PROMOTION : profitez de -30% et -50% sur des centaines de bulbes d'été !
Betterave : les meilleures variétés

Betterave : les meilleures variétés

Découvrez notre sélection de six betteraves à cultiver au potager pour leur couleur, leur saveur ou leur précocité

Sommaire

Mis à jour le 2 Décembre 2022  par Pascale 5 min.

A l’origine, la betterave (Beta vulgaris) était cultivée pour ses feuilles. Une particularité qui explique son étymologie : betterave vient de « bette », une plante cultivée pour ses feuilles, et « rave » qui désigne la racine d’une plante potagère. Car c’est bien la betterave potagère qui est le plus communément cultivée dans nos potagers et consommée, crue ou cuite, ou encore sous forme de jus. Même si la betterave fourragère, destinée essentiellement au bétail, mérite une place au jardin mais aussi sur nos tables. Car la betterave bénéficie de nombreux atouts nutritionnels, riche qu’elle est en fibres, minéraux, vitamines et oligo-éléments.  Au potager, cette plante biannuelle de la famille des Chénopodiacées,  aux racines rondes, plates ou coniques, est bien peu difficile quant à ses conditions culturales.  Un sol meuble et drainant, un bon paillage et une situation ensoleillée sont les seules exigences qu’elle ait. Quant au choix de variété, il est vaste puisque les betteraves diffèrent en forme, en couleur, en saveur… Découvrez notre sélection des six meilleures variétés de betteraves pour faire votre choix par rapport à vos besoins et vos envies.

Difficulté

La betterave noire plate d'Égypte à la précocité remarquable

Si vous ne concevez les betteraves que teintées de rouge, la Noire plate d’Égypte est pour vous. Comme son nom le laisse deviner, elle est d’origine égyptienne (certainement découverte par Napoléon 1er lors de sa campagne d’Égypte) et affiche une couleur rouge très intense. Son épiderme tire sur le violacé tandis que sa chair est rouge sang très foncé. Quant à ses feuilles, elles sont bien vertes, nervurées de grenat. Leur saveur délicate permet de les intégrer à un mesclun auquel elles apportent de la couleur. La betterave noire plate d’Égypte dispose d’une peau lisse et est caractérisée par une forme ronde, sphérique et plate qui la fait affleurer à la surface du sol, comme posée sur la terre. Seul le pivot s’enfonce dans le sol, ce qui permet de la récolter à sa juste maturité, lorsqu’elle atteint la taille d’un poing fermé.

C’est une variété hâtive et particulièrement précoce qui est en outre très résistante à la sécheresse. Elle montera donc moins facilement en graines que d’autres variétés. Elle se sème dès la fin des gelées, soit dès le mois de mars et jusqu’en juillet. Les graines lèvent 8 à 10 jours après le semis. On peut espérer une récolte 4 à 5 mois après la mise en terre des graines, avant les gelées d’automne. Rendement : 1.5 à 4 kg par m2.

La betterave noire plate d’Égypte est savoureuse consommée crue, râpée,  mais on peut aussi la manger cuite.

La betterave Chioggia, la belle italienne bicolore

Vous aimez jouer aux fléchettes ? Indéniablement, la betterave Chioggia vous fera penser à une cible avec ses anneaux concentriques, alternativement roses et blancs. C’est une betterave ancienne qui bénéficie donc de toute l’élégance italienne, remise au goût du jour, depuis quelques années, par les chefs cuisiniers. En revanche, ces jolies couleurs s’estompent à la cuisson. Sa chair graphique a aussi la bonne idée d’être très sucrée. Ce qui en fait une jolie betterave à déguster crue, parfaite pour apporter couleur et originalité à une simple salade. C’est une betterave toute ronde qui se fait également appelée Tonda di Chioggia, originaire qu’elle est d’une petite ville de nord-est de l’Italie, réplique de Venise.

Betterave chioggia

La betterave Chioggia a belle allure avec ses cercles cylindriques roses et blancs (©La Ferme de Sainte-Marthe)

La betterave Chioggia est une variété hâtive, qui se sème de mi-avril à juillet. Pour autant, comme elle est sensible à la chaleur et la sécheresse, il lui faudra un sol frais, des arrosages réguliers mais modérés et un bon paillage. Car la demoiselle craint aussi les excès d’humidité. Elle se récolte environ 50 jours après le semis, soit entre les mois de juillet et d’octobre. C’est en revanche une variété très productive.

Elle bénéficie d’une saveur douce et sucrée que l’on peut apprécier en carpaccio. En plus, votre assiette sera de toute beauté !

La betterave Crapaudine, à la qualité gustative exceptionnelle

Avec la betterave Crapaudine, on fait un bond dans le passé car il s’agit d’une variété très ancienne de Beta vulgaris reconnaissable à sa racine très allongée et à sa peau crevassée qui rappelle celle d’un crapaud. D’où son nom… Autrefois, on pouvait aussi la trouver sous l’appellation de betterave Écorce ou betterave Écorce de chêne. Si on fait abstraction de sa couleur rouge noirâtre, on pourrait aisément la confondre avec un radis noir. Quant à la chair de sa racine qui peut atteindre 20 cm de long et 8 cm de diamètre, elle est très sucrée, à la saveur moins terreuse que certaines autres betteraves. Une caractéristique gustative qui permet d’oublier son aspect guère engageant et sa forme irrégulière. Sa chair est également marquée par une alternance de cercles rouge foncé et rouge clair. Ses feuilles sont nombreuses, très étalées, bien vertes aux pétioles rouges.

C’est une variété tardive, qui se sème en été, idéalement en juin et juillet, pour une récolte en octobre ou novembre. C’est donc une variété d’automne et d’hiver.

Elle se consomme crue ou cuite. Elle est particulièrement savoureuse cuite au four, pendant au moins 2 heures.

La betterave Burpee's Golden, étonnante avec sa robe jaune doré

La betterave Burpee’s Golden a des origines américaines et se distingue par sa couleur particulière : son épiderme est orangé et sa chair jaune d’or, qui devient curcuma à la cuisson. Surprenante par sa teinte, elle l’est aussi par sa saveur très sucrée, avec des notes de miel, et sa texture tendre. Les feuilles présentent également un goût sucré et riche en arômes qui permettent de les consommer cuites, à la façon des épinards, ou crues. Ne dépassant pas 500 grammes, sa racine reste de petite taille, dotée d’un petit pivot, mais elle a de quoi séduire les jardiniers et les gastronomes amateurs d’originalité. A maturité, ses feuilles basales vertes, nervurées de doré, virent au jaune.

betterave Burpee's Golden

La betterave Burpee’s Golden est remarquable avec sa chair jaune d’or et sa peau orangée

La betterave Burpee’s Golden se sème à partir du mois d’avril et jusqu’en mai. La récolte intervient de juillet à novembre. C’est une variété relativement précoce mais peut se consommer environ 2 mois après le semis. Elle craint les fortes chaleurs et la sécheresse donc il faut maintenir la terre fraîche par des arrosages réguliers mais modérés.

La betterave Cylindra, au rendement imbattable

Voilà encore une betterave qui a le mérite de se faire remarquer ! D’abord par sa forme puisque la betterave Cylindra est cylindrique et allongée. La plante pousse en hauteur, ce qui lui permet de sortir de terre rapidement. Ensuite, la betterave Cylindra est couverte d’une peau très lisse, satinée, de couleur rouge foncé à violine qui est facile à peler. Mais ce qui rend cette betterave attractive, c’est la longueur et la largeur de ses racines qui peuvent atteindre 20 à 30 cm de long et 20 cm de large. La betterave Cylindra dispose donc d’un excellent rendement.

betterave Cylindra

La peau de la betterave Cylindra est lisse et satinée (©Ferme de Sainte-Marthe)

Sa saveur fine, douce et sucrée en fait une betterave délicieuse, idéale coupée en tranches. Cuite, elle prend un goût légèrement caramélisé. Les Anglais apprécient particulièrement cette betterave qu’ils nomment d’ailleurs « Butter slicer » de par sa texture fondante.

Elle se sème d’avril à juillet et bénéficie d’une croissance plutôt lente. C’est une betterave destinée aux récoltes d’été et d’automne.  La récolte intervient lorsque le collet dépasse du sol de 5 à 6 cm. Ne jetez pas les feuilles bien vertes aux cardes pourpres au compost, elles ont le goût… de la betterave ! À consommer crues ou cuites.

La betterave Jaune de Vauriac, la fourragère qui mérite une place dans l'assiette

La betterave Jaune de Vauriac est une betterave fourragère aux grosses racines cylindro-coniques  jaune orangé qui peuvent atteindre 20 cm de longueur. Ses feuilles mesurent de 30 à 60 cm et sont gaufrées et très nervurées. La chair est blanche et bénéficie d’une grande valeur nutritive. Certes cultivée pour l’alimentation du bétail, elle a aussi sa place sur nos tables, même si sa saveur est moins marquée que celle des betteraves potagères. On la consomme donc plus facilement cuite dans des plats en sauce. C’est une variété très productive.

betterave fourragère Jaune de Vauriac

La betterave fourragère Jaune de Vauriac, destinée au bétail, est tout à fait consommable cuite

La betterave fourragère jaune de Vauriac se sème de mars à juin pour une récolte à partir de septembre. Elle craint particulièrement la concurrence des adventices donc le désherbage sera soigné.

Commentaires

  • Lecoeur helene, le 8 Juin 2023

    Très intéressant vos articles sur les rosiers et les betteraves

Sélection de betterave