Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
7 bulbes toxiques
conseil

7 bulbes toxiques

Attention à ces plantes qui peuvent être nocives pour la santé

 

 

Colchique, tulipe, jonquille, jacinthe… ces plantes ont en commun d’être des bulbeuses, offrant leurs jolies fleurs à diverses saisons. Mais elles ont aussi un autre point commun, beaucoup moins charmant : leur toxicité. Potentiellement mortelles pour certaines, provoquant malaises et autres symptômes peu plaisants pour d’autres, méfiez-vous de ces plantes à bulbe, qui peuvent être réellement dangereuses pour la santé des personnes non averties.

Faisons le point sur ces 7 bulbes toxiques du jardin, avec leur description, leurs parties contenant les substances dangereuses et les risques encourus en cas d’ingestion .

Et pour aller plus loin, consultez le site dédié de l’ANSES (Association nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) regroupant les informations au sujet des plantes toxiques : plantes-risque.info

Le colchique

Le colchique ou Colchicum autumnale est une plante bulbeuse illuminant l’automne de ses fleurs élégantes dans les tons rose, mauve ou blanc et marquant la fin de l’été. Aussi appelé Colchique d’automne, Crocus d’automne, Safran des prés ou Safran sauvage, mais également « tue chien » le colchique est mortel en cas d’ingestion. Toutes les variétés sont toxiques et c’est une plante également létale pour les animaux.

colchique bulbe toxique mortel

Fleur de colchique

Principes actifs, parties toxiques et effets

Toutes les parties du colchique sont toxiques : les feuilles, les fleurs, les graines ainsi que les racines. En effet, elle produit la colchicine, un alcaloïde très toxique qui possède entre autres des propriétés mutagènes.

En cas d’ingestion, les signes cliniques ou symptômes qui peuvent être observés sont des troubles digestifs intenses : des maux de ventre très douloureux, des vomissements, des diarrhées abondantes et persistantes pouvant être à l’origine d’une déshydratation sévère. Cette déshydratation entraine une forte baisse de la tension artérielle avec risque d’arrêt cardio-respiratoire. D’autres troubles graves comme des atteintes du foie et des cellules sanguines peuvent survenir par la suite. La mort peut survenir jusqu’à 10 jours après l’ingestion de la plante.

Le narcisse et la jonquille

Les Narcisses ou Jonquilles (qui est un nom vernaculaire désignant des plantes du genre Narcissus) sont des plantes bulbeuses bien connues, illuminant le printemps de leurs fleurs blanches, jaunes ou orangées selon les espèces. Mais lorsqu’on s’approche de trop près, leur forte odeur peut parfois donner la migraine. Si l’on sait de plus que leur nom contient une racine grecque signifiant « être engourdi », on soupçonne alors les propriétés narcotiques du genre Narcissus. 

bulbe toxique mortel

Fleurs de jonquilles

Principes actifs, parties toxiques et effets

Les narcisses contiennent notamment de la lycorine, un alcaloïde toxique qui, en cas d’ingestion, provoque des vomissements, des maux de ventre et de la diarrhée. Dans de rares cas cette ingestion peut provoquer des accidents nerveux mortels.

Le bulbe est très toxique mais les fleurs, les feuilles et les tiges le sont également. En général, l’intoxication est souvent la conséquence de l’ingestion de bulbes de narcisses confondus avec des oignons. La fréquente manipulation des bulbes et des fleurs peut parfois provoquer des affections cutanées. On se gardera d’ingérer les feuilles vertes, de sucer les tiges ou de boire l’eau dans laquelle ont trempé les fleurs coupées ou des bulbes.

Les animaux sont concernés par la toxicité des Narcissus : la dose mortelle pour un chien serait de 15 g de bulbes.

Le perce-neige

Les Perce-Neiges ou Galanthus sont de charmantes et délicates petites bulbeuses qui fleurissent en une multitude de clochettes blanches maculées de vert en hiver ; pour cela, elles ont la capacité de transpercer une mince couche de neige, d’où leur nom commun.

bulbe toxique mortel

Fleurs de perce-neiges

Principes actifs, parties toxiques et effets

Toutes les parties de la plante, mais les bulbes surtout, contiennent des alcaloïdes toxiques.

Après ingestion d’une faible quantité de feuilles, de fleurs ou de bulbes, on observe des problèmes gastriques et intestinaux, accompagnés de vomissements. Ils sont accompagnés de douleurs abdominales, de diarrhées et d’une hypersalivation. L’ingestion d’une quantité de bulbes importante peut également provoquer des troubles circulatoires et une somnolence. Cette plante est aussi toxique pour les animaux.

La jacinthe

Les Jacinthes ou Hyacinthus ont un succès qui ne se dément pas auprès des jardiniers grâce à leur floraison précoce (dès février), délicieusement parfumée et colorée. On la plante au jardin mais également à l’intérieur pour les floraisons de la période de Noël.

bulbe toxique mortel

Fleur de jacinthe

Principes actifs, parties toxiques et effets

La toxicité des Jacinthes provient en priorité des bulbes qui contiennent des composés toxiques et allergènes.

La Jacinthe est toxique par ingestion. Les fleurs et les feuilles peuvent provoquer des vomissements et le bulbe, même ingéré en petite quantité provoque rapidement des troubles intestinaux tels que de violentes douleurs gastriques, des nausées et des vomissements, menant parfois à une hospitalisation lorsque ces troubles sont sévères.

La tulipe

Les Tulipes constituent le genre Tulipa comptant une centaine d’espèces, qui ont donné naissance à plusieurs milliers de variétés. A fleurs simples, doubles, précoces ou tardives, il y en a pour tous les goûts et elles sont irremplaçables au jardin. Néanmoins, leur beauté peut cacher des propriétés nocives pour la santé.

bulbe toxique mortel

Fleurs de tulipes

Principes actifs, parties toxiques et effets

C’est toute la plante, à la fois le bulbe, la tige, les feuilles et les fleurs, qui contient des substances toxiques appelés tulipalines. Le bulbe en contient néanmoins la plus forte concentration.

À faible dose, ces substances provoquent des maux de ventre. À plus forte dose, des symptômes plus importants sont ressentis, comme des vertiges, des vomissements, de la diarrhée et d’intenses douleurs abdominales. Beaucoup plus rarement, en cas de forte intoxication, l’ingestion de tulipes mène à des convulsions, au coma puis à la mort.

Le lys

Les lys ou lis sont des plantes herbacées à bulbes appartenant au genre Lilium. Elles déploient en été de magnifiques et majestueuses tiges florales aux teintes variées. Symbole du raffinement et de pureté, le lys peut néanmoins être délétère pour la santé s’il est consommé. Dangereux pour l’être humain, il est surtout mortel pour le chat.

bulbe toxique mortel

Fleurs de lys

Principes actifs, parties toxiques et effets

Les lys sont très toxiques à cause d’un alcaloïde qui se trouve dans les bulbes et les tiges : la lycorine. Les symptômes d’intoxication se manifestent par des douleurs abdominales, une salivation excessive, des nausées et des vomissements et de la diarrhée.

Le chat est la principale espèce concernée, car c’est une plante qui l’attire tout particulièrement et il a tendance à en mâchonner les feuilles ou la tige, mais le lys est également dangereux pour le chienToute la plante est toxique et l’ingestion d’une seule feuille peut être mortelle pour le chat.

Le glaïeul

Que ce soient les glaïeuls hybrides avec leurs grandes hampes florales colorées ou leurs cousins botaniques Gladiolus callianthus et glaïeul de Byzance, plus petits et d’aspect plus naturel, ce sont des plantes bulbeuses élégantes et majestueuses qui font le régal des jardiniers. Or ce régal ne doit être que visuel, car les glaïeuls font partie des plantes toxiques, à ne surtout pas ingérer et à manipuler en prenant des précautions.

bulbe toxique

Fleurs de glaïeuls

Principes actifs, parties toxiques et effets

Même si elle s’avère peu dangereuse, la toxicité du glaïeul est néanmoins bien réelle. S’il est ingéré, il provoque des vomissements et de la diarrhée.

Le contact avec la sève peut entraîner des irritations et de l’urticaire chez certaines personnes et en particulier les enfants. Leur manipulation devra donc de préférence se faire avec des gants.

Comment prévenir les risques d'intoxication

Pour prévenir les risques d’intoxication par ces bulbes, il convient de :

  • bien sûr, ne pas ingérer les plantes citées
  • se contenter avant tout de les admirer et de les toucher uniquement en cas de nécessité (nettoyage, désherbage…). Dans ce cas, il est fortement recommandé de porter des gants lorsque vous jardinez parmi ces plantes à bulbes et de se laver les mains ou tout autre partie du corps en cas de contact. Evitez de porter les mains à votre visage.
  • si vous choisissez de cultiver certaines de ces plantes toxiques au jardin, plantez-les hors de portée des enfants et des animaux domestiques
  • sensibilisez les enfants ainsi que toute personne non avertie à la dangerosité possible des végétaux.

Que faire en cas d’intoxication ou de mise en contact ?

  • En cas de troubles sévères ou de détresse vitale, appelez le 15 ou le 112
  • Dans tous les autres cas, même en l’absence de symptôme ou en cas d’apparition d’une réaction cutanée anormale, prendre l’avis d’un centre antipoison ou un médecin
  • Si un enfant ou un adulte ont mis à la bouche des feuilles ou des baies réputées toxiques ou d’autres plantes d’ornement : nettoyez-lui la bouche avec un linge mouillé, ne le faites pas boire et appelez un Centre antipoison
  • En cas d’ingestion par un animal, contacter un centre antipoison vétérinaire

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire