7 plantes d'intérieur retombantes

7 plantes d'intérieur retombantes

Suspendez la nature chez vous, même sans extérieur

Sommaire

Mis à jour le 26 Janvier 2024  par Leïla 6 min.

Les plantes d’intérieur ne se limitent pas à occuper un coin de votre espace intérieur, elles peuvent aussi être joliment suspendues pour un effet décoratif tout en élégance et une présence intéressante. Elles permettent d’ajouter de la verdure et de la vie à n’importe quelle pièce, même si vous ne disposez pas de place au sol ou sur un meuble. Dans cet article, explorons une sélection soigneusement choisie de plantes d’intérieur retombantes, en mettant en avant leurs caractéristiques botaniques, leur esthétique charmante, des idées d’installation et des conseils de culture.

Difficulté

Le Philodendron micans

Parmi les très nombreux Philodendrons commercialisés, le Philodendron hederaceum var hederaceum, plus connu sous le nom de Philodendron micans ou Philodendron scandens f.micans est l’un des plus simples de culture, aisé à trouver, à un prix modéré. Cela ne l’empêche pas d’être une plante désirable, aux jolies feuilles veloutées, à revers pourprés. Il a un joli comportement, avec des tiges vigoureuses, qui lui permettent de former un sujet fourni, à port retombant, mais arrondi. Pour lui conserver une belle silhouette, n’hésitez pas à couper régulièrement ses tiges un peu longues pour faire des boutures en eau, afin de garnir la plante principale ou de faire de nouveaux sujets.

Le Philodendron micans apprécie une exposition modérée à lumineuse, sans soleil direct. Tournez régulièrement la plante pour qu’elle soit éclairée de manière égale de tous les côtés. Fournissez-lui un substrat assez riche, légèrement drainé, et des arrosages réguliers, en laissant simplement sécher les premiers centimètres du substrat entre deux arrosages.

Philodendron micans

Les Hoyas

Les Hoyas forment de très beaux spécimens de plantes retombantes. Il en existe de nombreuses espèces, aux feuillages et floraisons de couleurs variées. En effet, ils font partie des plantes exotiques qui fournissent une floraison dans nos intérieurs. Splendide, elle est faite de fleurs comme des perles cireuses, fascinantes et parfumées. Beaucoup sont difficiles à trouver sur le marché, onéreux, et de culture assez exigeante, surtout pour obtenir une floraison.

L’un d’eux se distingue par une culture simple, une grande vigueur et une à plusieurs floraisons annuelles : le Hoya bella. Si son feuillage n’est pas le plus ornemental au sein des Hoyas, son comportement est très généreux et sa floraison parfumée du plus bel effet. C’est une plante épiphyte, qui pousse sur les écorces dans la nature, sans substrat profond. L’idéal à l’intérieur est de lui offrir un substrat proche de son habitat naturel, tel un substrat à orchidées, particulièrement drainant, fait d’écorces de pin et de fibres de coco par exemple. Il apprécie une bonne luminosité, voire quelques rayons de soleil et des arrosages très modérés. Laissez l’ensemble du substrat sécher entre deux arrosages. Il forme assez rapidement une belle plante de suspension, assez volumineuse en tous sens. Comme il pousse de tous les côtés, il n’est pas adapté pour être posé une étagère, mais gagne à être vraiment suspendu, dans un macramé par exemple.

Hoya bella

La fleur en bouton et épanouie du Hoya bella

Le Peperomia

Les Peperomias regroupent de nombreuses espèces. On en trouve régulièrement dans le commerce, pas toujours très bien identifiés. Ce sont des plantes très intéressantes, dont les principales caractéristiques de culture sont qu’ils tolèrent ou préfèrent une luminosité moyenne et des arrosages modérés. Les Peperomias arborent des feuillages divers, de tailles variées, et n’ont pas tous des comportements retombants. Ils n’ont pas tous exactement les mêmes besoins, certains ont des feuilles succulentes, d’autres semi-succulentes et d’autres ont des feuilles plus fines, mais tous apprécient un substrat bien drainant. L’idéal est de les cultiver en terre cuite.

Le Peperomia angulata, très résilient, est de culture simple. Il forme un beau sujet retombant, de taille modeste, aux lianes de longueur moyenne garnies de feuilles lancéolées vert foncé, traversées de lignes graphiques. Installez-le en suspension ou sur une étagère, même un peu éloigné d’une fenêtre, il est très tolérant à une luminosité moyenne. Il redoute les substrats gorgés d’eau et la meilleure façon de le perdre est de trop l’arroser. Donnez-lui un terreau léger enrichi de perlite pour le drainage et laissez le substrat sécher entièrement entre deux arrosages. Arrosez-le ensuite généreusement.

Peperomia angulata

Le Ceropegia woodii

Le Ceropegia woodii est une plante très attachante, à longues lianes fines et jolies feuilles en forme de cœur. Elles sont colorées de petites tâches gris foncé sur un fond gris-vert rosé. Il existe aussi une version à feuilles panachées de blanc, le Ceropegia woodii ‘Variegata’. Cette plante fleurit éventuellement, en toutes petites fleurs tubulaires rosées le long des lianes.

Connue pour former de très longues tiges, elle s’installe idéalement en suspension, mais peut aussi être attachée le long d’une structure. En plante retombante, installez-la assez haut pour qu’elle ait le loisir de cascader sur une belle hauteur. Plutôt simple de culture, elle apprécie une exposition très lumineuse, un substrat très drainé et des arrosages modérés. Le risque principal est souvent la pourriture des racines par excès de zèle sur son arrosage. La version panachée est un peu plus délicate de culture, trouver le bon calibrage arrosage/substrat est plus difficile.

Le Ceropegia woodii est une plante retombante incontournable, robuste, dont vous pouvez faire assez rapidement et simplement des boutures pour la multiplier.

Ceropegia woodii

Le Cissus

Le Cissus, aussi nommé vigne d’appartement, est une liane tropicale cousine de la vigne qui se cultive bien en intérieur. Il existe de nombreuses espèces, les plus faciles à trouver sur le marché sont le Cissus rhombifolia et le Cissus striata. Cette plante retombante présente un joli feuillage vert foncé, lustré et découpé, à port gracieux, évocateur des feuillages des plantes d’extérieur, ce qui lui confère un aspect naturel. Cette vigne nécessite un substrat de type terreau pour plantes vertes, des arrosages réguliers, dès que le substrat sèche sur les premiers centimètres, elle apprécie également des apports d’engrais.

Installez-la dans une suspension dont elle envahit tous les côtés, à une bonne luminosité indirecte. Elle pousse assez vigoureusement. Il existe plusieurs espèces et variétés aux feuillages variés et colorés, très ornementaux.

Cissus rhombifolia

Cissus rhombifolia

Le Tradescantia zebrina

Le Tradescantia, aussi appelé « misère », est connu pour ses feuilles lancéolées aux couleurs vibrantes. Il existe dans une variété de couleurs, y compris le vert, le pourpre et le panaché, toutes très attirantes, mais pas toutes très simples à cultiver durablement.

Le Tradescantia zebrina est une forme simple d’entretien, aux longues lianes généreuses, garnies de feuilles aux couleurs vives, pourpres et argentées, qui semblent presque fluorescentes. Ses feuilles colorées ajoutent une touche de contraste et d’audace. Les rayures argentées sur les feuilles en font un véritable accroche-regard. Leurs tiges souples ajoutent une touche de grâce à n’importe quel espace. Arrosez régulièrement et gardez le substrat assez frais. Cette plante aime la lumière vive indirecte, mais se contente d’une exposition moyenne. Le tradescantia se multiplie facilement, ce qui en fait une option parfaite pour les amateurs de propagation. Suspendez un tradescantia près d’un espace de travail ou le long d’une tringle à rideau pour une belle décoration. Elle peut également être placée sur des étagères pour créer un effet de cascade.

Tradescantia zebrina

Le Senecio rowleyanus

Le Senecio rowleyanus, aussi appelé plante collier de perles, a des tiges toutes fines et délicates portant de petites feuilles rondes et charnues ressemblant à des perles. Ces feuilles sont d’un vert tendre et forment une cascade gracieuse, apportant une douceur visuelle et une texture unique, parfaites pour créer un aspect délicat et romantique. Cette plante est de la catégorie des succulentes et ses feuilles renflées sont des réserves d’eau. Elle nécessite donc un substrat très drainé, comme les terreaux pour cactées et des arrosages modérés. Elle est toutefois plus difficile à entretenir que les plantes grasses les plus communes dans nos intérieurs, car il faut trouver le bon ajustement d’arrosage et de drainage. Ses feuilles peuvent se rider et s’assécher si elles manquent d’eau ou pourrir, comme les fines tiges, si elles en ont trop. Cultivez-la dans un pot en terre cuite, poreux, pour éviter les excès d’eau et que le substrat reste humide trop longtemps.

Elle apprécie une lumière très vive, voire un peu de soleil direct. Plantez la plante perles dans un pot suspendu et laissez-la retomber naturellement. L’idéal est que le pot reçoive tout de même une bonne quantité de lumière sur le dessus pour éviter qu’elle ne se dégarnisse et s’étiole à cet endroit.

Senecio rowleyanus

Pour aller plus loin

  • Bien d’autres plantes forment de beaux sujets en suspension, même s’ils ne forment pas toujours de longues lianes. Pensez aux fougères dont les frondes arquées sont du plus bel effet en suspension.
  • De nombreuses succulentes forment des plantes architecturales que les suspensions mettent bien en valeur. Pensez aux Rhipsalis ou au Sedum burrito par exemple.
  • La plante, non citée ici, qui est la plus populaire et la première à laquelle on pense pour une suspension est le Pothos, aussi nommé Scindapsus, en latin Epipremnum aureum. Vigoureuse, elle garnit rapidement plusieurs pots si on profite de sa prodigalité pour la bouturer.

Commentaires

Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.