Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Protéger un Gunnera en 4 étapes

Votre Gunnera manicata a exhibé de superbes feuilles immenses et imposantes tout l'été ? Et bien il est grand temps de le protéger si ce n'est pas déjà fait ! Pourquoi, quand, comment, on vous dit tout !

Ça se pavane tout l'été avec un feuillage bodybuildé... mais à la moindre bise ça grelotte et ça attrape la grippe ! Oui, le Gunnera du Brésil est un petit être fragile qui mérite de l'attention en hiver sous peine de ne plus pouvoir profiter du spectacle de ses grandes feuilles luxuriantes l'année suivante. C'est donc en ce moment, avant les fortes gelées de janvier, que l'on protège la bête du froid.

Gunnera manicata
Gunnera manicata en juillet.

Etape 1: On lui coupe les feuilles

Coupez d'abord toutes les tiges des feuilles (les pétioles) au ras du bourgeon pour mettre à nu le bourgeon central de la plante. Utilisez une machette, ou à défaut un sécateur pour couper les pétioles. N'oubliez pas de vous munir de gants, les pétioles sont piquants!

 

Etape 2: On protège et on bichonne le bourgeon

Que faire des feuilles mortes qui s'accumulent dans le jardin ? Une protection thermique pour le Gunnera pardi !  Déposez une grosse couche de feuilles mortes au pied et au dessus du bourgeon. N'hésitez pas à recouvrir le bourgeon d'au moins 30 cm de feuilles mortes. Ça peut paraître épais mais il faut garder en mémoire qu'elles se tasseront pendant l'hiver. Et c'est ce gros bourgeon qui assure la pérennité de la plante. S'il est abîmé par le gel, la plante mourra ou repartira très difficilement (et mourra la saison suivante). Donc, ne lésinez pas sur l'épaisseur de feuilles mortes. Si vous n'avez pas de feuilles mortes, de la paille, de la paillette de lin ou des copeaux de bois feront l'affaire.

La souche du Gunnera est recouverte de feuilles mortes puis, recouverte de ses propres feuilles.
La souche du Gunnera est recouverte de feuilles mortes puis recouverte de ses propres feuilles.

Etape 3: On recouvre et en laisse reposez tout l'hiver

Les feuilles de la plante que vous avez taillée à ras servent de protection contre l'humidité. Recoupez-les en séparant le limbe du pétiole. Posez les limbes à l'envers sur la protection, ils protégeront de la pluie et limiteront la dégradation des feuilles mortes. Puis enfin, posez les pétioles bien lourds sur le tout pour tenir et stabiliser contre les tempêtes de l'hiver !

Protection hivernale sur Les gunnéras.
Protection hivernale sur Les gunnéras.

 Etape 4: On ne touche plus à rien!

C'est bête à dire mais c'est quand arrive la fin de l'hiver qu'on est tenté de retirer toutes ces feuilles mortes pour faire "respirer" la plante. On voit même de nouvelles pousses sortir alors pourquoi ne pas les dégager de cette gangue de vieilles feuilles moches?

Retirer la protection quand la plante redémarre est le meilleur moyen d’abîmer, voire de réduire à néant ces travaux de protection consentis avant l'hiver. La chaleur dégagée par la dégradation des feuilles mortes + les jours qui rallongent = une stimulation précoce qui pousse la plante à produire  ses nouvelles feuilles et même lorsque les gelées matinales persistent. Les jeunes feuilles tendres se développent dans un cocon chaud et s'endurcissent à mesure qu'elles s'allongent et atteignent la surface. Résultat, elles sortent plus tôt mais sont acclimatées et mieux armées contre les gelées tardives. Laissez donc la protection en place jusqu'à mai, les feuilles mortes continueront de se dégrader et apporteront tous les nutriments nécessaires qui permettront une croissance démesurée du feuillage de votre  Gunnera.

Le feuilles mortes décomposées constituent un excellent terreau pour donner un coup de fouet en début de végétation.
Le feuilles mortes décomposées constituent un excellent terreau pour donner un coup de fouet en début de végétation.

 

Après de long discours, je vous propose une petite vidéo pour résumer les étapes clés de la protection du Gunnera :

Hiverner un gunnera - video jardinage

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

7 réflexions au sujet de « Protéger un Gunnera en 4 étapes »

  • momart jacques

    bonjour , je suis belge et je vis a l'est de mon pays ou nous pouvons avoir de fortes gelées, les feuilles pour recouvrir le gunnéra avant l'hiver,doivent être sèches ?? j'ai un problème dans mon jardin j'ai trois Sumac de virginie depuis plusieurs années et ils n'ont jamais eu de cônes rouges pourtant la floraison est abondante ,, pouvez vous me dire pour quelle raison ?? mes voisins n'ont pas cet ennui!
    Avec mes remerciements anticipés ,,
    jacques Momart ,,,,

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      Les feuilles du Gunnera n'ont pas besoin d’être sèches pour pouvoir protéger la souche. Si vous avez des gelées précoces vous pouvez disposez des feuilles mortes au pied de la souche puis couper les feuilles du Gunnera en fin d'automne.

      Le sumac de Virginie est un arbuste dioïque, il existe par conséquent des pieds mâles et des pieds femelles. Si les pieds mâles fleurissent abondamment, ce sont les pieds femelles qui fructifient et décorent de leurs jolies grappes rouges les jardins en automne. Votre voisin dispose d'un pied femelle et vous d'un pied mâle.

      Répondre
  • SEB

    bonjour,
    J'ai une Gunnera de 5ans en pleine terre, mais cette année malgré la protection les bourgeons sont marron, seul une ou deux petites feuilles sont sortie a coté des bourgeons.
    Je craint pour le gel !
    J'ai fait un apport de compost, mais nous sommes le 10 avril et rien ne sort, cela vous parait'il logique ? la plante est t'elle morte ? sachant qu'a la base des bourgeons qui sont marrons, la base est rigide est bien verte.
    Dans l'attente de votre retour.
    Amicalement

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,
      Dès lors où le rhizome est vert et ferme au toucher, cela indique que votre Gunnera est encore en vie. Le rhizome des Gunnera âgés est "truffé" de bourgeons en latence. Ces bourgeons prennent le relais et produisent de nouvelles feuilles lorsque la végétation a été abîmée. Néanmoins, cela ne se fait pas instantanément et peut prendre parfois plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Je vous conseille durant cette période de "stagnation" de ne pas l'arroser en excès, ni de lui mettre de l'engrais. Sans feuilles développées, vous risqueriez de provoquer la pourriture du rhizome principal. Je vous recommande juste de patienter :-)

      Cordialement,

      Michael

      Répondre
  • Nicolas

    Bonjour j ai acheté deux gunnera l année dernière au printemps et elle se sont bien développées et semblaient bien se porter jusqu'à l hiver (une en terre au bord d une rivière, et une en pot) mais cette année, bien que des feuilles soient sorties (assez peu 4 ou 5 feuilles par plante), elles ont bruni et séchées au fur et à mesure sur la plante, et les plantes se retrouvent actuellement sans feuille sur les 2 plantes plantées dans des conditions différentes. À quoi cela peut il être du ? Coup de froid ? (Paillage généreux cet hiver mais il y a eu de courtes gelées jusqu'à -15) Excès d humidité pdt l hiver ? Terre calcaire ou arrosage avec de l eau calcaire (je suis en zone calcaire et arrosage avec de l eau de rivière. Je sais que cette plante préfère la terre acide, mais de là à la tuer ?)
    Merci de votre aide

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      En effet il peut y avoir plusieurs raisons à ce problème. Tout d'abord le froid a abîmé le bourgeon principal, dans ce cas les plantes produisent de toutes petites feuilles. Dès lors elles deviennent très sensibles au manque d'eau et à la chaleur. Peut être que vos Gunnera ont manqué d'eau ou ont eu trop de chaleur durant cet été ? Dans un sol très calcaire le feuillage aurait d'abord jaunit puis la plante aurait végété avant de mourir.

      Répondre
  • Nicolas

    Bonjour, merci de votre réponse.
    Entre temps j' ai racheté une Gunnera sur promesse de fleur (je suis obstiné :) ). Et la nouvelle Gunnera refait la même chose : brunissement des feuilles. Celle ci n a pas vecu un hiver donc ce n' est pas un problème de coup de froid.
    Peut être que je ne l arrose pas assez (1 a 2 arrosoirs par semaine). Est il possible de trop l'arroser ? (Hors période hivernale durant laquelle cela ferait pourrir le rhizome)
    En tout cas, votre réponse sur le calcaire me rassure car les feuilles ne jaunissent pas !

    Répondre
Laisser un commentaire