Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Cobée, Cobaea scandens : semis, plantation

La Cobée en quelques mots

  • La Cobée est une jolie plante grimpante venue du Mexique, très florifère de l’été à l’automne
  • Elle produit une floraison des plus originales faite de délicieuses clochettes retroussées d’abord vert crème puis pourpres, bleues ou blanches nichées dans un feuillage luxuriant
  • De croissance rapide, elle habille en quelques semaines tout support mis à sa disposition
  • C’est une plante gélive, cultivée en annuelle sous nos climats ou en véranda
  • Peu exigeante, elle est facile à cultiver en sol frais et ne craint que le gel
  • Elle est parfaite pour fleurir jusqu’aux gelées murets, grillages ou pergolas et se cultive très bien en pot

Le mot de notre experte

Originaire en particulier du Mexique, la Cobée ou cobea est une jolie plante grimpante très florifère remarquable pour sa floraison en grosses clochettes bleu violacé ou blanches.

Sa floraison continue de l’été aux gelées et sa croissance rapide en font une solution de choix en grimpante: vigoureuses, les tiges de la Cobaea scandens s’accrochent toutes seules à tout support, pour habiller murs, pergolas, treillages, grillages et clôtures ou grimper à l’assaut d’un arbre. Bien installée, elle peut atteindre 5 m en une saison !

Vous pouvez également la cultiver en pot.

Gélive, cette liane volubile est le plus souvent cultivée en annuelle dans nos jardins ou en pot remisé à l’abri des rigueurs de l’hiver en serre ou dans la véranda. Dans les régions aux hivers doux la cobée peut rester en pleine terre.

Elle s’adapte à tous les sols pas trop secs et demande vraiment peu de soins, ne craignant que les fortes gelées.

Sa facilité de culture permet de l’utiliser très largement au jardin, notamment en compagnie d’autres grimpantes comme les ipomées ou les pois de senteur.

De la germination au semis des graines de cobée, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette belle fleur grimpante annuelle qui séduit par son originalité et apporte la touche nostalgique et romantique au jardin !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Cobaea

Famille : Polémoniacées

Noms communs : Cobée

Floraison juillet à octobre

Hauteur : 2 à 5 m

Exposition : Soleil

Sol : tous bien drainés et frais

Rusticité : gélive

La Cobée est une plante vivace  grimpante originaire des régions tropicales et subtropicales d’Amérique et du Mexique. Elle appartient à la famille des Polemoniaceae, comme les Phlox. Peu rustique sous nos climats, cette liane tropicale est généralement cultivée comme une plante annuelle mais se révèle vivace en climat doux.

Le genre comprend 25 espèces vivaces mais seule la Cobaea scandens également appelée cobée grimpante, est cultivée en Europe. Cette espèce type qui produit des fleurs bleu-pourpré a donné naissance à quelques rares cultivars, comme ‘Alba’ qui offre une floraison blanche ou encore ‘Violet Blue Bells’, aux fleurs violettes.

De croissance très rapide, la cobée grimpante peut atteindre 3 à 5 m de hauteur, parfois davantage, pour environ 1 à 2m de largeur en une saison.  A la manière des pois, elle s’accroche à tout support que vous mettrez à sa disposition à l’aide de longues vrilles. Elle est donc idéale pour couvrir un mur, un treillage, une tonnelle, un grillage ou encore d’une clôture.

Exubérant, le feuillage caduc apporte une certaine luxuriance à la plante. Porté par de nombreuses fines tiges volubiles, il est formé de 3 paires de folioles ovales à elliptiques, d’environ 2 à 10 cm de long. La surface des feuilles présente des nervures marquées. La dernière foliole est terminée par une vrille fine et fourchue, permettant à la plante de s’accrocher. Légèrement duveteuses, elles sont vert foncé.

