Réussir les pois de senteur : du semis à l'entretien

Réussir les pois de senteur : du semis à l'entretien

Nos conseils pour obtenir une belle et longue floraison

Sommaire

Mis à jour le 10 Avril 2024  par Gwenaëlle 6 min.

Qu’ils sont charmants les pois de senteurs, indémodables au jardin, au potager, et même en potée sur un petit balcon pour camoufler un vis-à-vis ingrat et profiter de leurs senteurs divines à peu de frais ! Ils nous rappellent les plantes du jardin de nos grands-mères, et font partie des grimpantes les plus simples à cultiver à partir de semis. On adore le naturel de leur floraison blanche, rose, pourpre, parfait dans un jardin romantique, anglais ou campagnard.
Suivez nos conseils pour réussir à coup sûr cette plante annuelle au charme exquis.

Un charme indémodable !

→ En savoir plus sur le Lathyrus odoratus dans notre dossier complet : Pois de senteur : plantation, culture, entretien et utilisation

Difficulté

Semez les bien... et au bon moment

Les graines du pois de senteur sont grosses et comme toutes les graines de ce type, il convient pour bien réussir le semis de ne pas oublier de les réhydrater la veille dans un peu d’eau pendant au minimum 12h. Cela permet de ramollir les téguments (enveloppe protectrice) qui sont épais sur ces graines. On peut aussi entailler légèrement les graines pour accélérer le processus de germination. Ce petit coup de pouce est un préalable très important dans votre culture de pois de senteurs !

reussir pois de senteur

Les graines de pois de senteurs ont un tégument épais, qu’il convient de ramollir avant le semis pour assurer une bonne germination (© Conal)

Si le semis en lui-même ne pose pas de soucis particuliers et est même souvent conseillé aux jardiniers débutants, en raison notamment de ces grosses graines faciles à semer, c’est plus le moment où vous effectuerez votre semis qui va être déterminant pour la période de floraison souhaitée.

Le pois de senteur annuel se sème en général tôt dans l’année, en terrine ou grands pots en fin d’hiver (courant mars), ou plus tard directement en pleine terre, courant avril ou mai, après les dernières gelées. Si vous faites vos semis bien avant en automne, dès septembre ou en fin d’été, sous abri non chauffé, ils fleuriront en mai, voire en avril. Vous aurez repiqué les plantules issues du semis directement en pleine terre dès octobre. Cette façon de faire est préconisée pour les régions aux hivers doux (littoral atlantique, sud du pays).

Si vous faites vos semis au printemps sur une terre réchauffée, ils fleuriront en été. En place, au mois de mai, vous pourrez semer soit en poquets de 3-4 graines, soit en ligne si vous souhaitez habiller un long linéaire de clôture par exemple. Si vous repiquez vos plantules issues de vos semis d’intérieur (faits courant mars), attendez 4 à 8 semaines pour leur éviter tout risque de gelée. Dans ce cas, vos pois de senteurs seront un peu plus précoces et fleuriront courant juin.

Pour augmenter vos chances de réussite et échelonner les périodes de floraison, effectuez plusieurs semis : une partie sous abri en hiver et l’autre au début du printemps, directement en place.

→ En savoir plus avec notre tutoriel Comment réussir le semis des pois de senteur ?

Pincez les tôt pour les étoffer

Lorsque vos jeunes plants ont atteint environ 10 cm de hauteur, pincez les pour favoriser le développement de pousses latérales. Cela permettra d’obtenir des plantes plus touffues, de type buissonnant, avec des tiges latérales plus solides et plus florifères. À ce moment-là, vous pouvez sortir vos plants pour commencer à les endurcir (pour les semis de printemps).

comment avoir de beaux pois de senteur

Pincer vos pois de senteur tôt permet d’obtenir des plantes plus prolifiques

Donnez leur de la fraicheur

Les pois de senteur adorent les sols qui restent frais ! Il faut se le rappeler avant de commencer leur culture. Ils prospèrent ainsi magnifiquement dans les jardins anglais ou du nord de la France. S’ils ont besoin de soleil, une mi-ombre est envisageable, mais toujours dans un sol humifère, riche, profond et drainé. Ce sont dans les terres argileuses, légèrement calcaires, qu’ils seront les plus beaux. À la plantation, préparez bien le sol en l’ameublissant et en y ajoutant de la matière organique : incorporez-y un fumier ou un compost bien décomposé, qui les nourrira et aidera à garder le sol plus frais.

Quand ils sont en pleine floraison, il faut impérativement maintenir le sol toujours frais. Une sécheresse, même momentanée, provoque le ralentissement de la formation des boutons floraux et l’arrêt de la floraison. À noter qu’ils n’aiment pas les grosses chaleurs sur la durée, ceci réduit leur croissance et développement. Donc dans les régions sud, c’est à mi-ombre que vous les implanterez. Point de vue arrosage, vous le ferez idéalement le matin, au pied des plantes, pour ne pas exposer vos pois de senteurs à des maladies cryptogamiques comme le mildiou ou la pourriture grise. Cela évitera aussi d’attirer les gastéropodes qui sortent la nuit et qui, malheureusement, les aiment un bien et s’attaquent souvent aux jeunes plants.

Pensez enfin à pailler le sol pour conserver la fraîcheur au pied de vos pois de senteur, et n’hésitez pas à les entourer de nombreuses plantes vivaces pour créer un coin suffisamment frais.

quel sol terre pour pois de senteur

Les pois de senteurs ont besoin de fraicheur à leur pied : quelques vivaces autour les aideront aussi

Prévoyez un support

Les lathyrus odoratus ont des vrilles volubiles permettant une progression rapide de la plante. Plante grimpante poussant jusqu’à 3 m de hauteur, le pois de senteur annuel mérite un beau tuteurage pour mettre en avant sa floraison qui s’étale tout au long des tiges. Cependant, on peut aussi vouloir le laisser plutôt rampant, à courir par terre pour habiller une zone un peu sauvageonne.

 Les plantes cultivées en buisson demandent un soutien sous forme de rames à pois (trois bambous en tipi) ou un grillage de support qui se fonderont dans la verdure (type grillage à poules). Il est utile de les guider au démarrage de leur croissance, lorsqu’ils atteignent 15 cm de hauteur. Aidez-les avec un peu de raphia. Après quoi, ils se débrouilleront tous seuls.

Si vous décidez de conduire vos pois de senteurs plutôt en plante grimpante, pour habiller des grillages, barrières champêtres et clôtures, utilisez un fin grillage (le long d’un mur) ou des ficelles tendues sur des bambous pour faire grimper une seule tige robuste par plant. Un bel obélisque est une très jolie façon de mettre des pois de senteur poussant haut en valeur.

→ Toutes les idées de support sont à retrouver dans notre fiche conseil : Comment faire grimper les pois de senteur ?

Certaines variétés comme Lathyrus odoratus ‘Bijou Varié’ sont faiblement grimpants et plutôt compacts. Vérifiez bien les dimensions et hauteurs des cultivars horticoles, car tous ne sont pas aussi hauts les uns que les autres. On peut même pour les plus bas ne nécessitant pas de tuteurage les planter en suspensions sur un balcon par exemple.

support pour pois de senteur

Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison

Comme pour bon nombre de plantes annuelles et vivaces, le pois de senteur prolonge sa floraison pendant des semaines jusqu’en octobre lorsque l’on supprime les fleurs fanées, en les taillant (on parle d’effleurage ou de pinçage). Si on oublie de le faire (il faut également ramasser les gousses déjà formées qui vous auraient échappées), la floraison est tout simplement stoppée nette dans son élan, la montée en graine arrêtant la remontée de fleurs durant l’été. Taillez les fleurs dès qu’elles commencent à faner, en prenant soin de le faire avec une paire de ciseaux ou un sécateur propre, ou tout simplement avec l’ongle. Prenez l’habitude d’inspecter régulièrement vos pois de senteur pour effectuer ce petit travail, somme toutes bien agréable, d’autant que vous profiterez de ces tailles pour confectionner de ravissants bouquets estivaux qui parfumeront la maison.
Pour récupérer des graines, faites le en fin d’été, en conservant quelques gousses sèches, amplement suffisantes pour assurer vos semis de l’année suivante.

entretien pois de senteurs, lathyrus odoratus

Nourrissez les plantes en pot

Un apport d’engrais liquide régulier est enfin conseillé pour assurer la qualité de la pousse et de la floraison, surtout pour les potées. Apportez un engrais liquide pour plantes fleuries, type engrais géranium, tous les 15 jours à vos potées et jardinières ou suspensions

Ne soyez pas déçu par le parfum !

Enfin, qui dit pois de senteurs dit parfum ? Et bien, non.. enfin pas toujours.  Le pois de senteur vivace (Lathyrus latifolius), lui, n’est pas parfumé.

Pour ne pas être déçu sur les qualités olfactives de votre pois de senteur, si c’est la qualité première que vous recherchez, sachez faire la différence entre les espèces parfumées et les autres, tout aussi jolies, mais sans parfum. Les différents cultivars seront aussi plus ou moins parfumés. Les pois de senteurs les plus parfumés ont souvent de plus petites fleurs. Optez par exemple pour ‘Matucana’ à belles fleurs violettes, les Lathyrus odoratus de la série ‘Spencer’, les pois de senteur Fragrantissma, ou encore ‘Mammoth’ et ‘Painted Lady’.

Commentaires

cultiver les Pois de senteur, reussir semis pois de senteur