Comment choisir une serre de jardin ?

Comment choisir une serre de jardin ?

Nos conseils pour trouver le modèle idéal

Sommaire

Mis à jour le 15 Mars 2024  par Marion 8 min.

Au jardin, la question de l’investissement dans une serre finit souvent par se poser. Ce mot regroupe plusieurs types d’installations permettant de créer un microclimat dans un espace clos, pour cultiver et protéger des plantes.

Les avantages d’avoir une serre au jardin ne sont en effet plus à prouver : anticipation des semis, protection des plantes frileuses ou sensibles aux maladies, lieu de stockage, d’hivernage et de jardinage à l’abri. La serre permet de prolonger la saison des cultures, tout en augmentant la productivité.

Mais il n’est pas toujours évident de se repérer parmi les différents modèles de serres existant, tant les prix peuvent varier selon les dimensions et matériaux choisis.

De la mini serre à la serre en verre résistant au vent, en passant par la serre tunnel et la serre en polycarbonate, voyons comment bien choisir la serre de jardin qui vous convient.

Difficulté

Choisir une serre en fonction de l'utilisation

Le critère central pour bien choisir une serre est celui des besoins et du rôle principal qu’elle doit jouer : quel(s) usage(s) souhaitez-vous réserver à votre serre de jardin ? De la simple petite serre pour semis à la grande serre permettant la culture de plantes tropicales frileuses, vous trouverez forcément un modèle de serre adapté à votre type d’utilisation.

Pour semis et boutures : la mini-serre

Pour les jardiniers souhaitant optimiser et réussir leur semis et la multiplication de plantes, mais ne disposant que d’un espace très limité, les mini-serres sont idéales.

Sur un balcon ou dans un salon, elles permettent de créer le microclimat optimal pour favoriser la germination, la croissance des plantules ou le développement des boutures.

Elles permettent d’éviter la stagnation d’humidité grâce à des systèmes d’aération, les phénomènes de fonte des semis et améliorent la protection des jeunes plants contre les parasites et maladies.

C’est également un modèle parfait pour les jardiniers débutants, qui veulent se lancer dans leurs premières cultures par semis ou bouturage.

Les mini-serres les plus petites et basses seront réservées aux débuts de croissance des semis, quand les plus grandes seront plutôt adaptées aux boutures.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil : Mini-serre : à quoi ça sert ? Comment l’utiliser ?

Pour potager et maraîchage : la serre tunnel ou serre châssis

Les serres tunnel ou serres maraîchères sont particulièrement utilisées pour la culture de légumes. Elles permettent de lancer la saison plus précocement qu’en pleine terre, grâce à une protection contre le vent et les intempéries faisant gagner quelques précieux degrés de température. De même en hiver, les températures peuvent monter rapidement dès qu’un rayon de soleil touche sa structure.

La serre tunnel est idéale pour la culture de plantes potagères non gélives et peut même servir pour l’hivernage de quelques sujets un peu frileux.

Elles s’adaptent à tous les jardins et espaces disponibles puisqu’elles offrent un grand choix de modèles aux tailles personnalisables.

Pour hivernage et grande polyvalence : les serres traditionnelles

Les serres traditionnelles ou serres de culture en polycarbonate ou en verre ressemblent à de petites maisons. Elles sont les plus polyvalentes : elles permettent aussi bien de semer précocement, que de multiplier des plantes, de cultiver des légumes ou de protéger les sujets non rustiques en hiver.

Elles accueillent aussi bien les plantes en pot que les plantes grimpantes et permettent aussi une culture à même le sol. Elles peuvent même constituer un véritable jardin d’hiver.

types de serre de jardin

Mini-serre, serre tunnel et serre traditionnelle.

Serre froide ou serre chaude 

L’isolation de la serre influe évidemment sur sa capacité à maintenir la chaleur et des températures positives pendant la saison froide. Plus une serre sera bien isolée, moins les plantes seront confrontées à des températures basses et à des chocs thermiques.

Associée à un système de chauffage, la serre permettra la culture des plantes les plus exigeantes en matière de chaleur, même dans les régions aux hivers rudes.

  • La serre froide protège les cultures des intempéries, mais sa température peut descendre en dessous de 0°C pendant la saison froide, puisqu’elle n’est pas chauffée.
  • La serre tempérée est une zone toujours maintenue hors gel grâce à un système de chauffage. Généralement, la température n’y descend pas en dessous de 5°C. Elle est idéale pour l’hivernage des plantes peu rustiques, craignant les températures négatives.
  • La serre chaude est une serre tropicale chauffée, qui garde une température constante d’une quinzaine de degrés pendant l’hiver. Elle permet le développement de plantes exotiques exigeantes, très frileuses, qui ne supportent pas les températures inférieures à une dizaine de degrés.
serre chaude, serre froide, serre lampe chauffante

Serre chauffée pour plantes tropicales

Quelle taille idéale pour une serre ?

Là encore, le choix de la taille de la serre dépendra de l’espace disponible, de l’utilisation que vous souhaitez en faire et, bien sûr, de votre budget. La serre sera plus petite si vous ne comptez cultiver que pendant la belle saison ou en hobby, mais devra être plus volumineuse pour jardiner à l’année ou atteindre une certaine autonomie alimentaire.

La taille de la serre peut être calculée en fonction de la surface de votre potager. En maraichage professionnel, les agriculteurs estiment par exemple que la surface couverte sous serre doit représenter au moins 10 % de la surface totale cultivée.

Ajoutez à cela les espaces de circulations à ne pas négliger, pour pouvoir vous déplacer sans encombre.

Pour démarrer, une serre de 4m2 (2 mètres par 2 mètres) permet déjà de lancer plusieurs cultures. Pour disposer de plus d’espace et pouvoir hiverner les plantes sensibles, optez pour un modèle ayant au moins le double de surface.

A partir d’une dizaine de mètres carrés, les serres tunnel se révèlent souvent être les modèles les plus convoités du fait de leur rapport taille-prix raisonnable.

taille serre de jardin

La serre tunnel un grand classique !

Choisir les bons matériaux pour sa serre

La qualité de la structure et des matériaux est un critère essentiel, définissant le prix d’une serre. Elle est garante d’une bonne isolation, de la solidité et de la longévité de la serre.

La structure de la serre

  • PVC : plus accessible à l’achat et légères, les structures en PVC sont généralement réservées aux serres d’entrée de gamme ou aux petites serres, puisqu’elles se révèlent plus fragiles et peu durables.
  • Bois : les serres à structure en bois allient esthétisme et durabilité. Le bois demande toutefois un entretien régulier pour ne pas se dégrader et s’avère beaucoup plus volumineux, limitant la diffusion de lumière. Privilégiez des bois autoclaves, préalablement protégés contre les parasites et intempéries.
  • Acier : il offre une bonne résistance et tenue dans le temps. Choisissez une épaisseur minimale de 3mm et un acier galvanisé, conçu pour résister à l’oxydation.
  • Aluminium : il permet une meilleure isolation et une plus grande durabilité tout en étant léger et fin, pour laisser passer un maximum de lumière. C’est le matériel le plus qualitatif, mais le plus onéreux.

Les parois de la serre

  • Polyéthylène : moins durable (comptez 3 ans environ), il perd en efficacité au fil du temps en devenant opaque et en s’abîmant. Privilégiez des bâches anti-UV, doublées ou d’une épaisseur minimale de 200 g/m².
  • Polycarbonate : matériau léger, ayant une bonne durée de vie (5 à 10 ans environ) et permettant de bloquer les rayons UV nocifs. Pour une bonne isolation, optez pour une épaisseur supérieure à 4mm.
  • Verre : plus onéreux, mais le meilleur isolant et le matériau ayant la plus grande durée de vie (plusieurs dizaines d’années). Optez pour un verre horticole (moins cher, mais plus fragile) ou un verre trempé (plus cher, mais résistant aux intempéries et plus sécuritaire).
matériaux serre de jardin

Serre en verre et serre en matière plastique.

Les critères à ne pas négliger

L’emplacement dédié

Il permet de déterminer en amont les dimensions de la serre. A noter qu’une serre doit idéalement être placée en plein soleil, en zone dégagée loin des arbres, murs et autres bâtiments, mais installée à l’abri des vents dominants.

La législation

Elle concerne l’installation d’annexes extérieures dans son jardin. Aucune démarche (déclaration préalable de travaux ou demande de permis de construire) n’est nécessaire tant que la serre ne dépasse pas 1 mètre 80 de hauteur et 5m2 de superficie d’emprise au sol.

En cas de doute ou dans les zones protégées plus restrictives, n’hésitez pas à consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune.

L’ancrage 

Il permet le bon maintien et la stabilité de la serre, tout en la préservant de l’eau stagnante. L’installation d’une embase permet un bon ancrage dans le sol en évitant de devoir créer des fondations. La serre doit aussi être résistante au vent !

Prévoyez l’ajout de piquets d’ancrage ou de plots de ciment pour les serres lourdes et/ou de grandes tailles.

Les aérations et ouvertures

Portes, pignons, lucarnes,… Elles permettent de favoriser la circulation de l’air, de limiter les températures extrêmes, de prévenir les maladies et de préserver la vie du sol.

La taille de l’ouverture principale devra également être choisie selon les dimensions des végétaux à cultiver et des équipements qui seront stockés dans la serre.

exposition serre de jardin

Serre orientée plein soleil, à l’abri du vent et dotée de fenêtres permettant une bonne aération.

Avantages et inconvénients de chaque type de serre

Mini-serres

Équipées d’un plateau ou de plaques alvéolées, elles permettent d’y placer directement du terreau ou plusieurs petits pots de culture.

Les + :

  • pratiques
  • compactes et idéales pour les petits espaces
  • réutilisables
  • peu chères

Les – :

  • usage très limité

Serres tunnel

Les serres tunnel sont composées d’un cadre et d’un revêtement en plastique. Il en existe à tous les prix, variant de quelques dizaines d’euros le m2 à plus de 150€ le m2, selon la taille et la qualité des matériaux (armature et bâche).

Les + :

  • montage facile et rapide
  • structure déplaçable
  • bon rapport taille-prix
  • les structures de qualité peuvent être assez durables

Les – :

  • durée de vie limitée en cas de matériaux bas de gamme
  • plus fragiles
  • manque de stabilité, résistance aux intempéries limitée
  • isolation insuffisante en hiver
  • esthétisme contestable

Pour augmenter encore la durée de vie de votre serre tunnel, vous pouvez opter pour une utilisation saisonnière. La structure sera alors démontée pendant la saison froide et remise en place la saison suivante.

Serres en polycarbonate

Les serres en polycarbonate constituent un compromis au niveau du prix : elles se révèlent moins chères que les serres en verre, mais plus polyvalentes, isolantes  et esthétiques que les serres tunnels. Là encore, la gamme de prix dépend du choix des matériaux : de 50€ le m2 à plusieurs centaines d’euros le m2 selon le nombre de millimètres d’épaisseur.

Les + :

  • grande polyvalence
  • durabilité de plusieurs années
  • bonne isolation
  • protection UV

Les – :

  • montage plus contraignant
  • structure fixe, qui peut difficilement être déplacée
  • vieillissement progressif des panneaux (perte de transparence, noircissement,…)
  • fragilité en cas de matériaux trop légers (intempéries, tempêtes, fort ensoleillement,…)

Pour une meilleure résistance aux intempéries, pensez à installer votre serre dans une zone abritée des vents dominants et à bien la fixer au sol.

Serres en verre

Les serres en verre sont les serres les plus qualitatives, mais elles constituent un investissement de longue durée, atteignant souvent plusieurs milliers d’euros.

Les + :

  • grande polyvalence
  • durabilité de plusieurs dizaines d’années
  • meilleure isolation
  • grande capacité de passage de lumière et distribution de chaleur homogène
  • solidité et résistance aux fortes intempéries
  • esthétisme

Les – :

  • onéreuses
  • installation plus fastidieuse
  • ombrage nécessaire en été dans les régions les plus chaudes
  • structure fixe, qui ne peut être déplacée

Serres de récupération

Enfin, il est tout à fait possible de construire vous-même votre serre, avec des matériaux de récupération (bâche, anciennes fenêtres, paille…).

Les + :

  • économique
  • écologique
  • serre personnalisée et unique, selon les besoins du jardinier

Les – :

  • isolation limitée
  • durabilité variable
  • esthétisme

Commentaires

serre : guide d'achat
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.