Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
agrimonia, association
association

Aigremoine : 5 idées d'associations réussies

Pour composer des massifs colorés et harmonieux !

L’aigremoine est une ravissante vivace qui offre en été de délicates hampes florales munies de petites fleurs jaunes, et porte un feuillage joliment découpé. Avec ses tiges légères et aérées, elle a un style très sauvage et naturel ! C’est également une plante médicinale aux multiples propriétés (tonique, anti-inflammatoire, astringente…), ainsi qu’une plante tinctoriale, qui donne une belle couleur jaune doré aux tissus. Poussant naturellement en France, l’aigremoine est une plante très facile à cultiver : elle se plait idéalement au soleil, dans un sol frais et drainant, plutôt riche (mais accepte aussi des sols plus pauvres et secs), elle se montre très rustique et ne demande pas vraiment d’entretien.

Découvrez nos idées et inspirations pour associer l’aigremoine au jardin et composer des massifs harmonieux !

Dans un jardin naturaliste

Comme l’aigremoine est une plante qui pousse dans la nature en France, qui nécessite peu d’attention, et qui est appréciée par les insectes pollinisateurs, elle trouvera facilement sa place dans un jardin naturaliste ! Vous pouvez la planter dans une zone sauvage du jardin, que vous laisserez évoluer de façon relativement naturelle, sans trop intervenir. Associez l’aigremoine à des plantes au port léger et aéré, comme les Gauras, Verveines de Buenos-Aires ou Verbena hastata, Knauties, Dipsacus fullonum, Echinops ritro, Veronicastrums… Privilégiez les plantes indigènes, que l’on trouve dans la nature en France, comme les Achillées, Carottes sauvages, Digitales, Salicaires, Verbascums, Cirses des Rives… Intégrez évidemment des graminées, par exemple des Pennisetums, Molinies et Calamagrostis. Leur feuillage fin et leurs épis floraux très légers sont irremplaçables pour donner à votre jardin un air de prairie sauvage. Vous obtiendrez un jardin favorable à la biodiversité, où les abeilles, papillons et autres insectes viendront butiner et trouver refuge.

Inspiration pour associer l'aigremoine dans un jardin naturaliste

Agrimonia eupatoria, Achillée ‘Terracotta’ et Verbascum ‘Helen Johnson’, Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’, Dipsacus fullonum (photo Michael Pierce), et Verbena hastata ‘Alba’

Dans un jardin de curé ou jardin de Simples

Avec ses nombreuses propriétés médicinales, l’aigremoine trouvera facilement sa place dans un jardin de curé. Ce type de jardin était à l’origine un jardin clos situé à côté de l’église et du presbytère, et qui permettait au curé ou à l’évêque de disposer de légumes, de fruits, de quelques plantes médicinales et de fleurs pour fleurir l’autel. La vocation était donc utilitaire. Il s’agit d’un jardin assez simple, où les plantes sont réunies dans des carrés (bac surélevés ou parterres bordés de buis, par exemple), et où sont mélangés les légumes, fruitiers, plantes médicinales et fleurs. Pour les plants potagers, nous vous conseillons de privilégier les légumes anciens : panais, cardon, arroche, cerfeuil tubéreux, raifort, livèche, oseille, fenouil… Intégrez des plantes aromatiques et médicinales : armoise, aurone, agastache, bourrache, achillée, consoude

Vous pouvez aussi, simplement, composer un jardin de Simples, ou jardin de plantes médicinales. Réunissez des plantes qui ont des propriétés thérapeutiques : sauge, mauve, calendula, camomille, échinacée, valériane, menthe, marjolaine, millepertuis… Vous pourrez ainsi constituer facilement des tisanes, ou les utiliser pour faire des macérations, teintures-mères, baumes, etc.

L'aigremoine s'intègre facilement dans un jardin de Curé

Le jardin de l’Abbaye de Blaubeuren, en Allemagne (photo Andreas Praefcke), Agrimonia eupatoria (photo Lazaregagnidze), Bourrache, Sauge officinale ‘Berggarten’, et Fenouil Foeniculum vulgare (photo Forest and Kim Starr)

Avec des floraisons aux tons chauds

Profitez de la floraison lumineuse de l’aigremoine pour composer un massif estival très coloré, aux teintes chaleureuses : rouge, orange, jaune… Pensez par exemple aux héléniums, coréopsis, gaillardes, bidens, crocosmias, achillées, rudbeckias… Profitez de la floraison majestueuse des hémérocalles et de la belle floraison orangée de l’Achillée ‘Terracotta’. Et pour amener une note exotique dans le massif, comptez sur la floraison des crocosmias et kniphofias ! Vous pouvez aussi intégrer quelques touches de couleur pourpre ou chocolat, qui se mariera joliment à ces teintes chaudes, ou intégrer quelques fleurs blanches, pour amener un peu de légèreté et adoucir le massif. Ce style de massif crée un effet dynamique et réveille le jardin.

Profitez de l'aigremoine pour composer un massif très coloré !

Scène avec Helenium ‘Morheim Beauty’, Digiplexis illumination ‘Chelsea Gold’ et Achillea ‘Terracotta’, Agrimonia eupatoria (photo Joan Simon), Crocosmia masoniorum, Bidens ‘Campfire Fireburst’, Coreopsis ‘Cosmic Eye’

Pour amener de la luminosité dans un massif

Installez l’aigremoine parmi des plantes aux tons plus sombres afin d’éclaircir le massif et de créer un joli contraste. Vous pouvez par exemple composer un massif avec le sureau noir ‘Black Lace’, le Physocarpus ‘Midnight’, l’Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’ et l’heuchère ‘Obsidian’, qui ont en commun de posséder un feuillage très sombre, presque noir. Plantez l’aigremoine parmi ces plantes et renforcez sa luminosité avec d’autres floraisons jaunes (par exemple celles de l’Anthemis tinctoria, de la Centaurea orientalis ou macrocephala), et des feuillages vert clair – dorés : Pennisetum ‘Hameln Gold’, Salvia officinalis ‘Icterina’, Origanum vulgare ‘Aureum’… Vous obtiendrez un massif très original, qui installe une ambiance fraiche et moderne !

Inspiration pour associer l'aigremoine dans un massif contrasté

Coreopsis verticillata ‘Moonbeam’, Agrimonia eupatoria, Physocarpus ‘Midnight’, Heuchera ‘Black Pearl’, Salvia officinalis ‘Icterina’ et Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’

Pour jouer sur les couleurs complémentaires

Au jardin, il est intéressant d’associer des couleurs complémentaires, qui se trouvent à l’opposé sur le cercle chromatique. C’est le cas par exemple du jaune et du violet, ou de l’orange et du bleu. Cela amène du dynamisme et du relief dans les massifs ! Comme pour l’exemple précédent (dans les teintes noir/jaune doré), on crée un contraste, mais cette fois en couleurs ! Vous pouvez donc renforcer la teinte jaune de l’aigremoine avec d’autres fleurs jaunes, et leur associer des plantes à fleurs violettes, ou éventuellement bleues. Par exemple avec la Salvia nemorosa, le Nepeta, les campanules, le lupin, la verveine de Buenos-Aires, les centaurées, lavandes, Penstemons… Découvrez aussi la splendide Salvia guaranitica ‘Amistad Violet’ (à cultiver en annuelle, car elle est frileuse).

Massif jaune et violet, avec l'aigremoine

Rudbeckia fulgida ‘Little Goldstar’, Penstemon ‘Sour Grapes’ et Nepeta ‘Six Hill Giant’ (copyright Flora Press – Andrew_Lawson), Agapanthe ‘Poppin Purple’, Salvia guaranitica ‘Amistad’, Achillea ‘Moonshine’ et Agrimonia eupatoria (photo Donald Hobern)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire