Pacanier, noyer de pécan : planter, cultiver

Pacanier, noyer de pécan : planter, cultiver

Sommaire

Mis à jour le 27 Septembre 2023  par Virginie T. 10 min.

Le Noyer de pécan en quelques mots

  • Le pacanier (Carya illinoinensis) est un arbre fruitier cultivé pour ses fruits secs : les noix de pécan
  • C’est un arbre fruitier de grande taille pouvant mesurer de 15 à 40 m de hauteur
  • Bien que rustique, il a besoin de fortes chaleurs en été pour que ses noix mûrissent et ne fructifiera qu’en zone méditerranéenne
  • Plantez deux variétés pour obtenir une meilleure récolte
  • Il se cultive aussi bien en arbre d’ornement qu’en arbre fruitier
Difficulté

Le mot de notre experte

Le pacanier, en latin Carya illinoinensis, est l’arbre fruitier qui produit les noix de pécan. Rustique jusqu’à -15°C, il peut être planté dans la plupart de nos régions, mais la production de fruits aura lieu essentiellement dans le Sud de la France car il a besoin d’étés chauds et longs pour fructifier. Il offre ses noix au bout de 4 à 5 années de culture. A vous alors les brownies, les tartes, ou les gâteaux aux noix de pécan ! C’est un grand arbre fruitier à coque ancré sur de profondes racines, qui peut mesurer de 20 à 40 m de hauteur, mais il existe des variétés au développement plus modeste adaptées à des jardins plus petits telles que ‘ Choctaw’ ou ‘Pawnee’. Il forme un arbre robuste, à l’ombre dense et ses grandes feuilles pennées prennent une belle teinte dorée à l’automne avant de chuter. Sa belle écorce sillonnée et sa floraison printanière en longs chatons verdâtres sont d’autres de ses attraits. Il réclame un sol profond, frais à humide et de texture légère. Partiellement auto-fertile, il est conseillé de planter deux pieds pour s’assurer un bon rendement.

Découvrez cet arbre planté pour durer et comment faire de belles récoltes de noix de pécan !

Carya illinoinensis, pacanier, noyer de pecan, noix de pecan

Carya illinoinensis en pleine floraison

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Carya illinoinensis
  • Famille Juglandacées
  • Nom commun Pacanier, Noyer de pécan
  • Floraison mars à mai
  • Hauteur 10 à 40 m
  • Exposition Soleil
  • Type de sol Argilo-limoneux (riche et léger), frais, drainant
  • Rusticité -15 °C/-20°C

Le Carya illinoinensis, pacanier ou noyer de Pécan est un arbre fruitier de la famille des Juglandacées tout comme le noyer (Juglans regia). Il est originaire des forêts humides et des marécages d’Amérique du Nord, plus précisément de l’Illinois, Kansas, Missouri, Texas, Virginie et Kentucky et du nord du Mexique. Malgré sa bonne rusticité, sa culture est à réserver aux régions du pourtour méditerranéen car il a besoin de longs étés chauds pour fructifier. Le genre Carya comprend 25 espèces dont la plus cultivée est Carya illinoinensis qui produit des noix de pécan savoureuses. Cette espèce type a engendré différentes variétés comme ‘Choctaw’, ‘Delmas’, ‘Amling’, ‘Gloria Grande’, ‘Amling’ ou ‘Sumner’ dont le développement, la productivité, la taille des noix, la précocité et la résistance aux maladies varient.

Le pacanier est un arbre de grande taille avec un enracinement profond. Sa croissance est assez rapide et il forme un bel arbre au port élancé à la cime arrondie. Il peut mesurer de 20 à 40 m de hauteur sur 10 à 15 m de large avec un tronc pouvant aller jusqu’à 6 m de circonférence. Certaines variétés comme ‘Mohawk’ présentent un développement plus modeste, de l’ordre d’une quinzaine de mètres de hauteur. L’écorce grise et sillonnée est décorative, elle se découpe en lanières au fil du temps.

Le pacanier ou noyer de Pécan déploie une ramure au feuillage caduc. Les feuilles alternes, imparipennées, portées par un long pétiole peuvent mesurer jusqu’à 50 cm de long, et sont composées de 9 à 13 folioles oblongues. Vertes au printemps, elles se parent de tons dorés à l’automne juste avant de tomber. Elles dégagent une odeur assez peu agréable au froissement.

Carya illinoinensis, pacanier, noyer de pecan, noix de pecan

Carya illinoinensis : port (© James St John) et feuillage automnal (© Forest and Kim Starr)

La floraison est bien visible au printemps, de mars à mai. Elle se produit en deux temps. Juste avant les feuilles, en premier lieu fin mars, de longs chatons pendants jaune verdâtre pour les fleurs mâles mesurant jusqu’à 15 cm de long apparaissent suspendus le long des rameaux. Ils sont composés de petites fleurs à 6 pétales.

Puis de discrètes, les fleurs femelles surgissent plus tard en petits épis dressés à l’extrémité de jeunes pousses. Ces dernières sont très visitées par les insectes pollinisateurs qui vont les féconder à volonté. Cependant, ce fruitier est partiellement auto-fertile, il est préférable d’avoir deux pieds pour permettre une pollinisation croisée efficace car les chatons mâles ne mûrissent pas en même temps que les fleurs femelles. La fructification intervient à partir de la 4ème ou 5ème année environ. C’est un arbre sujet à l’alternance, il porte des noix une année sur deux.

Carya illinoinensis, pacanier, noyer de pecan, noix de pecan

Floraison, feuillage et fruit du Carya illinoinensis

Après fructification, l’arbre produit des drupes oblongues et charnues de 4 à 6 cm de long, de couleur verte, brunissant à maturité appelées brou. Ces drupes non comestibles et déhiscentes sont groupées par 2 à 10. Elles se fendent à maturité en 4 valves pour libérer une coque lisse et allongée, de couleur marron. A l’intérieur de ce noyau, une fois décortiqué, on découvre une amande bilobée mesurant de 3 à 6 cm de long, comestible et savoureuse : la noix de pécan appelée aussi pacane ou noix de Hickory. Elle renferme une chair blanche, recouverte d’une fine pellicule brun-rouge. Le calibre des noix varie selon les variétés. La récolte a lieu d’août à novembre. Ces cerneaux lisses possèdent un goût proche de la noix et de l’amande, l’amertume des noix traditionnelles en moins. Leur saveur est plus fine et moins astringente.

Les États-Unis et le Mexique détiennent près de 95 % de la production mondiale de noix de pécan. Le pacanier est cultivé à la fois pour ses fruits, et pour son bois de grande qualité dont on fait du placage.

Carya illinoinensis, pacanier, noyer de pecan, noix de pecan

Brou et noix de pécan

Principales espèces et variétés

Carya illinoinensis - Noix de Pécan - Pacanier

Carya illinoinensis - Noix de Pécan - Pacanier

C'est l’espèce type qui peut mesurer de 20 à 40 m de hauteur pour 6 m de diamètre. Très productive après de longues années de culture!
  • Période de floraison Avril à Juin
  • Hauteur à maturité 30 m
Carya illinoinensis Choctaw - Noix de Pécan - Pacanier

Carya illinoinensis Choctaw - Noix de Pécan - Pacanier

Une très bonne variété productive donnant des noix de gros calibre. Il est est moins imposant que l'espèce-type mais tout aussi ornemental.
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 15 m
Carya illinoinensis Delmas - Noix de Pécan - Pacanier

Carya illinoinensis Delmas - Noix de Pécan - Pacanier

Cette variété donne des noix de pécan de bonne qualité et fructifie tôt, dès septembre. Vigoureuse et productive, elle donne des fruits de très bonne qualité gustative.
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 15 m
Carya illinoinensis Mohawk - Noix de Pécan - Pacanier

Carya illinoinensis Mohawk - Noix de Pécan - Pacanier

Une autre variété précoce qui donne dès le mois de septembre de grosses noix de pécan à la coque mince.
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 15 m
Carya illinoinensis Pawnee - Noix de Pécan - Pacanier

Carya illinoinensis Pawnee - Noix de Pécan - Pacanier

Une variété vigoureuse, très productive et très précoce qui fournit des noix de gros calibre et de très bonne qualité gustative.
  • Période de floraison Juin, Juillet
  • Hauteur à maturité 10 m
Carya illinoinensis Shoshoni - Noix de Pécan - Pacanier

Carya illinoinensis Shoshoni - Noix de Pécan - Pacanier

Une variété précoce réputée pour sa mise à fruits rapide et sa résistance aux insectes et maladies. Très productive !
  • Période de floraison Juin à Août
  • Hauteur à maturité 15 m

Découvrez d'autres Pacanier - Noix de Pécan

  1. 26
    Dès 95,00 € Pot de 20L/25L

    Existe en 2 tailles

Plantation du pacanier

Où planter un pacanier ?

Rustique jusque -15°C, voir -20°C suivant les variétés, le pacanier peut se cultiver partout en France comme arbre d’ornement. Cependant, pour obtenir des fruits sous nos latitudes, il est préférable de réserver sa culture aux régions méditerranéennes. Il ne se développera pas correctement au nord de la Loire. C’est un arbre fruitier qui se développe mieux en climat chaud. Cependant, il exige à la fois des hivers assez froids pour induire la floraison et de longs étés chauds, suivis d’automnes doux pour que ses noix mûrissent, au moins 6 à 7 mois sans gel. Néanmoins les nouvelles variétés se contentent d’étés plus courts et plus frais.

Le pacanier apprécie les sols semi-humides, il pousse à l’état naturel dans les plaines inondables fertiles et bien drainées. Il a des besoins assez importants en eau l’été. Si l’été est trop sec, il faudra veillez à l’arroser en conséquence bien qu’une fois bien installée, sa racine pivotante lui permet d’aller chercher très profondément l’humidité dans le sol.

Plantez-le en situation très ensoleillée dans un sol riche, frais à humide et bien drainé, voire plutôt sableux afin qu’il puisse étendre sa racine. Assez exigeant il redoute les sécheresses prolongées et n’aime ni les sols ponctuellement secs, ni trop calcaires, préférant un substrat plutôt acide au pH idéalement situé entre 4,5 et 7,5.

Il trouve naturellement sa place au sein d’un verger irrigué dans la zone méditerranéenne mais aussi dans un jardin d’ornement comme sujet isolé en pleine terre dans une pelouse grâce à sa silhouette élégante et à sa floraison printanière. Compte tenu de ses dimensions à l’âge adulte, prévoyez un emplacement à la mesure de son développement important. Les plus grands spécimens sont à réserver aux grands jardins boisés ou aux parcs. Et réfléchissez bien à sa place car sa racine pivotante déteste les transplantations.

La culture dans un pot de très grande taille est possible, il conservera dans ce cas une taille naturellement plus réduite et aura très peu de chance de fructifier. Vous profiterez plus de ses qualités ornementales que de ses fruits.

Carya illinoinensis, pacanier, noyer de pecan, noix de pecan

Un pacanier superbe dans un grand jardin (© Forest and Kim Starr)

Quand planter le pacanier ?

La plantation se fait de préférence au printemps, entre février et mai, en dehors des gelées.

Comment le planter ?

En pleine terre

Son système racinaire puissant induit que le sol soit bien préparé sur une profondeur de 1 m environ pour autant en largeur. Respectez une distance de 10 à 50 m entre deux pacaniers ou d’autres arbres selon leur envergure à l’âge adulte.

  • Placez la motte à tremper dans une bassine d’eau
  • Creusez une fosse de plantation de 1 m en tous sens
  • Mélangez 1/3 de terre de bruyère, 1/3 de sable pour jardin, 1/3 de terre de jardin
  • Apportez quelques pelletées de sable et graviers afin d’assurer un bon drainage autour des racines
  • En sol trop acide, apportez de la dolomie ou de la cendre
  • Versez une partie du mélange dans le trou
  • Plantez un tuteur et liez le tronc avec un lien souple afin de le maintenir les premières années
  • Placez la motte sans abimer le pivot et en laissant le collet affleurer au ras du sol
  • Comblez les vides avec le reste du mélange
  • Tassez et arrosez copieusement
  • Paillez le pied

Mon conseil : écimer l’arbre à ce stade, en taillant un tiers de son sommet, favorisera le développement de nouvelles racines.

En pot

  • Choisissez un contenant dont le fond est percé d’au moins 100 litres (1 x 1 m)
  • Etalez un lit drainant (sable grossier, billes d’argile, pouzzolane)
  • Remplissez le pot en partie avec un bon terreau horticole mélangé à du sable de jardin
  • Placez la motte et comblez avec le terreau autour des racines
  • Tassez bien en surface
  • Arrosez copieusement

Culture et entretien du pacanier

Vigoureux, le pacanier ne demande que très peu de soins pour s’épanouir, hormis un arrosage régulier surtout en cas de sécheresse et de fortes chaleurs. Il demande beaucoup d’eau. Durant les 6 premiers mois suivant la plantation, l’arrosage doit être très suivi et régulier : apportez-lui entre 30 et 50 l d’eau par semaine. Ensuite, lorsque l’arbre commence à fructifier, après 5 années de culture, l’arrosage devient essentiel : veillez à l’arroser copieusement chaque jour afin que les noix mûrissent.

Etalez un épais paillage à base de feuilles mortes, de paille, de B.R.F ou de compost à moitié décomposé pour éviter la concurrence des mauvaises herbes, garder les racines au frais en été et au chaud en hiver.

Apportez un engrais organique au printemps, du compost bien mûr par griffage en surface, par exemple ou un engrais spécial arbres fruitiers. La taille n’est pas nécessaire.

Maladies et ennemis éventuels

Résistant, il redoute essentiellement certaines maladies fongiques comme l’oïdium, ou des brûlures foliaires bactériennes qui touchent le feuillage. A titre préventif : pratiquez des pulvérisations sur les feuilles avec de la bouillie bordelaise après les pluies. Il peut également être affecté par la galle du collet qui touche l’ensemble du système racinaire, heureusement les nouveaux cultivars se montrent résistants à ces maladies.

Quand et comment récolter les noix de pécan ?

Il faudra patienter 4 à 5 ans pour voir le pacanier fructifier après la plantation. La récolte s’étale de mi-août à mi-novembre, plus généralement vers novembre, selon la précocité de la variété, les étés et votre région. Les noix de pécan se récoltent tout simplement à la main ou elles seront gaulées afin de secouer les branches pour faire tomber les fruits.

→ En savoir plus dans notre tutoriel Récolte et conservation des noix de pécan : nos conseils.

Conserver les noix de pécan et les utiliser

Les noix de pécan sèches se conservent durant un an environ, comme les noix. La pacane fraîchement décortiquée rancit rapidement au contact de l’air. Vous pouvez les garder dans des pots hermétiques à température ambiante ou 6 mois au réfrigérateur dans des contenants fermés ou encore les placer au congélateur dans des sacs à congélateur dans lesquels elles se conserveront 1 an, sachant que le froid leur fait perdre leur saveur.

Elles peuvent se consommer fraîches ou séchées sur des clayettes en les disposant sur une seule couche, dans un lieu aéré frais et sec. Les noix de pécan s’utilisent en cerneaux, caramélisées, rôties, sous forme de poudre, émondées ou sous forme d’huile. Elles se dégustent en amuse-gueule pour l’apéro, en encas comme en pâtisserie. Elles sont idéales pour apporter une touche croquante dans la fameuse « pecan pie » ou tarte aux noix de pécan. Elles s’associent à merveille avec le chocolat dans les brownies et cookies !

→ En savoir plus dans le tuto de Solenne : Récolter et conserver les noix

Carya illinoinensis, pacanier, noyer de pecan, noix de pecan

Tarte ou brownie aux noix de pécan, apéritif… en cuisine c’est version sucrée ou salée !

Quels sont les bienfaits de la noix de pécan ?

Ce fruit à coque oléagineux est riche en lipides et notamment en acides gras polyinsaturés comme les oméga-9 (acide oléique) et les oméga-6 (acide linoléique). Les noix de Pécan ont un indice glycémique bas, et une faible teneur en sucre. Bourrées de potassium, de magnésium, de zinc, de phosphore, elles constituent un vrai cocktail antifatigue, sont bonnes pour l’immunité, et l’équilibre du système nerveux. Riches en anti-oxydants, elles diminuent la cholestérolémie et préviennent les complications cardio-vasculaires. Elles sont énergétiques et comptent environ 700 kcal pour 100 grammes.

Comment multiplier le Carya illinoinensis ?

Le semis au printemps est le moyen le plus facile de multiplier le Pacanier mais il faudra patienter 10 à 12 ans pour obtenir des fruits. L’arbre se reproduit également par greffage en écusson en été. C’est une opération relativement délicate pour un jardinier amateur et nous vous conseillons de la réserver aux professionnels.

Par semis

  • Remplissez des pots profonds d’un mélange léger composé de 1/3 de terre de bruyère, 1/3 terre franche, 1/3 perlite
  • Semez les graines de pacanier à la surface puis, recouvrez-les de 2 à 3 cm de substrat
  • Maintenez à l’étouffée à 20°C jusqu’à la levée
  • Retirez le plastique
  • Rempotez dans un pot plus grand puis mettez en place au jardin lorsque le plant est suffisamment enraciné

Ressources utiles

Commentaires