Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Cultiver un romarin en pot
conseil

Cultiver un romarin en pot

Plantation, entretien et arrosage

Petit buisson aux parfums qui évoquent le sud, le romarin est une plante aromatique de climat méditerranéen. A l’état naturel, il pousse dans les sols rocailleux et secs de la garrigue ou du maquis. Habitué aux collines arides et calcaires, il s’adapte aux sols pauvres, au manque d’eau et même au gel ! Et il se cultive facilement en pot. On l’apprécie autant pour la saveur de ses petites branches et feuilles utilisées en cuisine, dans les plats ou sur les grillades, que pour la beauté de ses petites fleurs bleues, violettes ou blanches, qui ressemblent à de minuscules orchidées. Le romarin fleurit au printemps dans les régions situées au nord de la Loire, et dès la fin de l’hiver puis en automne dans les régions du sud. Il attire les insectes pollinisateurs comme les papillons et les abeilles, ces dernières l’utilisant pour faire du miel. Découvrez nos conseils pour cultiver le romarin en pot !

romarin

Romarin en fleurs

Quelles variétés cultiver en pot ?

Tous les romarins peuvent être cultivés en pot, sachant que les variétés ‘Prostratus’ et ‘Pointe du Raz’, deux romarins couvre-sols, auront tendance à s’échapper du pot.

Quand et comment le planter ?

  • Le romarin se plante en mars-avril, de préférence après les gelées, ou bien en automne, en septembre-octobre.
  • Plante méditerranéenne de rocaille, le romarin se plaît surtout dans les régions sèches du sud, à un emplacement ensoleillé et dans un substrat bien drainant, car il n’aime pas l’humidité.
  • Choisissez un pot suffisamment grand, avec un diamètre de 30 cm au minimum
  • Mettez une couche épaisse de gravier ou de billes d’argile au fond du pot, pour obtenir un substrat bien drainant.
  • Remplissez de terreau, puis plantez le pied de romarin, en comblant avec le reste de terreau. Tassez la terre.
  • Arrosez le substrat sans excès.
  • Placez le pot en plein soleil et de préférence à l’abri du vent
romarin en pot

Quel entretien ?

Arrosage

  • Arrosez le romarin de temps en temps et modérément, la première année. Veillez à ce que le substrat sèche bien entre deux arrosages et à ce qu’il n’y ait pas d’eau stagnante dans la coupelle. Les années suivantes, arrosez seulement en cas de sécheresse prolongée.
  • Les signes d’un manque d’arrosage pour le romarin sont des feuilles flétries et brunes.
  • Le romarin appréciant les sols pauvres, il est inutile de lui donner de l’engrais.

Hivernage

Dans les régions où l’hiver est froid (à partir de -10°C), il est préférable de rentrer votre pot hors gel, dans un local lumineux et non chauffé puis de le ressortir au printemps lorsque les grosses gelées ne sont plus à craindre.

Taille

  • Si vous souhaitez lui donner une forme particulière, en boule par exemple, vous pouvez tailler légèrement votre romarin après la floraison.
  • Coupez uniquement les branches qui se trouvent sur du bois vert et tendre, car le vieux bois, lorsqu’il est coupé, ne reprend pas.
  • Evitez également de tailler votre romarin en période de gel.

Récolte

Pour la récolte des feuillages, coupez les jeunes branches de préférence avant la floraison, car elles sont plus tendres et plus parfumées à cette période.

Résistance aux maladies

Le romarin est une plante résistante, peu sensible aux maladies et aux insectes. Les seuls soucis qui peuvent l’atteindre sont : un champignon, le phytophtora, qui apparaît en cas de trop grande humidité, et les chrysomèles du romarin, des petits coléoptères qui viennent pondre sur les branches mais restent sans danger pour la plante.

Découvrez notre collection de romarins !

coriandre pot, jardiniere, balcon, terrasse, cultiver, faire pousser

Des pots d’aromatiques installés au soleil

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire