Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Epicéas, Picea : planter, tailler et entretenir

Le Picea, en quelques mots

  • Les Épicéas sont de grands conifères habitués à vivre dans des conditions difficiles de froid, d’humidité, de sols mais qui tolèrent peu la pollution urbaine.
  • Leurs rameaux dotés d’aiguilles courtes persistantes forment de jolies draperies ornées de cônes pendants, et sont très lumineux au printemps lorsque les pousses pointent.
  • Avec plus de 40 espèces, le genre a donné de multiples cultivars intéressants au jardin par leurs dimensions modestes à naines, leurs ports originaux, la couleur, la texture et le parfum des aiguilles ainsi que leur facilité de culture.

Le mot de notre experte

Les épicéas ou Picea sont des conifères à petites aiguilles piquantes, isolées tout autour du rameau, souvent confondus avec les sapins ou Abies dont les aiguilles sont arrondies et non piquantes. Ils sont d’ailleurs souvent vendus comme « sapin de Noël » à la place des vrais sapins pour leur apparence similaire avec une culture plus rapide dans le cas de l’Epicéa commun appelé aussi Sapin de Norvège (Picea abies).

Ce genre rassemble près de quarante espèces de conifères persistants toutes originaires des régions tempérées froides de l’hémisphère nord. La forêt d’épicéas située en montagne au-dessus des feuillus  et sapins et avant la lande d’altitude exhibe des silhouettes élancées souvent sombres, à port rigide étroit, colonnaire ou conique sous lesquelles rien ne pousse. Contrairement aux sapins, les cônes d’abord dressés, finissent par pendre en bout de branches. Leur feuillage est aromatique lorsqu’on le froisse, car il renferme une huile essentielle très prisée pour ses puissantes propriétés énergétiques et anti-infectieuses mais aussi pour son odeur très fine, légèrement boisée, aux notes sucrées d’une intense fraîcheur.

Il existe un très large éventail de cultivars plus adaptés à la taille de nos jardins, pour des situations variées ensoleillées à ombragées : des sujets nains de 0,30 à 1 m, aux formes étalées, rampantes comme chez Picea abies Eagle Point, en boule comme Picea abies Nidiformis, à des sujets plus élevés destinés à marquer une allée par exemple comme Picea glauca Conica ou pleureur comme Picea abies Inversa. La couleur des aiguilles dans différents tons de vert peut être bleutées comme chez Picea pungens Glauca Globosa, à presque blanches chez Picea glauca Daisy’s White. Certains se prêtent bien à l’art du bonsaï.

Les épicéas apprécient des situations ensoleillées à ombragées, en sol profond frais, riche et en général bien drainé. Ils deviennent avec le temps des compagnons indispensables, par leur présence attachante et rassurante en hiver mais aussi grâce à la façon dont ils structurent le jardin et meublent avec élégance les plus petits espaces, au bout de quelques années…

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Picea

Famille : Pinaceae

Nom commun : Epicéa commun, Epinette blanche, Epicéa pleureur de l’Orégon

Floraison : avril ou mai

Hauteur : entre 0,50 et 70 m

Exposition : soleil, mi-ombre, ombre

Sol : sol profond, frais et bien drainé, plutôt acide

Rusticité : Excellente (-40 °C)

Les Picea font partie de la famille des Pinacées tout comme les Pins, Sapins, Cèdres et Mélèzes. Le nom latin de l’épicéa dérive du latin pix qui désigne la poix ou résine dont ce conifère recèle abondamment aussi bien dans son écorce, son bois, ses aiguilles que dans ses cônes, à l’instar des pins.

L’habitat des épicéas se situe dans les forêts humides depuis le tropique du cancer au Mexique jusqu’au nord de la Sibérie, du niveau de la mer jusqu’à 4500 m dans l’Himalaya. La plupart vivent à l’ombre et dispensent une ombre dense mais on trouve aussi des espèces qui tolèrent bien le soleil.

Pour distinguer les Picea des Abies (sapins), il suffit de regarder la cime de sujets matures qui portent des cônes oblongs pendants contrairement à ceux des sapins. Il existe de nombreux croisements naturels entre les espèces d’épicéas qui vivent sur une même aire ce qui ne facilite pas leur détermination. La disposition des aiguilles sur le rameaux varie souvent selon leur position dans l’arbre. Observez les rameaux horizontaux bien développés. Les cônes portent souvent les caractères les plus fiables.

Les épicéas conservent une dominance apicale forte ce qui fait que la flèche demeure souvent même chez les arbres âgés, sauf en cas d’accident de foudre ou de zone ventée. La silhouette pyramidale présente cependant des variations en fonction des espèces, de l’inclinaison des branches, de leur degré d’arcure vers le haut ou vers le bas, de la largeur de la couronne, raide et étriquée chez Picea omorika, formant des draperies ondoyantes chez Picea breweriana…

sapin

Picea abies – illustration botanique de Koehler (1887)

Le Sapin de Norvège ou Epicéa commun (Picea abies) est certainement le plus connu de tous, planté massivement dans le Morvan pour fournir en particulier des « sapins de Noël » à bas prix. On le retrouve souvent régnant en maître, dans un jardin trop petit écrasé par son ombre dense, et reconnaissable à son port pyramidal régulier doté de rameaux légèrement arqués et à sa teinte vert franc. Sa croissance est très rapide et sa taille atteint facilement 36 m ! Il est originaire d’une large zone partant des montagnes de Scandinavie jusqu’au nord-ouest de la Russie en passant par l’Europe centrale et son aire de culture en tant qu’essence forestière s’étend jusqu’à l’est des Etats-Unis. Il a donné un certain nombre de variétés naines très appréciées au jardin comme Picea abies Acrocona qui se distingue par une profusion de jeunes cônes rose vif en bout de branches, très décoratifs dès le plus jeune âge de l’arbre. L’épicéa de Sitka est l’autre essence du genre la plus répandue en plantation en raison de sa croissance très rapide et de son peu d’exigences vis-à-vis du sol et du climat qui fait qu’on arrive même à la faire pousser en Irlande sur des landes tourbeuses humides. Elle est native de la côte ouest des Etats-Unis, depuis la Californie jusqu’à l’Alaska où se situe la ville de Sitka, zone très arrosée (2200 mm) en limite du climat polaire proche de celui des Highlands écossaises. Il atteint les hauteurs les plus impressionnantes du genre autour de 70 m avec des troncs de 4 à 5 m de diamètre (spécimen de 97 m en Colombie britannique).

Les aiguilles des épicéas sont assez courtes (6 à 30 mm), disposées une par une en spirale le long de ramilles et sont généralement de section quadrangulaire,  sans bandes blanches de stomates chez Picea abies, mais avec des exceptions comme l’Epicéa de Serbie (Picea omorika) et de Sitka qui possèdent des aiguilles aplaties avec 2 bandes blanches au revers. Les aiguilles restent 7 à 10 ans sur le rameau. En tirant sur une aiguille, généralement piquante, vous arracherez un bout de peau car l’aiguille est décurrente, c’est-à-dire insérées sur un coussinet qui persiste lorsque l’aiguille chute naturellement. L’aiguille d’un sapin laisse au contraire une cicatrice ronde bien nette à l’arrachage. La forme du rameau feuillé évoque un goupillon ou une brosse due à l’incurvation des aiguilles vers le dessus du rameau horizontal. Lorsque les aiguilles de l’épicéa chutent, au bout de quelques années, elles laissent un rameau très rugueux, pas très agréable à caresser. Cet aspect peu engageant de l’arbre est compensé par le confort qu’offrent les contreforts de la base du tronc en guise d’accoudoirs. L’écorce est écailleuse et mince, les bourgeons sont coniques, de moins de 5 mm, et non résineux.

La floraison mâle et femelle des épicéas a lieu sur un même sujet mais sur des inflorescences séparées. Les chatons mâles portés dans la partie médiane et basse de l’arbre, forment de petites massues dressées de 10 à 20 mm, orangées virant au jaune lorsqu’ils libèrent leur pollen en avril ou mai, spectaculaires chez Picea orientalis. Les conelets femelles, portées dans la partie médiane et haute de l’arbre, forment des cônes charnus dressés, de 10 à 25 mm, verts ou rouge violacé. Les cônes aux bractées minuscules deviennent retombants après fécondation et fusiformes, (12 à 15 cm chez Picea abies), lignifiés comme ceux des sapins et beaucoup moins coriaces que ceux des pins, parviennent à maturité en fin d’été-automne et libèrent les graines ailées, depuis le sommet de l’arbre. Les cônes de Picea orientalis affichent une splendide couleur pourpre.

Le bois de l’épicéa de Norvège est un bois blanc apprécié pour la fabrication des charpentes ou pour la pâte à papier. Son écorce sert encore en Allemagne pour tanner le cuir tandis que l’on extrait de l’essence de térébenthine de ses rameaux.

Un épicéa de Sitka issu de forêts anciennes peut produire un bois aussi solide que l’acier, utilisé pour la construction navale ou la fabrication de la table d’harmonie de grands pianos, harpes ou violons.

Les principales variétés d’épicéas

Les variétés de grand à moyen développement

Épicéa du Japon - Picea jezoensis var. hondoensis


Hauteur à maturité
40.00 m

Grand arbre persistant se développant en couronne large et conique, aux jeunes pousses argentées virent au vert, pourvu de minces cônes pendants verts ou rougeâtres avec une belle écorce rouge-brun. C'est une espèce à grand développement à réserver aux grands espaces, ou à cultiver en bonsaï. Il apprécie les climats frais et humides et une exposition ombragée à mi-ombragée.

Epicea bleu - Picea pungens Iseli Fastigiate


Hauteur à maturité
7.00 m

Forme un cône élancé et régulier, jusqu’à 2 m de large avec un feuillage bleu au printemps devenant gris-bleu-argenté, tout en restant très lumineux. Sa taille modeste, sans entretien, le destine aux petits jardins. Un magnifique conifère peu exigeant, qui supporte la pollution, la chaleur et une sécheresse ponctuelle une fois établi.

Épicéa pleureur - Picea abies Inversa Pot de 7,5L/10L


Hauteur à maturité
6.50 m

Port caractéristique et original, formant une colonne étroite couverte de rameaux descendants vert très vif, tombant comme une chevelure. Son pied disparait totalement sous une traine qui s'étale indéfiniment. Ce conifère surprenant se plante en isolé ou encore au centre d'un massif. Il apprécie le soleil et se plait dans un sol frais, drainé, sans trop de calcaire.

Epinette blanche - Picea glauca Sander's Blue


Hauteur à maturité
3.00 m

Epicéa de forme conique aux jeunes pousses gris-bleu métallique qui recouvrent au printemps l'ancien feuillage vert-bleuté. De croissance très lente, il convient parfaitement aux rocailles, anime les massifs et se comporte bien en pots. C'est un petit conifère très rustique, appréciant le soleil, les sols ordinaires, frais.

Les variétés naines

Epinette blanche - Picea glauca Daisy's White 30/40cm en pot de 2L


Hauteur à maturité
1.50 m

Forme crème de la célèbre Epinette naine Picea glauca 'Conica'. Une pyramide parfaite, couverte d'une végétation bien régulière. Ses jeunes pousses blanches à jaune pâle submergent au printemps l'ancien feuillage vert foncé, attirant irrésistiblement le regard. Pour les rocailles ou en grand pot.

Epicea bleu - Picea pungens Waldbrunn


Hauteur à maturité
70 cm

Excellente variété naine en forme de nid tout rond. Son feuillage est bleu un peu gris aux reflets argentés. Sa croissance très lente et sa taille réduite le destinent à la plantation en rocaille, mais aussi en massifs, en bordures ou encore en pots. Il se plait au soleil ou à mi-ombre, dans un sol drainé, frais, neutre à acide.

Epicea de Serbie - Picea omorika Beskid


Hauteur à maturité
80 cm

Une des variétés les plus intéressantes encore très difficile à trouver. Un port globuleux presque sphérique dessiné par des rameaux fins, un peu hirsutes. Intéressant dans les petits jardins, les grandes rocailles, et en pots. Très rustique, peu exigeant en climat frais, en sols drainés pas trop secs, et en exposition ensoleillée.

Épicéa nain - Picea abies Little Gem


Hauteur à maturité
30 cm

Petit coussin arrondi et compact, s'étalant avec le temps, composé de courts rameaux vert clair. Idéal dans une rocaille ou en pot sur la terrasse. De croissance lente et facile à cultiver en sol drainé, pas trop sec, au soleil ou à mi-ombre.

Picea abies Eagle Point - Epicea commun nain


Hauteur à maturité
50 cm

Variété naine qui ressemble à un petit sapin de Noël, tant par son port pyramidal un peu écrasé que par son feuillage fin et dense, composé d'aiguilles aux reflets bleu très vif. Rare et très ornemental par sa petite silhouette arrondie qui s'insère avec élégance dans les massifs, s'impose en isolé, anime la rocaille et s’adapte bien à la culture en pot.

Plantation

Où planter l’épicéa ?

Les épicéas apprécient les atmosphères humides et fraîches et redoutent la pollution atmosphérique. Ils aiment les sols frais de pH acide à neutre mais peuvent se contenter d’un sol relativement sec comme Picea abies ou pungens. Picea rubens et pungens supportent tous deux le calcaire contrairement à la plupart des épicéas. Les épicéas tolèrent bien le vent et sont d’une excellente rusticité.

Le système racinaire des épicéas est en général superficiel et s’étend beaucoup ce qui fait qu’ils supportent mal les transplantations. Les forêts d’épicéas souvent plantées très serrées n’ont pas de sous-bois en raison de l’ombre dense qu’elles procurent.

Si votre sol est marécageux, optez pour une variété de Picea mariana (Epinette noire) voire de Picea sitchensis. Ce dernier apprécie particulièrement le climat océanique ou les zones souvent noyées dans le brouillard, en dessous de 500 m d’altitude, comme en Bretagne, Normandie, Massif Central, Béarn ou au Pays Basque.

La croissance est lente chez Picea glauca ou Picea rubens tandis qu’elle peut être très rapide chez la plupart des autres espèces, hormis chez les cultivars nains.

Quand planter ?

Préférez l’automne octobre-novembre pour installer vos épicéas afin que les racines puissent bien s’étendre avant l’été, sinon en février-mars.

Comment planter ?

Si vous plantez un sujet de grande taille, il risque d’être sensible aux coups de vent et d’avoir une reprise difficile (hormis l’épicéa de Sitka facile à transplanter).

  • Plongez le pot dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  • Creusez un large trou au moins 3 fois plus large que la motte car les racines restent assez superficielles et s’étendent largement.
  • Évitez d‘installer l’épicéa trop près d’un massif d’arbustes sauf s’il s’agit de variétés naines.
  • Ajoutez quelques poignées de sable et graviers afin d’assurer un bon drainage autour des racines. En sol lourd, optez pour une plantation sur butte ou au sein d’une rocaille.
  • Apportez une dose de corne broyée si la terre est sableuse.
  • Installez la plante dans le trou de plantation.
  • Replacez la terre et tassez légèrement.
  • Arrosez.

Entretien

Malgré leur robustesse face à des climats souvent très rudes, ces arbres sont facilement stressés par la sécheresse ou la pollution et peuvent se montrer fragiles, sensibles aux araignées rouges comme Picea glauca Albertiana Conica par exemple : évitez une plantation près d’un mur clair qui entraîne la chute des aiguilles . Il est important de bien placer son épicéa en conditions fraîches et de brumiser à l’aide d’un jet d’eau, les jeunes sujets en soirée en cas de canicule.

Les écureuils et les lapins commettent parfois de gros dégâts sur les troncs de jeunes épicéas. La rouille, la galle ananas du chermès sont des attaques assez courantes mais peu dommageables pour l’arbre.

L’épicéa ne se taille pas.

epicea

Cônes de Picea glauca

Multiplication

La multiplication la plus simple consiste à semer des graines d’épicéas qui se conservent très longtemps au sec à basse température. Les cultivars s’obtiennent par greffe ou bouturage en mai-juin.

Bouturage

  • Préparez un pot profond en le remplissant de terreau mélangé à du sable.
  • Prélevez des extrémités de rameaux latéraux aoûtés en tirant dessus pour obtenir un talon.
  • Supprimez les aiguilles situées près de la base de la bouture.
  • Piquez celles-ci sur les 2/3 de leur longueur en évitant qu’elles ne se touchent.
  • Tassez, arrosez puis placez-les à l’étouffée sous une atmosphère chaude et humide.
  • A l’automne, séparez les boutures racinées et plantez-les en pots profonds.
  • Installez vos plantes à l’automne suivant en pleine terre.

Semis

  • Semez les graines telles quelles ou après un passage au froid humide dans un mélange sablonneux. La germination est généralement rapide.
  • Maintenez une bonne fraîcheur.
  • Repiquez les jeunes plants d’épicéas en septembre.

Utilisations et associations

Plantez des sujets originaux de moyen à grand développement en isolé sur une pelouse ou sur une grande rocaille comme Picea abies Inversa au port totalement retombant qui sans tuteurage s’épand sur le sol. Installez Picea breweriana bien en évidence face à un chalet de montagne par exemple. Il fera merveille avec ses rameaux à aiguilles non piquantes qui forment de gracieuses draperies retombantes sur 10 à 15 m de hauteur. La coloration bleutée des sapins du Colorado (Picea pungens Jeddeloh, Glauca Globosa ou Koster) ou encore de l’Epicéa bleu de l’Arizona (Picea engelmanii Glauca) est d’une rare intensité, des espèces à planter au soleil dans n’importe quel sol et assez tolérantes à la sécheresse.

associer l'épicea

Une idée d’association : Pinus mugo ‘Ophir’ et Picea pungens ‘Glauca Globosa’ sur un patchwork de bruyères (Erica darleyensis ‘Ghost Hills’ par exemple) et de fétuques (Festuca glauca)

Les spécimens nains comme Picea abies Nidiformis qui forme un véritable nid de cigogne aux jeunes pousses vert pomme très lumineuses, sont excellents en rocaille ou en bac associés à d’autres conifères nains, des bruyères, rhododendrons ou azalées japonaises... Les formes à feuillage glauque, argenté comme Picea glauca, pungens apportent une touche ensoleillée qui contraste avec les verts sombres de Picea orientalis par exemple. La sapinette blanche ‘Daisy’s White’, éclairera la scène par ses pousses blond platine au printemps que vous pouvez combiner aux pousses rouges d’un Photinia fraseri Little Red Robin ou pourpres d’un Pittosporum tenuifolium Purpureum.

Dans un jardin contemporain doté de lignes géométriques et d’ouvrages maçonnés, installez de petits sujets à croissance lente pour instaurer une permanence, renforcer le graphisme du jardin et diffuser ses essences de résine. Vous pouvez faire de même en bordure de torrent où les rochers s’accordent à mettre en valeur les textures fines des rameaux d’épicéas.

Dans un esprit de jardin zen, associez l’Epinette de Hondo (Picea jezoensis var. hondoensis) à des essences caduques ou persistantes originaires du Japon comme des Érables japonais, Cerisiers du japon, Bambous, Nandinas, Aucuba…

 

Le saviez-vous ?

Picea omorika, l’épicéa de Serbie et de Bosnie-Herzégovine est une espèce rare, placée sur liste rouge des espèces menacées. Elle se reconnaît à sa silhouette très colonnaire dont les branches du sommet se redressent et forment un toupet curieux dans la cime, un sujet très majestueux aux cônes violet sombre qui sied aux grands jardins.

L’épicéa de Sitka planté abondamment dans les landes à sphaignes irlandaises contamine les ruisseaux à saumon situés en contre-bas en raison de la décomposition de ses aiguilles acides mélangées à la tourbe.

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de Picea.

Articles connexes


Blog

5 grands conifères, pour un jardin de caractère

Les grands conifères sont des arbres indispensables pour structurer et équilibrer un jardin en hiver...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin