Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Faut-il planter du bambou dans son jardin?

La question peut paraître incongrue mais à l'heure où l'on cherche à limiter le temps passé au jardin et éviter les grosses corvées de jardinage, on peut se poser la question : faut-il oui ou non encore planter du bambou dans son jardin?

Phyllostachys aureosulcata Aureocaulis Phyllostachys aureosulcata Aureocaulis

Du coté de ses détracteurs les critiques fusent et tous voient en cette plante une empêcheuse de jardiner en rond, une envahisseuse qui colonise les massifs, une conquérante qui profite de l'absence pour imposer toujours un peu plus sa domination sur le reste du jardin. Selon les dires de ces mêmes détracteurs, le bambou pousse trop vite, perd tout le temps ses feuilles et pousse de manière désordonnée. Bref, c'est un buisson banal qui pousse trop et qu'il faut sans cesse tailler.

Ses admirateurs en revanche ne tarissent pas d'éloges et voient dans le bambou une excellente plante persistante qui ne se dégarnit pas en hiver et qui est parfaite en brise-vue comme en brise-vent. Une exotique au look japonisant et à la silhouette gracile et légère, qui bruisse et ondule à la moindre brise. Une plante architecturale aux chaumes raides et colorés dotée d'un branchage élégant.

 

- Pas un bambou mais des bambous.

On parle en général du bambou en pensant qu'il existe qu'une seule et même variété. Mais les bambous sont très diversifiés, du petit Arundinaria pumila d'à peine 20 cm de hauteur au monstrueux Phyllostachys edulis qui culmine à plus de 20m, les bambous comptent plusieurs centaines d'espèces et variétés. Pour y voir plus clair, les horticulteurs les ont regroupés en deux sous-familles: Les traçants, qui courent et colonisent s'ils ne sont pas limités et les non-traçants ou cespiteux, qui s'étoffent de la base et poussent plus modestement.

Dans la famille des traçants on retrouve la star de tous, le Phyllostachys puis le Semiarundinaria, le Pleioblastus, Sasa, Chimonobambusa, Shibatea....

Dans la famille des cespiteux (non traçants) on connait le plus célèbre, le Fargesia, puis le Yushania, le Chusquea, Thamnocalamus, Indocalamus...

 

- Comment choisir?

C'est d'une simplicité enfantine et la question déterminante se résume à, êtes vous prêt à vous armer d'une bêche pour creuser une tranchée sur 50cm de profondeur?

Si la réponse est oui, creuser une tranchée est la corvée nécessaire qui permet d'installer une barrière anti-rhizome et ainsi stopper l'expansion croissante des bambous traçants. Cette "barrière" n'est ni plus ni moins qu'un film PVC suffisamment épais pour stopper les rhizomes souterrains et les contenir. Comment installer cette fameuse BAR (barrière anti-rhizome)? C'est simple, creusez une tranchée tout autour de votre bambou, de la forme et de la longueur souhaitée. Déposez votre BAR en l'inclinant vers l'extérieur de sorte que les rhizomes soient guidés et glissent vers le haut. Laissez-la dépasser de 10cm puis rebouchez en tassant. voir aussi notre vidéo

C'est une corvée indispensable si vous souhaitez faire une haie de Phyllostachys ou si vous souhaitez planter de grands bambous en isolé ou dans un massif. Ainsi vous accéderez à une grande diversité de bambous.

Mes préférées: Phyllostachys aureosulcata 'Aureocaulis', pour ses chaumes jaune fluo, Semiarundinaria fastuosa 'Viridis' pour son coté spectaculaire et dépaysant et le Sasa tessellata pour son feuillage exotique qui m'évoque l'Asie.

 

Si la réponse est non, un seul mot d'ordre plantez des Bambous cespiteux! Autrement dit, des bambous non traçants qui ne risquent pas de s'en aller chez le voisin et de transformer votre jardin en foret vierge. Les Fargesias, que l'on trouve de plus en plus dans le commerce sont les meilleurs candidats! Ils sont parfaits pour la culture en pot, notamment toutes les variétés issues du Fargesia murielae et sont intéressants dans les petits jardins où la place est comptée. Ils ont néanmoins quelques inconvénients: ils sont plus coûteux, poussent beaucoup moins vite (comptez au minimum 5 ans pour obtenir une plante bien fournie), sont petits (ils mesurent entre 1,50 et 3m) et n'offrent pas la même diversité de forme et de couleur que les espèces traçantes.

Mes préférées: Fargesia murielae 'Jumbo', pour son port dense et compact, Fargesia robusta pour sa taille imposante et Fargesia nitida Great Wall pour la couleur originale de ses chaumes.

 

En résumé, si vous êtes un/une adepte du jardinage cool et relaxant et que creuser une tranchée vous parait une corvée insurmontable, optez pour les bambous non traçants. Pour les autres, n'hésitez pas une seconde à planter et mélanger bambous traçants et non traçants. Sachez enfin qu' il existe des forums dédiés aux bambous où les experts comme les amateurs partagent et échanges de précieux conseils sur les "Boo": http://lesbambous.fr/forum/

 

 

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (2 votes, moyenne: 4.5 sur 5)

12 réflexions au sujet de « Faut-il planter du bambou dans son jardin? »

  • anne

    non non et non, traçants ou non traçants ( je n'y crois pas )
    il y a 20 ans nous avons acheté un maison en ville avec un jardin de taille moyenne . Horrifiés par tous ces murs et clôtures , nous nous sommes dépêchés de planter des bambous le long de ts ces murs .2 ans plus tard ils envoyaient des racines ds tte la pelouse ;nous les avons tous arrachés sauf un petit massif d'1m2, qui s'est tenu tranquille pendant 20 ans et puis , une année profitant ss doute de grosses pluies , il s'est mis à cavaler comme un fou ds tout le jardin , la partie centrale faisant un énorme noeud de racines qu'un jardinier plus costaud que nous ,a eu un mal fou à extraire ;
    le bambou est ,hélas , une très jolie graminée .....mais ds les grrrrands parcs .








    ;

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Anne,

      Pourtant il ne s'agit pas de croire ou de ne pas croire. Les bambous non traçants comme les Fargesias sont "physiologiquement programmés" pour ne pas drageonner. Pour rentrer un peu plus dans les détails, les non-traçants se caractérisent par des rhizomes pachymorphes, c'est à dire de gros bourgeons qui se développent à la base de la souche, tandis que les traçants ont des rhizomes leptomorphes qui courent sous terre et se propagent loin de la plante mère en tous sens.

      Les barrières anti-rhizomes en pvc fonctionnent très bien si elles sont posés dans les règles de l'art avant la plantation du bambou. Tous les jardins qui ont des barrières anti-rhizomes en pvc ne sont pas envahit par les bambous. Il faut bien comprendre que seules les barrières en pvc arrêtent les bambous contrairement aux autres matériaux comme le béton, les tôles acier... qui n'arrêtent pas leur progression.

      Répondre
      • carosalut

        Les BAR sont certainement très efficaces, mais... encore un peu plus de PVC dans la terre... Et quelle longévité a-t-il ce PVC ? S'il dure plus longtemps que le bambou, passe encore, mais le bambou se reproduisant, je pense que le vivant est plus durable que le plastique, qui est une matière morte. Et au bout d'un moment, ce plastique va se dégrader, perdre de son efficacité, et disperser ses particules nocives dans la nature. Donc, non, toujours pas.

        Répondre
  • Dominique

    Bonjour Michael
    Je possède tes deux bambous préférés.

    Ils sont très beaux et je confirme ils poussent en touffes et ne tracent pas .

    JUMBO a pris son temps pour atteindre une belle hauteur et enfin il m'isole de mes voisins mais en transparence.
    GREAT WALL a poussé très vite en hauteur .
    Peut être une exposition un peu différente ...
    Merci pour tous ces articles très intéressants .

    Répondre
  • Chloé

    Bonjour,

    Moi j'attends mon jardin pour en planter.
    J'ai visité la bambouseraie dans le Gard, et c'est un endroit vraiment magnifique. Depuis ce moment j'attends d'avoir mon jardin pour en planter du traçant en haie et en dans un massif avec cette BAR que j'ai découverte là bas.
    J'emménage à la fin du mois, je pense donc m'occuper du jardin dès l'année prochaine.
    Je vais avoir 2000 m2 de terrain vierge pour m'amuser ! ??
    Merci pour vos conseils

    Répondre
  • wendy

    Bonjour,
    Je trouve votre article intéressant mais je me pose quand même d'autres questions sur les bambous non traçants.

    J'ai appris qu'ils se développent en touffes mais que ces touffes ne cesse de grossir au fil du temps.
    Alors j'ai entendu différents avis quant à la gestion de ces touffes ...
    l'un dit qu'il suffit tout simplement de tondre (à condition de laisser 1m d'envergure minimum à la plante pour qu'elle puisse s'épanouir).
    Ce monsieur prétend gérer tous ses bambous de cette manière, traçants et non traçants et ce sans BAR.
    Et puis l'autre dit qu'il faut y aller à la bêche afin de casser les racines qui vont trop loin et de stopper net leur développement et que tondre ne suffit donc pas.

    Il s'agit la d'avis qui me viennent de deux bambouseraies différentes ... J'ai donc eu à faire à des pro et cela part dans tous les sens. J'aimerai connaitre votre avis ?

    Merci d'avance.

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Wendy,

      Tout d'abord oui, les bambous non-traçants s'étoffent et peuvent prendre de l'ampleur au sol. Un peu à la manière d'une plante vivace, la souche grossit en diamètre jusqu'à occuper beaucoup de place au sol. Si les souches de vos Aster sont trop importantes, vous les divisez pour les réduire. Eh bien pour les bambous non-tracants c'est pareil, vous pouvez tout à fait les diviser lorsqu'ils prennent trop d'ampleur ou bien supprimer à la bêche les tiges périphériques gênantes.

      Concernant la gestion des bambous traçants, il y a en effet 2 écoles. Il y a ceux qui ont un petit jardin et anticipent en installant une BAR en bonne et due forme pour contenir l’expansion de la plante et ceux qui ont un très grand jardin et qui tondent ou coupent les nouveaux turions sortant du sol. Je conseille fortement la pose d'une BAR. Certes c'est coûteux, certes c'est pénible à faire mais au moins la plante est contenue. Si vous tondez ou coupez les turions gênants sur une espèce à fort développement, les rhizomes vont continuer à s'étendre et vont atteindre avec le temps les limites de votre propriété et ainsi pousser librement dans le voisinage...

      Répondre
  • Shani

    Bonjour

    J’ai un terrain de 5000 m2 en friche avec des mauvaises herbes et des ronces jamais entretenu.
    Je voudrai faire une forêt de Bambou Géante, pouvez vous me conseiller les espèces à planter?

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      Tout dépend de la région dans laquelle vous habitez mais si vous souhaitez faire une forêt de bambou je vous conseillerais de planter soit du Phyllostachys vivax (et tous les cultivars associés) sur vous habitez une région froide et pas trop ventée ou alors du Phyllostachys bambusoides ou Phyllostachys edulis si vous habitez une région chaude c'est deux derniers craignent les hivers rudes.

      Si vous voulez que vos bambous deviennent géants il vous faut 4 choses:

      1- de la nourriture, installez un paillage de copeaux de bois sur 30 cm d'épaisseur chaque année au pied
      2- de l'eau, ils ne doivent pas manquer d'eau d'avril à septembre, plantez-les dans un terrain qui conserve bien l'humidité en été
      3- de la chaleur, ils aiment les régions ou la chaleur estivale dépasse les 30C°
      4- de la patience, aussi géants soient-ils les bambous à grand développement demandent beaucoup de temps avant de développer de grands chaumes. Comptez au moins 10 ans à partir de la plantation avant de pouvoir obtenir des cannes vraiment géantes.

      Répondre
  • Lesaine

    Et en pots sur une terrasse de 48 M2 au 6ieme étage en ile de france. Quels bambous choisir a la fois en coupe vue et coupe vent . MERCI

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour, vous trouverez ici : https://www.promessedefleurs.com/arbustes/bambou/bambous-pour-pots.html tous les bambous pouvant être plantés en pot. Cordialement, Ingrid

      Répondre
Laisser un commentaire