7 arbustes exotiques à floraison estivale

7 arbustes exotiques à floraison estivale

De beaux arbustes à forte personnalité, à cultiver au jardin ou en pot

Sommaire

Mis à jour le 30 Mai 2024  par Marion 7 min.

Certaines plantes ont la capacité de nous faire voyager sans même bouger de chez nous. Ces plantes luxuriantes et colorées nous emmènent dans des contrées paradisiaques, qui sentent bon les vacances. Elles ne sont pas réservées qu’aux régions privilégiées de climats doux : certaines se montreront plutôt rustiques, quand d’autres pourront tout à fait être cultivées en pot, afin d’être abritées pendant la saison froide.

Que ce soit pour égayer le jardin, pour habiller les rebords d’une piscine, pour embellir une terrasse ou un balcon, découvrez notre sélection de 7 arbustes pour apporter facilement une touche exotique chez vous.

Difficulté

L’Acalypha pendula ‘Foxie’

Cette plante nous gratifie d’une floraison étonnante, qui a certainement inspiré ses différents noms de « Queue de chat » ou « Plante-chenille ». Ce petit arbuste d’allure exotique produit de juillet à octobre des chatons cylindriques d’aspect duveteux, bien denses et dodus, d’environ 6 cm de longueur. Ils arborent un rouge carmin vif, plein de vitalité. Cette floraison s’accompagne d’un joli feuillage persistant, gaufré et denté, de forme triangulaire. Son coloris est d’un vert franc lumineux.

De ses origines tropicales (Caraïbes et Floride), cet arbuste a hérité d’une grande frilosité. Ne supportant pas les températures négatives et préférant les atmosphères supérieures à 10°C, il sera plutôt cultivé en intérieur, en serre ou en véranda. Il peut aussi être cultivé comme une annuelle, du fait de sa croissance rapide.

Sa silhouette compacte atteint 35 cm de hauteur pour 50 cm d’envergure. L’Acalyupha pendula s’intégrera ainsi parfaitement en pot, afin d’être sorti pendant les beaux jours et remisé en hiver. Son port retombant fera par exemple merveille en jardinière ou suspension.

Pour sa culture, offrez-lui un emplacement au soleil ou à mi-ombre, dans un sol riche et léger, qui ne s’assèche jamais totalement (restant frais).

Une petite plante d’allure résolument originale et bien colorée !

floraison d'Acalypha pendula

L’Hibiscus syriacus ‘Starburst Chiffon’

L’Althéa ‘Starburst Chiffon’, comme tous les Hibiscus, est capable de nous faire voyager juste avec sa floraison d’allure exotique. Chez cette variété de la série Chiffon, la généreuse floraison estivale se compose de grandes fleurs de près de 10 cm de diamètre. Elles sont semi-doubles, disposant d’un cœur pétaloïde chiffonné, entouré par de grandes corolles. Côté coloris, les fleurs arborent un rose pâle délicatement pourpré, rehaussé par des veines rose carmin. Si chaque fleur est éphémère, elles se renouvellent constamment sur l’arbuste jusqu’à la fin de l’été.

Le feuillage caduc arbore un vert foncé luisant, servant d’écrin à la floraison.

À maturité, comptez 2 mètres de hauteur pour 1,50 mètre d’envergure pour cet arbuste à croissance lente, à silhouette bien buissonnante et équilibrée.

Cet Hibiscus bien rustique supportera les gelées au-delà de -20°C, ce qui permet de le cultiver dans de nombreuses régions. Offrez-lui une exposition ensoleillée, en sol ordinaire tant qu’il est drainé et un peu frais pour favoriser la floraison. Dans une haie fleurie, il fera merveille aux côtés de Buddleia davidii, et d’Abelia grandiflora.

Pour en savoir plus sur la culture de l’Hibiscus, lisez notre dossier « Hibiscus, Althéa : planter, cultiver et entretenir ».

fleurs blanches et roses d'Hibiscus Starbust Chiffon

Le Fuchsia x hybrida ‘Bernadette’

‘Bernadette’ est une belle variété hybride de fuchsia arbustif, à la floraison double et bicolore, d’allure exotique. Il produit tout l’été des corolles de pétales ondulés aux coloris vibrants, d’un beau violet surmonté d’un calice rouge cerise. Le tout est complété de longues étamines colorées, accentuant encore l’effet d’exotisme.

Le feuillage vert foncé et lancéolé est caduc, sauf si la plante est cultivée en intérieur.

Assez frileux, ce fuchsia ne supportera pas les gelées supérieures à -4 à -6°C en moyenne, mais pourra bien sûr se cultiver sans mal en pot.  Sa silhouette gracieusement retombante atteindra 1 mètre de hauteur pour 70 cm d’envergure.

Cultivez-le en exposition mi-ombragée (abritée des rayons les plus chauds du soleil), dans un sol bien drainé, riche en matière organique et restant frais. Pour accentuer le décor exotique, pensez aux feuillages luxuriants et décoratifs d’Hostas ou de Brunneras.

Pour en savoir plus sur la culture des Fuchsias, lisez notre dossier « Fuchsia : plantation, taille, culture et entretien ».

fleur bicolore de fuchsia bernadette

L’Hibiscus coccineus - Ketmie écarlate ou Étoile du Texas

Un autre Hibiscus, à la floraison bien différente, mais qui ne passera pas inaperçue. L’Hibiscus coccineus nous donne déjà quelques indices avec ses autres noms vernaculaires (Ketmie écarlate et Étoile du Texas) : c’est bien un arbuste à fleur étoilée de couleur ardente !

De juillet à septembre, il produit de grandes fleurs graphiques d’environ 15 cm de diamètre, dévoilant cinq pétales spatulés bien dessinés et bien distincts. Ils entourent un cœur d’où s’échappe une colonne rouge. Chaque fleur est éphémère, mais renouvelée chaque jour. Elle nous gratifie d’un rouge éclatant, qui ne peut définitivement pas passer inaperçu.

Le feuillage caduc est d’abord vert, avant de virer au jaune à l’automne et de disparaître. Il se constitue de grandes feuilles larges et découpées en lobes étroits, mesurant 10 à 15 cm.

Côté mensurations, comptez 1 mètre 50 à 2 mètres en tous sens pour cet arbuste formant une touffe souple.

Originaire des marais du sud des États-Unis, cet Hibiscus a gardé une appétence pour les sols frais à humides, voire détrempés. Rustique jusqu’à -12°C, il s’installera dans de nombreux jardins, pour apporter une touche exotique aux abords d’un point d’eau. Un Colocasia au feuillage en cœur d’allure luxuriant fera merveille à ses côtés.

fleur rouge d'Hibiscus coccineus

Le Rostrinucula dependens ‘Happy Cascade’ - Menthe en arbre

Le Rostrinucula dependens ‘Happy Cascade’ est un petit arbuste étonnant.  D’août à octobre, il dévoile tardivement de longs épis retombants mesurant jusqu’à 35 cm de long, de texture duveteuse. Chacun se compose d’une multitude de petites fleurs rose violacé dévoilant des étamines saillantes. Cette floraison peut rappeler celle en écouvillons du Callistemon ou Rince-bouteille (notamment la variété ‘Perth Pink’), un autre arbuste plus répandu, à la floraison estivale d’allure exotique.

Le feuillage est également ornemental. Il se constitue de longues feuilles elliptiques vertes nuancées de bleuté.

Ce Rostrinucula dependens porte bien son nom, lui qui se transforme en une véritable cascade végétale et florale grâce à sa silhouette touffue et arquée. Dense et bien équilibré, ce petit arbuste d’1,50 mètre en tous sens sera facile à intégrer, au jardin comme en pot.

Cet arbuste d’allure exotique mériterait indubitablement d’être davantage connu. Facile à vivre, il ne demande qu’un sol riche en matière organique, mais bien drainé et frais, au soleil ou à mi-ombre. Assez rustique, il supportera les gelées jusqu’à -12°C et sera capable de repartir de sa souche rapidement (les parties aériennes disparaissent néanmoins à partir de -5°C). À ses côtés, profitez du feuillage coloré et d’allure exotique de Phormiums.

fleurs roses de Rostrinucula dependens

Le Clianthus puniceus ‘Kaka King’ - Pince de Homard

Cet arbuste étonnant fleurit du milieu du printemps au milieu de l’été, voire jusqu’en septembre en fonction de la douceur du climat. Ici encore, le Clianthus puniceus ‘Kaka King’ dispose d’un nom vernaculaire évocateur. Sa floraison rappelle en effet des pinces de homard ou un bec de perroquet, comme le suggère le nom ‘Kaka’ (faisant référence à un perroquet néo-zélandais). Elle se compose d’inflorescences en grappes de 15 cm de long, constituées de fleurs pendantes d’un rouge corail bien vif, rappelant cette forme particulière de corne. Cette floraison laisse place à une fructification décorative sous forme de gousses.

Son feuillage présente également un atout ornemental : persistant, il reste décoratif toute l’année. Les feuilles finement découpées font penser à celles des plantes de la famille des fabacées (pois de senteur notamment). Elles arborent un vert bien vif, qui contraste à merveille avec la floraison.

Son allure résolument exotique ne passera pas inaperçue au jardin. Un peu frileux, il sera réservé aux régions les plus douces pour la culture en pleine terre, qui ne connaissent pas de gelées supérieures à -6 à -7°C environ.  Sa silhouette atteint 2 mètres en tous sens à maturité. Il pourra donc parfaitement être cultivé en pot dans les autres régions, afin d’être abrité du froid pendant l’hiver.  Cet arbuste créera immédiatement une ambiance de vacances sur une terrasse ou un balcon. Le Clianthus puniceus constituera un arbuste rampant ou pourra être conduit en grimpant, en palissant ses tiges sarmenteuses. Pour compléter ce décor flamboyant, ajoutez des Crocosmias ou même des Cannas.

Installez-le au soleil, dans un sol fertile, mais drainé, qui reste frais en été. Le calcaire est toléré.

Pour en savoir plus sur la culture de cet arbuste exotique, lisez notre dossier « Clianthus puniceus, Pince de homard : planter et cultiver »

fleur rouge de Pince de Homard

Le Grevillea juniperina ‘New Blood’ - Grévillée à feuilles de genévrier

Ce Grevillea ‘New Blood’ se différencie d’autres variétés par sa silhouette étalée, plus large que haute, parfaite en couvre-sol. Comptez plus d’1 mètre d’envergure pour seulement 35 cm de hauteur.

Mais c’est aussi bien sûr sa floraison d’allure exotique qui nous charme. Elle interviendra tout l’été en région froide (de l’automne au printemps dans les plus chaudes). Cet arbuste nous gratifie alors de fleurs de 5 cm à la forme insolite et à l’allure échevelée. Elles n’ont pas de pétales, mais des styles pétaloïdes enroulés sur eux-mêmes, accompagnant de longues étamines recourbées. Cette floraison dévoile un rose bien vif tirant vers le rouge.

Le feuillage persistant se compose de jolies aiguilles d’un vert lumineux.

Facile à vivre, ce grévilléa se montre tolérant à la sécheresse une fois installé et résistant aux maladies.  Il supportera les gelées jusqu’à -10°C environ et se plaira au soleil, dans un sol bien drainé, même pauvre et sableux. Il pourra aussi très bien habiller terrasses et balcons, cultivé dans un large bac.

Pour en savoir plus sur la culture du Grevillea, lisez notre dossier « Grevillea : planter, tailler et entretenir ».

fleur rouge de Grevillea

Commentaires

Acalypha pendula ‘Foxie'