillage.

Il ne sera heureux et florifère qu’en situation chaude et ensoleillée et en sol léger mais qui reste frais bien drainé, à tendance sableuse de préférence et non calcaire.

Avec sa taille intermédiaire, le freesia est bien adapté aux plates-bandes de soleil, aux bordures de massifs, aux rocailles avec des annuelles ou des vivaces ou à la culture en pot sur une terrasse ou un balcon ensoleillé.  C’est un incontournable du jardin bouquetier pour faire des bouquets tout l’été.

freesia

Quand planter les freesias ?

Les cormes de Freesia s’installent au printemps, de mars à mai après les dernières gelées, dès que la terre est réchauffée, car le freesia craint le gel. Si vous voulez une floraison précoce, les bulbes peuvent être forcés comme les jacinthes,  plantés à l’automne en pot et abrités en serre froide hors gel, pour fleurir en plein hiver (tous les conseils d’Ingrid pour forcer les bulbes en intérieur)

Comment planter les bulbes de freesia

En pleine terre

Les bulbes de freesia se plantent par petits groupes de 20 à 50 pour constituer un bel effet dans les massifs dans un mélange sableux, riche et léger de deux tiers de terreau et d’un tiers de sable de rivière.

  • Ameublissez en profondeur la terre sur 20 à 25 cm et débarrassez-la des mauvaises herbes, racines et cailloux
  • En terre lourde, améliorez le drainage avec du gravier ou du sable de rivière mélangé à la terre ou disposé en lit de 5 à 10 cm d’épaisseur sous les bulbes
  • Avec un plantoir, plantez à environ 3 à 5 cm de profondeur, pointe du bulbe vers le haut
  • Espacez les bulbes de 20 cm en tous sens
  • Recouvrez les bulbes de terre
  • Tassez avec la main
  • Tuteurez éventuellement la tige florale
  • Arrosez sans détremper

Trouvez encore plus de conseils pour réussir la plantation des freesias dans notre fiche

En pot

Les bulbes de freesia se cultivent facilement en pot pour profiter de leur floraison parfumée tout l’été sur la terrasse ou au balcon en mélange avec d’autres bulbes d’été. Dans un pot de 15 cm, prévoyez 5 à 7 bulbes de freesia espacés chacun de 6 cm. Plus de conseils pour bien planter des bulbes en pot dans notre vidéo !

  • Plantez à 3-5 cm de profondeur, pointe du bulbe vers le haut  dans un mélange de sable, de terreau et de tourbe
  • Étalez une couche de billes d’argile au fond du pot percé
  • Recouvrez avec le reste de mélange
  • Tassez
  • Arrosez légèrement  puis régulièrement mais sans excès
  • A l’automne, rentrez vos pots sous-abri à une température ne descendant pas en dessous de 3 °C

Entretien, taille et soins

Le freesia est un bulbe plutôt facile à cultiver, il ne demande que quelques gestes simples.

Il n’a pas besoin de beaucoup d’eau. N’arrosez que pendant la croissance et sans trop mouiller le feuillage  : arrosez régulièrement tout l’été, surtout en cas de forte chaleur pour garder le sol frais mais sans détremper la terre car le freesia aime redoute les excès d’humidité qui font pourrir les bulbes. Gardez ses racines au frais avec un paillis.

Laissez les bulbes au sec durant durant la période de dormance estivale.

En pot : arrosez 1 à 2 fois par semaine, en laissant la terre sécher en surface entre chaque arrosage. Éventuellement ajoutez un peu d’engrais organique spécial bulbes dans l’eau d’arrosage pendant toute la floraison. En hiver : stoppez les arrosages.

La tige florale demande parfois à être tuteurée.

Dans les régions à hivers doux où les gels sont légers et peu fréquents et dans une terre sablonneuse bien drainante, les cormes peuvent rester en place pour l’hiver simplement protégés du gel par un épais paillis de feuilles sèches : rabattez simplement le feuillage au ras du sol lorsque celui-ci est complètement fané, pour laisser au bulbe le temps de reconstituer ses réserves nécessaires à la floraison suivante.

En octobre ou novembre, dans les régions froides, une fois le feuillage jauni et totalement sec, déterrez les cormes, retirez les bourgeons et entreposez-les dans une caisse dans un endroit sec hors gel pour les replanter au printemps suivant. Rentrez vos pots avant les gelées. Pour ressortir vos potées et replanter les bulbes, attendez que les températures soient clémentes et le sol réchauffé.

Aucune taille n’est nécessaire, cependant vous pouvez supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure et couper les hampes florales après floraison.

freesia

Maladies et ennemis éventuels

Le freesia présente une résistance moyenne aux maladies. En sol mal drainé, l’humidité responsable de la pourriture du bulbe, la pourriture grise (Botrytis) provoque des taches grisâtres sur les feuilles et les fleurs.

Il est régulièrement menacé par les gastéropodes qui se régalent de ses jeunes feuilles. Protégez-le de leurs attaques en découvrant nos façons de lutter efficacement et naturellement contre les limaces.

La fusariose et la stromatiniose sont aussi des maladies pouvant menacer le freesia : elles provoquent le dessèchement et le jaunissement des feuilles, des taches sur les feuilles et les fleurs et des nécroses sur les bulbes: détruisez les bulbes atteints.

Le virus de la mosaïque peut également provoquer la décoloration des fleurs et des stries sur les feuilles : éliminez alors les plantes malades.

Le freesia est parfois attaqué par les pucerons, qui prélèvent la sève, ce qui affaiblit la plante. Nous vous conseillons de pulvériser sur le feuillage du savon noir dilué dans de l’eau.

En cas d’atteinte par les araignées rouges : humidifiez le feuillage, car ces insectes redoutent l’humidité.

Multiplication du freesia

Si les semis sont possibles mais difficiles à réussir (laissez grainer quelques hampes florales afin de récolter des graines), le plus simple pour multiplier les freesias reste cependant la division des cormes ou séparation des caïeux.

Comment diviser les cormes de freesias ?

  • Procédez à l’automne lorsque les feuilles ont jauni lors de l’arrachage des bulbes pour les mettre à l’abri
  • Déterrez la touffe avec une fourche-bêche
  • Séparez les bulbilles ou caïeux qui se forment sur les bords des bulbes à la main ou avec un petit couteau
  • Stockez-les au sec et à l’abri de la lumière dans des pots remplis de sable
  • Au printemps suivant, replantez-les au jardin ou en pot

Avec quelles plantes associer le freesia ?

Graciles, avec leurs fleurs élégantes aux coloris riches, les freesias fleurissent tout l’été généreusement dans tous les jardins, du plus romantique au plus exotique. Ils apportent originalité aux massifs, rocailles, plates-bande, potées fleuries aussi bien qu’au jardin de fleurs coupées consultez notre fiche pour créer « un jardin de fleurs à couper ».

freesia

Bordure de freesia colorée

Comme les fleurs du freesia se déclinent dans une large gamme de coloris,  elles permettent de composer de multiples associations, en attirant le regard, tantôt par leur teintes vives, tantôt plus douces (blanc, rose, jaune tendre…).

Le freesia pourra s’installer dans n’importe quel jardin de gravier ou de rocaille, en compagnie d’annuelles ou de vivaces telles que les dianthus ou les diascias pour des compositions roses ou encore le lin pérenne et les coréopsis, dans des harmonies bleues/jaunes.

Dans nos régions plus clémentes, il sera la touche subtile en bordure d’un grand massif, d’aspect précieux en compagnie d’autres bulbeuses  parfumées ou non comme les Crinum ou Crinole de Powell, les agapanthes, le lis géant de l’Himalaya, les glaïeuls, l’Amaryllis belladonna.

Dans un jardin naturaliste, il saura voisiner avec simplicité aux côtés de vivaces à floraison estivale comme les géraniums, népétas, achillées et nigelles.

Pour une ambiance romantique, dans des harmonies rose/blanc, plantez vos freesias au pied de rosiers anciens, des cosmos, d’aconits, des astrances ou de dahlias aux coloris frais et ponctuez votre massif de quelques graminées plumeuses comme l’herbe aux écouvillons.

freesia

Freesia cultivé en pot, accompagné d’une potée de Zantedeschia en avant-plan

Il est aussi très décoratif dans les massifs d’inspiration exotique avec des Siphonnas, des Hémérocalles, des Phlomis fruticosa, des Crocosmias oranges, jaunes ou rouges, de Phormium et avec d’autres bulbes d’été d’aspect exotique comme le Lycoris ou Lis araignée, les cannas, lis des Incas ou encore de tubéreuses comme la capucineTropaeolum tuberosum.

Le Freesia en pot peut être marié avec d’autres élégantes comme  l‘Amarcrinum sur vos terrasses ensoleillées et à la maison.

Ressources utiles

 

Articles connexes


conseil

Comment protéger les bulbes des rongeurs

Lire la suite +

plantation

Planter vos bulbes gélif à floraison estivale

Lire la suite +

Blog

Petits bulbes, grand effet !

Ce sont les plus faciles, les plus diversifiés et toujours les premiers à fleurir...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire