Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Conseils pour semer en terrine
conseil

Le semis en terrine

Nos conseils pour réussir vos semis

Le semis en terrine est pratique et largement utilisé par les jardiniers ! Permettant à la fois d’avancer les dates de semis et de fournir un grand nombre de plantules dans un espace réduit, ce type de semis devrait faire partie des compétences de tout jardinier désireux d’obtenir plus de plants à moindre frais. Découvrez le semis en terrine ou en caissette et les outils afin de venir un véritable expert du semis !

Qu'est-ce-que le semis en terrine ?

Le semis en terrine consiste à faire germer ses graines de plantes potagères ou ornementales dans un récipient (bien souvent de forme carrée ou rectangulaire). La terrine peut être munie d’un couvercle transparent recréant l’ambiance d’une mini-serre. Cette technique s’applique tout particulièrement aux semences de très petites tailles qui sont compliquées à semer de manière précise dans un godet ou directement au potager. Elle est communément utilisée pour les semis qui ont besoin de beaucoup de chaleur pour germer.

Enfin, elle s’appliquera uniquement aux plantes qui supportent le stress d’un repiquage en racine nue.

semer en terrine

Semis en terrine

Quand pratiquer le semis en terrine ?

L’utilisation des terrines se fait essentiellement au printemps mais peu aussi servir en automne pour les cultures de légumes d’hiver.

Généralement, la mi-janvier sonne le top départ des semis en terrine et ce jusqu’au mois d’avril dans la grande majorité des cas. Après ce mois, les températures sont assez élevées que pour semer sous tunnel ou châssis par exemple. En effet, ces serres miniatures peuvent surchauffer si elles sont exposées trop directement au soleil. C’est pour cette raison qu’elles ne sont plus utilisées une fois le printemps bien entamé.

Découvrez notre tutoriel pour réussir votre semis en terrine.

Quels sont les différents types de terrine ?

Vous trouverez dans le commerce, des terrines en plastique plus ou moins épais selon la qualité. Il est également possible de les fabriquer soi-même à moins coût : emballages plastique type boite de crème glacée, caissette en polystyrène récupérée chez le poissonnier, barquette en aluminium… Ces terrines peuvent être recouvertes d’un film plastique ou une vitre. Votre terrine sera toujours percée de trous à sa base et remplie d’une couche drainante sur son fond pour permettre le drainage de l’eau excédentaire.

La plupart des terrines ne sont pas très profondes car les plantules ne sont pas censées y rester très longtemps. Les racines seront donc rapidement à l’étroit, ce qui induira un repiquage rapide des plantules. Si vous tardez trop, les plantes vont entremêler leurs racines et vous les abimerez fatalement lors de la transplantation.

semer en caissette

Semis en caissette

Quels sont les avantages et les inconvénients du semis en terrine ?

Avantages

  • Cette manière de multiplier ses plantations permet un gain de place certain dans votre serre ou même dans votre habitation au coin d’une fenêtre au moment où les semis peuvent devenir envahissants par leur nombre ;
  • Comme pour le semis en godet, cette méthode permet d’avancer la saison en semant à chaud et de ne pas devoir désherber vos semis car, vous utiliserez (en principe) un terreau vierge de graine d’adventice. Vous aurez également une meilleure maîtrise des conditions d’humidité et de température qu’en extérieur ;
  • Vous ferez de belles économies de graines grâce au repiquage qui vous permettra de récupérer presque toutes les plantules (sauf les plus chétives).

Inconvénient

  • Il faudra bien garder à l’esprit que le repiquage vous prendra un peu de temps. Il faudra compter au moins une transplantation individuelle en godet avant la mise en terre définitive de vos végétaux ;
  • Vu que les plantes sont assez serrées avec une forte densité au départ, les maladies cryptogamiques peuvent se propager rapidement (surtout la fonte des semis). Attention aux excès d’eau et de chaleur qui peuvent anéantir tous vos semis en une seule fois. N’hésitez pas à bouger vos terrines de place si celles-ci surchauffent et à aérer si votre terrine est fermée par un couvercle ! Enfin, ne semez pas trop dru !

Quelles graines semer en terrine ?

Les semences de petites tailles ou aimant la chaleur seront principalement concernées par cette méthode.

Du côté des légumes, les laitues, cèleris, tomates, aubergines, choux, poireaux, oignons, piments ainsi que le persil, basilic et la ciboulette du côté des aromates.

Au jardin ornemental, les espèces à semer de la sorte sont presque incalculables, mais citons parmi les graines de fleurs classiquement semées : les digitales, Delphinium, les œillets, les cosmos, zinnias, les pois de senteur, la verveine, les primevères, etc.

semis terrine, semer en terrine

Semis de tagètes en terrine

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire