Semis en pleine terre : outils, accessoires utiles et pratiques

Semis en pleine terre : outils, accessoires utiles et pratiques

Nos conseils pour choisir les bons outils

Sommaire

Mis à jour le 3 Janvier 2024  par Alexandra 5 min.

Que ce soit au potager ou au jardin d’ornement, le semis en pleine terre permet d’installer les plantes directement à leur emplacement définitif, en sautant l’étape du repiquage. Cependant, pour semer dans de bonnes conditions et que l’opération soit une réussite, il est important de s’équiper correctement. Il faut en effet se munir de quelques outils de travail du sol, afin de préparer le terrain, et éventuellement d’accessoires pour faciliter le semis ou pour protéger les jeunes pousses contre le froid ou les oiseaux, car en extérieur, ils sont vulnérables face aux éléments naturels. Nous vous présentons les outils et accessoires indispensables ou pratiques pour semer vos graines en pleine terre !

Difficulté

Pour travailler le sol

Ces outils sont très utiles pour ameublir et émietter le sol. La bêche permet de soulever, de retourner et d’ameublir la terre en profondeur. Elle peut également servir à couper des racines ou à déterrer des plantes, ce qui peut être utile pour nettoyer le terrain et préparer l’emplacement du semis. Elle permet aussi d’incorporer au sol du compost, du fumier ou du sable, lorsque la terre a besoin d’être enrichie ou allégée. Néanmoins, il est préférable d’aérer le sol en évitant de le retourner, car cela perturbe la vie du sol, c’est pourquoi nous vous conseillons plutôt l’utilisation d’une fourche-bêche ou d’une grelinette, aussi appelée biofourche. La fourche-bêche est particulièrement adaptée au travail des terres argileuses, lourdes et compactes, ou caillouteuses.

Bêche, fourche-bêche et grelinette

Il permet d’ameublir la couche superficielle du sol, en cassant les mottes. Il peut aider également à retirer les racines des mauvaises herbes, qui se coincent entre les dents. Cependant, suivant la nature de votre terrain, un coup de bêche puis de râteau pour affiner le sol peuvent suffire.

Après avoir bêché, le râteau est l’outil idéal pour niveler et affiner la surface du sol. Ses dents permettent d’éliminer les gros cailloux, les racines et les débris végétaux. Pour un semis réussi, il est essentiel d’avoir une terre fine en surface. Tenez le râteau par le manche, et en effectuant des mouvements de va-et-vient, égalisez la surface du sol.

Le râteau est utile également pour recouvrir les graines. Si vous semez en ligne, vous pourrez vous en servir pour refermer les sillons. Le dos du râteau peut être utilisé pour tasser le sol.

Le cordeau se constitue de deux petits piquets (en plastique ou en bois) reliés par une ficelle. Il permet de matérialiser une ligne droite afin de creuser un sillon et d’aligner les graines.

La serfouette est équipée de deux outils : le côté large et coupant, appelé panne, est utile pour casser les mottes et arracher les mauvaises herbes, tandis que la partie pointue, appelée langue, est très utile pour ouvrir les terres dures et creuser des sillons. Celle-ci est parfois remplacée par une mini-fourche, à deux ou trois dents, qui permet de griffer et d’aérer la terre.

Outils et accessoires pour semis en pleine terre

Croc, râteau et serfouette pour creuser un sillon en suivant un cordeau

  • Pour amender le sol : terreau, compost, fumier, sable…

Ces éléments permettent de modifier un peu la structure du sol ou de l’enrichir. Avant de semer, et en particulier si votre sol est pauvre, n’hésitez pas à apporter un peu de compost ou de fumier bien décomposé afin d’apporter des éléments nutritifs. Ils permettent également d’alléger la terre, de créer de l’humus et de nourrir les organismes vivant dans le sol. Vous pouvez aussi apporter un peu de sable pour les plantes qui ont besoin d’un sol léger et drainant (notamment les légumes racines comme les carottes, navets, betteraves, radis…). Pour les graines les plus fines, du sable peut être mélangé à celles-ci afin de faciliter leur manipulation et d’effectuer un semis plus régulier.

Découvrez notre gamme complète d’outils pour travailler le sol.

Pour semer

Le semoir n’est pas indispensable mais il aide à semer de façon régulière et homogène, notamment les petites graines : salades, radis,  carottes… Il assure une distribution uniforme des graines, évitant ainsi le surpeuplement ou les zones clairsemées. Il amène une précision qu’il est parfois difficile d’avoir en semant simplement à la main. Remplissez le réservoir de graines, réglez l’ouverture selon la taille des graines et avancez lentement en dispersant les graines petit à petit.

Vous pouvez aussi vous procurer (ou fabriquer) des rubans de graines. Ainsi, le semis sera très simple, les graines étant toutes disposées à un écartement idéal.

L’eau est essentielle pour la germination des graines et la croissance des jeunes plants. Un arrosoir équipé d’une pomme fine permet d’arroser délicatement, en pluie régulière, en évitant de déplacer les graines ou de déterrer les jeunes plants. Remplissez votre arrosoir et arrosez doucement en veillant à bien humidifier la terre sans la saturer. Vous pouvez aussi utiliser un jet d’eau avec un embout adapté, permettant d’arroser en pluie ou spray.

Il est important de bien identifier les semis en notant à chaque fois le nom de la variété cultivée, et éventuellement la date du semis. Cela permet de se repérer plus facilement, et d’éviter de piétiner les jeunes plants, de les désherber malencontreusement ou de retourner la terre à un endroit où il y a déjà eu un semis. Plantez l’étiquette en tête de chaque rang pour un suivi efficace. Vous pouvez choisir soit de petites étiquettes en plastique, très basiques, à enfoncer dans le sol, ou des étiquettes à suspendre, par exemple en ardoise, particulièrement esthétiques mais plus onéreuses.

Outils et accessoires pour semis en pleine terre

Semoir, étiquettes en plastique et en ardoise

  • Du sable

Nous en avons déjà parlé dans les amendements, mais le sable peut aussi être très utile pour manipuler les graines les plus fines. En les mélangeant à du sable, vous serez en mesure d’effectuer un semis régulier, et cela vous évitera de semer trop densément. Le sable est également pratique pour effectuer un semis à la volée.

Pour protéger les semis

Ils permettent de protéger les semis du froid, donc de semer un peu plus tôt dans la saison et de gagner du temps. Ils protégeront en même temps les semis des oiseaux et autres animaux qui pourraient venir gratter le sol. L’idéal est de fixer le voile sur des arceaux afin de créer un petit tunnel propice à la croissance des jeunes pousses.

  • Un châssis

Le châssis permet d’effectuer des semis précoces en abritant les jeunes plants du froid. Il joue le même rôle que le tunnel de forçage. Il s’agit généralement d’un coffre en bois couvert d’une vitre ou d’un plastique transparent. Cela permet de créer un micro-climat chaud idéal pour la levée des semis et la croissance des jeunes pousses. Il est souvent utilisé pour y installer des semis à repiquer, mais peut aussi être utilisé pour des cultures sur place (navets, carottes, radis…)

Aussitôt semées, les oiseaux ont la fâcheuse tendance de venir gratter le sol et picorer les graines. Ils peuvent également endommager les jeunes pousses. Vous pouvez donc installer un filet afin de protéger vos plants. Placez-le légèrement en hauteur au-dessus du lit de semis, maintenu par de petits piquets, ou fixez-le sur une structure de type tunnel ou arceaux.

Outils et accessoires pour semis en pleine terre

Voile de forçage disposé sur des arceaux, châssis et filet anti-oiseaux

Commentaires