La floraison de la Cobée est l’une des plus originales pour la belle saison. Nichées à l’aisselle des feuilles dans ce feuillage opulent et dense, de jolies fleurs campanulées éclosent de juillet jusqu’aux gelées. Cette végétation buissonnante, pouvant dissimuler une partie de la floraison, se pare d’une profusion d’inflorescences en forme de clochettes serties dans un grand calice verdâtre de 3 à 5 cm de diamètre.

Elles s’ouvrent en corolles largement épanouies mesurant 5 à 6 cm de diamètre pour 7 à 8 cm de long, dont les pétales soudés exhibent des lèvres retroussées : leur forme étonnante évoquant des cloches de cathédrale vaut à la cobée d’être surnommée Outre-Manche, « cathedral bells ». Un bouquet de longues étamines blanches ou jaunes s’échappe de leur gorge béante, parfois veinée de plus clair chez les variétés pourpres.

cobée

Les fleurs de la cobée ont également la particularité d’offrir, au fil de leur épanouissement, des coloris évolutifs ; elles naissent dans une teinte jaune verdâtre, virant peu à peu au blanc translucide puis au violet-pourpre à maturité chez la Cobaea scandens ‘Violet Blue Bells’, et blanche se teintant progressivement d’ivoire chez la Cobaea scandens ‘Alba’.

Elles exhalent un léger parfum plus ou moins agréable qui s’intensifie à la tombée de la nuit.

A la faveur d’un climat doux uniquement, les fleurs cèdent la place à de gros fruits en forme d’olives violettes renfermant les graines.

Frileuse, la Cobée est une liane tropicale qui ne résiste pas à des températures négatives et qui sera donc cultivée comme une plante annuelle dans la plupart de nos régions. Elle s’épanouit au soleil, tolérant la mi-ombre dans le sud de la France, bien à l’abri des vents. Elle se contentera d’un sol ordinaire à condition que celui-ci soit drainé, humifère et qu’il reste frais.

La Cobée est la plante grimpante idéale pour couvrir rapidement un mur, une clôture inesthétique bien exposée, un tronc d’arbre ou tout simplement pour habiller une tonnelle, dégringoler d’une pergola ou d’un treillage.

Elle se plaît également en pot pour fleurir les terrasses et les balcons ou dans une véranda ou un patio.

Principales espèces et variétés

On ne trouve en culture que la Cobaea scandens. Elle se décline en quelques cultivars à fleurs pourpre, bleues violacées, blanches, plus rarement roses.

Nos préférées

Graines de Cobée grimpante Violet Blue Bells - Cobea scandens

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
3.00 m

Une vigoureuse cobée arborant de délicieuses clochettes jaune verdâtre devenant violettes. Elle couvrira rapidement et en beauté tout support que vous mettrez à sa disposition et se cultive très bien en pot.

Graines de Cobée grimpante Alba - Cobaea scandens

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
4.50 m

Une variété spectaculaire avec ses clochettes blanches devenant crème. Elle est idéale pour couvrir rapidement un treillage, une tonnelle, un grillage ou une clôture.

 

Semer des graines de Cobée

Quand semer la Cobée ?

Les graines de Cobée se sèment de mars à avril, au chaud à une température de 18-24°C en godet ou en terrine. En climat doux, les semis peuvent se faire directement en place en mai.

Comment semer ?

Pour semer vos graines de Cobée :

  • Commencez par faire tremper les graines dans un verre d’eau pendant 2 heures,
  • Préparez une caissette remplie d’un bon terreau pour semis mélangé à du sable
  • Semez les graines en surface
  • Recouvrez-les très légèrement de terreau
  • La température de l’abri doit être au minimum de 15°C
  • Maintenez le substrat humide mais non détrempé et au minimum à 20°C pendant la levée (entre 10 et 21 jours)
  • Trois semaines plus tard, repiquez les plantules en godets individuels
  • Maintenez le substrat humide jusqu’à la plantation

Dans les régions douces, vous pouvez aussi semer directement en place dans un sol réchauffé en avril-mai. Tuteurez dès que les plantules ont forci.

Planter les cobées

Où planter la cobée au jardin ?

De ses origines tropicales, la Cobée a conservé une grande sensibilité au froid, dépérissant dès les premières gelées. C’est pourquoi, cette liane herbacée est habituellement cultivée dans notre pays comme une annuelle en pleine terre ou en pot comme plante d’intérieur à cause de sa faible rusticité. C’est également une excellente plante de véranda. En climat frais, si vous voulez la conserver : rentrez-la en hiver sous serre ou en intérieur  !

Pour bien fleurir, elle appréciera une situation ensoleillée et chaude ou ombragée dans les régions du sud, à l’abri des vents et des courants d’air froids.

Cette belle grimpante annuelle peu exigeante sur la nature du sol, poussera vite dans un sol léger, relativement humifère, drainant, restant frais l’été. Un sol trop riche favoriserait le feuillage au détriment de la floraison.

Prévoyez-lui un support adapté et suffisamment d’espace : elle habille en une saison et jusqu’aux premiers frimas, un mur de vieilles pierres orienté au sud, un grillage, une tonnelle, le tronc d’un arbre, un treillage ou encore une pergola et peut aussi dégringoler au-dessus d’un muret.

Cultivée en pot, elle fleurit les terrasses et les balcons ensoleillés et pourra également trouver une place dans la véranda où elle s’épanouira au chaud toute l’année.

cobée

La cobée habille élégamment une gloriette !

Comment planter, en pleine terre ou en pot :

  • En pleine terre

Dès que les risques de gelées sont définitivement écartés, de la mi-mai jusqu’à la mi-juin, vous pouvez installez vos jeunes plants de Cobée en pleine terre en extérieur en espaçant les plants de 80cm à 1 m environ. Prévoyez de lui donner tout de suite un support sur lequel grimper.

Les étapes pour réussir la plantation des cobées :

  1. Travaillez bien la terre sur une demi hauteur de bêche
  2. Creusez un trou profond 3 fois plus large que la motte
  3. Faites un bon lit de gravier au fond du trou
  4. Placez la motte, sans trop enterrer le collet
  5. Installez un petit tuteur qui guidera les branches vers  le support
  6. Rebouchez avec la terre de jardin mélangée à du terreau et de sable grossier
  7. Tassez
  8. Paillez le pied pour garder la fraîcheur
  9. Arrosez régulièrement mais modérément pour garder le sol frais
  • En pot

La cobée convient bien à la culture en grand pot d’au moins 40 cm de diamètre. Sortie à la belle saison, elle sera remisée avant les gelées et conservée dans une véranda ou une serre pas trop chauffée tout au long de l’année.

  1. Plantez dans un mélange riche bien drainant et riche de 2/3 de terreau et d’ 1/3 de terre du jardin, vous pouvez également ajouter un peu sable
  2. Arrosez régulièrement sans excès toutefois en laissant la terre sécher entre deux arrosages
  3. Fertilisez 3 à 4 fois durant la saison avec un engrais organique liquide
  4. A l’automne, rentrez les potées à l’abri des gelées
cobea

Les fleurs campanulées de la Cobaea scandens sont d’abord d’un joli vert tendre avant de se colorer de violet

Entretien et soin

Vraiment peu contraignante, la Cobée demande peu d’attention. C’est une grimpante facile à cultiver pour peu qu’elle ne manque pas d’eau.

En été, maintenez la terre fraîche, surtout lors des grosses chaleurs : arrosez régulièrement toujours au pied de la plante, au moins une fois par semaine, sans toutefois détremper la terre car elle redoute les excès d’eau.

Avec un bon paillage, elle supportera assez bien une courte sécheresse, pourvu qu’on l‘arrose régulièrement.

La Cobea a besoin d’un support pour croître, car ses tiges ne sont pas suffisamment rigides pour supporter son poids. Au démarrage, aidez ses tiges à grimper : pensez à tuteurer et à donner un support à votre cobée  dès son installation en pleine terre comme en pot. Ensuite, elle se débrouillera toute seule.

La cobée en pot a besoin d’apports d’engrais pour plantes fleuries (toutes les deux semaines) et d’arrosages plus réguliers durant toute la belle saison.

Retirez les fleurs fanées pour encourager l’apparition de nouvelles floraisons.

Si le feuillage se développe de manière exubérante, cachant les fleurs, à l’aide d’un sécateur supprimez quelques feuilles.

A l’automne, dans les régions froides, arrachez vos cobées de pleine terre et rentrez les potées à l’abri des fortes gelées dans un endroit où la température ne descendra pas au-dessous des 15°C.  Réduisez alors les arrosages au strict minimum.

En climat doux, cette grimpante pourra passer l’hiver en pleine terre : rabattez la touffe au ras-du sol et recouvrez le pied d’une tuile  et d’un bon manteau de feuilles sèches. Au printemps, lorsque celle-ci reprend, nourrissez-la avec du compost mature.

Au jardin, on ne lui connaît aucun parasite, ni maladie, en définitive, la Cobée ne craint que les gelées. Toutefois, les Cobées cultivées en intérieur peuvent se montrer plus sensibles : si nécessaire, des pulvérisations d’eau savonneuse délogeront les pucerons et des macérations d’ortie élimineront les araignées rouges.

Multiplication 

Si la cobée se multiplie par semis au printemps (lire notre partie « Quand et comment semer les graines de cobées »), il est également possible de la bouturer en juin.

Pour ce faire :

  • Prélevez des boutures ligneuses de 10 à 15 cm de longueur juste sous un œil
  • Retirez les feuilles du bas de la tige et ôtez les fleurs
  • Enfoncez-les dans des godets remplis d’un mélange léger et drainant de tourbe et sable de rivière
  • Humidifiez régulièrement les boutures avec un pulvérisateur, sans les noyer Hivernez-les hors gel, sous châssis tiède (18°-25°) durant l’hiver
  • Plantez en pleine terre ou en pot au printemps suivant, en mai lorsqu’elles ont suffisamment de racines et que la terre est réchauffée

Associer les cobées au jardin

Avec son charme un peu vintage, la Cobée habille en quelques semaines tout support mis à sa disposition et si cette grimpante se porte bien en isolé, elle accompagnera un grand nombre d’autres annuelles grimpantes ou non comme de vivaces à floraison estivale. Elle trouve sa place facilement dans les jardins romantiques où elle s’impose dans des harmonies tendres blanches ou violettes.

On plante des vivaces à son pied, comme les asters, les géraniums vivaces, des chrysanthèmes pour conserver une certaine fraîcheur au niveau des racines et accompagner sa floraison jusqu’aux portes de l’hiver.

Sur un grillage, treillage ou tonnelle, sa floraison originale fera écho à d’autres plantes grimpantes originales comme la Capucine des Canaris ou Canaries, la Glycine tubéreuse, la Bignone ou Campsis, nommée « Trompette de Jéricho » ou le Rhodochiton atrosanguineus.

Pour des mariages plus classiques, mêlez-la aux ipomées, pois de senteurs et clématites.

Laissez-la également partir à l’assaut d’un rosier, d’une glycine ou d’un conifère autour desquels elle viendra s’entortiller élégamment.

Dans une scène plus contrastée, une Cobaea scandens ‘Violet Blue Bells’ formera une association éclatante avec les fleurs aux teintes chaudes des capucines ou d’une Suzanne aux yeux noirs.

Questions souvent posées par les jardiniers

Est-il possible de récolter les graines de ma cobée ?

La Cobée ne fructifie qu’à la faveur d’un climat chaud, il est donc assez rare de voir cela se produire dans nos jardins. Toutefois les cobées cultivées en pot bien au chaud en intérieur peuvent les fleurs se muer en fruits violets contenant les graines que vous pourrez récolter en vue de semis.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire