Fruits à pépins ou fruits à noyaux : quelles sont les différences ?

Fruits à pépins ou fruits à noyaux : quelles sont les différences ?

Si semblables et si différents à la fois

Sommaire

Mis à jour le 6 Février 2024  par Olivier 5 min.

L’univers des fruits est aussi diversifié que délicieux, regroupant une variété de saveurs, textures et types. Chez les fruits, deux catégories bien distinctes attirent notre attention : les fruits à pépins et les fruits à noyaux. Mais quelle est exactement la différence entre ces deux groupes de fruits ? Est-ce vraiment si simple de les classer dans l’une ou l’autre colonne ? Cet article vous dévoile les secrets de leurs caractéristiques botaniques, des exemples représentatifs, ainsi que les différences fondamentales dans leur culture et leur consommation.

difference pepin et noyau

Poires et prunes : des fruits d’automne à pépins et à noyau

Difficulté

Explication des termes "fruits à pépins" et "fruits à noyaux"

En botanique, ce que l’on appelle « fruit » est l’organe végétal qui succède à la fécondation d’une fleur et qui renferme une ou des graines. Ces graines peuvent alors se retrouver sous forme de pépins ou d’un noyau.

Les fruits à pépins

Les fruits à pépins sont caractérisés par leur structure interne unique. Ces fruits sont issus de la transformation d’un ou plusieurs ovules de la fleur en graines, entourées par une chair comestible. La particularité des fruits à pépins que, botaniquement, nous devrions nommer « baies », réside dans leur cœur compartimenté, contenant un ou plusieurs pépins. Ces pépins, ou graines, sont enrobés d’une couche protectrice et nichés au sein de la pulpe. Le pépin est considéré comme une graine nue (enveloppe non rigide) alors que le noyau a une enveloppe dure en lignine (principal composant du bois). Le pépin peut être très gros et seul, comme c’est le cas pour l’avocat (eh oui, botaniquement parlant, l’avocat est une grosse baie à un seul pépin !).

quels sont les fruits a pepins

Pomme, avocat, grenade : ils contiennent des pépins

Les fruits à noyaux

A l’inverse, les fruits à noyaux (ou drupes), se distinguent par leur unique et gros noyau central. Ce noyau dur est entouré d’une chair généralement juteuse et savoureuse. Le noyau est la partie centrale dure, en lignine, qui renferme la graine ou amande. Le noyau comprend donc deux parties : l’enveloppe sclérifiée qui résulte de la transformation de l’épiderme interne de l’ovaire ou endocarpe, et l’amande ou graine, qui se trouve à l’intérieur du noyau, résultant de la transformation de l’ovule après fécondation.

differencier fruits a pepins et a noyau

Les pêches, abricots et litchi renferment en leur cœur un noyau

Pourquoi y a-t-il des graines dans les fruits ?

L’évolution de ces fruits est étroitement liée à la nécessité d’attirer des animaux pour la dispersion des graines.

Les pépins sont entourés d’une chair juteuse et sucrée, qui attire les animaux. Lorsqu’un animal mange le fruit, il disperse les graines contenues dans les pépins, soit en les laissant tomber, soit en les excrétant à un autre endroit. Cela aide la plante à propager ses graines sur de plus grandes distances, augmentant ainsi ses chances de survie et de reproduction. De plus, la structure robuste des pépins protège les graines lors de leur passage à travers le système digestif de l’animal.

Les fruits à noyaux ont évolué de manière similaire, mais avec une stratégie différente. Le noyau central dur protège la graine unique à l’intérieur du fruit. Comme pour les fruits à pépins, la chair des fruits à noyaux est souvent sucrée et attire les animaux, qui mangent le fruit et dispersent les graines. Cependant, dans le cas des fruits à noyaux, la graine est généralement assez grosse et protégée par un noyau dur, ce qui peut nécessiter des animaux plus grands ou différents pour sa dispersion. Cette caractéristique peut également empêcher la graine d’être endommagée si l’animal tente de la manger.

difference pepins et noyau

Les oiseaux propagent de nombreux fruits à noyau, ici les cerises

Fruit à pépin ou à noyaux : qui est qui ?

Exemple de fruits à pépins

Les pommes et les poires en sont les représentants les plus célèbres. Mais, on citera aussi les nashis, les coings, les nèfles (Mespilus germanica), le raisin, le melon, la pastèque ou même les agrumes (citrons, pamplemousse, mandarine, orange, yuzu…). N’oublions pas aussi la goyave, le fruit de la passion et même la tomate ou le piment (oui, oui, ce sont des fruits !).

exemples fruits a pepins

Coing, fruit de la passion, tomate, melon, poire : ce sont tous des fruits à pépins

Exemple de fruits à noyaux

Les cerises, abricots, prunes, mirabelles et pêches illustrent parfaitement cette catégorie. Mais on citera aussi les pluots, les nectarines, la mangue, le jujube, le litchi et évidement l’olive. Dans les fruits à noyaux, les drupes, on retrouvera aussi la majorité des fruits à coques : amande, noix, noisette

exemples fruits a noyau

Parmi les fruits à noyau : les cerises, noix, olives, manges et prunes

Questions pièges pour briller en société

Attention, voici quelques questions pièges :

  • La datte est-elle un fruit à noyaux ? Réponse : eh bien non, car ce que l’on appelle le noyau n’est que la graine sclérifiée, mais sans enveloppe. La datte est donc une baie avec un seul pépin.
  • La framboise ? C’est une baie, non ? Réponse : toujours non, une framboise (ou la mûre, le fruit de la ronce) est un ensemble de drupéoles (polydrupes). Chaque drupéole est conçu comme une drupe, c’est-à-dire qu’il y a un mini-noyau entouré de chair. Ces mini-noyaux, nous les mangeons sans vraiment nous en rendre compte. Sauf, lorsque ces petits grains se coincent dans nos dents…
  • Mais alors, les clémentines, les mandarines, les citrons… Ce sont des baies ? Réponse : tout à fait, les agrumes produisent des baies de type hespéride, l’endocarpe étant scindé en loges.
  • Et les fruits à coques dans tout ça ? Drupe, baie ou… ? Réponse : la majorité des fruits à coque sont des drupes. Par exemple, une simple noix (provenant d’un arbre du genre Juglans) est une drupe. Il y a une partie verte charnue (mésocarpe) qui entoure le noyau (la noix). On casse ce noyau, la noix, puis on mange la graine, le cerneau.
  • La noix de coco, alors ? Réponse : oh, très bel exemple ! C’est une drupe constituée d’une paroi externe (verte-jaunâtre), d’un mésocarpe fibreux et enfin de la « noix », l’endocarpe ligneux que l’on doit casser pour atteindre « l’amande », la partie comestible blanche.
  • Les figues et les fraises : fruit à pépins ou à noyaux ? Réponse : ni l’un ni l’autre ! Les deux sont des « faux-fruits », les véritables fruits étant les akènes, soit les petits grains à l’intérieur de la figue ou sur le pourtour de la chair des fraises.

Vous pensiez que définir et classer les « fruits à pépins » et les « fruits à noyaux » aurait été facile, n’est-ce pas ? Ce n’est pas si simple, vous en conviendrez.

difference noyau et pepin baie drupe

Certains fruits prêtent parfois à confusion…

Les fruitiers et l'Homme

Il est difficile de généraliser concernant les différences de culture, de récoltes et de consommation pour les deux types de fruitiers. Néanmoins, on peut tout de même sortir quelques faits, qui seront de toute évidence à nuancer.

Historiquement, les fruits à pépins comme les pommes et les poires ont été plutôt associés aux régions tempérées d’Europe et d’Asie, où ils ont été cultivés depuis des millénaires. Leur capacité à être conservés pendant une période relativement longue, même sans réfrigération, a fait des fruits à pépins une ressource alimentaire précieuse durant les mois d’hiver dans les climats plus froids. De plus, la facilité avec laquelle ces fruits peuvent être transformés – en jus, en cidre, en compotes, en tartes – a enrichi le régime alimentaire et les traditions culinaires de nombreuses cultures. Sur le plan agricole, la culture des fruits à pépins a encouragé le développement de techniques de greffage et de taille, influençant ainsi les pratiques de jardinage et d’arboriculture.

D’autre part, les fruits à noyaux, tels que les cerises, les abricots et les pêches, originaires de régions plus chaudes, ont eu une influence différente. Leur nécessité de climats plus doux a limité leur culture à des régions spécifiques, ce qui a conduit à des spécialisations régionales et à une forte identité culturelle liée à ces fruits. Par exemple, la pêche a une grande importance dans la culture chinoise, symbolisant l’immortalité et la jeunesse. Dans la cuisine, les fruits à noyaux ont été valorisés pour leur goût sucré et leur texture juteuse, jouant un rôle clé dans la création de desserts et de plats sucrés-salés. Sur le plan agronomique, la culture des fruits à noyaux a poussé à des innovations dans la gestion de l’irrigation et la protection contre les gelées printanières. En termes d’économie et de commerce, ces fruits furent souvent considérés comme plus délicats et luxueux, influençant les marchés locaux et internationaux.

13 desserts de noel provencal provencaux

La Provence a puisé dans les fruits cultivés localement une bien belle tradition avec ses 13 desserts de Noël

Commentaires

pommes et prunes