Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Corête du Japon, Kerria japonica : planter, tailler, entretenir

La Corête du Japon, en quelques mots

  • La Corêtre du Japon offre une généreuse floraison printanière en forme de pompons jaune
  • C’est un bel arbuste solaire et décoratif aussi par son feuillage léger
  • Il s’installe facilement au soleil ou à mi-ombre
  • Peu encombrant et très rustique, il se plaît dans tous les jardins
  • Il s’utilise en haie libre, en massif et aussi en bac

Le mot de notre experte

Le Kerria ou Corête du Japon est un arbuste très répandu dans nos jardins, particulièrement rustique et extrêmement florifère dès l’arrivée du printemps. D’avril à mai, le feuillage vert vif se couvre d’une pluie dorée de petites fleurs aux allures de pompons qui attirera tous les regards.

Sa jolie silhouette buissonnante et sa taille modérée permettent de nombreuses utilisations dans tous les jardins, même petits, des plus naturalistes aux plus sauvages.

Aujourd’hui, on trouve certains cultivars intéressants dont l’incontournable, Kerria Japonica ‘Pleniflora’. Toutefois, malgré les hybridations, il n’existe pas encore de Corête du Japon rose, et celui-ci demeure un arbuste à floraison jaune !

Il s’installe si facilement en drageonnant sur le sol, que certains pourront trouver le corête du Japon un tantinet envahissant…Mais la vigueur de ce bel arbuste n’a d’égal que sa floribondité et sa rusticité à toute épreuve !

Qu’il soit planté en sujet isolé, en haie fleurie ou libre, en bac ou dans un massif, cet arbuste très rustique jusqu’à -25°C, saura révéler sa splendeur au cœur du printemps. Robuste, insensible à la maladie et très facile à cultiver, le Corète du Japon se plait au soleil ou à mi-ombre et pousse partout, dans une terre fraîche, fertile et bien drainée, à l’abri du vent.

Avec sa floraison étincelante, son feuillage léger et élégant en été, ses rameaux qui restent bien verts même après la chute des feuilles, c’est un arbuste solaire ornemental en toute saison.

Robuste, peu encombrant et très tolérant à la pollution urbaine, découvrez comment faire une bouture de Corête du Japon ou quand tailler cet arbuste incontournable des scènes printanières.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Kerria japonica

Famille : Rosaceae

Nom(s) commun(s) : Corête du Japon

Floraison : d'avril à juin

Hauteur : 1,50 à 3 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Neutre, acide, bien drainé

Rusticité : -25°

Le Kerria ou Corête du Japon est un arbuste à fleurs, unique espèce du genre Kerria.  Appartenant à la grande famille des Rosacées, il pousse dans les forêts claires et les taillis de Chine et du Japon où il s’est naturalisé ensuite.

L’espèce type kerria japonica qui n’est quasiment plus cultivée, a donné naissance à quelques cultivars intéressants dont ‘Pleniflora’ qui est le plus répandu, ‘Golden Guinea’ ou encore ‘Picta’.

De croissance rapide, le Kerria forme vite un élégant buisson peu ramifié, au port érigé, un peu indiscipliné, avec des rameaux arqués toujours bien verts, ayant tendance à s’étaler avec l’âge et sous le poids des fleurs. Il dépasse rarement 2 à 3 mètres de hauteur pour une largeur de 2,50m.

La Corète du Japon s’installe facilement en drageonnant sur le sol ; au mieux cela conférera à l’arbuste une belle emprise au sol à maturité, au pire cela la rendra quelque peu envahissante. D’une longévité moyenne, il vit en moyenne 10 à 15 ans.

Le Kerria possède l’une des plus belles floraisons printanières. D’avril à juin, une profusion de nombreuses petites fleurs jaune d’or de 2 à 6 cm de diamètre, couvrent l’arbuste d’une pluie dorée.  Elles s’égrènent en solitaire le long des tiges souples vertes. Si l’espèce type et la plupart des variétés comme ‘Golden Guinea’ possède des grosses fleurs simples semblables à de petites roses jaune citron, Kerria Japonica ‘Pleniflora’ porte des fleurs doubles, aux allures de soyeux pompons orangés. Cette floraison est parfois modestement remontante en fin d’été.

En vase, les rameaux coupés couverts de fleurs composent des bouquets frais et pimpants.

fleur de kerria japonica pleniflora

Evolution d’une fleur de Kerria japonica ‘Pleniflora’.

Ce bel arbuste particulièrement florifère est également décoratif par son feuillage léger qui sert d’écrin à cette floraison jaune éblouissante. En même temps que les fleurs, des feuilles caduques longues de 6 à 10 cm de long apparaissent. De forme ovale, elles sont alternes, simples, finement dentées et se terminent en pointe effilée. Vert vif à vert tendre, parfois gris-vert, elles sont parfois marginées de blanc crème, selon les variétés.

Après la chute des feuilles, l’arbuste dont les rameaux demeurent bien verts tout l’hiver, garde un certain intérêt ornemental.

Rustique jusqu’à – 25 °C, particulièrement résistante à la pollution, la corête du Japon dispose d’une culture facile à vivre. Peu exigeante, elle pousse sous tous les climats, en plein soleil ou à l’ombre légère, dans tout sol même calcaire ou légèrement acide, riche, frais, léger et bien drainé.

Avec sa silhouette buissonnante, sa taille modeste et sa floraison lumineuse, la Corête du Japon trouve sa place dans tous les jardins, qu’ils soient grands ou petits. Elle fait merveille dans les haies libres ou les massifs d’arbustes ou de façon isolée. Elle se comporte très bien, en pot et forme également un beau palissage le long des murs.

Kerria, feuillage et fleur

De gauche à droite : feuillage léger et finement denté / fleur simple d’un Kerria japonica ‘Golden Guinea’.

Principales espèces et variétés

Le genre ne comprend qu’une espèce Kerria japonica, qui n’est presque plus cultivée, elle a donné naissance à quelques cultivars intéressants, très répandus dans nos jardins comme ‘Pleniflora’ aux fleurs doubles formant de jolis pompons orangés, ‘Golden Guinea’ aux grosses fleurs simples jaune doré ou encore ‘Picta’ au feuillage gris-vert panaché de crème. Toutes sont très rustiques, faciles à cultiver et forment un beau buisson remarquablement florifère.

Les variétés les plus populaires

Kerria Japonica 'Pleniflora'

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
2.00 m

un bel arbuste à fleurs doubles en forme de pompon jaune orangé à port buissonnant. Particulièrement florifère et rustique, il atteint une hauteur de 2 m pour une largeur de 2m50.

Kerria Japonica Pleniflora en pochette

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
2.00 m

Livré en racines nues, ce Kerria se plante en massifs comme pour en haies libres ou de façon isolée.

Nos préférées

Kerria Japonica Golden Guinea

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
2.00 m

Un bel arbuste aux fleurs simples et solitaires de couleur jaune doré.On l'utilise en massifs comme pour des haies libres ou de façon isolée. Il embellit les terrasses et forme également un beau palissage le long des murs de hauteur moyenne.

Corête du Japon panaché - Kerria Japonica Picta

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.50 m

Ce petit arbuste illuminera votre jardin, même en situation ombragée grâce à son feuillage panaché et sa floraison jaune citron.

Plantation

Où planter la corête du Japon

La Corête du Japon pousse partout en France, sauf peut-être en climat méditerranéen, un peu trop chaud et sec en été. Remarquablement rustique, elle est capable de résister à des températures très basses jusqu’à -25 °C, parfois davantage, ce qui lui confère une parfaite résistance dans toutes les régions.

Elle doit être plantée de préférence à l’abri des vents forts, pour préserver ses tiges arquées, surtout lorsqu’elles ploient sous le poids des fleurs.

Elle se plante au soleil de préférence où elle fleurit mieux même si elle accepte la mi-ombre, surtout dans les régions chaudes. Une ombre trop dense donnerait une floraison un peu plus discrète.

Peu exigeante, elle apprécie un sol bien drainé assez humifère restant toujours frais en été : évitez-lui les sols trop secs comme les terres gorgées d’eau en hiver.

Le Kerria japonica est un arbuste peu encombrant qui s’adapte à tous les jardins. Il s’associe avec d’autres plantes à croissance rapide pour créer un jardin instantané ; il forme très rapidement un beau buisson de verdure dépassant rarement les 2, 50 m de hauteur pour presqu’autant de largeur.

Prévoyez-lui toutefois un emplacement à sa mesure : il drageonne vigoureusement, au point parfois d’en étouffer ses voisins.

Sa résistance à la pollution urbaine le rend indispensable dans les jardins de ville. Il s’utilise en haie libre et fleurie, en arrière-plan d’un massif de vivaces ou dans un bosquet d’arbustes à floraison printanière, palissé contre un mur ou un treillage, en isolé sur une pelouse et même en grand pot sur une terrasse au soleil non brûlant.

Quand planter

Le Kerria Japonica se plante de préférence en automne de novembre à février afin de favoriser l’enracinement avant l’hiver, en évitant les périodes de gel. Les sujets achetés en pot peuvent être éventuellement plantés au printemps à condition de prévoir un arrosage régulier durant la première année de plantation.

Comment planter

En pleine terre

La Corête apprécie les terres fertiles et bien drainantes où l’eau ne stagne pas, surtout en hiver.

En haie, espacez les pieds de 80 cm environ.

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d’eau
  2. Creusez un trou de 2 fois plus large et plus profond que la motte
  3. Enrichissez la terre extraite avec un demi-seau de compost bien mûr
  4. Plantez l’arbuste au centre du trou
  5. Rebouchez en maintenant l’arbuste bien droit et tassez la terre
  6. Paillez pour garder le pied propre et au frais durant l’été
  7. Arrosez légèrement à la plantation puis une à deux fois par semaine durant la croissance lors de la première année de plantation

 

  • Corête du Japon en pot

Il est possible de cultiver la corête du Japon en pot dans un contenant suffisamment grand (d’au moins 90 cm de diamètre). Le substrat doit être bien drainant pour éviter l’humidité stagnante au pied des racines. Rempotez tous les 2 ou 3 ans.

  1. Etalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  2. Plantez dans un bon terreau pour arbustes additionné d’une ou de deux pelletées de compost
  3. Paillez le pied
  4. Arrosez bien pendant la période de végétation puis dès le sol est sec

kerria japonica, arbuste

Entretien et soins

La corête du Japon ne demande qu’un entretien très limité. Elle préfère les sols frais, pas trop secs. En été, arrosez une à deux fois par semaine, en cas de fortes chaleurs. Pour garder le pied au frais pendant la belle saison, faites un bon paillage végétal avant printemps, surtout les premières années qui suivent la plantation.

Supprimez au fur et à mesure les nombreux rejets qui apparaissent en périphérie de la souche.

Pour les corêtes en pot : maintenez le substrat toujours humide.

Un apport de compost au pied chaque année à l’automne améliore sa croissance et favorise sa floraison.

Comment et quand tailler la Corête du Japon ?

Quand tailler la Corête du Japon?

Elle s’effectue chaque année, après floraison, en juin. La taille permet d’éclaircir la ramure pour éviter un aspect trop touffu, de discipliner sa ramure et conserver un port compact., favoriser une repousse vigoureuse et une nouvelle floraison abondante et régulière : avec le temps, l’arbuste a tendance à se dégarnir au centre et à ne fleurir qu’aux extrémités. Selon la taille pratiquée, on peut la voir refleurir modestement en fin d’été et en automne.

Comment tailler ?

  • Taillez d’1/3 environ les rameaux de l’année défleuris à la base au-dessus d’un gros bourgeon situé à la base de la tige
  • Taillez au ras du sol, le vieux bois les tiges mortes, grêles ou enchevêtrées en veillant à ce que la lumière puisse bien pénétrer au cœur de la ramure.

Floraison du kerria japonica pleniflora

Maladies et ennemis éventuels

Par séparation des rejets

La Corête du Japon a tendance à drageonner naturellement : elle se multiplie facilement par séparation des jeunes rejets enracinés en périphérie de la touffe. Ils fleuriront au printemps suivant.

  • En octobre, avec une bêche, soulevez une motte de terre un rhizome et des racines puis prélevez plusieurs rejets
  • Replantez immédiatement au jardin les éclats de rhizome dans un sol bien travaillé léger

Comment bouturer des racines du kerria japonica

  • En automne ou en hiver après floraison, prélevez en surface, des racines pourvues de bourgeons
  • Découpez- les racines en tronçons de 4 à 10 cm avec à chaque fois un ou plusieurs bourgeons
  • Placez des billes d’argile au fond d’une caissette remplie d’un mélange léger de terreau
  • Plantez les boutures puis recouvrir de 2 cm de terreau
  • Placez la caissette dans une pièce non chauffée.
  • Mettez en terre dès que les boutures sont suffisamment enracinées

Associer le Kerria japonica

Reine des scènes printanières, la Corête du Japon est remarquable pour la profusion de fleurs jaune d’or qu’elle offre au printemps. Peu encombrante, facile à vivre, elle a sa place dans tous les jardins naturels et sauvages.  En isolé, contre un mur ou sur une pelouse, en massif ou en haie libre, elle se marie bien avec une multitude de plantes, de bulbes et d’autres arbustes à floraison printanière pour des scènes merveilleusement pimpantes unicolores, bucolique chic en blanc et or ou contrastées or/bleu.

Sa floraison solaire accompagnera celle simultanée des Forsythias, des genêts, d’une Cytise ‘pluie d’or’, d’un Magnolia ‘Daphné’ à la floraison jaune canari. Il pourra être associé à des plantes dont la floraison mauve ou bleutée comme le lilas, l’althéa, les buddleias, les hortensias bleus, l’abélia, contrastera élégamment avec ses fleurs jaunes.

Le corête pourra être associé aussi aux grands delphiniums qui requièrent les mêmes conditions de culture.

Dans une haie libre et fleurie, elle sera la compagne parfaite d’arbustes fleurissant plus tôt ou plus tard en saison, pour prolonger le décor, comme les groseilliers à fleurs, spirée, deutzia, weigelia.

Dans un massif, associez-le avec des arbustes au feuillage décoratif pour décorer le jardin après la disparition des fleurs comme l’Elaeagnus ebbingei ‘Eleador’ au magnifique feuillage panaché ou le Kolkwitzia amabilis Maradco ou Buisson de beauté avec ses jolies feuilles jaune vif.

Osez la combinaison avec un Malus Golden Hornet, un Choisya ternata, un viburnum plicatum et un symphytum pour un jeu contrasté de formes.

Ses rameaux constellés de petites fleurs jaune d’or, serviront de fond aux euphorbes à floraison hâtive, aux bulbes comme les narcisses jaune, les Fritillaires, les Lis des Steppes ou les tulipes et se détacheront puissamment dans des compositions aux couleurs toniques, qui apporteront gaieté et luminosité au jardin.

Après la chute des feuilles, ses rameaux arqués restent bien verts, ils feront sensation aux côtés d’un Cornus stolonifera ‘Flaviramea‘ reconnaissable par son bois jaune vif en hiver, et donneront de la couleur à votre jardin quand les autres végétaux sont en dormance.

Questions souvent posées par les jardiniers

J’ai une corête du Japon qui sèche, que se passe-t-il ?

Comme tous les arbres et arbustes de la famille des Rosacées, le Kerria peut, plus particulièrement dans certaines régions, être victime du feu bactérien : les feuilles, les bouquets floraux et les rameaux atteints semblent brûlés, l’arbuste sèche brutalement et meurt en quelques semaines. Il n’existe aucun traitement réellement efficace. En prévention : en mars-avril, pulvérisez une décoction de prêle. En cas d’attaque : supprimez et brûlez les feuilles tachées et les rameaux atteints dans un premier temps. Arrachez et brûlez la plante si la maladie est trop étendue.

Ressources utiles

  • Les plus beaux Kerrias sont chez nous !

Articles connexes


Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +

Blog

Tempérer les fleurs jaunes au jardin

Il suffit de se promener dans les jardins au printemps pour s'apercevoir que l'une des...
Lire la suite +

Blog

Tailler pour mieux fleurir

Il est encore temps de tailler vos rosiers, mais il ne faut plus tarder et...
Lire la suite +

conseil

Taillez les arbustes sans stress

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire