Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Corydalis bulbeux : plantation, culture, entretien

Le Corydalis bulbeux en quelques mots

  • C’est une petite plante vivace bulbeuse pleine de charme
  • Il montre une délicate floraison printanière en fleurs tubulaires blanches, roses ou violettes
  • Il possède un magnifique feuillage découpé vert tendre ou glauque
  • Facile de culture, très résistant au froid, il pousse à mi-ombre ou au soleil non brûlant, dans un sol drainé, restant frais
  • Il s’installe dans les jardins de sous-bois et les rocailles ombragées

 

Le mot de notre experte

Le Corydalis bulbeux, Corydale bulbeuse, ou la Corydale solide (corydalis solida) est une jolie petite plante tubéreuse et vivace, qui offre une floraison printanière faite de fleurs tubulaires curieusement éperonnées. Souvent roses chez le Corydalis Solida ‘Beth Evan’ ou pourpre-violacé chez le Corydalis solida ‘Purple Bird’, parfois blanches, elles émergent comme autant de petits oiseaux, d’un feuillage de fougère léger qui disparaît en été.

Il est aussi appelée la corydale à bulbe plein, par opposition au Corydalis cava, la corydale à bulbe creux dont il est très proche.

Rustique et facile à cultiver, il est peu sensible aux maladies et pousse sans soins. Le Corydalis bulbeux est une plante de mi-ombre qui s’installe dans toute bonne terre de jardin drainée restant un peu fraîche.

Cet hôte des sous-bois trouve aussi bien sa place sous de grands arbres qu’en rocaille ombragée.

Découvrez ce beau bulbe de printemps vivace quasi inratable !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Corydalis solida

Famille : Papavéracées

Noms communs : Corydale solide, corydale à bulbe plein

Floraison : Mars à avril

Hauteur : 0,15 à 0,20 cm

Exposition : Mi-ombre, ombre

Sol : Léger, frais, bien drainé

Rusticité : -15 °C et au-delà

La corydale bulbeuse ou Corydalis bulbeux est une plante vivace de la famille des papavéracées (anciennement Fumariacées), comme le pavot ou le Cœur de Marie (Dicentra). Les corydales sont très proches des fumeterres, elles étaient d’ailleurs rattachées auparavant à la famille des Fumariacées. Le genre corydalis compte plus de 500 espèces. Elles sont natives des zones tempérées de l’hémisphère Nord, du nord de l’Europe et d’Asie, de Chine principalement. Dans leur habitat naturel, ces plantes poussent principalement dans les forêts, les sous-bois frais, les milieux ombragés et humides, et souvent dans les prairies montagnardes.

Certains Corydalis ont changé de famille, c’est le cas de la Corydale solide (Corydalis solida) ou corydale à bulbe plein. Cette espèce s’est naturalisée en France. On distingue le Corydalis solida, qui pousse à partir d’un bulbe ou plus exactement d’un tubercule des Corydalis flexuosa qui sont des plantes herbacées s’étendant grâce à des stolons. Elle est parfois confondue avec la fumeterre officinale ou encore la Corydale creuse, Corydalis cava, dont elle est très proche.

Cette petite plante tubéreuse et vivace se développe en touffe buissonnante à partir d’une racine tubérisée unique. Son bulbe renferme les réserves nutritives et ne compte pas d’espace entre les couches qui le composent, d’où son nom de solida et de corydale à bulbe plein. Elle atteint à maturité 15 à 20 cm de hauteur pour 20 à 25 cm d’étalement à maturité.

Finement et profondément ciselé, d’aspect léger, le feuillage évoque celui de la fougère capillaire ou de l’ancolie. La végétation aérienne caduque disparaît totalement en hiver. Au printemps, des tiges munies de feuilles finement découpées, pétiolées et composées émergent du sol. Elles sont alternes, divisées en 3 segments étroits et ovales. Elles mesurent de 5 à 8 cm de long et revêtent de belles nuances de verts, allant du gris-vert clair au vert bleuté.

Sur ce sur un nid de verdure luxuriant et joliment divisé, la floraison apparait lieu vers la fin du printemps, de mars à mai. Les hampes florales bien droites portent à leur extrémité des grappes de 10 à 20 fleurs hermaphrodites très compactes et dressées au-dessus du feuillage. Les fleurs possèdent une forme fine et allongée, tubulaire, de 1 à 2 cm de long. Elles sont composées de quatre pétales soudés dont l’inférieur est muni d’un long éperon effilé réfléchi vers l’arrière. C’est cette espèce de crête qui aurait valu à la plante son nom vernaculaire, « Korydallis » en grec signifiant « alouette huppée ». La corydale prend l’aspect d’un buisson peuplé d’oiseaux. Le tube s’ouvre en une bouche en 2 lèvres ouvertes sur une gorge blanche pourvue d’étamines. Des bractées digitées, découpées en lanières, enserrent chaque fleur.

La Corydale solide porte une délicate floraison rose pourpré, pourpré-violacé chez le Corydalis solida ‘Purple Bird’, ou blanc diaphane chez ‘White Swallow’, qui ressort à merveille sur le feuillage vert, d’où son surnom anglais très poétique d’’Hirondelle Blanche’.

corydalis solida

Corydalis solida ‘Purple Bird’, ‘White Swallow’ et ‘Beth Evans’

Après pollinisation par les insectes, ces inflorescences laissent place à des capsules allongées, qui mesurent jusqu’à 2,5 cm de long, et qui renferment des graines noires. La plante a tendance à se ressemer d’elle-même, sans jamais devenir envahissante.

Lorsque l’été s’installe, avec les premières chaleurs, le feuillage se fane et jaunit, la plante s’endort pour se prémunir de la sécheresse, laissant le bulbe en dormance sous terre. Elle réapparaîtra au printemps suivant.

Principales variétés

Corydalis solida Bulbe

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
15 cm

C'est l'espèce type avec ses nombreuses fleurs rose pourpre et son beau feuillage découpé gris-vert.

Corydalis solida Beth Evans - Corydale bulbeuse Bulbe

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
15 cm

Le cultivar 'Beth Evans' offre parfois dès le mois de mars une floraison d'un rose profond.

Corydalis solida Purple Bird - Corydale bulbeuse Bulbe

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
20 cm

Une belle variété d'une teinte profonde, parfaite pour apporter de la couleur en sous-bois !

Corydalis solida White Swallow - Corydale bulbeuse Bulbe

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
20 cm

Une jolie variété à fleurs blanc pur d'une grande délicatesse. Elle exprimera tout son potentiel en lisière de sous-bois.

Plantation du Corydalis bulbeux

Où le planter ?

Très rustique jusqu’à -23.5°C, le Corydalis bulbeux se cultive sans difficulté dans la plupart de nos régions. Cette petite plante tubéreuse est une vivace des sous-bois frais, appréciant la mi-ombre, voire l’ombre, ou le soleil léger. Il redoute les expositions trop chaudes et brûlantes et pousse facilement sous des arbres caducs, dont il ne craint pas la concurrence des racines. Il a besoin d’un sol très drainant et modérément fertile, restant frais au printemps. Il supportera une exposition ensoleillée (sauf dans le Midi) si la terre reste suffisamment humide et fraîche en été. Accommodant, il tolère la présence de calcaire et d’argile dans le sol. Il n’aime pas la sécheresse en été, ni l’excès d’eau en hiver qui risquerait de faire pourrir le bulbe.

Au jardin, évitez cependant la plantation en grands groupes, car une fois l’été présent, le corydale bulbeux disparaît bien souvent en laissant un vide inesthétique dans les parterres.

Le corydale bulbeux est intéressant pour habiller les zones ombragées, comme une lisière de sous-bois ou une rocaille fraîche. Il se plaira également dans un massif de vivaces ou une bordure, au-dessus des murets à mi-ombre. Cette plante se comporte également très bien en pots.

Quand planter le Corydalis bulbeux ?

La plantation des bulbes de Corydalis solida se fait de préférence en automne de septembre à novembre en dehors des périodes de gel et de sécheresse. Ils auront plus de temps pour s’installer. Ils peuvent éventuellement également être plantés en février.

Comment le planter ?

Les bulbes du Corydalis bulbeux sont sujets au dessèchement et au pourrissement hors de terre, il faut donc les planter sans attendre après l’achat.

En pleine terre

Plantez environ 15 bulbes au m² dans une terre parfaitement drainée.

  • Ameublissez le sol
  • Creusez à l’aide d’un plantoir un trou et étalez une poignée de graviers ou de pouzzolane de deux centimètres environ sous les bulbes
  • Plantez à environ 3 fois la hauteur du bulbe en les espaçant de 20 cm environ, en évitant que ceux-ci ne se touchent
  • En terre lourde, améliorez le drainage avec du gravier ou de la pouzzolane
  • Recouvrez les bulbes de terre additionnée de bon terreau
  • Arrosez généreusement
  • Pensez à signaler la présence des bulbes à l’aide d’une étiquette ou d’un petit tuteur afin de ne pas les oublier pendant leur dormance

En pot

Le Corydalis bulbeux se cultive facilement en pot pour profiter de sa jolie floraison précoce au printemps sur la terrasse ou au balcon.

  • Étalez une couche de billes d’argile au fond d’un pot ou d’une jardinière percés
  • Remplissez d’un mélange léger et bien drainant de terreau et de gravillons ou de pouzzolane
  • Plantez les bulbes en les recouvrant de trois fois la hauteur de terre
  • Arrosez une fois par semaine pendant la période de végétation, puis stoppez les arrosages en été pendant la période de repos quand le feuillage commence à jaunir
corydalis solida

Corydalis solida

Culture et entretien du corydalis bulbeux

Le Corydalis solida demande peu d’entretien. L’été, le sol doit rester frais : veillez à arroser régulièrement, surtout par temps sec et chaud. Vous pouvez installer un paillage comme un paillis de lin ou du BRF (Bois Raméal Fragmenté) aux pieds afin de garder la fraîcheur. Stoppez les arrosages durant la période de dormance estivale.

Au tout début du printemps avant la floraison, étalez un peu de compost bien décomposé autour de vos corydales afin d’enrichir le sol.

Pendant la période de floraison, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs.

Ne rabattez le feuillage au ras du sol que lorsque celui-ci est totalement fané, pour laisser au bulbe le temps de reconstituer ses réserves.

Cette corydale est peu sensible aux maladies et ravageurs en sol bien drainé. L’excès d’humidité est responsable de la pourriture des bulbes. Les gastéropodes peuvent néanmoins se délecter du jeune feuillage au printemps. Un traitement anti-limaces dès le mois de février est impératif. Suivez nos conseils pour le protéger de l’appétit des limaces et escargots. La corydale à bulbe plein peut être atteinte par le mildiou et la rouille, surtout en cas de sécheresse qui dure.

Multiplication

Le corydale bulbeux a tendance à se ressemer spontanément. Pour obtenir de nouveaux plants, vous pouvez récupérer les graines de l’année et les semer à l’automne. Faites-leur subir une stratification quelques jours au réfrigérateur. Semez à la surface d’un terreau spécial semis additionné de sable. Arrosez en pluie fine. Placez les pots à un endroit lumineux mais abrité du soleil direct à 15°C et maintenez le substrat humide. Soyez patients, la levée est parfois longue. Repiquez au jardin quand les plantules atteignent 5 cm de haut.

Associer

Comme le Corydalis solida ne craint pas la concurrence des racines d’arbres ou d’arbustes, dans un jardin de sous-bois, on peut l’installer sous des arbres caducs en l’associant à des fougères, comme les Dryopteris ou Polystichum au feuillage ciselé, à des brunneras, à des sceaux-de-Salomon, et à un tapis de pervenches. Les floraisons lumineuses des Dicentra spectabilis, et des épimédiums seront de bonnes compagnes.

Dans une rocaille mi-ombragée, il se plaira en compagnie du Geranium nodosum, d’heuchères, de la Bugle rampante pourpre et des Campanules.

Il sera parfait également aux abords d’un point d’eau et au pied de plantes de berges, comme des rodgersias, hostas, ligulaires, barbes-de-bouc et autres astilbes qui apprécient les mêmes ambiances.

Il accompagnera à merveille une foule de bulbes de printemps comme les jacinthes, des bulbes de Fritillaria (Fritillaria meleagris), le chionodoxa, les cyclamens, iphéions, scilles ou encore les tulipes botaniques.

corydalis solida association

Corydalis solida ‘Beth Evans’ en bonne compagnie avec des Chionodoxa lucilliae ‘Alba’ et Scilla sibirica

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire