Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Le chaulage des arbres fruitiers

Pourquoi et comment ?

Bien connu de nos ancêtres, le chaulage permet de lutter contre les parasites et les maladies cryptogamiques des arbres fruitiers.

La chaux, badigeonnée sur le tronc de ces arbres, est une préparation naturelle issue de la décomposition thermique du calcaire. Elle s’utilise de façon préventive contre les champignons responsables de la cloque, de la tavelure, de la moniliose mais aussi contre les larves d’insectes qui se nichent dans les replis de l’écorce.

La préparation des arbres

La chaux s’achète sous le nom de « chaux vive agricole » ou « blanc arboricole », en poudre à diluer dans l’eau ou en seau, prête à l’emploi.

Attention, la chaux vive est très corrosive et peut provoquer des brûlures. Il est impératif de s’installer à l’extérieur dans un endroit aéré, de se munir de gants, de lunettes de protection et de porter des vêtements longs et des bottes.

Si vous utilisez de la chaux en poudre, suivez les quantités indiquées sur le paquet. L’ordre est important : versez d’abord l’eau dans un seau métallique puis versez la chaux. Le mélange va bouillonner et dégager une forte chaleur. Couvrez le seau avec un couvercle en métal ou une planche et laissez reposer plusieurs heures, idéalement une nuit. Le lendemain, remuez avec un bâton de bois et ajoutez un peu d’eau si le mélange est trop épais. Pour une meilleure adhérence de la chaux sur l’arbre, il est possible d’ajouter un verre de savon noir liquide pour 5 L de lait de chaux.

L’application : quand, comment ?

L’application de la chaux s’effectue en fin de l’hiver, aux alentours du mois de février et se renouvelle tous les ans ou tous les deux ans.

Pour chauler vos fruitiers :

  • choisissez un jour sans pluie ni vent, si possible suivi de plusieurs jours sans pluie, pour faciliter l’adhérence de la chaux sur le tronc,
  • commencez par nettoyer le tronc à l’aide d’une brosse dure pour éliminer les traces de mousses, lichens ou écorces mortes,
  • appliquez la chaux à l’aide d’un large pinceau, de bas en haut, jusqu’au départ des branches charpentières,
  • si une deuxième couche est nécessaire, appliquez-la sans attendre que la première couche ait terminé de sécher.

Photo : Pauk

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)

7 réflexions au sujet de « Le chaulage des arbres fruitiers »

Laisser un commentaire