Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Coronille, Coronilla : plantation, culture, entretien

La Coronille en quelques mots

  • La Coronilla est un petit arbuste à l’interminable floraison parfumée le plus souvent jaune, du printemps à l’automne
  • Il fait partie des arbustes des plus faciles à vivre acceptant de croître dans un jardin pierreux ou sableux, où peu de plantes acceptent de pousser
  • Elle est heureuse dans les sols drainants, même secs en été et pauvres
  • Robuste, rustique, parfaitement adaptée à la sécheresse, peu exigeante, elle trouve sa place dans la plupart des jardins
  • C’est une valeur sûre dans les rocailles, les massifs arbustifs, les talus ou les haies fleuries

Le mot de notre experte

La Coronille (en latin Coronilla) est un petit arbuste buissonnant apprécié pour sa floraison solaire et parfumée qui dure plusieurs semaines, du début du printemps à l’automne, selon les espèces. La Coronille arbustive ou Coronille des jardins (Coronilla emerus, syn.Hippocrepis emerus) peut monter à 2 m de hauteur alors que la Coronilla valentina subsp. glauca également appelée Coronille glauque, ne dépassera pas 1m de hauteur et fera sensation dans un grand pot sur la terrasse. Certaines coronilles comme Coronilla valentina glauca ‘Variegata’ ou Coronille panachée se distinguent par un feuillage panaché de blanc crème, tandis que la Coronille bigarrée est facilement reconnaissable à ses fleurs panachées de rose, blanc et violet.

Si la coronille appartient à la famille des Fabaceae que l’on appelle couramment légumineuses et dans laquelle on trouve les haricots ou les pois, celle-ci n’est pas comestible.

Plante du Midi, la coronille est avide de soleil et frugale, ne craignant ni les terres pauvres, ni le froid. Très rustique et très résistante à la sécheresse, elle aime les sols perméables, même caillouteux, bien drainés.

Avec sa jolie silhouette buissonnante, la coronille est parfaite pour créer rapidement une ponctuation lumineuse dans tous les jardins secs et sans arrosage.

Découvrez sans tarder notre sélection !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Coronilla, Hippocrepis

Famille : Fabacées

Noms communs : Coronille, Faux Baguenandier, Séné bâtard

Floraison : Avril à octobre

Hauteur : 0,15 à 2 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Caillouteux (pauvre et filtrant), sol sec

Rusticité : -10°C-15°C

La Coronille appelée également « faux baguenaudier » ou « séné bâtard », est un petit arbuste  de la famille des Fabacées, comme les Mimosas, originaire des garrigues, lisières de bois et des coteaux calcaires du bassin méditerranéen parfois jusqu’à 1 300 m d’altitude. Le genre Coronilla (ou Hippocrepis) compte une vingtaine d’espèces caduques ou persistantes dont la coronille des jardins ou Coronilla emerus (syn.Hippocrepis emerus), la Coronilla glauca et ses hybrides comme Coronilla valentina subsp. glauca (‘Citrina’, ‘Variegata’) et la Coronille bigarrée qui sont les plus cultivées dans nos jardins. La Coronilla emerus pousse spontanément dans certaines régions du Midi de la France et est notamment une espèce protégée en Dordogne et en Gironde.

A partir d’une souche ligneuse, la Coronilla forme un arbrisseau très buissonnant au port touffu, dense et très ramifié d’environ 1m à 2 m de hauteur, ayant tendance à s’étaler avec le temps. La Coronilla minima, une coronille naine, ne dépasse pas une dizaine de centimètres de haut. De croissance rapide, la durée de vie de ce petit arbre est cependant relativement brève, 5 ans à 10 ans tout au plus.

Les rameaux d’un vert moyen, grêles et ramifiés, portent un feuillage caduc chez la Coronilla emerus, semi-persistant à persistant chez la Coronilla glauca. Il est composé de feuilles alternes, pennées de 3 à 6 cm de long, découpées en 7 à 9 petites folioles ovales ou oblongues.

coronilla

Coronilla valentina – illustration botanique

De couleur vert vif ou vert épinard au fini mat chez la Coronilla emerus, elles prennent une couleur vert-bleuté chez les coronilles glauques et se panachent de blanc crème, chez la Coronille panachée (Coronilla valentina glauca ‘Variegata’).

Élégamment découpé, ce feuillage léger sert d’écrin à une floraison solaire, abondante mais élégante. Les fleurs apparaissent dès le mois de janvier en climat doux, pour les coronilles les plus précoces, et s’épanouissent par vagues successives au printemps et en été, tant que la chaleur et la sécheresse ne s’installent pas, parfois jusqu’aux premières gelées. Elles sont réunies, selon les espèces, en ombelles de 5 à 8 fleurs à l’extrémité des branchages ou axillaires rassemblées par 2 à 4 à l’aisselle des feuilles.

Ces petites fleurs à 5 pétales, typiques des papilionacées, rappellent celles des genêts ou des cytises (Laburnum). En forme de papillon, elles sont longues de 1 à 2 cm et composées de 4 pétales, dont le supérieur, qui est aussi le plus grand, se déploie en étendard au-dessus de deux pétales latéraux ou ailes se refermant pour former une carène. Enserrées dans un calice lavé de rouge, le plus souvent d’un jaune soleil très vif, à la limite du criard, ces fleurs de pois prennent plusieurs teintes du pourpre au rose, en passant par le blanc chez la Coronille bigarrée et sont parfois griffées de rouge et de brun chez la Coronille des jardins. Elles dégagent un parfum doux sucré et floral comme le genêt, embaumant tout un secteur du jardin. Très mellifères, elles attirent un grand nombre d’insectes pollinisateurs.

Cette généreuse floraison cède la place à de fines gousses pendantes terminées en long bec, que l’on appelle siliques, courbes et noirâtres mesurant jusqu’à 10cm de long. Elles deviennent brunes et s’ouvrent en se divisant lorsqu’elles sont à maturité, expulsant alors des petites graines cylindriques capables de se ressemer spontanément au jardin.

Facile de culture, la Coronille est rustique jusqu’à -10°C au minimum, le plus souvent jusqu’à -15-20 °C, et pousse à toutes expositions, même si elle préfère les situations chaudes et très ensoleillées. Parfaitement adaptée aux sols médiocres, c’est une excellente plante de jardin sec et elle conviendra parfaitement à un jardin sauvage, un jardin de fleurs ou un jardin sans arrosage auxquels elle apporte une note très lumineuse et odorante. Elle se plante en massif arbustif ou fleuri, dans une grande rocaille, en lisière de sous-bois ou dans les zones ombragées ou ingrates d’un jardin sec et chaud.

coronilla

Floraison d’une Coronille

Principales espèces et variétés

Il existe environ 6 espèces de Coronilles, dont les plus répandues dans nos jardins sont la coronille des jardins (Coronilla emerus), caduque en hiver mais résistante au froid et la Coronilla glauca ou coronille glauque, à feuillage vert-bleuté persistant, au développement plus modéré, et ses hybrides ; la Coronilla glauca ‘Citrina’ aux fleurs jaune pâle ou la Coronilla glauca ‘Variegata’ aux feuilles panachées. Certaines offrent une floraison précoce qui démarre dès le mois de janvier en climat doux, et se poursuit jusqu’en avril, d’autres fleurissent en avril-mai, suivi de remontées sporadiques jusqu’en automne, voire presque tout au long de l’année.

Les plus populaires

Coronilla emerus (Hippocrepis) - Coronille des jardins Pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Juil.

Hauteur à maturité
1.75 m

C'est la coronille la plus cultivée. Caduque et parfaitement rustique, elle forme un beau buisson à l' interminable floraison jaune lavée de pourpre, abondante en mai-juin puis clairsemée de juillet à octobre. Cette coronille est indispensable dans un massif arbustif, pour l'ornement des sous-bois ou des zones ombragées d'un jardin sauvage en climat chaud et sec.

Coronilla valentina Glauca - Coronille glauque Pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette Coronille se distingue par son joli feuillage persistant vert-bleuté. Elle forme une jolie boule, bien dense, d'allure naturelle mais très soignée et sera magnifique dans un grand pot sur la terrasse, à remiser en région très froide.

Nos préférées

Coronille - Coronilla valentina subsp. glauca Citrina

Période de floraison Avril à Juin, Sept. à Oct.

Hauteur à maturité
1.10 m

Spectaculaire et agréablement odorante durant les jours tristes de l'hiver, sa floraison précoce démarre dès le mois de janvier en climat doux. Avec sa floraison jaune pâle, elle est peut-être plus agréable au regard que l'espèce-type aux fleurs d'un jaune un peu criard. A cultiver en pleine terre comme en pot.

Coronille - Coronilla valentina subsp. glauca Selection

Période de floraison Avril à Juin, Sept., Nov.

Hauteur à maturité
1.00 m

Voici une ravissante forme de la coronille glauque ! On aime son joli feuillage gris et son interminable floraison très parfumée, d'un jaune solaire. Cette plante fera sensation dans un massif arbustif, dans une rocaille ou dans un grand pot sur la terrasse.

Plantation

Où planter la coronille ?

Rustique, la Coronilla supporte des températures inférieures à -15°C, parfois jusqu’à -20°C en sol parfaitement bien drainé car les excès d’eau en hiver peuvent nuire à la rusticité de cet arbrisseau. Résistante aux maladies, au froid, aux embruns, comme à la sécheresse estivale, elle est facile à cultiver dans quasiment toutes les régions. Dans les régions les plus froides, protégez-la du froid au maximum en l’installant dans un endroit chaud du jardin, en plein soleil ou contre un mur au sud.

Elle aime les situations chaudes et se plante au soleil de préférence même brûlant où elle fleurira mieux, même si elle tolère l’ombre légère, voire une ombre plus dense en région chaude : elle ne craint pas les sols truffés de racines et appréciera même une place sous un grand arbre.

Côté sol, la coronille est un arbuste caduc apprécié pour sa frugalité. Elle se plaît dans tous les sols bien drainés, légers, même pauvres, secs et caillouteux. Elle s’adapte sans soucis aux sols médiocres ou dégradés qu’elle colonise.

Côté emplacement, la Coronille ne craint pas la concurrence des racines des grands arbres comme les pins ou les chênes, et se plaira là où peu de plantes acceptent de pousser. Elle aura tendance à s’étaler avec le temps, offrez-lui environ 1,50 m d’espace en tous sens, afin qu’elle puisse se développer à son aise. Dans les régions les plus froides, la culture en grands pots remisés en hiver est possible.

C’est une excellente plante de jardin sec et rocailleux, de jardin sans arrosage, à installer en massif arbustif ou fleuri, en haie, sur un talus caillouteux ou dans un sous-bois clair.

Quand planter la coronille ?

Plantez la Coronille plutôt en début de printemps, en mars-avril au nord de la Loire, après les dernières gelées et en septembre-octobre dans les régions du Sud de la France.

Comment planter la coronille ?

En pleine terre

La coronille a besoin d’une terre bien drainée en hiver car elle craint l’humidité stagnante. En terre lourde, allégez avec de la tourbe, de la pouzzolane, un peu de sable ou de gravier fond du trou de plantation. En haie et en massif, selon les variétés, espacez les pieds de 1 à 1,5 m en moyenne.

  • Préparez  bien le sol
  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large que la taille du pot
  • Étalez une couche de drainage (pouzzolane, graviers, billes d’argile) au fond du trou
  • Plantez l’arbuste au centre du trou et rebouchez
  • Tassez
  • Arrosez abondamment à la plantation puis régulièrement mais parcimonieusement le premier été pour favoriser l’enracinement

En pot

Certaines variétés au développement modéré et au port plus compact (Coronilla glauca ‘Citrina’) feront sensation dans un grand pot sur la terrasse.

  • Au fond d’un grand bac d’au moins 70 cm de diamètre, soignez le drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un substrat léger
  • En été, arrosez bien pendant la floraison, une à deux fois par semaine sans noyer la plante et en laissant le substrat s’assécher entre deux apports d’eau
coronille

La coronille forme un arbrisseau buissonnant au joli port touffu !

Entretien, taille de la coronille et soins

La Coronille demande peu d’entretien une fois bien enracinée.

Elle offre une belle résistance à la sécheresse donc ne nécessite pas des arrosages abondants sauf le premier été où vous l’arroserez une à deux fois par semaine pour faciliter son installation. Par la suite, vous n’arroserez qu’en cas de sécheresse prolongée  ou de fortes chaleurs. Frugale, elle se passe d’engrais poussant très bien dans les sols pauvres. Dans les régions les plus froides, paillez en hiver pour l’isoler du froid et garder ses racines au chaud.

La coronille est très résistante et ne connaît ni maladie ni parasite. Elle ne craint que les excès d’humidité : pour éviter la pourriture des racines, assurez-vous que le sol soit suffisamment drainant.

Quand et comment tailler la coronille

La taille de la coronille n’est pas indispensable mais elle peut être utile pour limiter la croissance, éviter qu’elle ne se dégarnisse et lui garder une forme esthétique. C’est une plante qui a une vie assez brève, elle durera plus longtemps et fleurira mieux si vous procédez à une taille annuelle, mais évitez les tailles trop sévères. Si vous souhaitez conserver les graines, taillez juste après la fructification.

  1. A la cisaille, épointez les tiges après floraison, de fin juin à septembre, pour inciter la plante à se ramifier,  densifier le feuillage et maintenir une silhouette équilibrée
  2. Les coronilles âgées peuvent être rabattues plus sévèrement à 20 cm du sol de février à avril, avant la reprise de la végétation

Multiplication

Si la Coronille se multiplie par semis en mars ou à l’automne avec les graines récoltées, nous vous conseillons également le bouturage, méthode la plus simple et la plus rapide qui permet de renouveler les pieds qui vieillissent assez vite. Elle drageonne très facilement et se ressème aussi spontanément mais ne vit souvent que quelques années, elle gagnera donc à être multipliée pour la pérenniser.

Semer la coronille

Récoltez les graines de coronille à maturité en automne et semez-les sous châssis froid ou conservez-les au réfrigérateur ( à 4 °C) pour lever leur dormance et favoriser la germination car elles ont besoin d’une stratification. Semez-les au début du printemps en godets dans un mélange de terreau et de sable. Mettez en place à l’automne suivant.

Bouturage

  1. En juin, prélevez des rameaux bien verts non fleuris de 10 à 15 cm de long
  2. Grattez l’écorce sur quelques centimètres et supprimez les feuilles du bas
  3. Conservez deux paires de feuilles supérieures
  4. Plantez ces boutures herbacées en godets dans un mélange léger et filtrant de sable grossier et de terreau et placez à l’étouffée sous un sac plastique transparent
  5. Maintenir le substrat légèrement humide jusqu’à l’enracinement
  6. Repiquez les boutures individuellement à l’automne dans des pots plus grands remplis de terreau
  7. Conserver à l’abri du gel l’hiver
  8. Plantez en pleine terre au printemps et arrosez bien la première année

Associer

La Coronille est un séduisant arbrisseau de terrains pauvres qui s’utilisera en massif, rocailles, haie fleurie, dans un massif d’arbustes ou de fleurs et qui trouvera sa place dans tous les jardins naturels et sauvages où elle sera une jolie source de lumière. Au jardin, sa floraison solaire viendra prendre le relais de celle des Forsythias et des Cognassiers du japon. Selon la variété, elle participera à des scènes printanières dès la sortie de l’hiver ou estivales. Au jardin, ses fleurs jaunes mettront en valeur toutes les floraisons bleues.

associer la coronille

Un exemple d’association en haie fleurie : Photinia serrulata, Coronille (Coronilla emerus par exemple), Choisya ternata et Abelia grandiflora

Avec sa floraison précoce, la Coronilla glauca ‘Citrina’ peut être associée aux fleurs tardives des bulbes de printemps comme des tulipes botaniques, les fritillaires. Sa floraison se détachera puissamment dans des compositions or/bleu avec les fleurs bleues des myosotis du Caucase, Scilla sibirica ou muscaris au printemps, puis de Perovskia, de Geranium macrorrhizum, Convolvulus cneorum, des Buglosses d’Italie ou des Ceratostigma. Elle fait merveille en bordure avec les Campanula portenschlagiana et les corbeilles d’or.

Dans un massif arbustif, mariez-la à des arbustes de soleil, de terrain sec et pauvre, comme les Cistes, les Caryopteris et dans un jardin sans arrosage sur un grand talus avec d’autres couvre-sol comme le Genêt, les romarins ou les céanothes rampants ou un rosier rampant. Au centre d’un massif de plantes basses ou tapissantes, elle sera magnifique entourée de vivaces et plantes de rocailles, cistes de petite taille (Cistus x pulverulentusCistus x skanbergii), Conifères nains ou rampants auprès desquels, la coronille formera un contraste remarquable.

associer la coronille

Un exemple d’association en massif : Coronilla valentina Glauca qui fleurira au printemps, accompagné de belles Lavandes  ‘Munstead’, d’Anthemis ‘Sauce Hollandaise’ qui prendront de relais, quelques Santolines et un tapis de Stachys bizantina

Pour composer un massif dans les tonalités jaunes, rapprochez-la d’euphorbes de terrain sec, de potentilles ou de rosiers blancs ou jaunes, d’Hélianthèmes, du Millepertuis.

Créez un massif persistant et odorant pour accompagner vos coronilles glauques, en mêlant les feuillages et les parfums des lavandes, armoises argentées, romarins bleus et thyms. Dans une grande rocaille bien drainée, on peut l’associer dans des zones naturelles à l’Echium candicans ou Vipérine de Madère.

Elle pourra servir de point de mire au centre d’un petit jardin ou en pot sur une terrasse mélangée à des Lavandes, des Stachys ou à des armoises.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

12 arbustes pour sol sec ou filtrant

Lire la suite +

Blog

5 arbustes couvre-sols pour aménager un talus

Un talus est par définition un terrain en pente soumis à la rudesse des éléments où...
Lire la suite +

Blog

Tempérer les fleurs jaunes au jardin

Il suffit de se promener dans les jardins au printemps pour s'apercevoir que l'une des...
Lire la suite +

plantation

10 plantes vivaces résistantes à la sécheresse pour jardin sans arrosage

Lire la suite +

conseil

La taille des arbustes à floraison printanière

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « Coronille, Coronilla : plantation, culture, entretien »

Laisser un commentaire