Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
bananier en pot : conseils de culture
conseil

Bananier en pot : plantation et entretien

Tout pour réussir son bananier en pot

Symboles d’exotisme, les bananiers font partie de ces plantes qui créent immédiatement une ambiance luxuriante et dépaysante avec leur allure tropicale et leurs énormes feuilles vertes. Si certaines variétés sont rustiques, comme le Musa basjoo, la plupart des bananiers craignent le froid et sont donc souvent cultivés en pot, sur une grande terrasse ou comme plante d’intérieur où ils font sensation. Du choix du contenant à celui du terreau, nous vous dévoilons nos secrets pour une culture en pot réussie !

Et, pour tout savoir sur les bananiers et leur culture, découvrez notre fiche plante : « Bananier : plantation, culture et entretien, en pot ou au jardin »

Quel pot choisir pour un bananier ?

Le bananier est une plante imposante qui pousse généralement très vite,  il aura besoin d’un grand volume de terre pour bien se développer et étendre son immense feuillage.

Il faut tenir compte de la hauteur future du Bananier (2 à 4 m de hauteur pour le Bananier de l’Himalaya, 3 à 5 m de haut pour le Bananier du Japon !).  La taille du contenant doit être au minimum de 30 × 30 cm minimum. Vous choisirez selon vos envies un pot rond de 30 litres ou un grand bac de 60 × 60 cm. Le pot doit être percé pour évacuer l’eau, car si le bananier apprécie les environnements humides, en cas d’excès d’humidité ses racines finiront par pourrir, le bananier détestant avoir les pieds dans l’eau.

Quel substrat lui offrir ?

Le bananier est une plante gourmande, cultivé en pot il aura davantage encore besoin d’un substrat riche en matière organique et en oligoéléments. Bien que le bananier apprécie les sols frais voire humides, il lui faudra néanmoins un substrat bien drainant.

Offrez-lui un mélange fertile composé d‘1/4 de terre de jardin, de 1/4 terreau, ¼ de fumier ou de compost bien décomposé et 1/4 de sable grossier horticole ou de pouzzolane pour le drainage. Un bon terreau pour plantes vertes conviendra également.

musa

Comment bien planter un bananier en pot ?

Pour planter votre bananier :

  • Commencez par étaler une couche de drainage au fond du contenant percé (gravillons, tessons de pots, billes d’argile, pouzzolane)
  • Plantez dans un mélange riche composé idéalement et à parts égales de bon terreau horticole, de terre de jardin et de compost ou de fumier bien décomposé, avec un peu de sable grossier pour le drainage
  • Placez votre bananier
  • Rebouchez puis tassez
  • Arrosez abondamment et continuez à arroser autant de fois que nécessaire après la plantation : le substrat doit rester humide.
  • Durant la belle saison, apportez tous les quinze jours un engrais liquide pour plantes vertes à l’eau d’arrosage

NB : vous pouvez installer une soucoupe sous le peau pour protéger le revêtement de votre sol. Néanmoins, après l’arrosage, ne laissez pas l’eau stagner dedans, cela pourrait entraîner la pourriture des racines de votre bananier.

Où l’installer ?

Vous pourrez facilement sortir votre bananier en pot dehors au printemps, lorsque les risques de gelées sont écartés vers la fin mai puis, l’abriter du froid en le rentrant en automne sous une véranda. Originaire des Tropiques, le bananier a besoin de chaleur. En extérieur, choisissez un endroit abrité du vent, en plein soleil, ou à mi-ombre, idéalement contre un mur exposé plein sud. Vous pourrez installer votre pot au bord d’un point d’eau, d’un bassin ou d’une piscine: dépaysement garanti !

Cependant, si vous le cultivez sous une serre ou dans une véranda, le bananier exige une bonne luminosité, il ne supporte pas l’absence de lumière mais évitez de l’installer au soleil direct, par exemple derrière une vitre orientée au sud, pour éviter que le soleil ne brûle le feuillage. Il se développe bien lorsque la température se situe entre 18-22° C. Cette plante tropicale frileuse a besoin que la température reste supérieure à 10 °C. En intérieur, il s’associera bien aux autres plantes d’orangerie, comme les lauriers roses et les agrumes.

Entretien du bananier en pot

Arrosage

Le bananier en pot réclame de l’eau, surtout pendant toute la période de végétation, du printemps à l’automne. L’arrosage est indispensable car il apprécie les substrats frais voire humides : arrosez-le 2 à 3 fois par semaine environ dès que la terre devient sèche en surface. On ne laisse jamais la terre trop se dessécher… ni se gorger d’eau, le bananier n’aime pas avoir les pieds dans l’eau ! En intérieur, n’hésitez pas à brumiser régulièrement le feuillage pour lui procurer le taux d’humidité dont il a besoin ; l’air y est souvent trop sec pour lui. Nous vous suggérons d’installer le pot dans une soucoupe pleine de billes d’argile humides afin de maintenir un taux d’humidité élevé. Vous réduirez les apports d’eau en hiver pour ne pas faire pourrir les racines.

Fertilisation

Le bananier en pot est assez vorace et demande un apport d’engrais régulier :

  1. Apportez à l’eau d’arrosage un engrais liquide pour plantes vertes tous les 15 jours.
  2. Stoppez les apports en hiver jusqu’à la reprise végétative en mars-avril.

bananier musa

Taille

Le bananier ne se taille pas. Vous pouvez simplement nettoyer le vieux feuillage à l’automne pour inciter la plante à développer un feuillage entièrement neuf.

Rempotage

Le rempotage de votre bananier est conseillé tous les deux ans au début du printemps, dans le même pot ou un pot légèrement plus grand. Si vous ne souhaitez pas rempoter, effectuez des surfaçages de temps en temps : enlevez en grattant un peu de terreau en surface sur quelques centimètres, puis remplacez avec un terreau pour plantes vertes mélangé à un peu de compost bien mûr.

Comment le protéger des parasites ?

Les bananiers cultivés en intérieur ou sous serre sont plus vulnérables et peuvent subir des attaques de cochenilles farineuses qui aiment les atmosphères sèches de nos maisons et appartements : de petits insectes reconnaissables aux amas poudreux qu’ils laissent sur les feuilles. Elles ralentissent la croissance et décolorent le feuillage. Pour vous en débarrasser, maintenez une bonne humidité ambiante et éliminez ces insectes avec un coton imbibé d’alcool à 90°C ou simplement d’eau savonneuse, puis traitez avec des pulvérisations d’huile végétale mélangée à du savon noir. Renouvelez deux ou trois fois à 15 jours d’intervalle.

Attention également aux araignées rouges et aux pucerons fréquents sur les sujets d’intérieur : pulvérisez de l’eau savonneuse sur le feuillage pour les déloger.

Comment protéger votre bananier en pot du froid ?

Bien que certaines espèces de bananier (Musa basjoo) supportent des températures inférieures jusqu’à -12/-15°C, il est préférable de les protéger du froid si vous voulez garder leur souche. Dans les régions aux hivers très rigoureux pour la culture de certaines espèces très frileuses comme l’Ensete ventricosum, une protection hivernale est indispensable.

Si vous gardez le pot en extérieur :

Avant l’arrivée du gel, enveloppez son tronc dans ses grandes feuilles qui formeront comme une doudoune protectrice contre le gel.

Vous pouvez également protéger votre bananier en coupant ses feuilles les plus basses, puis installer un grillage autour du pseudo-tronc (laissez 20 cm entre le tronc et le grillage pour laisser l’air circuler et éviter les moisissures) et remplissez de feuilles mortes ou de paille, même sur le dessus. Enveloppez l’ensemble avec un voile d’hivernage afin de l’isoler parfaitement du froid et étalez une couche épaisse de paille ou de feuilles mortes au pied du bananier. Retirez cette protection au printemps.

Si vous le gardez en intérieur :

Vous pouvez le laisser en extérieur de fin mai à septembre. Rentrez le pot en automne avant les fortes gelées. Gardez-le dans une serre, une véranda ou un local frais et lumineux abrité des gelées. Limitez les arrosages sans toutefois laisser sécher le pied. Sortez votre bananier au printemps, lorsque tout risque de gelées est écarté. Gardez-le en pot ou replantez votre bananier au jardin.

Découvrez aussi nos conseils vidéo pour hiverner les bananiers :

Articles connexes


Blog

10 plantes exotiques et rustiques pour jardin Jungle

Le jardin de style exotique séduit un nombre croissant de jardiniers. Bambou, palmier, bananier font...
Lire la suite +

Fiche Famille

Bananier : plantation, culture et entretien, en pot ou au jardin

Lire la suite +

conseil

10 plantes rustiques pour un jardin sec exotique

Lire la suite +
Ambiance Exotique

Inspiration

Ambiance Exotique

Dépaysant, luxuriant, opulent : voici le jardin exotique !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire