Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Lithodora : plantation, culture et entretien

Le lithodora en quelques mots

  • Le lithodora séduit par ses délicates fleurs bleues étoilées
  • Il s’agit d’un arbrisseau au port tapissant qui constitue un bon couvre-sol, assez dense
  • Il est très florifère et se couvre d’une multitude de fleurs au printemps
  • Son feuillage persistant reste décoratif même en hiver
  • Il est idéal en rocaille, sur un muret, un talus… ou sur l’avant des massifs
  • Il supporte bien la sécheresse, il est rustique et peu sensible aux maladies

Le mot de notre Experte

Le lithodora, ou Grémil, est un arbrisseau au port tapissant, très étalé, ce qui en fait un bon couvre-sol. Il porte au printemps d’innombrables petites fleurs étoilées, généralement bleues, parfois blanches. C’est une plante très florifère, offrant une floraison abondante. De plus, son feuillage est persistant, ce qui le rend décoratif durant toute l’année ! Ses feuilles sont petites, elliptiques et vert foncé, et font joliment ressortir la floraison, plus claire. On trouve quelques variétés particulièrement intéressantes à cultiver au jardin. Parmi elles, le Lithodora diffusa ‘Heavenly Blue’ a l’avantage d’offrir une floraison très abondante, constituée d’une multitude de petites fleurs bleues, tandis que la variété Lithodora diffusa ‘Star’, elle, porte de nombreuses fleurs bicolores, bleues et blanches.

Le lithodora est une excellente plante de rocaille, mais convient aussi à une culture en pot, et peut également être planté sur un muret. Ainsi, il est possible de le cultiver même sans avoir de jardin ! Il s’adapte plutôt bien aux petits espaces. Il forme un bon couvre-sol, bien étalé, et qui a l’avantage de garder ses feuilles en hiver.

Le lithodora se plait en plein soleil, dans un terrain drainant. Il est rustique et supporte assez bien la sécheresse. Le Lithodora diffusa n’aime pas le calcaire mais apprécie les substrats plutôt acides (ce qui n’est pas le cas des autres espèces !). Il est facile de le bouturer, en prélevant un rameau. Il a en plus l’avantage de ne nécessiter presque pas d’entretien !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Lithodora diffusa, ou Glandora diffusa

Famille : Boraginaceae

Noms communs : lithodora, grémil diffus

Floraison : souvent en mai-juin

Hauteur : jusqu’à 30 cm

Exposition : plein soleil

Sol : drainant, voire caillouteux, plutôt acide

Rusticité : entre – 12 et – 15 °C

Les Lithodora sont des arbustes ou arbrisseaux, généralement au port très étalé, prostré, et au feuillage persistant. Le Lithodora diffusa (ou Grémil diffus) est le plus répandu en culture. À l’état sauvage, on le rencontre dans les milieux broussailleux et lisières forestières, parfois en région montagneuse, dans le sud-ouest de l’Europe, jusqu’en Turquie et Afrique du Nord. D’une manière générale, les lithodora (et genres apparentés) poussent principalement dans les milieux secs et arides, rocailleux et plutôt chauds.

Le lithodora appartient à la famille des Boraginacées (près de 2 700 espèces). On y trouve notamment la bourrache (Borago), la consoude (Symphytum), les pulmonaires, les myosotis, les brunneras, Omphalodes, buglosse (Anchusa)… Il est intéressant de constater que la plupart de ces plantes offrent de petites fleurs bleues à cinq pétales, comme les lithodora. Ce sont pour la plupart des floraisons délicates, très douces. Les Boraginacées sont des plantes généralement pubescentes et qui portent des fleurs réunies en cymes, composées de cinq pétales soudés, cinq sépales et cinq étamines.

Le Lithodora diffusa avait auparavant le nom de Lithospermum diffusum ; et aujourd’hui, il a à nouveau changé de nom et devrait désormais s’appeler Glandora diffusa. Il est très proche des genres Lithospermum et Buglossoides. Son nom vient du grec Lithos : pierre, et dorea : cadeau, car il se plait entre les pierres, dans les milieux rocheux. Le nom d’espèce diffusa fait allusion à son port « diffus » : très étalé. En français, le lithodora est appelé Grémil.

Le Lithodora diffusa et les variétés qui en sont issues (‘Star’, ‘Heavenly Blue’…), sont les plus cultivés. Pourtant, on trouve d’autres espèces très décoratives et qui méritent que l’on s’y intéresse : Lithodora oleifolia, Lithodora zahnii ou Lithodora fruticosa, par exemple. N’hésitez pas à tenter leur culture !

Le lithodora est un arbrisseau au port compact et étalé, qui mesure jusqu’à 30 cm de hauteur au maximum (souvent moins de 20 cm), et atteint jusqu’à un mètre d’étalement. Ses branches sont très ramifiées et son feuillage est dense, ce qui en fait un bon couvre-sol, empêchant la croissance des mauvaises herbes. Certaines variétés, comme ‘Heavenly Blue’, sont encore moins hautes que l’espèce type. Les lithodora s’installent donc de préférence à l’avant des massifs, ou en bordure, rocaille, avec d’autres plantes au port tapissant. Ils peuvent aussi trouver leur place au pied des arbustes.

Les fleurs étoilées des lithodora, ou grémil

La floraison des Lithodora diffusa (photo KENPEI), Lithodora prostrata (photo Pancrat), Lithodora diffusa ‘Star’, et Lithodora hispidula (photo Zeynel Cebeci)

Le lithodora fleurit au printemps, habituellement en mai-juin ; et parfois, la floraison se prolonge un peu en été. La variété ‘Peter’s Favourite’ a l’avantage de fleurir sur une plus longue période que les autres, durant le printemps et l’été. La floraison du lithodora est plus généreuse lorsqu’il est installé en plein soleil, plutôt qu’à mi-ombre.

Le lithodora porte alors de nombreuses fleurs étoilées, rassemblées en cymes terminales. Ces fleurs sont petites, mesurant entre 0,5 et 2 cm de diamètre, mais sont abondantes et couvrent joliment le feuillage. Leur nombre important rend la floraison impressionnante et très décorative. Ces fleurs se composent de cinq pétales, soudés en un tube qui s’ouvre en cinq lobes étalés, ce qui donne une forme étoilée. La base de la corolle est entourée par un calice à cinq lobes (correspondant à cinq sépales soudés). Au centre, cinq étamines sont insérées dans le tube de la corolle, et portent le pollen. La fleur possède également un style (organe femelle, qui recueillera le pollen).

La teinte de la floraison est d’un bleu intense et profond. Les fleurs prennent cependant de petites nuances violet-rose au niveau du tube de la corolle, et les boutons floraux ont également une teinte violacée. Les fleurs sont bicolores chez la variété ‘Star’ : bleues au centre des pétales, et blanches sur le contour, ce qui fait vraiment ressortir leur forme étoilée. Les fleurs peuvent aussi être blanches, comme chez la variété ‘Alba’. Le Lithodora hispidula, lui, porte des fleurs rose – rouge. D’une manière générale, les lithodoras sont appréciés pour leur floraison aux teintes douces et lumineuses, capables d’éclaircir les massifs.

Les feuilles du lithodora sont simples et alternes, placées à chaque fois l’une après l’autre sur les tiges. Elles sont petites, étroites, elliptiques, et mesurent entre 1 et 4 cm de longueur. La nervure médiane est fortement marquée, formant un pli au centre de la feuille. Les feuilles sont également velues, couvertes de poils. Celles du Lithodora rosmarinifolia sont un peu plus longues et fines que chez les autres variétés. Les noms des Lithodora peuvent d’ailleurs nous renseigner sur la forme de leurs feuilles : Lithodora rosmarinifolia = lithodora à feuilles de romarin ; Lithodora oleifolia = à feuilles d’olivier, etc.

Les feuilles sont de couleur vert foncé, ce qui fait bien ressortir la floraison, plus claire. Elles sont également de teinte plus pâle au revers.

Comme le feuillage est assez dense et couvre bien le sol, il limite la croissance des mauvaises herbes, ne leur laissant pas la place de se développer.

Les feuilles des lithodoras

Le feuillage des Lithodora diffusa ‘Heavenly Blue’ (photo Dinkum), Lithodora ‘Cambridge Blue’, et Lithodora oleifolia (photo Guérin Nicolas

Le Lithodora est persistant, il a l’avantage de garder ses feuilles en hiver. Il est donc décoratif tout au long de l’année ! Ses racines s’enfoncent en profondeur dans le sol, ce qui lui permet de résister assez bien à la sécheresse.

Après la floraison, le lithodora produit des akènes (fruits secs ne s’ouvrant pas à maturité), qui renferment les graines.

Les principales variétés

Les variétés les plus populaires

Lithodora diffusa Star - Grémil diffus

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
15 cm

Une variété qui offre de petites fleurs étoilées, bleues au centre des pétales, et blanches sur le contour, ce qui souligne joliment leur forme. On l’apprécie pour l’originalité de sa floraison, très délicate.

Lithodora diffusa Heavenly Blue G9

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
15 cm

‘Heavenly Blue’ est une variété incontournable, qui se couvre au printemps d’une multitude de petites fleurs d’un beau bleu tendre et profond à la fois. Elle a un port plus compact, moins haut, que les autres variétés.

Lithodora diffusa Cambridge Blue - Grémil diffus

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
15 cm

Cette variété offre au printemps de nombreuses petites fleurs d’un bleu très clair, joliment mises en valeur par son feuillage vert foncé. Sa floraison est très délicate et lumineuse.

Plantation

Où planter ?

Placez le lithodora en plein soleil : sa floraison y sera plus généreuse qu’à mi-ombre. Il accepte de pousser sous une ombre partielle mais se développera moins bien. Au soleil, le plant sera plus sain et vigoureux, avec une croissance plus rapide et un port plus harmonieux. Il est préférable qu’il bénéficie d’au moins six heures de soleil direct par jour.

Le Lithodora a besoin d’un substrat drainant, et apprécie les sols caillouteux ou sableux… Il n’aime pas les terrains trop lourds et argileux, et résiste moins bien au froid hivernal si le sol retient l’eau. Vous pouvez aussi planter sur une butte ou à un endroit où le sol est pentu, pour faciliter l’écoulement de l’eau. Le lithodora est parfait en rocaille ou sur un vieux muret en pierre, en compagnie d’autres petites plantes qui supportent la sécheresse. Comme il s’étale et demande peu d’entretien, il peut être utilisé pour couvrir un talus. Vous pouvez également le planter en pot ou bac, et l’installer sur votre balcon ou terrasse. Mais il peut aussi être installé à l’avant d’un massif de vivaces, en plein soleil.

Le Lithodora diffusa (et notamment la variété ‘Heavenly Blue’) a besoin d’un substrat légèrement acide, tandis que les autres espèces de Lithodora apprécient les sols à tendance calcaire. Il est préférable également que le substrat soit humifère, riche en humus.

Comme le lithodora est une plante qui s’étale, prévoyez assez de place autour de lui pour qu’il puisse se développer correctement. Évitez de l’installer à un endroit confiné, tassé entre d’autres plantes. Respectez au moins un mètre de distance entre le lithodora et les autres plantes.

Quand planter ?

Plantez le lithodora au printemps, vers le mois de mai. Une plantation automnale reste néanmoins possible si vous habitez une région au climat assez doux. Le plus important est d’éviter les périodes de gel.

Comment planter ?

  • Creusez un trou de plantation, mesurant deux à trois fois la taille de la motte. Vous pouvez améliorer le drainage en y apportant des graviers ou du sable grossier. Il peut également être intéressant de planter sur une butte, ou en pente, afin de faciliter l’écoulement de l’eau.
  • Sortez votre lithodora de son pot, défaites légèrement la motte, puis placez-la dans le trou de plantation, le haut de la motte devant affleurer le niveau du sol.
  • Replacez la terre tout autour, puis tassez avec le plat de la main.
  • Arrosez abondamment.

Continuez à arroser dans les mois qui suivent la plantation, pour laisser au Lithodora le temps de développer son système racinaire, le rendant plus résistant à la sécheresse.

Découvrez nos conseils vidéo sur la plantation des vivaces :

Entretien

Le Lithodora supporte assez bien la sécheresse, car ses racines vont chercher l’eau en profondeur dans le sol. Cependant, si vous cultivez le Lithodora diffusa, il est préférable de l’arroser durant l’année de la plantation, et lors de grandes périodes de sécheresse, tout en évitant l’excès d’humidité. Les autres espèces de lithodora (L. oleifolia, zahnii, rosmarinifolia, etc.) préfèrent que le sol reste sec en été.

Nous vous conseillons de tailler légèrement le lithodora une fois qu’il a fini de fleurir (habituellement à partir de fin juin). Cela permet de garder un port bien compact et dense. Raccourcissez les rameaux et profitez-en pour éliminer les branches mortes ou abimées, ainsi que les fleurs fanées.

Vous pouvez également apporter un peu de compost bien décomposé en automne, afin d’enrichir le sol. Si le terrain est trop pauvre, les feuilles du lithodora peuvent avoir tendance à jaunir.

Si vous le cultivez en pot, pensez à le rempoter de temps en temps, dans un pot légèrement plus grand.

Le lithodora n’est pas sensible aux maladies ; le principal problème que vous pouvez rencontrer est lié à l’excès d’humidité, qui peut faire pourrir les racines. Pour ce qui est des insectes parasites, le lithodora est parfois attaqué par les pucerons. Ces petits insectes s’installent sur la plante et prélèvent la sève, ce qui l’affaiblit. Pour vous en débarrasser, nous vous conseillons d’utiliser du savon noir dilué dans de l’eau, que vous pulvériserez sur la plante.

La floraison du Lithodora 'Heavenly Blue'

Lithodora diffusa ‘Heavenly Blue’ (photo Ghislain118)

Bouturer le lithodora

Il est facile de multiplier le lithodora par bouturage. Faites-le en milieu d’été.

  • Préparez un pot avec un mélange de terreau et de sable grossier (pour le drainage). Arrosez pour qu’il soit bien humide.
  • Prélevez un rameau, de préférence sain et bien formé, sans fleurs, et coupez-le pour qu’il mesure environ 5 cm de longueur.
  • Plantez la base du rameau dans le substrat, puis tassez bien tout autour, afin d’assurer un bon contact entre la terre et la tige.
  • Placez le pot sous abri, sans soleil direct, et veillez à ce que le substrat reste légèrement humide.
  • La première année, il est préférable de protéger les lithodora du froid en hiver. Laissez-les sous abri, et attendez le printemps pour les installer en pleine terre.

Associer le lithodora au jardin

Comme il apprécie le plein soleil, ainsi que les substrats drainants et caillouteux, le lithodora s’intègre très facilement dans une rocaille. Plantez-le en compagnie de sédums, Phlox subulata ou bifida, Alyssum montanum… Profitez de la floraison blanche de l’Arenaria montana ou des Cerastium. Vous pouvez aussi installer quelques petites gentianes, comme Gentiana acaulis, appréciée pour ses fleurs en trompette, d’un bleu vraiment intense. Intégrez éventuellement des touffes de graminées, pour un effet de volume et de mouvement. Il est également possible de planter le lithodora sur un muret, entre les pierres… Il y apportera de la couleur ! Il peut y être installé en compagnie de sédums, de joubarbes, de Cerastium tomentosum et de Cymbalaria muralis.

Inspiration pour associer le lithodora dans une rocaille

Les lithodoras s’intègrent facilement dans une rocaille, avec d’autres plantes adaptées aux terrains caillouteux et secs. Cerastium tomentosum (photo Krzysztof Golik), Gentiana acaulis, Lithodora diffusa ‘Heavenly Blue’ (photo Meneerke bloem), Saxifraga cotyledon ‘Southside Seedling’, et Phlox subulata (photo Meneerke bloem)

Vous pouvez aussi installer le lithodora à l’avant d’un massif de vivaces. Associez-le à des plantes plus hautes, qui amèneront du volume, comme de grandes graminées et quelques arbustes. Nous vous conseillons aussi de l’associer à d’autres floraisons bleues, mauves et blanches, pour obtenir un massif aux teintes douces, délicates. Optez par exemple pour les Anchusa azurea, Aquilegia vulgaris, centaurées… Découvrez aussi les gracieuses inflorescences bleu clair de Veronica gentianoides ! Sans oublier les Iris germanica, et leur élégante floraison (par exemple les variétés ‘English Cottage’ ou ‘Blue Crusader’).

Cependant, vous pouvez aussi jouer sur les contrastes, en sachant que la couleur complémentaire du bleu est l’orange. Ce sont des teintes qui se renforcent, et dynamiseront le massif. Vous pouvez donc associer le lithodora à l’Euphorbia griffithii ’Dixter’, au Geum coccineum ‘Borisii’, à l’Iris germanica ‘Good Show’, ou au Papaver orientale ‘Harvest Moon’

Vous pouvez aussi planter le lithodora en couvre-sol, par exemple au pied de vos arbustes. Placez-le devant des rosiers, Deutzia, Seringat, Weigelia… Comme le lithodora couvre efficacement le sol en formant un tapis assez dense, il limitera le développement des mauvaises herbes. De la même façon, vous pouvez l’installer sur un talus, pour végétaliser un coin du jardin où vous intervenez rarement.

Questions fréquentes

Les feuilles de mon lithodora deviennent jaunes – vert pâle. Que faire ?

Il peut arriver que le feuillage se décolore lorsque le terrain est trop pauvre et que la plante est carencée en éléments minéraux. Nous vous conseillons alors d’apporter un fertilisant pour plantes de terre de bruyère, et si possible de faire chaque année un apport de compost bien décomposé.

Dois-je tailler le lithodora ?

Ce n’est pas obligatoire, mais vous pouvez le tailler légèrement après la floraison. Cela aide à conserver une belle forme, dense et compacte.

Mon lithodora est attaqué par les pucerons !

Ces petits insectes s’installent parfois sur le lithodora et prélèvent sa sève, ce qui affaiblit la plante. Pour les éliminer, vous pouvez utiliser du savon noir dilué dans de l’eau.

Les feuilles de mon lithodora sont devenues noires

Si cela se produit en hiver, il a sans doute souffert du froid. Ce n’est pas très grave, le lithodora est résistant, il devrait repartir au printemps en produisant de nouvelles feuilles. Les lithodora sont un peu plus fragiles les premières années, lorsqu’ils sont jeunes. Vous pouvez installer une couche de paillage autour de la touffe pour la protéger.

Est-ce que je peux cultiver le lithodora en pot ou bac ?

Oui, le lithodora peut s’adapter à une culture en pot. Il aura cependant besoin d’arrosages plus réguliers que s’il était installé en pleine terre.

Ressources utiles

 

Articles connexes

Jardin blanc bleu

Inspiration

Jardin blanc bleu

Le bleu est une couleur froide qui reflète la lumière et crée un effet de recul. Si cette
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire