PROMOTION : profitez de -30% et -50% sur des centaines de bulbes d'été !
Cultivez votre propre potager : mangez sainement et économisez de l'argent

Cultivez votre propre potager : mangez sainement et économisez de l'argent

nos conseils pour faire son potager biologique et économique

Sommaire

Mis à jour le 16 Mai 2024  par Ingrid 4 min.

Au jardin potager, rien de plus gratifiant que de semer ses propres graines potagères, de voir grandir ses plants et de récolter ses légumes ! Mais cela ne rend pas seulement fier les jardiniers que nous sommes… En effet, les légumes du jardin permettent aussi de faire de belles économies et de réduire le budget de l’alimentation. Cela permet aussi de savoir exactement ce que vous mangez en plus d’avoir une alimentation plus saine. Et c’est sans parler des saveurs retrouvées…..que vous n’aurez pas au supermarché du coin !

Dans cet article, nous allons vous donner des conseils pratiques pour cultiver votre propre potager biologique, tout en allégeant votre porte-monnaie et en améliorant votre santé.

Et si c’est votre premier potager, n’hésitez pas à écouter nos conseils dans notre podcast :

Difficulté

Les avantages de cultiver son propre potager sur la santé

Des légumes frais

Les légumes cultivés dans votre jardin sont bien plus frais que ceux du supermarché qui ont été récoltés depuis plusieurs jours et transportés sur de longues distances avant d’arriver dans nos assiettes. Sans parler des légumes importés qui sont généralement récoltés avant leur maturité et/ou bombardés de produit de conservation. De ce fait, vos légumes du potager seront plus riches en vitamines, en minéraux et d’antioxydants. De plus, les saveurs seront bien plus intenses dans votre assiette et vous prendrez plus de plaisir à les savourer.

Une alimentation sans pesticides

En cultivant vos propres fruits et légumes, vous savez exactement ce que vous mangez. Mieux encore, vous pouvez choisir des graines et des plants biologiques, puis les cultiver en bio ou en permaculture, en évitant les pesticides et autres produits chimiques (contrairement à l’agriculture industrielle).

Privilégiez les traitements naturels contre les maladies et les ravageurs comme les décoctions et les purins pour stimuler leur croissance. Plantez aussi des plantes répulsives (par exemple les œillets repoussent les nématodes, les vers gris et les pucerons) et favoriser la présence des prédateurs naturels, comme les coccinelles ou les hérissons, en leur fournissant des habitats (tas de bois, hôtel à insectes, etc). Vous obtiendrez ainsi des légumes bien plus sains pour votre santé.

Pour en savoir plus, lisez nos articles :

améliorer sa santé grace au potager

Faire son potager, c’est aussi une activité

De plus, le jardinage est une activité physique modérée, pouvant même être relaxante et épanouissante. En cultivant votre propre potager, vous passez du temps à l’extérieur, vous vous connectez avec la nature et vous pouvez profiter des bienfaits de l’exercice physique. Allez, on chausse nos bottes et on y retourne ?

Pour en savoir plus sur ce sujet, lisez nos articles : « Le jardinage : une thérapie anti-stress efficace » et « Mycobacterium vaccae, le secret du moral des jardiniers« .

Économiser de l'argent avec un potager

Réduire ses coûts alimentaires

Cultiver son propre potager peut être une excellente façon d’économiser de l’argent sur son budget alimentaire. Les plants et surtout les graines sont peu coûteux, et vous obtiendrez (avec un peu de soin et de temps) des beaux légumes, dont le coût sera bien moindre que celui de l’achat.

De plus, en conservant les graines de vos récoltes, vous pourrez produire de nouveaux plants à la saison prochaine et économiser de l’argent à long terme.

Pour en savoir plus, lisez notre article : « La conservation des graines potagères ».

La conservation des récoltes

Une fois que vous avez récolté vos fruits et légumes, vous pourrez les conserver par la congélation, la mise en conserve ou le séchage. Vous pourrez alors profiter de vos récoltes tout au long de l’année, réduisant encore davantage le besoin d’acheter des produits hors saison, souvent onéreux et moins savoureux.

Pour en savoir plus, lisez notre article : « Conserver les légumes du potager ».

Produire ses propres légumes pour réduire son empreinte carbone

En cultivant vos propres fruits et légumes, vous réduisez votre empreinte carbone en évitant les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des aliments. Vous pouvez également utiliser des méthodes de culture écologiques, telles que le compostage, pour réduire l’impact environnemental de vos déchets du jardin.

cultiver des légumes pour faire des économies

Comment cultiver son propre potager ?

Cultiver son propre potager peut sembler intimidant, mais c’est en réalité très simple. Voici quelques étapes à suivre pour réussir votre culture :

1- Choisissez l’emplacement de votre potager : Votre potager doit être situé dans un endroit ensoleillé et à l’abri du vent. Il doit également être facilement accessible pour l’arrosage et l’entretien. Si c’est votre premier potager, commencez par une petite surface, comme 10m², que vous agrandirez d’année en année si besoin. Même les plus petits espaces, comme un balcon ou une terrasse, peuvent accueillir des bacs de culture.

2- Préparez le sol : Le sol doit être riche en nutriments pour que vos plantes puissent pousser correctement. Vous pouvez ajouter du compost ou du fumier bien mûr pour enrichir la terre. Décompactez le sol à l’aide d’une bio-fourche, sans retourner la terre, afin de préserver la vie du sol.

3- Choisissez des plantes à cultiver : Sélectionnez des plantes adaptées à votre région et à la saison. Vous pouvez cultiver des légumes faciles dans un premier temps, tels que les tomates, les courgettes, les poivrons, les salades, les radis, etc.

4- Semez vos graines ou plantez vos plants : Suivez les instructions sur les paquets de graines ou les étiquettes des plants pour suivre la période de plantation et les recommandations.

5- Arrosez régulièrement : Arrosez vos plantes, ni trop, ni trop peu, pour qu’elles restent en bonne santé. Évitez cependant les excès, car cela peut endommager les racines et favoriser le développement des maladies.

6- Entretenez votre potager : Désherbez régulièrement votre potager pour éviter que les mauvaises herbes ne prennent le dessus. Ajoutez également du paillis pour protéger le sol et réduire l’évaporation de l’eau.

7- Planifiez les cultures et pratiquez la rotation : En programmant vos cultures, vous pourrez avoir des légumes en toute saison. De plus, afin de garder un sol fertile, il est important d’alterner les cultures.

Pour en savoir plus, lisez nos articles :

faire son propre potager

Commentaires

faire un potager pour économiser