Salicorne - cornichon de mer : planter, cultiver et récolter

Salicorne - cornichon de mer : planter, cultiver et récolter

Sommaire

Mis à jour le 3 Mai 2024  par Olivier 8 min.

La salicorne en quelques mots

  • La salicorne d’Europe est remarquable par sa capacité à prospérer dans des environnements à forte concentration saline, tels que les marais salants et les zones côtières.
  • Les jeunes pousses de la salicorne sont appréciées pour leur goût salé unique et leur texture croquante.
  • La salicorne contribue à la stabilisation des sols salins et à la création d’habitats pour diverses espèces animales.
  • En raison de sa tolérance à la salinité et sa capacité à pousser dans des sols pollués, la Salicornia europaea est étudiée pour son utilisation dans la phytoremédiation.
  • La culture de la salicorne peut être tentée au jardin avec des conditions spécifiques, nécessitant une exposition plein soleil et un sol bien drainé.
Difficulté

Le mot de notre expert

La salicorne, connue sous le nom scientifique de Salicornia europaea, est une plante annuelle fascinante qui pousse dans les zones côtières et les marais salants. Adaptée à des conditions de salinité élevées, cette plante halophile se distingue par sa capacité à prospérer là où peu d’espèces peuvent survivre. Ses tiges charnues, de couleur verte à rougeâtre, sont consommées fraîches ou conservées, souvent comparées aux asperges pour leur texture croquante et leur goût salé unique.

La culture de la salicorne s’effectue principalement dans les zones littorales, mais elle peut également être intégrée dans des jardins domestiques, à condition de recréer un environnement similaire à son habitat naturel. Une méthode consiste à utiliser des bacs de culture avec une solution d’eau salée pour irriguer les plantes, mimant les conditions des marais salants. La salicorne nécessite une exposition pleine soleil et un sol bien drainé, pauvre en matières organiques, pour se développer.

Outre son intérêt culinaire, la Salicornia europaea présente des atouts écologiques notables. Elle joue un rôle crucial dans la stabilisation des sols salins et la création d’habitats pour la faune, contribuant à la biodiversité des écosystèmes côtiers. De plus, cette plante est étudiée pour ses propriétés biofiltrantes, capable d’épurer les eaux chargées en sel et en polluants, ce qui en fait un sujet de recherche prometteur pour la phytoremédiation.

La récolte de la salicorne se fait généralement du printemps à l’été, avant que la plante ne fleurisse, moment où ses tiges sont les plus tendres. Les jeunes pousses peuvent être consommées crues dans des salades ou cuites comme légume d’accompagnement. Riches en minéraux, notamment en iode, potassium et vitamine A, elles offrent une alternative saine et originale pour enrichir le régime alimentaire.

salicornia europea

La salicorne pousse dans les substrats sableux et salins

Botanique et description

Fiche d'identité

  • Nom latin Salicornia europaea
  • Famille Amaranthacées
  • Nom commun salicorne, passe-pierre, cornichon de mer
  • Floraison juillet à septembre
  • Hauteur 30 cm
  • Exposition soleil ou mi-ombre
  • Type de sol sableux et salin
  • Rusticité -15°C

Le genre Salicornia appartient à la famille des Amaranthaceae (auparavant classé dans les Chenopodiacées), qui regroupe une grande variété de plantes, allant des herbes aux arbustes, connues pour leur capacité à s’adapter à des environnements variés, y compris ceux à forte salinité. Ce genre est caractérisé par ses adaptations uniques aux milieux salins, ce qui en fait un sujet d’étude fascinant pour les botanistes et les écologistes. Le genre Salicornia comprend environ 30 espèces, bien que ce nombre puisse varier en fonction des classifications et des découvertes scientifiques récentes. Ces espèces se répartissent à travers différentes régions du monde, principalement dans les zones côtières et les marais salants.

salicorne cultiver

Les espèces du genre Salicornia partagent plusieurs traits distinctifs :

  • Tiges charnues : Les plantes présentent des tiges succulentes, souvent de couleur verte, qui peuvent devenir rougeâtres ou pourpres avec l’âge, accumulant l’eau pour faire face à la salinité de leur habitat.
  • Feuilles réduites : Les feuilles sont généralement réduites à de simples écailles, minimisant la perte d’eau par évapotranspiration.
  • Absence de fleurs apparentes : Les fleurs de Salicornia sont petites, souvent cachées dans les cavités des tiges, adaptées à la pollinisation dans des environnements venteux et salins.
  • Adaptation à la salinité : Ces plantes possèdent des mécanismes physiologiques leur permettant de tolérer, voire de prospérer, dans des sols riches en sel, là où peu d’autres plantes peuvent survivre.

Les espèces de Salicornia se trouvent essentiellement dans les habitats côtiers salins, tels que les marais salants et les  ou estrans (zones de balancement des marais). Elles jouent un rôle écologique important dans ces environnements, contribuant à la stabilisation des sols et offrant un habitat à de nombreuses espèces animales. Leur présence indique fréquemment une forte concentration de sel dans l’environnement, ce qui limite la compétition avec d’autres plantes moins adaptées.

Leur capacité à survivre et à prospérer dans des conditions extrêmes en fait des plantes d’intérêt pour les recherches en écologie, la phytoremédiation, et même l’agriculture dans des zones affectées par la salinisation des sols. La salicorne et ses cousines du même genre continuent d’être une source d’inspiration pour les innovations dans la gestion des écosystèmes salins et la production alimentaire durable.

Le Saviez-vous ? La salicorne possède des adaptations remarquables pour survivre dans son habitat salin, grâce à des mécanismes physiologiques et cellulaires sophistiqués. Elle gère l’excès de sel par un processus de séquestration et d’excrétion, stockant le sel dans ses cellules vacuolaires pour le tenir éloigné des processus métaboliques vitaux, puis l’éliminant à travers ses feuilles et tiges si nécessaire. Cette stratégie lui permet de maintenir un équilibre hydrique optimal et de prévenir la toxicité saline, assurant ainsi sa croissance et sa reproduction dans des conditions que peu d’autres plantes peuvent tolérer. En outre, sa capacité à effectuer la photosynthèse même en présence de fortes concentrations de sel est un exemple de son adaptation exceptionnelle, faisant de la salicorne un modèle d’étude en biologie végétale pour comprendre la tolérance au sel chez les plantes.

La Salicornia europaea, communément appelée salicorne d’Europe, est une plante annuelle fascinante adaptée aux milieux salés tels que les marais salants et les zones côtières. En France, et ailleurs en Europe, elle est principalement répartie le long des littoraux, où elle joue un rôle écologique essentiel en stabilisant les sols et en offrant un habitat à diverses espèces. Par exemple, les marais salants riches en salicornes fournissent des zones de nidification pour plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs et locaux, telles que les avocettes et les échasses blanches, qui y trouvent à la fois refuge et nourriture. Les zones denses de salicorne agissent également comme des nurseries pour de nombreuses espèces de poissons et crustacés, les alevins et les jeunes crustacés y trouvant protection contre les prédateurs et abondance de nourriture. Les insectes, notamment certaines espèces spécifiques de papillons et d’abeilles qui se nourrissent du nectar des fleurs de salicorne, bénéficient aussi de ces habitats, jouant un rôle essentiel dans les processus de pollinisation au sein de ces milieux. 

La salicorne d’Europe présente une allure distinctive avec ses tiges vertes charnues et succulentes, qui peuvent devenir rougeâtres à l’approche de l’automne. La plante peut atteindre jusqu’à 30 cm de hauteur, formant souvent des tapis denses ou des touffes. Sa structure unique s’adapte parfaitement à la rétention d’eau dans les environnements salins.

salicorne culture

Marais salants de Guérande (44): la salicorne y prospère

Ces tiges charnues, articulées et segmentées, donnent à la plante son aspect caractéristique de « corail vert ». Les feuilles sont réduites à de simples écailles, fusionnées autour de la tige, ce qui minimise la surface d’évaporation et permet à la plante de conserver l’eau dans son environnement salin.

La floraison de la salicorne d’Europe se produit de juillet à septembre. Les fleurs sont minuscules, presque invisibles à l’œil nu, insérées dans les articulations des tiges. Malgré leur petite taille, elles jouent un rôle crucial dans la reproduction de la plante.

Les graines de Salicornia europaea sont petites et produites en grande quantité à la fin de la saison de croissance. Elles sont dispersées par l’eau ou par des animaux, ce qui permet à la plante de coloniser de nouveaux habitats.

Les racines de la salicorne sont relativement peu profondes, mais efficaces pour absorber l’eau et les nutriments dans les sols salins. Elles permettent également à la plante de s’ancrer dans des substrats souvent mouvants et instables.

detail tige ecailles salicorne

Les écailles et tiges de salicorne : un corail vert !

Une plante qui se mange ? Mais oui !

La salicorne, avec sa richesse en minéraux tels que l’iode, le magnésium et le potassium, ainsi qu’en vitamines A, C et D, se distingue par son profil nutritionnel bénéfique pour la santé. En cuisine, elle s’utilise fraîche en salades pour ajouter une touche croquante et salée, ou cuite à la vapeur comme alternative aux asperges, agrémentée d’une noisette de beurre ou d’un filet de citron. Sa saveur unique, à la fois marine et salée, fait merveille dans les plats de poisson et de fruits de mer, où elle apporte une dimension gustative rappelant celle de l’océan. Les chefs l’apprécient aussi pour sa capacité à rehausser les saveurs des plats végétariens, offrant ainsi une alternative saine et savoureuse aux herbes traditionnelles.

salicorne en cuisine quel plat

La salicorne accompagne aussi traditionnellement la galette de blé noir (photo Bloc notes culinaire)

Bon à savoir : c’est un autre genre botanique, mais il existe une salicorne japonaise que l’on peut aussi cultiver dans nos potagers. La Salicorne japonaise, (Salsola komarovii), est une vague cousine annuelle de notre salicorne d’Europe. Elle est aussi connue sous les noms d’Algue de terre, Haricot de mer japonais ou Okahijiki en langue japonaise. Elle trouve son habitat naturel baigné de soleil dans les marais salants des littoraux nord de la Chine, de la Corée et du Japon. La plante se caractérise par ses tiges charnues, récoltées jeunes pour leur consommation, offrant une texture croquante et une saveur à la fois salée et iodée, rappelant l’océan. Employée dans la gastronomie asiatique traditionnelle, la Salicorne japonaise enrichit les sushis, rehausse les salades, sert d’accompagnement similaire aux haricots verts ou se savoure conservée dans du vinaigre.

Nos meilleures variétés

Salicorne d'Europe, Cornichon de mer - Salicornia europaea

Salicorne d'Europe, Cornichon de mer - Salicornia europaea

La Salicorne d'Europe ou Salicornia europaea est une plante annuelle, aussi connue sous le nom de Cornichon de mer, ce qui résume assez bien son utilisation principale. C'est une plante sauvage que l'on peut aussi cultiver au potager.
  • Période de floraison Août à Octobre
  • Hauteur à maturité 30 cm
Salicorne japonaise NT - Ferme de Sainte Marthe

Salicorne japonaise NT - Ferme de Sainte Marthe

La Salicorne japonaise, en latin Salsola komarovii, est une plante annuelle proche de notre salicorne européenne que l'on nomme parfois Algue de terre, Haricot de mer japonais ou encore Okahijiki en japonais. Cette salicorne produit des tiges succulentes que l'on consomme jeunes.
  • Période de floraison Juillet à Septembre
  • Hauteur à maturité 40 cm

 

Plantation de la salicorne

Où planter ?

Privilégiez un espace en plein soleil, car la salicorne prospère sous une exposition directe aux rayons solaires.

La salicorne s’épanouit dans les sols salins, donc pour cultiver cette plante dans un jardin non côtier, il est nécessaire de simuler ces conditions. Utilisez un substrat sablonneux pour assurer un bon drainage et ajoutez du sel marin à l’eau d’irrigation (5 g par litre) pour augmenter la salinité du sol. Bien entendu, pour éviter d’augmenter la salinité du sol dans votre jardin, ce qui serait nuisible aux autres plantes, envisagez plutôt de cultiver la salicorne dans des bacs ou des conteneurs.

Mais, dans le cas des jardins situés près de la côte, la salicorne peut être plantée directement en pleine terre dans des zones qui reproduisent ses conditions naturelles de croissance, comme les jardins de gravier ou les zones de rocaille.

planter plantation salicorne terre substrat

Reproduisez les conditions de culture naturelle de la salicorne

Quand planter ?

Attendez que le risque de gel soit passé et que la température du sol ait suffisamment augmenté. La salicorne germe mieux lorsque le sol est à une température d’au moins 15°C, ce qui correspond souvent aux mois d’avril ou mai dans l’hémisphère nord, selon le climat local.

Comment planter ?

Le repiquage de la salicorne d’Europe est assez délicat, mais on propose dans le commerce des jeunes plants de salicorne en godet ou en mini-motte. La mini-motte est sans doute le bon compromis entre le semis et la plantation d’une plante déjà bien racinée. Toutefois, voici comment semer vos salicornes :

  • Au printemps et dans un substrat sablonneux, qui imite l’environnement côtier naturel de la salicorne, semez les graines à la surface du sol, car elles ont besoin de lumière pour germer. Vous pouvez les recouvrir d’une très fine couche de terre ou de sable, mais assurez-vous qu’elles ne soient pas enterrées trop profondément.
  • Semez les graines en rangées espacées de 20 à 30 cm, en les dispersant légèrement pour permettre un bon développement des plants.
  • Après le semis, arrosez délicatement avec de l’eau légèrement salée pour ne pas déloger les graines.
  • Maintenez le sol humide, mais pas détrempé, pendant la germination.
  • Les graines de salicorne devraient germer en 7 à 14 jours, selon les conditions de température et d’humidité.
  • La récolte peut commencer lorsque les plants ont atteint une taille convenable, généralement quelques semaines après la germination. Récoltez les jeunes pousses pour une texture croquante et un goût optimal.

Pour une plantation de godet ou de mini-motte :

  • La plantation se fait au printemps, après tout risque de gel, lorsque le sol commence à se réchauffer.
  • Faites des trous espacés de 20 à 30 cm les uns des autres pour permettre un bon développement des plants. L’espacement entre les rangées doit être d’environ 30 cm pour faciliter l’accès et la circulation de l’air.
  • Sortez délicatement les plants de leurs godets ou manipulez très soigneusement les mini-mottes si vous avez opté pour cette solution, en veillant à ne pas endommager les racines. Placez chaque plant dans un trou et ajustez la profondeur de plantation pour que le collet de la plante soit au niveau du sol. Rebouchez les trous et tassez légèrement le sol autour des plants pour éliminer les poches d’air.
  • Arrosez immédiatement après la plantation avec de l’eau légèrement salée pour aider les plants à s’installer et à commencer à s’adapter à leur nouvel environnement.

Entretien de la salicorne

L’entretien de la salicorne d’Europe (Salicornia europaea) au potager nécessite de simuler son habitat naturel pour favoriser sa croissance. Cela passe par un arrosage d’eau légèrement salée.

  • Salinité : La salicorne nécessite un arrosage régulier avec de l’eau légèrement salée pour imiter son environnement naturel. Vous pouvez ajouter environ 5 grammes de sel marin par litre d’eau. Toutefois, commencez toujours avec une concentration assez faible et observez la réaction des plantes, en ajustant la salinité au besoin.
  • Fréquence : Arrosez suffisamment pour maintenir le sol humide, mais non détrempé, surtout pendant les périodes sèches. La fréquence d’arrosage dépendra des conditions climatiques et de la capacité du sol à retenir l’humidité.

Récolte et conservation de la salicorne

Récolte

La récolte de la salicorne se fait généralement du printemps à l’été, avant que la plante ne fleurisse, moment où ses tiges sont les plus tendres et savoureuses. Cette période correspond souvent à quelques semaines après la plantation, à partir de fin mai jusqu’à fin août dans l’hémisphère nord, selon votre climat local. Vous pouvez récolter la salicorne plusieurs fois au cours de la saison en prélevant uniquement les parties nécessaires, ce qui permet à la plante de continuer à pousser et de produire de nouvelles pousses. Habituellement, une plante peut être récoltée toutes les deux à trois semaines, en fonction de sa vitesse de croissance et des conditions climatiques.

Privilégiez la récolte des jeunes pousses, car elles sont plus tendres et goûteuses que les parties plus âgées et ligneuses de la plante. Pour une saveur optimale, récoltez la salicorne tôt le matin ou en fin de journée, lorsque la plante est bien hydratée.

quand recolter la salicorne Après l’été, la salicorne, gorgée de sel, devient rouge et ligneuse

Conservation

Après la récolte, les pousses de salicorne peuvent être conservées de plusieurs manières pour prolonger leur durée de vie et diversifier leur utilisation en cuisine. Le séchage est une méthode simple, permettant de préserver les pousses pour les utiliser ultérieurement comme condiment ou aromate. La mise en conserve, dans une saumure légère, est une autre option qui conserve la texture croquante et le goût unique de la salicorne, la rendant idéale pour accompagner des plats ou comme garniture. La marinade, avec du vinaigre, des herbes et des épices, offre quant à elle une préparation instantanée riche en saveurs, parfaite pour enrichir des salades, des plats de poisson ou même des apéritifs.

salicornia

Multiplication de la salicorne

La multiplication de la salicorne d’Europe se fait principalement par semis, car cette plante annuelle ne se propage pas aisément par bouturage ou division. Voici les étapes pour multiplier la salicorne par semis :

Récolte des graines

Attendre la fin de la saison de croissance lorsque les plantes ont produit des graines. Les tiges deviendront rougeâtres et les graines pourront être récoltées une fois qu’elles sont sèches. Secouez doucement les tiges au-dessus d’un récipient pour recueillir les graines ou frottez délicatement les épis entre vos mains.

Préparation des graines

Les graines de salicorne peuvent être semées directement sans traitement préalable. Cependant, pour les régions plus froides ou pour avancer la saison de croissance, vous pouvez démarrer les semis en intérieur.

Semis en intérieur

  • Semis précoce : Commencez les semis en intérieur environ 4 à 6 semaines avant la dernière gelée prévue.
  • Conteneurs et sol : Utilisez des petits pots ou des plateaux de semis remplis d’un mélange de terreau sablonneux. Assurez-vous que le conteneur est bien drainé.
  • Arrosage : Arrosez les graines avec de l’eau légèrement salée après les avoir semées, en maintenant le substrat humide, mais pas détrempé.

Transplantation en extérieur

  • Acclimatation : Avant de transplanter les jeunes plants à l’extérieur, acclimatez-les progressivement aux conditions extérieures pendant une semaine.
  • Plantation : Transplantez-les en extérieur dans un sol bien drainé et en plein soleil, en respectant un espacement d’approximativement 10 à 15 cm entre les plants. Continuez l’arrosage avec de l’eau légèrement salée.

Semis direct en extérieur

  • Calendrier : Semez directement en extérieur au printemps, après tout risque de gel, lorsque le sol est suffisamment réchauffé.
  • Semez légèrement : Dispersez les graines à la surface du sol ou sous une très fine couche de terre. Arrosez avec de l’eau légèrement salée.
  • Espacement : Semez les graines à une distance d’environ 10 à 15 cm les unes des autres pour permettre un bon développement.

Maladies et parasites

Maladie

Bien que très résistante aux maladies, la salicorne d’Europe peut, si elle est cultivée au potager, en pleine terre ou en pot, attraper quelques petits tracas.

Causée par un arrosage excessif ou un mauvais drainage, la pourriture des racines est un problème commun pour de nombreuses plantes, y compris la salicorne. Veillez donc à un arrosage adéquat et surtout à un sol ou substrat bien drainé pour éviter tous soucis.

Bien que moins courant en raison de son habitat préféré en plein soleil et de ses besoins en sol bien drainé, l’oïdium peut parfois affecter la salicorne si les conditions sont trop humides ou si l’air circulation est insuffisante. Veillez alors à ce que votre salicorne ne soit pas étouffée par d’autres plantes ou plantées dans un espace trop confiné.

→En savoir plus avec notre article Oïdium : Comment prévenir et traiter cette maladie ?

Parasites

Les pucerons peuvent s’attaquer à la salicorne, en particulier dans les jeunes pousses. Ils sucent la sève des plantes, ce qui peut affaiblir la salicorne et la rendre plus susceptible aux maladies.

→ Pour tout savoir sur les pucerons, lisez la fiche conseil Pucerons : lutte, traitement et prévention.

 

Commentaires

cornichon de mer
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.