Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Réussir la culture des piments et poivrons

au potager

L’emplacement et le sol

Les piments et poivrons affectionnent les sols riches et drainants et ont besoin de chaleur et de beaucoup de lumière pour fructifier. Ils doivent être installés au soleil, idéalement protégés des vents froids. Observez donc avec attention votre jardin pour déterminer son ensoleillement et choisissez en fonction la situation la plus appropriée. Dans les régions fraîches, ils gagnent à être cultivés sous abri.

Au potager, ils s’associent favorablement avec le chou, la carotte, mais aussi avec la Rose d’Inde qui semble stimuler sa production. En revanche, évitez de l’installer à proximité d’autres solanacées comme l’aubergine, la pomme de terre ou la tomate.

Semis et plantation

Le semis se fait en mars, mais les plants destinés à la culture sous serre peuvent être préparés dès février. Il s’effectue au chaud à la maison ou sous abri chauffé, la température optimale étant de 25 °C. L’utilisation d’un propagateur chauffant ou l’installation des terrines sur un radiateur améliore la germination.

La plantation au jardin intervient lorsque tout risque de gelée est écarté, généralement après la mi-mai, voire juin dans les régions fraîches, car piments et poivrons ne se développent qu’à partir de 15 °. Elle se fait en sol préalablement désherbé et décompacté (ou en grands pots sur le balcon). Les plants sont espacés de 50 à 60 cm.

Le tuteurage des plants n’est pas indispensable, mais il est fortement recommandé en situation ventée.

Une culture simple

Contrairement aux tomates, les piments et poivrons ne se taillent pas.

Leur entretien consiste à effectuer sarclages, binages et quelques arrosages. Ces opérations seront réduites si vous paillez le sol, avec de fines couches successives de tontes préalablement séchées ou des feuilles mortes, par exemple. Cette protection permettra par ailleurs de conserver la terre humide et d’espacer les arrosages.

Peu de ravageurs, de rares maladies

Les poivrons et piments subissent rarement les attaques des parasites, hormis les pucerons qui s’éliminent facilement par des pulvérisations d’eau additionnée de savon noir.

Côté maladies, on retrouve les mêmes pathologies que chez la tomate (mildiou, anthracnose), mais de façon beaucoup moins fréquente.

Pour les éviter :

  • ne mouillez pas le feuillage lors des arrosages,
  • respectez les distances de plantation,
  • procédez si nécessaire, à des pulvérisations de bouillie bordelaise.

La récolte

Piments et poivrons se récoltent à maturité, de mi-août à fin octobre, environ cinq mois après leur semis. Les poivrons pourront être consommés encore verts, mais c’est parfaitement mûrs, lorsqu’ils ont atteint la couleur attendue, qu’ils offrent l’intégralité de leur saveur.

Articles connexes


Blog

Semer les aubergines, poivrons et piments : quand et comment ?

Aubergine, poivron et piment ont en commun un goût immodéré pour la chaleur. C'est pourquoi...
Lire la suite +

Blog

Semis précoces au potager : c'est parti !

Chez nous, sous le climat doux de Bretagne, Mars est placé sous le signe de l’ubiquité...
Lire la suite +

conseil

Semer à chaud ou sur couche chaude

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 4.5 sur 5)