Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

La gentiane : plantation, culture et entretien

La gentiane en quelques mots

  • La gentiane offre une remarquable floraison en trompette
  • Les couleurs sont splendides : souvent d’un bleu intense et profond, parfois aussi jaune ou rouge – rose
  • La gentiane est une plante alpine, de montagne, idéale pour les rocailles !
  • On trouve de petites espèces tapissantes, et de grandes gentianes au port dressé
  • Elles apportent beaucoup de couleur dans les massifs et les rocailles
  • Certaines espèces s’adaptent très bien à une culture en pot

Le mot de notre Experte

Les gentianes sont des plantes appréciées pour leur floraison en trompette, souvent bleue ou jaune. On trouve aussi quelques espèces à fleurs blanches, roses ou rouges. Leur floraison peut être printanière, estivale ou automnale. Les feuilles sont vertes, entières et opposées. La gentiane jaune, Gentiana lutea, dont la racine sert à produire des liqueurs et apéritifs, est sans doute la plus connue. Elle est grande et porte des fleurs jaunes, très lumineuses. Mais on trouve également de nombreuses espèces de gentianes formant de petits tapis de feuilles vertes sur lesquelles se détachent de magnifiques trompettes bleues. C’est le cas par exemple de Gentiana acaulis.

Les gentianes peuvent être installées au soleil ou à mi-ombre. Évitez néanmoins les situations brulantes, le plein soleil aux heures les plus chaudes de l’après-midi. L’idéal est de les planter dans un terrain drainant, mais qui reste frais en été. La gentiane redoute l’humidité stagnante en hiver. C’est une plante très rustique et qui nécessite peu d’entretien.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Gentiana sp.

Famille : Gentianaceae

Nom commun : Gentiane

Floraison : entre mai et octobre

Hauteur : entre 10 cm et 1,50 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : frais, drainant, humifère, neutre ou légèrement acide

Rusticité : environ – 20 °C

Les gentianes rassemblent entre 360 et 400 espèces de plantes vivaces, annuelles ou bisannuelles. Elles sont emblématiques des montagnes et régions alpines. On les rencontre principalement dans les régions tempérées d’Europe, d’Asie et d’Amérique. De nombreuses espèces poussent dans nos montagnes, dans les Alpes, les Pyrénées et le Massif central. Ce sont des plantes souvent protégées. Dans la nature, on les trouve dans les fissures entre les rochers, dans des zones rocailleuses, dans des prairies et en lisière de forêt. En raison de leurs origines alpines, les gentianes sont des plantes très rustiques.

La gentiane a donné son nom à la famille des Gentianacées, qui compte près de 1 700 espèces. Ce sont des plantes souvent herbacées, à fleurs régulières et pétales soudés. Deux genres sont très proches de la gentiane : Gentianella et Gentianopsis. La gentiane n’a par contre aucun lien avec la plante appelée « Arbre à gentiane », Solanum rantonnetii.

La gentiane jaune (Gentiana lutea) est souvent confondue avec le vératre, qui pousse dans les mêmes milieux. Elle en diffère par ses feuilles opposées (chez le vératre, elles sont alternes). Ces espèces sont plus faciles à reconnaitre lorsqu’elles sont en fleurs : la floraison de la gentiane est jaune, celle du vératre, blanche.

La gentiane doit son nom à Gentius (2e siècle av. J.-C.), le dernier roi d’Illyrie (Albanie actuelle) qui avait découvert les propriétés toniques de la plante.

Planche botanique représentant la Gentiane jaune

Gentiana lutea : illustration botanique

La hauteur des gentianes est très variable, entre les petites espèces au port tapissant (Gentiana sino-ornata, Gentiana acaulis…) qui mesurent souvent moins de 10 cm de haut, et la grande Gentiana lutea, au port très vertical et rigide, et qui peut atteindre 1,50 m ! Gentiana lutea porte une tige très droite, épaisse et non ramifiée. Les gentianes sont des plantes à croissance lente. Gentiana lutea a besoin de plusieurs années avant de commencer à fleurir. Mais ensuite elle peut vivre très longtemps, plusieurs dizaines d’années !

