Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Culture, récolte et conservation des pommes de terre

au potager

L’emplacement et le sol

Les pommes de terre se cultivent au soleil en sol riche et profond. Apportez du compost bien mûr (au moins 3 kg par mètre carré) à l’automne précédent, par griffage sur 5 cm, après avoir bien décompacté la terre à la bêche ou à la bio-fourche.

Au potager, la pomme de terre s’associe favorablement avec le maïs, le chou et toutes les légumineuses (fabacées) en général (pois, fève, haricot). Évitez par contre de la planter en compagnie de la tomate, du poivron et de l’aubergine.

→ Tout savoir sur la pomme de terre dans notre fiche complète

Quand et comment les planter ?

Les pommes de terre se plantent, préalablement germées, dès février sous abri (serre froide, tunnel ou sous voile de forçage) pour les « primeurs » et de mi-mars à mai pour les autres variétés, lorsque la température du sol atteint 10 °C.

Culture : avec ou sans buttage

Deux principales méthodes sont utilisées :

1)      La culture traditionnelle avec buttage en cours de culture : les tubercules sont enfouis à une profondeur de 10 cm puis recouverts de terre. Les plants sont buttés une à deux fois au cours de leur croissance. Découvrez quand et comment butter les pommes de terre ?

2)      La culture sous paillis : La plantation sous paillis (ou sous mulch) consiste à poser les tubercules sur le sol et à les recouvrir, au fil de leur croissance, d’une épaisse couche de paillis, afin de les mettre à l’abri de la lumière. Découvrez aussi comment cultiver les pommes de terre sur gazon et bien notre vidéo Culture de pommes de terre sous mulch.

Dans les deux cas, procédez à des arrosages en cas de sécheresse prolongée.

Maladies et ravageurs éventuels

Le doryphore est le ravageur principal de la pomme de terre. En cas d’attaque, ramassez-les manuellement, détruisez-les et pulvérisez un insecticide naturel à base de pyrèthre. Un semis de lin permettrait également de les tenir à l’écart.

La maladie la plus commune est le mildiou, elle est due à un champignon et peut être évitée en :

  • respectant bien les distances de plantation,
  • pratiquant une bonne rotation des cultures : les pommes de terre ne doivent pas être cultivées sur la même parcelle avant 5 ans,
  • utilisant des variétés réputées résistantes, comme ‘Bernadette’.

À titre préventif et curatif, pulvérisez une solution de bouillie bordelaise (2 grammes par litre d’eau) et renouvelez le traitement après chaque épisode pluvieux.

Quand récolter les pommes de terre

Le jaunissement du feuillage est le signe que les pommes de terre sont prêtes à être récoltées, sauf pour les « primeurs » qui sont ramassées avant complète maturité, lorsque les fleurs se fanent.

La récolte se fait par temps sec et lorsque la pluie n’est pas attendue avant plusieurs jours, pour ce faire :

Conservation

Pour que les pommes de terre se conservent durant plusieurs mois, il convient de :

  • choisir une variété qui s’y prête comme ‘Désirée’, ‘Manon’, ‘Samba’ ou encore ‘Nicola’,
  • les entreposer, en sac de jute ou grande caisse en bois, dans un local frais, sec, aéré et sombre (cave ou garage sans fenêtre).

Afin de ne pas utiliser d’anti germinatif chimique, il est parfois nécessaire d’effectuer un égermage en cours de conservation.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 4.67 sur 5)