Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Rhododendron ou azalée : comment s'y retrouver ?

Azalée par-ci... Rhododendron par-là... Arbustes emblématiques des terres acides dites terre de bruyère, les rhododendrons et les azalées connaissent depuis des années un engouement qui ne s'est jamais démenti. Mais pourquoi certains distinguent-ils ces deux arbustes et d'autres les regroupent sous une même appellation ? Est-ce parce que les fleurs en larges trompettes de 5 pétales semblent étonnamment similaires ? Ou bien est-ce au regard de leurs besoins de culture quasiment identiques ? Voyons cela sous une loupe de botaniste...  

Botanistes contre jardiniers

Quelle est la différence entre une azalée et un rhododendron ? C'est facile : c'est la même chose ! En tout cas, du point de vue du botaniste qui étudie la phylogénie. Les azalées comme les rhododendrons qui autrefois étaient distincts, portent depuis plusieurs décennies tous le même nom de genre en latin : Rhododendron

Les azalées sont donc toutes des rhododendrons. Et les rhododendrons sont tous... des rhododendrons aussi (jusqu'ici, c'est simple !). Le genre botanique des Rhododendron est en effet assez vaste et comprend près de 1000 espèces à travers le monde, essentiellement dans l'hémisphère Nord. Ajoutons à cela encore 9000 cultivars chez les rhododendrons et les azalées. 

Certes, mais que faire de cette information me direz-vous ? Eh bien, tous ces chiffres pour vous dire que si vous comptiez les collectionner toutes, cela risque d'être compliqué. Bien qu'extrêmement passionnant...  

En réalité, c'est le monde de l'horticulture qui a conservé les 2 appellations botaniques et les a même subdivisés. C'est une subdivision aussi étonnante que discutable. Mais il est vrai que les azalées ne présentent généralement que 5 à 7 étamines par fleurs tandis que les rhododendrons arborent 10 étamines par fleur. Les feuilles sont aussi plus petites chez les azalées que chez les rhododendrons. Mais voyons les autres différences. 

Rhododendron (10 étamines) / azalée (5 à 7 étamines)

Trois types de rhododendrons et azalées

Pour faire simple, au jardin, on va rencontrer principalement trois types d'azalées ou de rhododendrons. 

Les azalées japonaises

Les azalées japonaises, autrefois appelées à tort Azalea japonica, sont de petits arbustes compacts au feuillage persistant et lustré. L'arbuste se pare entre avril et mai d'une floraison blanche, rose, mauve ou rouge en fonction des variétés. Ces azalées ne dépasseront que très rarement le mètre en tous sens.

Comme leur nom l'indique, les azalées du Japon sont issues d'espèces principalement japonaises, ou dans tous les cas asiatiques. On les cultive dans des rocailles d'ombre ou dans des jardins à l'ambiance japonaise. Ces azalées supportent si bien la taille que l'on peut les sculpter à l'envie, et même les maintenir en bonsaï. On doit cultiver les azalées japonaises dans un sol acide, frais et bien drainé. 

Les azalées chinoises ou azalées de Gand 

Les azalées de Chine, autrefois appelées Azalea mollis, sont des arbustes au feuillage caduc. La floraison printanière est souvent parfumée et nous dévoile des fleurs jaunes, oranges, rouges, roses ou blanches selon les variétés. Le port des azalées caduques est relativement érigé et buissonnant et la croissance plutôt lente pour, à terme, avoisiner deux mètres de haut pour un mètre de large. Les azalées de Chine se cultivent aussi en sol acide, frais et sont très rustiques. 

Les rhododendrons 

Les rhododendrons sont des arbustes au feuillage large et persistant. On a coutume de les classer suivant leurs tailles. Les grands rhododendrons, c'est-à-dire les "vrais" rhododendrons, peuvent pousser lentement jusqu'à trois mètres en tous sens et sont principalement réservés aux grands jardins. Parmi ces grands rhododendrons, on peut citer deux espèces en exemple : le Rhododendron rex (le roi en latin !) ou le Rhododendron arboreum

Mais, on parle aussi de petits rhododendrons qui peuvent être accueilli dans n'importe quel jardin car ils ne dépasseront guère un mètre en tous sens :  généralement on parle des azalées vues plus haut mais il y aussi les Rhododendron yakushimanum  ou quelques espèces comme le Rhododendron linearifolium

La floraison printanière des rhododendrons est spectaculaire. Les fleurs en grandes trompettes sont colorées de rose, orange, rouge, jaune, mauve, violet, blanc...  selon les cultivars. Encore une fois, les rhododendrons sont des plantes de mi-ombre et de sol acide, qui ne se dessèchent pas en été. 

Pour aller plus loin en botanique... 

Prenez préventivement un cachet d'aspirine et détendez-vous !

Les horticulteurs ont voulu nous simplifier la vie (et sans doute la leur par la même occasion) en subdivisant le genre Rhododendron comme vu ci-dessus. Cependant, cette classification n'est pas si arbitraire. En effet, les botanistes eux-mêmes ont scindé le genre Rhododendron en plusieurs sous-genres.

On retrouve ainsi les azalées caduques (chinoises) dans le sous-genre Pentanthera et les azalées à feuillage persistant (japonaises) dans le sous-genre Tsutsusi. Tandis que les rhododendrons arbustifs se retrouveront soit dans le sous-genre Rhododendron stricto sensu pour les rhododendrons dits "à écailles" (lépidotes), soit pour les rhododendrons plus classiques, sans écailles (élépidotes) dans le sous-genre Hymenanthes

Bref, la classification horticole a parfois du bon. En tout cas et dans ce cas précis, elle est plus facile à retenir et... à écrire. 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire