Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Canneberge, cranberry : plantation, récolte, bienfaits

La canneberge en quelques mots

  • La canneberge, ou cranberry est un petit arbrisseau cultivé pour ses baies rouges comestibles et acidulées, les cranberries
  • Cuite, séchée ou en jus, la canneberge se prête à de nombreuses recettes
  • Les baies ont un goût agréablement acidulé, un peu sur et possèdent de nombreux bienfaits
  • C’est la plante du confort urinaire !
  • Ce petit arbrisseau couvre-sol se plaît à mi-ombre et dans les sols acides et humides

Le mot de notre experte

Célèbre pour lutter naturellement contre les infections urinaires, la Cranberry ou Canneberge (Vaccinium macrocarpon) est un petit arbuste fruitier couvre-sol de 30 cm de hauteur qui gagne à entrer dans nos vergers ! En automne, elle produit des petites baies rouges et comestibles -les cranberries- au délicieux petit goût acidulé. Canneberges fraîches ou séchées, dégustez ces baies en jus, confitures, gelées ou en accompagnement de certains plats salés !

Sucrée, riche en vitamines C, la chair des cranberries possède des propriétés antioxydantes et antibactériennes. Ses bienfaits sont souvent concentrés dans des jus purs ou gélules, réputés notamment pour soulager les cystites.

C’est le Vaccinium macrocapon, la canneberge à gros fruits qui est cultivé. Quelle que soit la variété, ‘Pilgrim’ ou ‘Early Black’, elles sont toutes vigoureuses, productives et bien rustiques.

Cet arbuste issu des tourbières d’Amérique du Nord est des plus faciles à cultiver, à condition de lui donner un sol acide, et restant bien frais, car comme ses cousins les myrtilliers (Vaccinium corymbosum et Vaccinium myrtillus) il déteste le calcaire et la sécheresse. Une fois mis en terre, il faudra simplement penser à l’arroser quand il fait trop chaud.

La récolte de la Canneberge s’effectue à l’automne.

Découvrez ce petit fruitier qui ne demande qu’à conquérir nos jardins français !

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

Canneberge : arbuste et baies

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Vaccinium macrocarpon

Famille : Éricacées

Noms communs : Canneberge, Cranberry

Floraison : juin-juillet

Hauteur : 0,30 à 0,45 m

Exposition : mi-ombre

Sol : acide, frais

Rusticité : –15 °C

La Canneberge ou cranberry (Vaccinium macrocarpon) est un sous-arbrisseau appartenant à la famille des Ericacées comme les bruyères et les rhododendrons. Elle fait partie du genre Vaccinium, comme le myrtilier (Vaccinium corymbosum) ou l’airelle, avec laquelle elle est souvent confondue. Elle pousse naturellement dans les tourbières acides du Nord des Etats-Unis.

La majorité de la production de canneberge vient d’Amérique du nord, en particulier du Wisconsin et du Massachusetts. Au Québec, où on le cultive également largement on l’appelle « canneberge », en Amérique ce petit arbre fruitier est appelé « cranberry » ou encore « Grande airelle rouge d’Amérique du Nord ». Le Vaccinium macrocarpon, la cranberry américaine à gros fruits est la seule espèce cultivée. Elle a engendré quelques variétés productives et vigoureuses comme ‘Pilgrim’, ou ‘Early Black’ une variété précoce offrant des baies de couleur rouge foncé. Il existe une autre espèce, européenne et sauvage cette fois, Vaccinium oxycoccos, plus petite, que l’on rencontre par exemple dans la moitié nord de la France.

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

Vaccinium macrocarpon, planche botanique de 1879

La canneberge forme un arbrisseau couvre-sol au port buissonnant restant de petite taille. De croissance plutôt lente, ce buisson ne dépasse pas 30 cm de hauteur et 60 cm de largeur. La plante s’enracine facilement dans le sol par ses fins rameaux rampants se marcottant spontanément. Ces stolons peuvent s’allonger jusqu’à 80 cm.

La canneberge développe de petites feuilles persistantes vert foncé, ovales et pointues, devenant parfois bronze en automne.

La floraison a lieu en été, en juin-juillet, sous la forme de petites fleurs roses à blanc rosé, de 1 cm de long. Elles sont portées par de longs pédoncules et éclosent en corolles bien ouvertes le long des tiges. Elles sont formées par 4 pétales, soudés souvent retroussés. La plante tire son nom vernaculaire signifiant « Baie de grue » en raison de la forme de ses fleurs aux allures de tête de grue.

Puis, les fleurs se changent en petits fruits ronds et rouges de 2 cm de diamètre. Ces petites baies charnues sont noires chez les myrtilliers. Elles arrivent à maturité en automne, la 1ère récolte apparaissant à partir de la 4e année de culture. Les Cranberry sont fermes et sucrées, leur saveur est agréablement acidulée, âpre et astringente.

La culture intensive de la canneberge est assez complexe, car elle nécessite d’importantes quantités d’eau. On la cultive dans des bassins sablonneux entourés de digues appelés « cannebergières » pour procéder à ce que l’on appelle une récolte humide. Pour la récolter, on inonde ces champs puis, les plants de canneberge sont brassés afin de récupérer les fruits mûrs : ceux-ci flottent alors à la surface de l’eau et peuvent être ramassés plus facilement.

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

Feuillage, fruits et fleurs de la canneberge

Plantation de la Canneberge

Où la planter ?

La Canneberge est rustique et possède une bonne résistance au froid jusqu’à-15°C et sa durée de vie est particulièrement longue, près de cent ans. Attention toutefois aux gelées tardives qui pourraient abîmer la floraison.

Elle se plante dans toutes nos régions, hormis dans le sud de notre pays trop chaud en été. C’est une plante très gourmande en eau, elle n’aime pas les climats arides et ne doit jamais souffrir de sécheresse.

Ne tolérant pas le calcaire, elle doit être installée dans un terrain acide au pH compris entre 4 et 5 et très humide. Cet arbuste se plante à mi-ombre dans une terre fraîche, riche en matière organique et drainée. Le sol doit rester frais mais non détrempé. En cas de sol calcaire, préférez une plantation en pot.

Elle peut être plantée en pleine terre au jardin comme au verger, pour constituer de petites haies fruitières ou étoffer un massif de terre de bruyère.

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

Vaccinium macrocarpon (© Doug McGrady)

Quand la planter ?

La plantation de la Canneberge s’effectue idéalement à l’automne pour qu’elle s’enracine bien avant l’hiver.

Comment la planter ?

Même si elle est autofertile, un seul plant fructifiera, pour une bonne pollinisation, il est conseillé de planter au moins 2 à 3 pieds de Canneberge de la même variété ou de variétés différentes, (Aurélien vous explique tout sur la pollinisation des arbres fruitiers).

En pleine terre 

Si vous plantez plusieurs pieds, espacez-les de 60-70 cm. Plantez dans un sol non calcaire composé de terre de bruyère pure ou d’un mélange de terre ordinaire et de tourbe, de terreau d’écorces bien décomposé.

  • Creusez un trou de 50 à 60 cm de profondeur sur 80 cm de large
  • Placez la motte au centre du trou : le collet doit affleurer au niveau du sol
  • Comblez avec la terre de bruyère pure ou un mélange de terre ordinaire et de la tourbe, du terreau d’écorces bien décomposé
  • Tassez bien et arrosez copieusement

Plus de conseils dans notre article « Planter une haie fruitière… qui sort de l’ordinaire ! »

En pot 

La culture en pot est tout à fait possible en respectant le même type de substrat et les mêmes conditions d’exposition. Vous choisirez un grand contenant très haut au fond percé (30 ou 40 cm).

  • Placez une couche de bille d’argile au fond pour favoriser le drainage
  • Plantez dans de la terre de bruyère pure ou dans un mélange de terre de jardin et de tourbes blondes et brunes
  • Tassez bien
  • Arrosez

Culture, entretien et taille

La Canneberge pousse lentement mais sûrement à condition de surveiller les apports d’eau en été comme en hiver. Arrosez de préférence avec une eau non calcaire (eau de pluie par exemple). En terre comme en pot, la terre ne doit jamais sécher complètement entre deux arrosages. En pot, soyez encore plus vigilants sur les arrosages. Paillez le pied avec des écorces broyées ou des feuilles de fougères pour garder la fraîcheur au pied et une certaine acidité à la terre. Au printemps, chaque année surfacez avec un peu de tourbe et un peu de sable.

La taille se résume à une taille d’entretien pour équilibrer ou densifier le port : avec un sécateur, taillez légèrement les rameaux, supprimez les branches trop frêles ou malades. Pendant les premières années, laissez l’arbuste pousser naturellement. Après 5 années de culture, vous pouvez rabattre les pieds à 10 cm du sol, tous les 3 ans, au tout début du printemps, pour leur redonner de la vigueur.

Sous nos latitudes, les canneberges ne sont pas menacées par la pyrale de la canneberge.

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

Vaccinium macrocarpon (© Manuel mv)

Récolte, conservation, bienfaits des cranberries

Quand et comment les récolter ?

La récolte des cranberries se fait à l’automne en octobre-novembre lorsque leur peau est bien rouge. Elle peut cependant se prolonger plusieurs mois durant l’hiver, car même après un épisode neigeux, les baies persistent sur les tiges. Un pied donnera environ 300 g de Cranberries dans de bonnes conditions, après environ cinq années de plantation.

La conservation

Les canneberges peuvent être conservées fraîches ; une fois cueillies elles se conservent assez bien, gardez les dans le bac à légumes du réfrigérateur quelques jours. Elles peuvent également être séchées ou congelées pour une conservation plus longue.

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

Le séchage, mais aussi la congélation, permettent de pouvoir utiliser les canneberge au fur et à mesure de vos besoins

Utilisation des cranberries

Les canneberges se consomment fraîches, cuites, ou séchées. On les utilise en jus. Ces petites baies assez acides se prêtent à de nombreuses recettes : les cranberries sont idéales pour réaliser des confitures, pour accompagner viandes et gibiers, en chutney ou en sauce comme le font les canadiens pour agrémenter les repas de Noël. Elles se marient parfaitement avec le chou rouge cuit. Elles permettent également d’apporter une note sucrée et acidulée à des salades et s’associent merveilleusement au fromage de chèvre frais ou à un yaourt grec en substitution à des raisins secs. Elles s’intègrent très bien dans des muffins, cookies ou brownies. A l’instar des baies de goji, séchées, elles se grignotent tout simplement en encas seules ou en mélange avec d’autres baies et graines.

Vaccinium macrocarpon, canneberge, cranberry

En cuisine, les baies de cranberry peuvent s’ajouter dans un muesli ; elles accompagnent à merveille le canard!

Bienfaits

C’est un fruit riche en vitamine C et en antioxydants. Le jus de cranberries est préconisé comme remède naturel, en jus ou en gélule, contre les infections urinaires.

Multiplication

La Canneberge ou Cranberry se multiplie facilement par marcottage, par bouturage de tiges semi-ligneuses en été ou par division sur des pieds bien installés.

Par marcottage

Si les tiges de la canneberge se marcottent naturellement, vous pouvez multiplier les pieds en enterrant les stolons dans le sol, puis en les séparant du plant-mère une fois qu’ils présentent suffisamment de racines. Replantez alors au jardin dans une terre bien préparée.

Faire des boutures

  • En fin d’été, prélevez des boutures semi-aoûtées de 10-20 cm de long (lorsque les rameaux commencent à se transformer en bois dur)
  • Retirez les feuilles inférieures et laissez quelques feuilles à l’extrémité des tiges
  • Plantez les boutures dans des godets contenant un mélange de terreau et de tourbe maintenu légèrement humide
  • Hivernez les boutures hors gel
  • Humidifiez régulièrement les boutures
  • Repiquez en pleine terre au printemps suivant

Par division des touffes

  • A l’automne, avec une bêche bien tranchante, soulevez une belle motte mature et prélevez des éclats comportant des stolons latéraux racinés
  • Replantez immédiatement dans un trou de plantation
  • Rebouchez en ajoutant de la terre de bruyère
  • Tassez et paillez
  • Arrosez copieusement puis gardez la terre humide pour favoriser la reprise

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire