Plus de 300 variétés en promotion !
Les principales maladies des pivoines

Les principales maladies des pivoines

Identification, prévention et solutions naturelles pour soigner vos fleurs

Sommaire

Rédigé le 11 Janvier 2024  par Marion 5 min.

Les pivoines (Paeonia) regroupent plusieurs types de plantes vivaces, qui ont toutes en commun une magnifique floraison printanière, souvent parfumée. Ce sont des végétaux aux qualités ornementales indéniables, qui ne passent pas inaperçus au jardin.

Si elles bénéficient de bonnes conditions de culture, les pivoines peuvent avoir une longue durée de vie. Ces plantes ne sont pas réputées comme étant particulièrement sensibles aux maladies, mais peuvent tout de même connaître quelques problèmes de santé, notamment causés par des champignons. Voyons quels sont les plus courants, comment prévenir les risques et soigner vos pivoines de façon naturelle, sans produits chimiques nocifs.

Pour en savoir plus : Pivoines : planter, tailler et entretenir

Difficulté

La pourriture blanche

La pourriture blanche se développe en cas d’humidité importante dans le sol. Comme son nom l’indique, elle se repère à l’amas blanc d’aspect cotonneux (mycélium) qu’elle développe sur les pivoines. Elle fait pourrir les racines et les bulbes, mais fait aussi jaunir le feuillage.

 

La pourriture grise

La pourriture grise, ou botrytis, est un champignon qui adore les conditions atmosphériques humides et confinées, associées à des températures clémentes. Nous la retrouvons aussi bien au jardin d’ornement qu’au potager ou au verger. Vous remarquerez sur la plante des taches brunes, recouvertes d’un feutrage gris. Toutes les parties végétales peuvent être touchées : aussi bien le feuillage que les fleurs ou les rameaux et même les racines. Les fleurs flétrissent, la plante finit par pourrir et se dessécher.

Pour en savoir plus : Le botrytis ou pourriture grise

botrytis

Un bourgeon de pivoine atteint de botrytis

Le mildiou

Ce sont ici encore des conditions atmosphériques humides et peu aérées qui favorisent le développement du mildiou. Si nous connaissons surtout le mildiou de la tomate, ce champignon peut aussi contaminer d’autres plantes, notamment les pivoines. Cette maladie provoque d’abord l’apparition de petites taches gris-brun devenant noires sur le feuillage. Elles se développent rapidement. Puis, la maladie induit le pourrissement et le dépérissement du reste des parties aériennes (tiges, boutons floraux), qui s’affaissent petit à petit. La plante finit par mourir complètement.

maladies fongiques

Des feuilles de pivoine atteintes de mildiou

La rouille

La rouille est une autre maladie très répandue au jardin. Elle est facilement reconnaissable aux pustules poudreuses de couleur orange, jaune ou brun, qu’elle laisse sur le feuillage des pivoines. En éclatant, ces pustules permettent la propagation des spores du champignon sur les végétaux voisins. Les feuilles se dessèchent et chutent prématurément. La photosynthèse n’est plus assurée, la croissance et la floraison sont ralenties. Les symptômes sont souvent d’ordre esthétique, mais une plante fragile peut finir par dépérir.

Pour en savoir plus : La rouille

pivoine malade

Feuilles de pivoine atteintes par la rouille

Le Cladosporium

Ce champignon affecte surtout les pivoines cultivées dans les régions chaudes, qu’elles soient arbustives, herbacées ou hybrides. Les premiers symptômes apparaissent en fin de printemps et au début de l’été. Ils s’identifient par la présence de petits points sombres de couleur brun ou rouge sur le feuillage. Petit à petit, ils s’étendent pour former des grandes taches, qui recouvrent entièrement les feuilles. Le feuillage finit par noircir complètement et se dessécher.

La verticilliose

La verticilliose de la pivoine, aussi appelée « flétrissement verticillien », est une autre maladie que vous pouvez rencontrer. Elle provoque le flétrissement des extrémités des tiges, qui se dessèchent. Elle affecte le système vasculaire de la plante, empêchant la bonne circulation de la sève et provoquant la mort de la plante.

Prévention des maladies des pivoines

Les maladies cryptogamiques ou fongiques sont causées par des champignons. Elles font partie des plus répandues au jardin. Un environnement humide et doux favorise leur développement, c’est pourquoi les périodes les plus à risques sont généralement le printemps et l’automne. Elles sont très contagieuses et peuvent se développer rapidement si les conditions leur sont favorables.

Les pivoines herbacées sont particulièrement sensibles à ces maladies, mais les autres types de pivoines peuvent également être touchés. La prévention est indispensable dans le cas de champignons, les traitements ne pouvant malheureusement pas toujours soigner les plantes infectées.

Voici quelques gestes préventifs que vous pouvez facilement appliquer, pour prévenir les risques de maladies chez vos pivoines.

  • Offrez à vos pivoines de bonnes conditions de culture. Elles seront alors naturellement plus résistantes aux maladies et en meilleure santé. Placez-les dans une terre profonde, riche en matière organique, mais impérativement bien drainée. L’eau ne doit pas stagner.
  • Gardez de bonnes distances de plantation entre vos végétaux, afin de garantir la circulation de l’air et d’éviter les atmosphères confinées.
  • Ne plantez pas de pivoines dans un lieu précédemment contaminé par une maladie cryptogamiques. Les spores peuvent en effet survivre pendant plusieurs années dans le sol.
  • Éliminez rapidement tout débris végétal présent au pied de vos pivoines (feuilles mortes, fleurs fanées, etc.).
  • Lorsque vous faites des apports de fertilisant, évitez d’utiliser des fumures fraîches. Bannissez également les apports trop importants en azote, qui peuvent fragiliser les pivoines.
  • Lorsque vous devez effectuer des travaux de taille (élimination des fleurs de pivoines fanées par exemple), nettoyez toujours vos outils de coupe avant et après utilisation, pour éviter les risques de contamination.
  • Quand vous arrosez, éviter de mouiller le feuillage et d’éclabousser la plante. Arrosez plutôt le matin que le soir.
  • Vaporisez une décoction de prêle ou du purin d’ortie sur vos pivoines au début du printemps, pour renforcer leurs défenses naturelles. Retrouvez notre tutoriel pour faire soi-même du purin d’ortie ou notre tutoriel pour confectionner du purin de prêle maison.
  • Observez régulièrement vos plantes, pour pouvoir agir dès les premiers symptômes de maladie, avant propagation.
maladies cryptogamiques

Espacez bien vos plantes, conseil toujours valable

Traitements naturels antifongiques pour vos fleurs

Dès les premiers symptômes de maladie observés sur vos pivoines, taillez les parties atteintes jusqu’à une zone encore saine. Ne jetez pas ces déchets végétaux au compost, mais portez-les en déchetterie pour éviter une contamination supplémentaire.

Certains fongicides naturels peuvent limiter l’expansion des maladies. C’est par exemple le cas des produits à base de soufre et de la bouillie bordelaise (à base de sulfate de cuivre). Ces produits sont acceptés en agriculture biologique, mais nous vous conseillons de les utiliser avec précaution et pendant de courtes durées. En grande quantité et de façon régulière, ils peuvent contribuer au déséquilibre des sols, favorisant le développement de champignons.

Si les purins de plantes sont souvent utilisés en préventif, ils peuvent aussi être utilisés comme traitements curatifs naturels. C’est notamment le cas du purin de prêle. Notons que ces solutions ne doivent jamais être utilisées pures. Elles doivent impérativement être diluées dans de l’eau, avant d’être pulvérisées sur les zones contaminées. Procédez toutes les deux semaines, par temps sec. Utilisez de préférence de l’eau de pluie plutôt que l’eau du réseau.

Comme toujours, nous vous déconseillons d’utiliser des produits phytosanitaires. Ces solutions chimiques ne sont pas forcément efficaces et se révèlent particulièrement polluantes.

Dans certains cas, si la pivoine est trop atteinte ou la maladie incurable (comme dans le cas de la verticilliose), il faudra malheureusement détruire le sujet contaminé, pour éviter la transmission de maladies aux autres végétaux.

Pour en savoir plus : « Tout savoir sur les maladies cryptogamiques » et « Bouillie bordelaise et autres traitements à base de cuivre au jardin ».

purins

Cueillez orties, prêle et consoude pour fabriquer votre purin. On trouve aussi des mélanges prêts à être dilués dans le commerce

Commentaires

maladie pivoine