Aménager une rocaille alpine

Aménager une rocaille alpine

Conseils et astuces pour une rocaille réussie

Sommaire

Mis à jour le 8 Mars 2024  par Jean-Christophe 7 min.

La rocaille alpine (ou jardin alpin) est plébiscitée par de nombreux jardiniers. Si sa mise en place demande un peu de préparation, le résultat obtenu fait voyager l’imaginaire, mettant en quelque sorte la montagne à portée de vue. Les conditions de culture qu’elle offre permettent en effet d’acclimater certaines plantes qui pourraient refuser de pousser dans un massif traditionnel. Mélange de minéral et de végétal, elle se fait paysage miniature à admirer toute l’année.

Dans cet article, je vous invite à découvrir ce qui caractérise une rocaille alpine, comment et où l’aménager, quelles plantes sélectionner pour un rendu naturel et comment l’entretenir.

Difficulté

Une rocaille alpine, c’est quoi ?

Une rocaille alpine a pour but de recréer artificiellement certains paysages que l’on peut croiser en montagne, où différentes plantes poussent sur des terrains pentus parsemés de roches. Dans ce genre d’environnement, les plantes sont généralement bien exposées au soleil et l’eau qu’elles reçoivent des précipitations ne stagne pas au niveau des racines ou du collet (jonction entre les parties aériennes et souterraines). De plus, les roches présentes emmagasinent la chaleur du jour pour la restituer la nuit, créant ainsi un microclimat favorable. Elles garantissent en outre une certaine fraîcheur (l’eau s’évapore moins vite sous les pierres) dont les végétaux peuvent bénéficier sans risque de surdosage.

Créer une rocaille dans son jardin permet ainsi de reproduire certaines de ces conditions et de cultiver des plantes qui n’accepteraient peut-être pas de pousser sans ce petit coup de pouce. En effet, une hygrométrie élevée ou un sol lourd, surtout associés à des températures froides et durables, risquent d’asphyxier les racines des plantes alpines et cela peut leur être fatal.

paysage

Un paysage naturel de montagne : une pente, un sol rocailleux, des plantes d’altitude typiques de ce milieu

Comment créer une rocaille ?

  • Afin de copier au plus près la Nature, il est impératif de travailler sur un terrain qui offre un minimum de dénivelé. Ainsi, l’eau s’écoule vers le bas de votre ‘talus’ et les plantes ne pataugent jamais. Si votre terrain est déjà en pente, profitez-en ! Dans le cas contraire, créez une pente artificielle en formant une butte. Cela peut être fait en réservant à cet usage une partie de la terre extraite lors de la construction d’une maison. Sur un terrain existant, vous pouvez toujours vous faire livrer de la terre végétale. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de créer un Everest chez vous ! Un dénivelé global équivalent à 60 cm tous les 2 mètres est largement suffisant. Si la pente est plus importante, ce n’est pas un problème, à condition de bien stabiliser l’ensemble avec les roches. Plutôt que de façonner une pente régulière, essayez plutôt de créer des étages et des décrochages, avec certaines parties qui remontent un peu de temps en temps, comme c’est le cas en milieu naturel.

    Schéma de pente, croquis © Jean-Christophe Aumont

 

  • Une fois votre talus matérialisé, il vous faut maintenant apporter les éléments minéraux à votre rocaille. Choisissez des roches de dimensions différentes, dont certaines sont suffisamment grandes pour à la fois créer le décor et retenir la terre. Les pierres locales sont à prioriser pour des raisons d’intégration au paysage et aux constructions environnantes mais aussi afin de limiter leur empreinte écologique. Disposez vos roches de façon faussement aléatoire et la plus naturelle possible. Pour les roches les plus imposantes, faites des tranchées de façon à enterrer leur base d’au minimum 1/3, voire 2/3 si elles sont vraiment imposantes, afin de garantir leur stabilité. Ces pierres ont aussi pour fonction de retenir la terre de votre massif et d’empêcher le substrat de finir en bas de votre réalisation sous l’effet des précipitations. Dans un souci esthétique, alternez roches plus grosses et plus modestes. Des pierres plus petites et des cailloux servent aussi à mimer les éboulis rocheux qui se produisent sur les flancs des montagnes.
  • Lors de la conception, anticipez l’entretien futur. Il faut que vous puissiez avoir accès à votre massif. Selon la taille, l’inclinaison et la forme de votre rocaille, pensez éventuellement à aménager des sentiers, pas japonais ou marches pour vous faciliter la tâche.
  • La pente crée un drainage naturel, mais augmentez ce dernier en rajoutant à la terre une bonne part de matériau drainant, tel que des graviers de différents calibres et du sable grossier. Les plantes alpines poussant en sol pauvre, l’ajout de matières organiques est rarement nécessaire.
creer un jardin alpin

Le but est de créer une pente, significative, mais irrégulière, et d’installer des roches de différentes tailles

Quelle exposition choisir ?

Les plantes alpines aiment les situations dégagées et bien exposées. Dans les régions aux étés très chauds et très secs, une exposition à l’ouest peut être préférable. Ailleurs, le sud-ouest, voire le sud sont envisageables.

Comment planter une rocaille ?

La plantation en rocaille suit globalement les mêmes principes que ceux d’un massif classique.

1.Assurez-vous que la terre a été bien désherbée.

2. Pour les arbustes, qui nécessitent des fosses de plantation plus importantes, utilisez une bêche et creusez un trou équivalent, si possible, à 2 fois la taille du pot. Un petit transplantoir est suffisant pour créer les trous de plantation des vivaces et des bulbes (ndlr : il existe des transplantoirs étroits spéciaux pour les rocailles) . Procédez de la même façon que pour les arbustes, toutes proportions gardées.

3. Au besoin, rajoutez un peu de matériau drainant à la terre.

4. Après avoir fait tremper votre arbuste dans un seau d’eau afin de gorger le substrat, dépotez-le et installez-le au centre de votre fosse.

5. Comblez avec le reste de substrat et tassez légèrement au poing. 

6. Arrosez abondamment vos plantations en pluie, mais procédez en plusieurs petits arrosages.

7. Une fois les plantations terminées, répartissez une couche de graviers sur la surface du sol, autour des végétaux et des rochers. Cette couche joue à la fois un rôle isolant contre le froid mais permet en outre d’éviter que le collet des plantes soient en contact direct avec l’humidité, sans parler de l’aspect esthétique que cela procure.

planter une rocaille

La plantation d’une rocaille alpine est similaire à celle d’un massif une fois l’aménagement crée

Quelles plantes pour une rocaille alpine ?

Différentes plantes peuvent être utilisées pour végétaliser un tel aménagement, depuis les plantes les plus hautes et au port érigé à celles qui adoptent un port rasant et tapissant. Attention cependant à ajuster la taille de vos plantes à celle de votre composition afin de conserver un bon équilibre. Plus votre rocaille est grande plus vous pouvez vous permettre d’installer des sujets à grand développement.

  • De façon générale, les arbustes alpins sont souvent persistants et majoritairement représentés par des conifères, ce qui leur permet de mieux faire face aux aléas climatiques (froid, vent, neige…).
  • Avec les vivaces, jouez sur les floraisons mais pensez également aux feuillages qui permettent d’apporter de la couleur sur une plus longue période, en particulier concernant les persistants dont la présence égayent votre rocaille tout au long de l’année.
  • Enfin, n’oubliez pas les bulbes à floraison précoce qui ouvrent le bal, très tôt en saison pour certains et quelques graminées pour leur légèreté.

Arbustes persistants

Parmi les arbustes et sous-arbrisseaux à feuillage persistant que vous pouvez utiliser dans une rocaille alpine pensez par exemple aux Bruyères (Erica), Cotonéasters ou à la Camarine noire. Difficile, voire impossible d’envisager un tel aménagement sans les conifères de rocaille, dotés à la fois d’un développement lent, de dimensions modestes et parfois de coloris étonnants et changeants au fil des saisons. Cryptoméria, Cyprès, Épicéas, Genévriers, Pins ou Thuyas ne sont que quelques exemples d’arbustes à port érigé ou plus globuleux voire prostré, permettant de créer de belles oppositions de formes et de silhouettes. Leurs feuillages se déclinent en outre en différents verts mais aussi en jaunes lumineux, bleus intenses ou orangés surprenants qui ne laissent jamais indifférents.

coniferes

Les conifères nains sont indispensables en rocaille

Arbustes caducs

Les arbustes caducs permettent de varier la palette et de compléter les scènes avec des floraisons ou fructifications joyeuses, des parfums enivrants ou des feuillages intéressants. Parmi ceux qui peuvent intégrer votre rocaille, tournez-vous entre autres vers les Berbéris, Caryopteris, Coronilles, Genêts ou Potentilles.

Vivaces hautes

Les vivaces alpines dont le développement dépasse le mètre ne sont pas légion mais certaines peuvent créer des verticales intéressantes, à l’instar des Épilobes à floraison estivale, des Chardons ornementaux au graphisme original ou de la Gentiane jaune dont la floraison lumineuse requiert de la patience.

Vivaces basses, en coussin ou tapissantes

De nombreuses vivaces de rocaille adoptent un port bas, en coussins denses ou s’étendant en tapis qui épousent le forme du terrain. Idéales en premier plan, elles servent également d’écrin à leurs voisines plus hautes. Citons par exemple les très populaires Corbeille d’or, Aubriète, Iberis et certains Érigerons sans pour autant oublier la Gentiane des Alpes, les Phlox mousse, l’Aster des Alpes, la Sagine et bien sûr l’emblématique Edelweiss.

vivaces basses

Les Phlox mousse et certains saxifrages font de bonnes plantes de rocaille alpine

Vivaces méditerranéennes et désertiques

Rien ne vous interdit de sortir des sentiers (montagnards) battus et d’intégrer des plantes qui n’ont rien de plantes alpines mais qui, comme elles, apprécient les sols drainés et le soleil. Sempervivum, Cactus, Agave, Aloe, Crassula, Delosperma, Echeveria, Mangave et consorts permettent une touche d’originalité et d’exotisme, la limite se jouant en terme de rusticité selon votre région.

plantes de garrigue

Une rocaille intégrant des plantes désertiques et méditerranéennes

Bulbes

Il est facile d’insérer ici et là des groupes de bulbes qui réveillent la fin de l’hiver et le printemps de leurs coloris pétillants. Faciles de culture, fidèles au poste chaque année, se naturalisant parfois, ils sont la garantie d’une rocaille facilement fleurie tôt en saison. Crocus, Iris pumila et reticulata, Ipheion, Narcisses botaniques, Perce-Neige, Scille ‘Tubergeniana’ ou Tulipes botaniques…ont tous de quoi nous faire craquer !

Graminées

Les graminées apportent souplesse et mouvement à une rocaille. Les plantes alpines étant souvent basses, restez dans cet esprit en sélectionnant par exemple l’Avoine bleue, des Fétuques ou des Cheveux d’Ange.

fetuques

Enfin, les petites graminées comme les fétuques en coussin sont de très bons sujets de rocaille

Entretien d’une rocaille

L’entretien d’une rocaille n’a rien de bien compliqué, d’autant moins que les plantes grandissent et couvrent le sol.

  • Un désherbage initial avant plantation est bien sûr la base mais doit être suivi dans le temps, lorsque c’est nécessaire, afin de ne pas laisser les indésirables concurrencer vos protégées et pour conserver un aspect soigné à la composition.
  • Il convient d’arroser vos plantes juste après la plantation mais vous devez également surveiller que la terre ne sèche pas trop dans les premiers mois, le temps que vos plantes s’installent. Les plantes présentées ici acceptent bien les conditions sèches mais les changements climatiques que nous subissons désormais chaque année peuvent forcer le jardinier à arroser de temps en temps en cas de sécheresse prolongée. Veillez à arroser en pluie fine afin de ne pas risquer de déplacer le gravier de surface ou de déchausser vos plantes.
  • Nettoyez les fleurs fanées quand nécessaire et coupez les parties sèches devenues inesthétiques.
  • Au bout de quelques années (3 à 4 ans en moyenne), certaines plantes gagnent à être sorties de terre pour être divisées et ainsi rajeunies.
  • Certaines plantes fragiles peuvent nécessiter une protection hivernale sous forme d’une plaque de polycarbonate transparent. Cette dernière, maintenue par des piquets fichés autour de la plante, laisse passer la lumière mais évite aux précipitations d’atteindre son cœur, la préservant ainsi du pourrissement.

Pour aller plus loin...

Commentaires

rocaille
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.