Arbousier, Arbutus : maladies et traitements

Arbousier, Arbutus : maladies et traitements

nos conseils pour bien le soigner

Sommaire

Mis à jour le 19 Avril 2022  par Virginie T. 3 min.

Planté dans de bonnes conditions, au soleil, dans un sol bien drainé et à l’abri des vents froids, l’Arbousier ou « Arbre aux fraises », se montre résistant et peu sensible aux maladies et aux parasites.

Feuilles jaunes ou marron, sèches, taches brunes portant des petits points noirs visibles sur les feuilles, l’Arbousier peut être toutefois assez fréquemment sujet aux attaques de pucerons et aux tâches foliaires, notamment à « la Septoriose de l’arbousier », toutes deux fort heureusement sans gravité. Dans la mesure du possible, on se tourne vers des traitements aussi vertueux que peu coûteux !

Découvrez comment le protéger des attaques de pucerons et des maladies, comment lutter contre la septoriose, la repérer, prévenir son apparition et l’éliminer pour garder à votre Arbousier splendide et vigoureux et toute circonstance.

Difficulté

La septoriose de l’Arbousier

La maladie connue la plus courante de l’Arbousier est la septoriose, une maladie cryptogamique causée par les champignons. Si elle ne tue pas l’arbre, ses relatifs dégâts affectent son aspect esthétique et peuvent amoindrir sa vigueur et compromettre sa fructification.

Causes

Cette maladie des tâches foliaires est une maladie fongique, il s’agit d’un champignon (Septoria unedonis)  qui entraîne dans un premier temps l’apparition de taches sur les feuilles, puis le dépérissement des feuilles.

Symptômes

Les attaques se produisent lorsque le temps est doux et pluvieux, généralement en été et au début de l’automne.  Les premiers symptômes de la maladie apparaissent durant l’hiver.

Des taches rondes ou ovales brunes à brun-rougeâtre parfois parsemées de petits points noirs, responsables de l’épidémie, sont visibles sur les feuilles. Elles peuvent s’étendre jusqu’à ce que la feuille s’assèche complètement, jaunisse, se flétrisse et tombe prématurément. Le champignon peut contaminer l’ensemble du feuillage conduisant à une chute des feuilles généralisée.

Que faire pour y remédier ?

En prévention

  • De façon préventive, à l’automne et en fin d’hiver, pulvérisez le feuillage tous les 15 jours, une à deux fois, avec de la bouillie bordelaise. Renouvelez si nécessaire.

En curatif en cas d’attaque

Dans un premier temps, pour éviter que votre arbousier ne se déplume entièrement ainsi qu’une prolifération de l’épidémie l’année suivante, il faut limiter la contamination. Ce champignon est susceptible de se propager aux autres végétaux, mieux vaut donc prévenir !

  • Ramassez et brûlez les feuilles tombées et contaminées afin de détruire le champignon
  • Supprimez celles qui sont tachées et prêtes à tomber
  • Traitez dès les premiers symptômes éventuellement avec un fongicide adapté ou avec de la bouillie bordelaise les feuilles restantes
spetoriose de l'Arbre aux fraises

Si votre Arbousier est atteint par la septoriose, limitez la contamination en éliminant les feuilles malades

Les pucerons

Arbre aux fraises-pucerons

A la belle saison, les attaques de pucerons sont fréquentes chez l’Arbousier

Au printemps et en été, les pucerons ont tendance à envahir les arbres fruitiers, notamment les feuilles des Arbousiers. Comment lutter contre ces parasites ?

Symptômes

Les feuilles se déforment, se recroquevillent puis jaunissent. Les pucerons rejettent un miellat qui favorise l’apparition d’une poudre poisseuse, la fumagine, qui est en fait un champignon noir.

Prévenir l’attaque

  • Plantez à un endroit du jardin des plantes comme les capucines qui sont réputées pour attirer à coup sûr les pucerons, qui délaisseront les feuilles de l’Arbre aux fraises, elles agissent en faisant diversion !

En cas d’attaque

  • Traitez par pulvérisation du feuillage, dans un premier temps, avec de l’eau additionnée de savon noir liquide à raison d’une cuillère à soupe pour 1 L d’eau tiède. Si les pucerons sont encore présents quelques jours plus tard, renouvellez l’opération ou traitez avec un insecticide naturel à base de pyrèthre.

Commentaires

  • Marcadet Elisabeth, le 20 Mai 2022

    Bonjour j'ai un arbousier très vieux environ 40 ans qui , au niveau de son tronc se fend j'ai remarqué que le bois à l'intérieur du tronc il y a une odeur de champignons et se desagrège le bois est humide et part en petit filament ; J'essaie de sortir le maximun de la pouriture mais après que faire ? ily a t il un spécialiste sur Bordeaux ? pour venir sur place ? et m'expliquer et aussi intervenir ? merci deme répondre Cordialement Elisabeth Marcadet

    • Réponse de Ingrid, le 24 Mai 2022

      Bonjour. Difficile de dire de quoi souffre votre arbre sans le voir, mais il semble avoir un pourrissement. Le mieux est de consulter un élagueur ou un spécialiste sur votre secteur. Nous ne connaissons pas votre secteur. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou d'associations à proximité.

  • Casoli Nicole, le 30 Juillet 2023

    Mon arbousier a été attaqué par les pucerons au printemps !! (Feuilles poisseuse qui tombent). Mais il est vieux et haut d'environ 7m !! Comment le traiter ? Difficile de pulvériser son feuillage !!! Merci de m'aider !

    • Réponse de Ingrid, le 1 Août 2023

      Bonjour. Effectivement, si votre arbousier mesure 7 mètres de haut, il est difficile d'aller pulvériser une solution de savon noir jusqu'en haut. Une alternative qui prend du temps, mais qui est très efficace (pour l'avoir expérimenté personnellement), c'est l'introduction de larves de coccinelles dans votre jardin. Au bout de généralement deux années (voire une année dans de bonnes conditions), les coccinelles se seront naturalisées et vous n'aurez plus de souci, car les coccinelles sont des prédateurs naturels des pucerons et peuvent aider à réguler leur population. Installez aussi des hôtels à insectes pour les loger et favoriser la venue des syrphes qui ressemblent à des abeilles inoffensives, mais raffolent des pucerons.

      Pour accélérer le processus, vérifiez si vous n'avez pas de fourmis qui parcourent le tronc. Elles sont généralement à l'origine de la prolifération des pucerons, car elles les élèvent dans le but de récupérer le "miellat" qu'ils produisent. En échange de cette nourriture, les fourmis protègent les pucerons des prédateurs.

      Voici nos liens vers nos articles qui vous seront utiles :

      - 🔗 Fourmis au jardin : faut-il vrai…
      - 🔗 Puceron : identification et trai…

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.