Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Verbascum, Molène : planter, cultiver et entretenir

Le Verbascum en quelques mots

  • Le verbascum offre en été une floraison lumineuse et imposante
  • Il porte des épis dressés, composés de fleurs jaunes, blanches, roses, mauves ou orangées
  • On l’apprécie également pour son feuillage duveteux, plus ou moins argenté
  • Il apporte beaucoup de structure et de verticalité dans les massifs
  • Plante de soleil, de terrain pauvre et sec, il est parfait en rocaille ou dans un jardin méditerranéen, économe en eau !

Le mot de notre Experte

Aussi appelé Molène ou bouillon-blanc, le Verbascum est une plante bisannuelle ou vivace qui offre en été de longs épis dressés, composés de fleurs souvent jaunes. Le Verbascum porte également de grandes feuilles, parfois avec une superbe teinte argentée. Elles sont duveteuses, pubescentes, très douces. Les fleurs des molènes sont ordinairement jaunes ou blanches, mais les horticulteurs ont créé de nombreuses variétés aux teintes diverses et colorées : rose, orangé, violet, mauve… et même bleu.

Avec ses longues hampes florales dressées, la molène est une plante imposante et très graphique, qui apporte de la hauteur et de la structure dans les massifs ! Les plus grandes variétés peuvent atteindre 2 m de haut, tandis que l’on trouve aussi des variétés naines, qui conviennent en bordure ou pour agrémenter le devant d’un massif.

Le plus connu est le Verbascum thapsus, le véritable Bouillon-blanc. En plus de son intérêt esthétique, il a l’avantage de posséder des propriétés médicinales. Il est efficace contre les affections des voies respiratoires, la toux, le mal de gorge… on utilise surtout les fleurs, qui peuvent être consommées en tisane ou en sirop.

La molène est une plante peu exigeante et facile à cultiver. Elle est adaptée aux terrains secs et pauvres, et se plaira en plein soleil. Elle peut s’intégrer dans un jardin de style méditerranéen, ou dans une rocaille, un massif économe en eau ! Le Verbascum thapsus peut se ressemer spontanément au jardin.

Description et Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Verbascum sp.

Famille : Scrophulariaceae

Noms communs : Molène, Bouillon blanc, Bouillon noir

Floraison : entre juin et août - septembre

Hauteur : entre 30 cm et 2 m

Exposition : plein soleil

Sol : drainant, même sec et caillouteux

Rusticité : - 20 °C

Les molènes rassemblent près de 360 espèces de plantes bisannuelles ou vivaces, souvent velues ou pubescentes. On les trouve surtout en Europe et en Asie, mais également en Afrique du Nord. La plus grande diversité d’espèces se rencontre dans la région méditerranéenne. En France, 13 espèces sont présentes dans la nature, dont le Verbascum thapsus. Elles poussent notamment dans les friches, les prairies, les lieux rocailleux, ainsi qu’en bordure de chemin…

Le plus connu est le Verbascum thapsus, aussi appelé Bouillon-blanc. C’est une bisannuelle : elle produit la première année une rosette de feuilles, puis la seconde une tige florale. Elle meurt ensuite, mais peut se ressemer. Parfois, le Verbascum thapsus arrive de lui-même dans les jardins, en s’y semant naturellement… comme une mauvaise herbe très décorative, que l’on appréciera de conserver !

Le bouillon-blanc, Verbascum thapsus, est une plante rudérale : une plante pionnière, qui s’installe sur les terrains perturbés, en friche, ou instables. Elle est dans les premières plantes à arriver, lorsque le sol est encore nu. La molène se ressème facilement d’elle-même. Les graines et jeunes plantules ont besoin d’un sol nu pour se développer, c’est pourquoi elle ne s’installera pas spontanément s’il y a déjà un vrai couvert végétal.

Le Verbascum thapsus a de nombreux noms vernaculaires : Cierge de Notre-Dame, Bouillon-blanc, Herbe de Saint-Fiacre, Molène… Autrefois, les hampes florales de Verbascum thapsus servaient de torche, après avoir été trempées dans de la résine, du suif ou de la cire, ce qui lui vaut son nom de Cierge de Notre-Dame. Étymologiquement, Verbascum serait une déformation du latin Barbascum : « barbu », par allusion aux étamines qui portent des filets couverts de poils. Le nom d’espèce, thapsus, vient de Thapsos, une ancienne ville de Sicile. Le nom molène, viendrait de mol : « mou », en référence au feuillage de la plante.

Verbascum thapsus : illustration botanique

La molène appartient à la famille des Scrophulariacées (près de 1 600 espèces). On y trouve notamment les Buddleias (arbre aux papillons), les némésias et les diascias, des plantes parfois cultivées dans les jardins pour leur floraison abondante et colorée.

Les Verbascum ont un port érigé, très droit. Ils mesurent entre 30 cm pour les plus petits, et 2 m de hauteur pour les plus grands (Verbascum thapsus, notamment). On trouve de belles variétés naines, comme ‘Sugar Plum’, bien adaptées à une plantation à l’avant d’un massif, en bordure, ou dans un grand pot pour agrémenter par exemple une terrasse.

La molène commence par former une rosette de feuilles au niveau du sol, puis elle émet une tige florale dressée. Celle-ci est robuste et épaisse, ce qui donne à la plante un aspect plutôt rigide. Chez les bisannuelles, comme le Verbascum thapsus, la rosette de feuilles est formée la première année, et la tige florale apparait la seconde année. C’est le froid de l’hiver qui rend la plante capable de fleurir l’année suivante ! La plante disparaitra ensuite, après avoir dispersé ses graines.

Vers le mois de juin, la plante émet une ou plusieurs tige(s) florale(s), à partir du centre de la rosette de feuilles. Le bouillon-blanc, Verbascum thapsus, produit ordinairement une seule tige. On trouve aussi des espèces très différentes, comme le Verbascum acaule, qui ne possède pas de tige florale ! Ses fleurs apparaissent au niveau de la rosette de feuilles.

La molène fleurit pendant tout l’été, généralement de juin à août – septembre. La floraison est longue, elle peut durer trois mois. Les fleurs s’épanouissent progressivement, se succédant les unes après les autres, ordinairement du bas de la hampe vers le haut. Il n’y a souvent que quelques fleurs ouvertes en même temps sur une hampe florale. Chaque fleur est assez éphémère, ne durant en général qu’une journée chez le Verbascum thapsus… Mais il y a tellement de fleurs sur un épi qu’elles se succèdent sans cesse, permettant ainsi à la floraison de se poursuivre longtemps !

La molène porte de longs épis ou grappes, denses, constitués d’une très grande quantité de fleurs. Ils atteignent jusqu’à un mètre de longueur, et sont plus ou moins ramifiés. Ils le sont peu chez le Verbascum thapsus, mais très ramifiés chez le Verbascum olympicum… Ce qui donne à la plante une silhouette vraiment différente !

Les fleurs ont une forme relativement régulière, à symétrie centrale… ce qui est plutôt rare pour une plante de la famille des scrophulariacées ! Elles sont en forme de coupe, bien ouverte vers l’extérieur. Les fleurs mesurent généralement de 2 à 4 cm de diamètre, et comptent cinq pétales de forme très arrondie. Ils sont soudés à la base en un tube très court, et sont entourés par cinq sépales. Au centre, on trouve cinq étamines, assez décoratives. Parfois, celles-ci portent sur leurs filets de longs poils colorés, comme chez le Verbascum nigrum !

Les fleurs sont la plupart du temps jaunes ou blanches… mais de nombreuses variétés horticoles ont été créées, offrant désormais des fleurs aux couleurs variées : rose, mauve, violet, orangé, cuivré, voire rouge… On trouve même un Verbascum à fleurs bleues : ‘Blue Lagoon’ ! La floraison de celui-ci rappelle un peu les hampes florales des delphiniums ! Chez le Verbascum thapsus, les fleurs sont jaunes, et les étamines, orangées.

Les fleurs de molène peuvent offrir de superbes nuances, et sont généralement plus sombres au centre. Elles sont très contrastées chez la molène ‘Cotswold Queen’ ! De même, au centre de la fleur, les étamines ont souvent de belles couleurs orangées ou violacées. Les fleurs de Verbascum nigrum portent des étamines violet – pourpre !

La molène est une excellente plante mellifère. De nombreux insectes, dont les abeilles et syrphes, viennent visiter les fleurs. Vous pouvez planter la molène pour composer un massif favorable aux insectes et à la biodiversité !

Les inflorescences fanées persistent longtemps sur le pied. Elles restent en place durant l’hiver. Pour des raisons esthétiques, vous pouvez les couper.

La floraison colorée des molènes

Les molènes se déclinent dans une belle gamme de couleurs ! Dans l’ordre, Verbascum ‘Clementine’, Verbascum ‘Costwold Queen’, Verbascum nigrum ‘Album’ et Verbascum phoeniceum (photo Geaster)

 

La molène est une plante à la silhouette très élégante, avec ses larges feuilles étalées tout autour de la souche, et sa grande hampe florale, très haute et verticale.

La molène forme une large rosette de feuilles au niveau du sol, pouvant atteindre jusqu’à 60 cm de largeur ! La rosette du Verbascum thapsus reste en place pendant l’hiver. La plante est ainsi décorative tout au long de l’année. Ses feuilles basales mesurent entre 30 et 50 cm de long, tandis que celles des variétés horticoles sont généralement plus petites.

La molène possède également des feuilles caulinaires, placées sur la tige de façon alterne (les unes après les autres), moins grandes que les feuilles basales. D’une manière générale, plus on monte vers le haut de la tige, plus les feuilles sont petites.

Outre sa floraison, on apprécie la molène pour son feuillage duveteux et pubescent. Les feuilles sont simples, entières, de forme ovale. Elles sont épaisses, bien qu’elles restent souples en même temps. Elles sont couvertes d’un feutrage blanc, ce qui leur donne une texture veloutée, très douce. Les poils sur les feuilles donnent à la plante une teinte plus ou moins argentée… L’espèce Verbascum bombyciferum est d’ailleurs remarquable pour sa superbe couleur grise !

 

Les feuilles de la molène

Le feuillage duveteux de Verbascum thapsus et celui de Verbascum phlomoides

 

La molène possède une racine pivotante, qui l’ancre solidement au sol et lui permet de puiser l’eau en profondeur, ce qui rend la plante assez résistante à la sécheresse.

Le fruit de la molène est une capsule qui s’ouvre par deux valves lorsqu’elle est mure. Chaque plant de molène produit un grand nombre de capsules qui renferment chacune des centaines de graines, minuscules. Ainsi, un seul plant peut aisément produire plus de 100 000 graines ! De plus, celles-ci restent viables (gardant leur pouvoir germinatif) pendant plusieurs dizaines d’années !

Verbascum thapsus a tendance à se ressemer spontanément, si on laisse les tiges florales fanées en place. Les graines germent sur un sol nu, dans un espace inoccupé. Elles ne se déplacent pas loin : si de nouvelles plantules apparaissent, elles seront probablement à côté du pied mère.

Verbascum, Molène : fruits et graines

Les capsules (photo Didier Descouens – Museum de Toulouse) et graines de Verbascum blattaria

 

Les principales variétés de Verbascum

Les variétés les plus populaires

Verbascum hybride Pink Domino - Molène hybride

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Il s'agit d'une variété à fleurs rose tendre, nuancées de rose plus soutenu au centre. Elle est idéale aux côtés de rosiers, pour un jardin très romantique ! Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Verbascum hybride Southern Charm - Molène

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
70 cm

Cette molène offre une floraison aux teintes pastel, entre le rose tendre, le beige et l’abricot... Avec ses nuances très douces et chaleureuses, elle trouvera sa place dans un jardin de cottage ou de style vintage.

Verbascum Sugar Plum - Molène hybride

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Il s’agit d’une variété naine qui offre une floraison abondante, rose mauve, contrastée de pourpre au centre de la fleur. Elle peut s’intégrer dans une bordure, sur le devant d’un massif, ou être plantée dans un grand bac placé sur une terrasse.

 

Nos variétés préférées

Verbacum thapsus - Molène Bouillon blanc

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.75 m

C’est le véritable bouillon-blanc, tel qu’on le trouve dans la nature ! Il offre une floraison jaune doré, extrêmement lumineuse, et un feuillage duveteux.

Verbascum phoeniceum Flush of White - Molène

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
80 cm

Cette molène possède une superbe floraison blanc pur, très élégante ! Les fleurs sont légèrement nuancées par les étamines jaune tendre au centre.

Verbascum Hybride Jackie

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
35 cm

Il s’agit d’une variété compacte, à floraison douce et chaleureuse. Les fleurs sont couleur abricot, plus sombres au centre, et portent de superbes nuances.

Les autres variétés à découvrir

Verbascum Polarsommer - Molène argentée

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.60 m

Une molène originale par ses feuilles fortement laineuses, ce qui donne à la plante une superbe teinte argentée ! Elle offre également une floraison jaune.

Verbascum Hybride Cotswold Queen

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Cette molène possède une floraison éclatante, jaune doré, très contrastée par le centre de la fleur qui est pourpré, très sombre !

Plantation des verbascum

Où planter ?

Nous vous conseillons de planter la molène en plein soleil. C’est l’exposition qui lui est la plus favorable, garantissant ainsi une abondante floraison. Certaines variétés poussent bien également à mi-ombre, du moment que la luminosité est assez importante.

Globalement, la molène est une plante peu exigeante, mais il est impératif que le substrat soit bien drainant. Elle déteste les sols qui retiennent l’eau, et notamment les sols lourds et compacts… À éviter si votre terrain est particulièrement argileux ! (à moins de planter en bac ou de sérieusement améliorer le drainage). Elle aime également les sols calcaires, alcalins.

Comme la molène apprécie les terrains secs, pauvres, caillouteux, vous pouvez sans problème l’installer dans une rocaille. Elle est idéale également pour végétaliser les talus.

La molène est une plante assez haute lorsqu’elle est en fleurs, c’est pourquoi il vaut mieux la placer à l’arrière des massifs, derrière des plantes plus basses. Elle y apportera structure et verticalité. Cependant, on trouve quelques variétés naines, comme ‘Sugar Plum’, qui peuvent être placées en bordure, sur le devant d’un massif, ou dans un pot ou bac.

Comme c’est une plante facile, qui se contente de peu, et apprécie les terrains rocailleux, voire sablonneux, vous pouvez l’utiliser pour végétaliser un endroit difficile à aménager. Elle est idéale pour meubler l’espace (car très volumineuse), même sur un sol ingrat !

 

Quand planter ?

Il est préférable d’installer la molène au printemps, vers le mois d’avril, bien que la plantation puisse aussi s’effectuer en automne.

 

Comment planter ?

Les molènes forment de larges rosettes de feuilles : nous vous suggérons d’espacer les variétés les plus petites d’environ 40 cm de distance, mais de respecter au moins 70 – 80 cm d’espacement entre les plus grandes. Évitez de planter trop dense !

  1. Creusez un trou de plantation. N’hésitez pas à apporter des matériaux drainants, comme des graviers ou du sable grossier… Vous pouvez aussi planter sur une butte pour faciliter l’écoulement de l’eau.
  2. Sortez la motte de son pot et plantez votre Verbascum. Le collet doit se trouver au niveau du sol, ou légèrement au-dessus (pour éviter que l’eau ne stagne au niveau du collet).
  3. Replacez la terre tout autour de la plante, et tassez.
  4. Arrosez généreusement.

 

La floraison du Verbascum virgatum

 

Entretien

La molène nécessite très peu d’entretien. Elle supporte bien la sécheresse, même en été. Elle se passe généralement d’arrosages, et n’a pas non plus besoin d’engrais.

Nous vous suggérons de déposer une couche de paillage au pied de vos molènes. Cela ralentira la croissance des mauvaises herbes.

Comme elles possèdent des tiges épaisses et rigides, il n’est généralement pas nécessaire de tuteurer les molènes, sauf si elles sont plantées dans un terrain particulièrement riche ou si elles sont exposées aux vents.

Coupez les hampes florales lorsqu’elles sont fanées. Vous pouvez en laisser quelques-unes en place si vous souhaitez que la plante se ressème d’elle-même.

La molène est une plante résistante, assez peu sensible aux maladies et ravageurs. Elle peut occasionnellement être atteinte par l’oïdium, une maladie cryptogamique qui se reconnait par la présence de taches blanches sur les feuilles. Si vous constatez sa présence, nous vous conseillons de supprimer les parties concernées et de traiter avec une solution à base de soufre. Il peut aussi arriver que les feuilles soient dévorées par des chenilles, et notamment par la Cucullie du Bouillon-blanc (Cucullia verbasci).

Multiplication

La meilleure technique pour multiplier la molène est le semis. Il arrive même parfois qu’elle se ressème spontanément, si vous avez laissé les tiges florales fanées en place.

Semis

Vous pouvez semer les graines de Verbascum au printemps, en avril ou mai. Les variétés horticoles risquent cependant d’offrir des fleurs un peu différentes de la variété d’origine. Par contre, les graines de verbascum se conservent très bien : elles restent viables pendant des dizaines d’années.

La molène possède des graines minuscules : nous vous conseillons de les mélanger avec du sable pour faciliter leur manipulation. Comme elles ont besoin de lumière pour germer, il ne faut ensuite pas les recouvrir de substrat.

  1. Préparez une terrine ou caissette en la remplissant de terreau (auquel vous pouvez ajouter un peu de sable pour le rendre plus drainant). Arrosez pour que le substrat soit bien humide.
  2. Mélangez les graines à du sable pour les répartir plus facilement sur le terreau.
  3. Dispersez-les à la surface, mais ne les recouvrez pas !
  4. Vous pouvez tasser délicatement.
  5. Placez la terrine sous un châssis froid.

Le substrat doit rester légèrement humide jusqu’à la germination, qui interviendra au bout d’une ou deux semaines. Vous pourrez planter en pleine terre après les dernières gelées, ou en début d’automne.

Comme Verbascum thapsus est une bisannuelle, elle produira une rosette de feuilles la première année, puis fleurira l’année suivante. Quelques variétés (comme ‘Southern Charm’) peuvent fleurir dès la première année.

Vous pouvez aussi semer la molène en automne et repiquer au printemps.

Enfin, il est possible de semer le Verbascum directement en pleine terre, mais si la rosette de feuilles qui se forme est encore petite quand arrive l’hiver, elle risque de mourir avec le froid. Si elle a eu le temps de bien se développer, elle survivra.

Associer les molènes au jardin

Les molènes sont parfaites pour s’intégrer dans un jardin sec, rocailleux. Vous pouvez les marier à d’autres plantes qui supportent bien la sécheresse et acceptent les terrains pauvres, caillouteux… Plantez-les avec des achillées, Eryngium, cardères (Dipsacus fullonum), euphorbes… Ajoutez quelques touffes de graminées, comme Stipa tenuifolia. Elles peuvent également s’associer avec des plantes méditerranéennes, comme les sauges de Jérusalem (Phlomis fruticosa), lavande, romarin, graminées, Euphorbia characias

 

Une idée d'association avec des molènes, sauges, panicauts, graminées...

Les Verbascums peuvent s’intégrer dans un jardin sec et minéral. Une scène avec Verbascum ‘Polarsommer’, Eryngium oliverianum, Centranthus ruber, Salvia caradonna et Stipa tenuifolia (photo AC – Nathalie Pasquel – MAP – Paysagiste Robert Myers) / Salvia nemorosa ‘Caradonna’ / Eryngium planum / Phlomis fruticosa

 

Les molènes se marient très bien avec d’autres plantes au feuillage gris, duveteux, comme Stachys byzantina, Salvia argentea, ou Phlomis lanata… Découvrez aussi Centaurea ragusina, une centaurée au superbe feuillage argenté et à fleurs jaunes ! Pour renforcer cet aspect soyeux et doux, profitez des épis floraux des graminées, comme Stipa pennata ou les Pennisetum… Plantez également quelques armoises, comme l’Artemisia ‘Powis Castle’. Vous obtiendrez un massif qui joue avec les rayons du soleil, créant des reflets sur le feuillage des vivaces et les épis des graminées !

Les Verbascum à floraison rose ou abricot peuvent s’intégrer dans un jardin romantique ou jardin de cottage. Elles permettent de créer un style « vintage ». Profitez notamment de la variété ‘Southern Charm’, et associez-la avec des rosiers anciens, pavots d’orient, népéta et gypsophiles… Privilégiez les teintes pastel, les tons doux et chaleureux : orangé, pourpré, rose, jaune tendre… Vous pouvez les planter également aux côtés des épis floraux mauves du Phlomis tuberosa ‘Amazone’

 

Une association avec des molènes, achillées, digitales et delphiniums

Les molènes peuvent aussi s’intégrer dans un jardin de style romantique ! Une association avec Verbascum ‘Rosie’, Delphinium et achillées / Verbascum ‘Jackie in Pink’ (photo David J. Stang) / Digitalis purpurea / Achillée ‘Apple Blossom’

 

Les molènes peuvent s’intégrer dans un mixed border coloré, en compagnie de rudbeckias, échinacées, achillées, rosiers et alchémilles. Vous obtiendrez un bel effet visuel en installant quelques autres plantes aux hampes florales dressées, pour répondre aux verbascum, comme en écho : digitales, delphiniums…

Avec ses nombreuses propriétés, le Verbascum thapsus peut sans problème s’intégrer dans un jardin de plantes médicinales. Enfin, vous pouvez aussi planter la molène au potager, car elle attire une punaise (Campylomma verbasci) qui mange les pucerons… C’est donc une bonne plante compagne pour lutter contre ces derniers.

Questions fréquentes

Les feuilles de mon Verbascum portent des taches blanches. Pourquoi ?

Il est sans doute atteint par l’oïdium, une maladie due à un champignon. Dès que vous constatez les premiers symptômes, supprimez les feuilles abimées et traitez en pulvérisant une solution à base de soufre ou une décoction de prêle. Vous pouvez aussi tailler les plantes à proximité pour permettre une meilleure circulation de l’air. Évitez également d’arroser le feuillage, car l’humidité favorise cette maladie cryptogamique.

Les feuilles semblent grignotées

Le responsable est sans doute une chenille, nommée la Cucullie du Bouillon-blanc, et qui se régale du feuillage des molènes. Inspectez les feuilles pour trouver les chenilles, et, si vous les repérez, la seule solution consiste à les retirer manuellement.

Mon verbascum ne fleurit pas... Pourquoi ?

Le Verbascum thapsus est une bisannuelle : il produit la première année une rosette de feuilles, et la floraison n’intervient que la deuxième année. Il faut donc patienter un peu pour profiter de la floraison ! Cependant, il existe aussi des variétés qui fleurissent dès la première année.

Le saviez-vous ?

  • Une plante médicinale

Le Verbascum thapsus est une plante efficace contre le mal de gorge, la toux, les inflammations du système respiratoire. C’est une plante adoucissante, émolliente, mucilagineuse. Elle peut être consommée en décoction ou en infusion, après avoir été soigneusement filtrée (afin d’éliminer les poils qui peuvent être irritants). On peut fabriquer un sirop contre la toux en utilisant les fleurs.

Articles connexes


conseil

Comment créer un beau massif de vivaces ?

Lire la suite +

Blog

Jardin naturel, 5 plantes sauvages remarquables

Je voue une admiration sans bornes aux paysagistes du naturel, comme les très célèbres Gilles...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Verbascum, Molène : planter, cultiver et entretenir »

Laisser un commentaire