En fonction des variétés, la floraison a lieu entre mai et octobre. On trouve ainsi des espèces à floraison printanière (comme Gentiana acaulis), estivale (Gentiana lutea) ou automnale (Gentiana sino-ornata). Il est donc possible d’associer différentes espèces pour que leurs floraisons se succèdent, et en profiter plus longtemps.

Les fleurs peuvent être solitaires ; c’est souvent le cas chez les petites gentianes tapissantes, de rocaille. Elles peuvent aussi être rassemblées en verticilles denses, groupées à l’aisselle des feuilles, comme chez Gentiana lutea.

Les fleurs sont bien reconnaissables par leur forme en trompette. Elles sont grandes et larges, surtout lorsqu’on les compare au reste de la plante. Elles mesurent souvent souvent entre 3 et 5 cm de longueur. La corolle compte généralement cinq lobes soudés formant un tube évasé à l’extrémité, et plus ou moins plissé dans la longueur. De petits lobes s’intercalent parfois entre les plus grands (particulièrement visible chez Gentiana pyrenaica, qui porte ainsi de superbes fleurs à dix lobes). Chez Gentiana lutea, les lobes sont bien divisés, presque jusqu’à la base. Le tube de la corolle (pétales) est inséré dans un calice constitué de cinq sépales soudés. Les fleurs de la gentiane sont hermaphrodites, elles possèdent des organes mâles (étamines) et femelles (pistil).

Les fleurs impressionnent par l’intensité et la profondeur de leur teinte souvent bleue. Il existe aussi des espèces d’un jaune très lumineux, comme Gentiana lutea, mais les fleurs peuvent également être blanches (Gentiana algida), rouge pourpré (Gentiana purpurea), ou roses (Gentiana ‘Little Pinkie’). Gentiana scabra ‘Royal Stripes’ est très surprenante par ses fleurs bicolores, aux rayures bleues et blanches.

La gorge (l’intérieur du tube de la corolle) est souvent d’une teinte un peu différente, avec des stries ou des points. Chez Gentiana sino-ornata, elle est striée de pourpre et de vert – blanc. Gentiana punctata porte des fleurs jaunes piquetées de petites taches plus sombres.

 

La floraison des gentianes

Les fleurs de gentianes sont généralement bleues ou jaunes, mais on trouve aussi des variétés horticoles aux teintes plus originales. Gentiana thunbergii (photo Alpsdake), Gentiana lutea, Gentiana ‘Little Pinkie’ et Gentiana ‘Royal Stripes’

 

Chez les gentianes, les feuilles peuvent être disposées en rosette basale. Mais sur les tiges, elles sont généralement opposées, par paire, et réparties de façon très régulière.

Les feuilles sont vertes mais peuvent aussi prendre une teinte un peu bleutée. Elles ont souvent une forme ovale ou lancéolée, et peuvent être très larges, comme chez Gentiana lutea, ou au contraire très fines, linéaires, comme chez Gentiana sino-ornata. Les feuilles sont entières, non découpées. Elles ont des nervures parallèles bien marquées… notamment chez Gentiana lutea, ce qui leur donne un aspect plissé ! Les feuilles mesurent jusqu’à 5 cm de long chez les gentianes tapissantes, tandis qu’elles atteignent entre 20 et 30 cm de long chez la grande Gentiana lutea !

Les feuilles de Gentiana lutea ressemblent à celles du Vérâtre, ce qui entraine une confusion fréquente, d’autant plus que ces deux plantes poussent dans les mêmes milieux naturels. Pourtant, les feuilles de la gentiane sont opposées, tandis que celles du Vératre sont alternes, ce qui permet de les différencier facilement. Si la gentiane jaune est médicinale, le Vératre, lui, est toxique.

Les gentianes peuvent être caduques ou persistantes. Chez certaines espèces, les tiges florales disparaissent en automne, et la plante conserve seulement des rosettes de feuilles au niveau du sol, qui persistent en hiver.

La gentiane jaune, Gentiana lutea, possède une racine charnue, épaisse. Elle est récoltée et utilisée pour fabriquer des apéritifs, liqueurs et eaux-de-vie. Elle a une saveur amère, et est médicinale, tonique, efficace contre la fièvre, les problèmes digestifs…

Le fruit de la gentiane est une capsule. Il s’agit d’un fruit sec qui s’ouvre en deux parties lorsqu’il est mûr et libère alors les graines.

 

Les capsules et graines de gentianes

Gentiana alpina : fruits et graines (photo Roger Culos – Museum de Toulouse)

 

Les principales variétés de gentianes

Les variétés les plus populaires

Gentiane asclépiade - Gentiana asclepiadea

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette gentiane de taille intermédiaire forme des touffes dressées et arquées, portant des feuilles opposées et une floraison bleue. Elle se plait sur des sols qui restent frais, et apprécie également les terrains calcaires. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Gentiane sino-ornata bleue à floraison automnale, Gentiana

Période de floraison Sept. à Oct.

Hauteur à maturité
15 cm

Il s’agit d’une petite gentiane à port tapissant et qui offre de belles fleurs bleues en trompette. C’est une espèce tardive, qui fleurit en automne. Ses feuilles sont très fines, étroites. Elle apprécie les substrats acides, et est parfaite en rocaille.

Gentiane septemfida var. lagodechiana en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
20 cm

Cette gentiane au port tapissant porte en été des fleurs bleues en trompette. Elle est parfaite en rocaille. C’est l’une des espèces les plus faciles à cultiver. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Nos variétés préférées

Gentiana lutea - Gentiane jaune en godet de 9 cm

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.20 m

La gentiane jaune est une grande plante au port dressé et très vertical, Elle porte de larges feuilles opposées, embrassantes sur la tige. Les fleurs jaunes sont rassemblées à l’aisselle des feuilles. Ses racines sont utilisées pour produire apéritif et liqueur.

Gentiane acaulis - Gentiane des Alpes

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
10 cm

Aussi appelée Gentiane de Koch, il s’agit d’une petite gentiane tapissante qui offre au printemps des fleurs bleues en trompette. Son feuillage est persistant. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Gentiane Little Pinkie

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
15 cm

Cette petite gentiane au port en coussin se démarque par sa floraison rose ! Elle fleurit en été. Elle est parfaite pour apporter de la couleur dans une rocaille, ou sur une terrasse lorsqu’elle est cultivée en pot.

Les autres variétés à découvrir

Gentiane dahurica - Gentiane de Sibérie

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
25 cm

Aussi appelée Gentiane de Sibérie, cette gentiane offre en été des fleurs bleu tendre et profond, à gorge plus claire. Elle forme des touffes de feuilles allongées et brillantes, d’un vert assez lumineux.

Gentiane scabra Royal Stripes

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
25 cm

Une variété très originale, qui a la particularité d’offrir des fleurs bicolores, avec des stries bleues et blanches. Elle se plaira à mi-ombre, dans une rocaille, en pot ou en bordure.

Plantation

Où planter ?

Les gentianes se plaisent au soleil ou à mi-ombre. Si vous habitez une région relativement fraiche, vous pouvez planter en plein soleil ; mais dans le sud de la France, la gentiane appréciera d’être installée à mi-ombre. Mieux vaut éviter le plein soleil aux heures les plus chaudes.

Les gentianes ont la réputation d’être délicates à cultiver, car elles sont exigeantes quant au substrat et conditions de culture. Gentiana septemfida var. lagodechiana et Gentiana acaulis sont parmi les plus faciles.

Les gentianes apprécient les sols qui restent frais en été, mais il est important que le terrain soit bien drainant, car les gentianes n’aiment pas lorsque l’humidité stagne en hiver. Le substrat doit être poreux et léger. Quelques espèces aiment particulièrement les sols frais, comme Gentiana asclepiadea. De même, Gentiana lutea se plaira si vous l’installez à proximité d’un bassin.

Les gentianes aiment les sols fertiles, riches en humus. La plupart d’entre elles apprécient les sols neutres à légèrement acides. Mais on trouve aussi des espèces qui préfèrent les terrains calcaires, comme Gentiana asclepiadea.

Les gentianes peuvent s’intégrer dans une rocaille, surtout pour les espèces les plus petites et au port tapissant. Aménagez un massif surélevé et apportez-y quelques grosses pierres pour composer une rocaille. Choisissez par exemple Gentiana acaulis ou Gentiana sino-ornata. Vous pouvez aussi les installer sur un muret, entre les pierres, en y créant de petites poches avec un peu de terreau. Les gentianes de plus grande taille trouveront plutôt leur place dans un massif ou une bordure. Gentiana lutea est parfaite dans un jardin naturaliste ! Certaines gentianes sont idéales en pot ou jardinière : c’est notamment le cas des gentianes ‘Royal Stripes’ et ‘Little Pinkie’. Enfin, la gentiane jaune est si imposante qu’elle peut être plantée en solitaire, par exemple dans une pelouse.

Il est préférable de bien choisir l’emplacement de la gentiane, car elle n’aime pas être transplantée. Cependant, si vous avez besoin de le faire, évitez d’intervenir pendant sa période de croissance, afin de ne pas déranger le système racinaire.

Quand planter ?

Nous vous conseillons de planter la gentiane au début du printemps, vers le mois d’avril.

Comment planter ?

Respectez une distance de plantation d’environ 30 cm pour les espèces les plus petites, et d’au moins 60 cm pour les plus grandes.

  1. Commencez par travailler le sol pour l’ameublir et retirer les mauvaises herbes.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte. Vous pouvez placer un peu de graviers au fond pour améliorer le drainage.
  3. Sortez la motte de son pot, délicatement, en veillant à ne pas abimer les racines, et plantez. Vous pouvez surélever légèrement le collet de la plante par rapport au niveau du sol, afin d’éviter la stagnation de l’eau à cet endroit.
  4. Replacez la terre tout autour et tassez avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation.

Si vous cultivez la gentiane en pot, plantez dans un mélange de terreau, sable grossier et graviers, afin de rendre le substrat bien drainant.

La floraison bleue en trompette de la gentiane

 

Entretien

La gentiane demande peu d’entretien. Il est inutile de lui apporter de l’engrais, mais nous vous conseillons de l’arroser en cas de sécheresse prolongée. La gentiane apprécie les sols qui restent relativement frais en été. Pour autant, elle n’aime pas les terrains humides en hiver. Si vous la cultivez en pot, vous pouvez déplacer celui-ci pour l’abriter de la pluie en hiver.

Vous pouvez retirer les fleurs lorsqu’elles sont fanées. Cela évite que la plante consacre son énergie à produire des graines, mais l’encourage plutôt à émettre de nouvelles fleurs. En automne, nous vous conseillons de couper les tiges et feuilles qui ont séché.

Vous pouvez installer une couche de paillage au pied de vos gentianes, de préférence organique (feuilles mortes, BRF…) pour les grandes espèces, comme Gentiana lutea, ou minéral pour les petites gentianes de rocaille. Le paillage permettra de limiter la croissance des mauvaises herbes.

Attention aux limaces et escargots qui grignotent les feuilles et jeunes pousses. Vous pouvez déposer une couche de sable autour de vos gentianes pour les empêcher d’y accéder.

La gentiane est également sensible à la rouille. Cette maladie se reconnait à la présence de taches couleur rouille sur le feuillage. Dès que vous constatez sa présence, coupez les parties abimées afin d’enrayer son développement, et traitez avec du soufre ou une décoction de prêle.

La gentiane craint surtout l’excès d’humidité, qui peut faire pourrir le système racinaire, et entrainer l’apparition de maladies cryptogamiques (dues à des champignons). Si vous habitez une région pluvieuse, vous pouvez envisager d’abriter vos gentianes de la pluie en hiver. À l’inverse, si vous habitez dans le sud de la France, en plein été, vous pouvez prévoir un ombrage pour protéger la gentiane aux heures les plus chaudes.

Multiplication : semis, division

La gentiane se multiplie par semis ou division. Quelques espèces (Gentiana verna, Gentiana scabra…) peuvent être multipliées par bouturage de tiges basales en fin de printemps.

Semis

Il est préférable d’effectuer le semis en automne, dès la maturité des graines, car elles sont délicates à conserver et leur pouvoir germinatif est plus important lorsqu’elles sont fraiches. La germination de la gentiane est assez irrégulière.

Les graines ont besoin d’une période de froid pour germer (stratification permettant de lever la dormance). Vous pouvez placer au préalable les graines dans un sachet en plastique, puis au réfrigérateur, pour deux mois, et les semer ensuite en pot, au début du printemps. Vous pouvez aussi effectuer une stratification naturelle, en semant en automne, et en plaçant le pot en extérieur, pendant un à deux mois.

  1. Préparez un pot avec du terreau spécial semis, arrosez et tassez légèrement.
  2. Disposez les graines à la surface.
  3. Recouvrez d’une très fine couche de sable ou de terreau tamisé (quelques millimètres suffisent).
  4. Arrosez délicatement, à l’aide d’un pulvérisateur.
  5. Placez le pot en extérieur, car le froid favorise la germination.
  6. Vous pouvez couvrir le pot avec un film plastique ou une plaque de verre afin de préserver l’humidité.

Les gentianes sont des plantes qui poussent lentement. Lorsque les plantules seront apparues, vous pourrez placer le pot à une température un peu plus élevée (maximum 18 °C). Vous pourrez repiquer les jeunes plantules au printemps. Lorsque vous les transplanterez, il faudra faire attention à ne pas abimer le système racinaire, assez fragile.

Division de touffes

Vous pouvez diviser la gentiane en début de printemps. Cette technique est adaptée surtout pour les espèces tapissantes, comme Gentiana septemfida var. lagodechiana, et notamment les gentianes asiatiques à floraison automnale. Vous pouvez le faire tous les trois ans.

Choisissez un plant bien développé, et creusez de façon large pour le déterrer sans abimer le système racinaire. Divisez la touffe en deux ou trois fragments, si besoin en vous aidant d’un couteau aiguisé, puis replantez et arrosez généreusement.

Utiliser et associer les gentianes au jardin

Les petites gentianes tapissantes sont idéales pour apporter de la couleur dans une rocaille ! N’hésitez pas à les associer avec des phlox, aubriètes, Cerastium ou Arabis caucasica… Profitez de la floraison lumineuse des œillets, comme Dianthus deltoides. Mariez les gentianes printanières à la floraison très délicate de l’Anemone pulsatille ! Vous pouvez en profiter pour créer une rocaille de plantes alpines. Choisissez par exemple Gentiana acaulis et associez-la à d’autres plantes de nos montagnes, comme les joubarbes, saxifrages, Edelweiss et androsaces ! Vous pouvez aussi installer les gentianes sur un muret, entre les pierres, avec des sédums, ruine de Rome (Cymbalaria muralis), Campanula portenschlagiana, et même avec de petites fougères (polypodes, Asplenium ceterach…) !

Une idée d'association au jardin avec la gentiane acaule !

La gentiane peut s’intégrer avec d’autres petites plantes dans une rocaille de style « jardin alpin ». Anemone pulsatilla (photo Marco Schmidt), Gentiana acaulis, Saxifraga paniculata (photo Der Messer), et Edelweiss (Leontopodium alpinum)

 

Les gentianes permettent également de composer un jardin naturaliste. Recréez comme une prairie de montagne, telle qu’on en voit dans les Alpes ! Associez-les à des knauties ou scabieuses, des eryngiums (Eryngium alpinum), des épilobes et des apiacées à inflorescences blanches et légères, en ombelles (Chaerophyllum, Aegopodium…) ! Pensez aussi à la floraison délicate des ancolies, comme Aquilegia alpina. La gentiane jaune, Gentiana lutea est parfaite pour accompagner le superbe Lys martagon ! Ajoutez des Veronicastrums, fougères, et de grandes campanules…

Une idée d'association avec gentiane, épilobe, panicaut et lys martagon

Pour un jardin de style naturaliste, ou pour composer une prairie fleurie ! Gentiana lutea, Epilobium angustifolium (photo Böhringer Friedrich), Eryngium planum et Lilium martagon

 

Comme il existe des gentianes à floraison printanière, d’autres à floraison estivale ou automnale, vous pouvez créer de belles scènes en les associant à des plantes qui fleurissent à la même époque ! Ainsi, les espèces printanières, comme Gentiana acaulis, sont parfaites pour accompagner les bulbes de printemps : narcisses, tulipes, muscaris, ornithogales, iris de Hollande…

La grande gentiane, Gentiana lutea, peut s’intégrer dans un jardin très naturel et coloré pour créer un massif d’été ! Elle vous permettra de concevoir un mixed-border aux formes assez libres. Plantez-la avec des épilobes, veronicastrum, echinacées, cosmos, agapanthes… Et avec la floraison élégante des digitales !

Les gentianes d’automne vous permettront plutôt de créer une scène d’arrière-saison, en associant par exemple Gentiana sino-ornata, à des colchiques, dahlias, Sternbergia lutea, graminées et feuillages d’automne…

Questions fréquentes

Les feuilles de ma gentiane portent des taches orangées ! Que faire ?

Elle est sans doute atteinte par la rouille, une maladie cryptogamique (champignon). En général, la face supérieure des feuilles porte des taches décolorées, et la face inférieure, des pustules poudreuses, de couleur rouille. Les feuilles peuvent finir par tomber. Supprimez les feuilles concernées pour empêcher que la maladie ne s’étende. Vous pouvez traiter en pulvérisant une solution à base de soufre ou une décoction de prêle.

Les feuilles et jeunes pousses de ma gentiane semblent grignotées !

Les responsables sont probablement les limaces et escargots ! Ils apprécient de consommer les jeunes feuilles encore tendres. Pour faire barrière, vous pouvez déposer une couche de sable ou de sciure autour de vos plants. Sinon, utilisez un anti-limaces de type Ferramol.

Ma gentiane ne fleurit pas... Pourquoi ?

La gentiane est une plante à croissance lente, il lui faut longtemps pour s’installer et, suivant les espèces, pour commencer à fleurir. C’est également une plante imprévisible et délicate, si les conditions ne lui conviennent pas, il est probable qu’elle aura du mal à fleurir. Vérifiez que les conditions de culture sont adaptées, ou envisagez de la déplacer.

Le saviez-vous ?

  • La gentiane jaune : une plante utile, médicinale et aromatique

La gentiane jaune, Gentiana lutea, est connue pour sa racine charnue et de saveur très amère, qui est souvent utilisée pour concevoir des apéritifs, liqueurs et eaux-de-vie. Elle sert parfois à aromatiser des bières, et l’on peut aussi faire du Vin de gentiane.

La gentiane est récoltée surtout dans le Massif central, les Alpes et les Pyrénées, entre juin et octobre. Les racines sont très épaisses et s’enfoncent profondément dans le sol. Leur arrachage nécessite l’utilisation d’un outil spécial, nommé « fourche du diable ».

La racine de cette gentiane est réputée pour ses propriétés médicinales. Elle favorise la digestion, renforce le système immunitaire, calme le système nerveux, est antiseptique, tonique… On peut la consommer en tisane, ou sous forme de décoction ou de teinture.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Camaïeu de fleurs bleues de printemps.

Si une couleur de fleur peut être associée à une saison, pour le printemps c'est...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire