Comment maîtriser la chaleur dans votre serre en été ?

Comment maîtriser la chaleur dans votre serre en été ?

conseils et techniques pour préserver vos plantes des coups de chaud

Sommaire

Mis à jour le 30 Juin 2023  par Ingrid 5 min.

La serre est un élément essentiel pour tout jardinier qui souhaite prolonger la saison de croissance de ses plantes et protéger ses cultures sensibles. Toutefois, alors que l’été approche et que le thermomètre grimpe, il est crucial de maîtriser la chaleur à l’intérieur de la serre. Car les plantes sont un peu comme nous, elles ne supportent pas la chaleur excessive qui peut mettre à mal leur santé ! Comment la chaleur extrême affecte-t-elle les plantes en serre ? Quels sont les moyens pour réguler ces fortes températures ? Découvrez tous nos conseils pour maîtriser la chaleur en serre durant l’été.

Printemps, Été Difficulté

Quelle est la température idéale en serre ?

Pour la plupart des plantes couramment cultivées en serre, la température idéale en journée se situe entre 20 et 25 degrés Celsius et une température nocturne d’environ 15 à 18 degrés Celsius. Lorsque la température monte au-dessus de 30°C, beaucoup de plantes commencent à souffrir de stress thermique.

À noter que cela peut varier en fonction des espèces. Par exemple, les plantes tropicales peuvent tolérer des températures plus élevées, tandis que les plantes des climats tempérés (par exemple les salades) peuvent commencer à montrer des signes de stress à des températures plus basses.

température trop chaude en serre en été

Les conséquences de la chaleur sur les plantes en serre

À partir de 30°C, la plupart des plantes referment leurs pores (leurs stomates) afin de réduire leur transpiration. La photosynthèse (processus par lequel les plantes transforment l’énergie solaire en nourriture) est alors fortement limité et la croissance de la plante s’arrête, de même que le développement des fruits et légumes. Certains types de plantes, comme les tomates, les poivrons et les aubergines, ont du mal à être pollinisé à des températures élevées, ce qui peut affecter leur capacité à produire des fruits.

De plus, le stress thermique peut également rendre les plantes plus sensibles aux maladies et aux parasites.

Enfin, la chaleur excessive peut pousser les plantes à sacrifier leurs feuillages et leurs fruits afin de garder assez d’énergie pour survivre. Cela conduit à un flétrissement, une chute prématurée des feuilles et des fruits, voire la mort de la plante dans des conditions extrêmes. C’est pourquoi il est essentiel de contrôler la température de votre serre.

la chaleur de la serre peut faire fletrir les plantes

Les différentes méthodes pour contrôler la chaleur dans une serre

L’aération

L’aération est une des solutions les plus simples et efficaces pour réduire la température dans une serre. Elle implique simplement l’ouverture des fenêtres et des portes pour permettre à l’air de circuler. Idéalement, ouvrez au moins deux ouvertures opposées dans votre serre, afin de créer un courant d’air, aussi appelé « effet cheminée » (l’air chaud a tendance à monter, tandis que l’air froid reste plus près du sol). Pour une serre tunnel sans fenêtres, ouvrez les extrémités et soulevez par endroit la bâche au-dessus du sol.

En été et en cas de forte chaleur, laissez ouvert même la nuit, et cela, tant que les températures nocturnes sont supérieures à 15°C. Cette méthode permet aussi de réguler le taux d’humidité dans votre serre et de limiter le développement de maladie cryptogamique.

Astuce : si vos plantations craignent les insectes et autres nuisibles, pensez à installer des filets de protection ou des moustiquaires.

ouvrir la serre en ete pour faire baisser la temperature

L’ombrage

L’ombrage est une autre méthode efficace, simple et souvent peu couteuse pour contrôler la chaleur.

On peut utiliser simplement une toile d’ombrage que l’on vient placer sur le dessus de la serre, donc par l’extérieur et que l’on fixe au sol par des ficelles. Les toiles d’ombrages suspendues en intérieur sont moins efficaces contre la chaleur. Dans le commerce, elles sont disponibles en différents niveaux d’ombrage, généralement entre 30% et 70%, vous permettant de choisir le niveau de réduction de la lumière solaire qui convient le mieux à vos plantes. On peut aussi dérouler un rouleau de canisse sur les serres tunnels. Et pour faire des économies, on peut donner une seconde vie à des vieux draps en tant que voile d’ombrage improvisé.

Il est également possible de blanchir les parois de la serre afin de réfléchir la lumière du soleil. Pour les serres en verres, on utilise principalement de la chaux ou blanc de Meudon. Pour les serres tunnel ou en polycarbonate, on préférera une peinture d’ombrage spéciale. Elles sont majoritairement blanches et peuvent être lavées ou grattées à la fin de la saison estivale.

L’ombrage naturel est aussi une belle solution !  Créer un bel écran de verdure, en plantant une haie à proximité de votre serre (à 2 ou 3 m de distance) ou un arbre à feuillage caduc (3 à 5 m de distance selon la variété), comme un magnolia, un figuier, un lilas ou un albizia. Faites cependant attention à ce que l’ombre ne soit pas trop dense, afin d’avoir suffisamment de lumière pour la photosynthèse.

Une serre avec de la canisse et des arbustes pour ombrage

Irrigation et arrosage

L’humidification de l’air peut également aider à réduire la température dans votre serre. Cela peut être réalisé en arrosant simplement les allées dans la serre. L’eau s’évapore alors, absorbant la chaleur et refroidissant ainsi l’air. C’est une méthode simple et peu coûteuse, mais elle peut augmenter l’humidité à un niveau qui peut favoriser certaines maladies des plantes. Il faudra donc garder un œil attentif sur le taux d’humidité de votre serre.

Certains jardiniers privilégient l’installation d’un brumatiseur. Celui-ci pulvérise une fine brume d’eau dans l’air, qui s’évapore rapidement, absorbant la chaleur et refroidissant l’air. Ils peuvent être automatiques ou manuels, et sont particulièrement efficaces dans les serres de grande taille.

À noter : N’oubliez pas que le niveau d’humidité optimal pour la plupart des plantes se situe entre 50 et 70 %. Un excès d’humidité peut faciliter le développement de maladies fongiques et de parasites. Veillez donc à surveiller régulièrement les niveaux d’humidité et à ajuster vos pratiques d’humidification en conséquence. Si vous n’en avez pas encore, n’hésitez pas à installer un hygromètre !

brumiser la serre

L'importance de l'emplacement et de l'orientation de la serre

La gestion de la chaleur est cruciale pour le succès d’une serre, et l’emplacement et l’orientation jouent des rôles déterminants dans cette tâche. Un bon positionnement peut faciliter la régulation de la température.

Emplacement de la serre :

Le lieu d’installation de la serre doit être choisi en tenant compte de plusieurs facteurs. D’abord, l’emplacement doit recevoir un maximum de soleil tout au long de la journée, surtout durant l’hiver. Il est donc préférable de choisir un emplacement qui n’est pas ombragé par des bâtiments ou des arbres trop denses.

Cependant, en été, un ensoleillement trop direct peut entraîner une surchauffe de la serre. Des arbres à feuilles caduques peuvent être utiles à proximité, car ils fourniront de l’ombre en été tout en laissant passer le soleil en hiver lorsque leurs feuilles tombent. On privilégiera des arbres à ombre légère ou on les taillera de manière à laisser passer la lumière, comme le robinier, les érables, le bouleau ou encore l’Albizia et le Paulownia. Rappelez-vous également que la distance entre ces arbres et la serre doit être suffisamment grande pour éviter l’ombrage excessif et les dommages potentiels causés par les racines ou les branches tombantes.

Il est également important de prendre en compte la circulation de l’air pour éviter l’accumulation de chaleur. Évitez les endroits encaissés, entre deux mûrs par exemple, ou les zones à l’abri du vent où l’air peut devenir stagnant. 

Orientation de la serre :

L’orientation de la serre est tout aussi importante. Orientez votre serre dans un axe nord-sud, avec l’entrée au nord. La serre profitera ainsi des premiers rayons du soleil du matin venant de l’est et des derniers rayons de lumière, le soir, venant de l’ouest, notamment en hiver ! Tout en limitant l’exposition intense au soleil de midi, qui peut générer plus de chaleur en été.

emplacement de la serre au jardin

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.