Comment réussir la culture de la moutarde ?

Comment réussir la culture de la moutarde ?

Tous nos conseils et astuces pour cultiver de la moutarde dans son potager

Sommaire

Rédigé le 27 Juillet 2023  par Pascale 4 min.

Évidemment, on a tous un pot de moutarde dans son réfrigérateur, indispensable pour préparer une vinaigrette ou une mayonnaise, incontournable pour accompagner une viande froide. Mais au potager, avez-vous déjà envisagé de cultiver de la moutarde ? Cette plante herbacée de la famille des Brassicacées se cultive en effet très bien au jardin, non seulement pour ses graines à la saveur piquante, utilisées pour la fabrication de la moutarde, mais aussi pour ses feuilles, également dotées d’un goût piquant, intéressantes pour relever une simple salade. Mais la moutarde peut aussi se semer au jardin comme engrais vert. Il y a de nombreux bénéfices à cultiver de la moutarde au potager.

Pour autant, il est important de faire la distinction entre moutarde blanche, moutarde noire et moutarde de Chine, trois espèces certes différentes, mais qui se sèment et s’entretiennent suivant les mêmes règles.

Découvrons ensemble comment réussir la culture de la moutarde pour mettre un peu de piquant dans vos assiettes, ou simplement fertiliser et aérer le sol.

Hiver, Printemps, Été Difficulté

C'est quoi exactement la moutarde ?

La moutarde, c’est avant tout une plante herbacée de la famille des Brassicacées. Connue depuis l’Antiquité tant pour ses qualités condimentaires que médicinales. Très riche en vitamines A, C, B2, B6 et B9, mais aussi en calcium et en magnésium, la moutarde fut démocratisée par les Ducs de Bourgogne. Aujourd’hui, elle est indissociable de la ville de Dijon et apporte toujours ce petit goût piquant à nos plats. Une saveur due à deux molécules présentes dans les feuilles et les graines, la sinigrine et la myrosine.

Mais revenons à notre plante herbacée. Ou plutôt nos plantes herbacées puisqu’il existe diverses espèces de moutarde de genre différent : la moutarde blanche (Sinapsis alba), très répandue dans nos campagnes à l’état sauvage, la moutarde noire (Brassica nigra) et la moutarde chinoise (Brassica juncea). Les deux premières espèces sont largement utilisées pour la confection de la moutarde ou comme engrais vert, la dernière se cultive essentiellement pour la consommation de ses feuilles, assez proches de celles du chou chinois. En cultivant une de ces plantes, vous pouvez donc fabriquer très facilement votre moutarde maison !

moutarde culture

Fleurs de moutarde blanche (Sinapsis nigra), moutarde noire (Brassica nigra) et moutarde chinoise (Brassica juncea)

On peut aussi cultiver la moutarde comme engrais vert, souvent semée par les agriculteurs entre deux cultures de céréales. En tant qu’engrais vert, la moutarde a en effet le pouvoir de décompacter et d’aérer le sol, d’éviter la battance et l’érosion des sols, de limiter la prolifération des mauvaises herbes tout en l’enrichissant par la décomposition de son feuillage qui forme une matière organique très riche. Enfin, la moutarde recèle aussi la vertu d’absorber les nitrates du sol. Pour en savoir sur les engrais verts : Engrais verts, pourquoi et comment ? 

Reconnaissable à ses fleurs jaunes cruciformes, très mellifères, qui éclosent entre juin et octobre, la moutarde est très simple à cultiver au jardin.

Semer de la moutarde : où, quand et comment ?

La moutarde blanche et la moutarde noire sont des plantes rustiques qui se cultivent pourtant comme des annuelles. En revanche, la moutarde chinoise est une bisannuelle. Leur semis ne présente aucune difficulté particulière.

Où semer ?

La moutarde n’est pas exigeante pour un sou puisqu’elle pousse (presque) partout. En effet, tous les types de sol peuvent lui convenir, qu’ils soient acides, neutres ou calcaires, pauvres et ingrats ou fertiles, lourds ou légers... Pour autant, la moutarde se développe mieux dans un sol riche, frais, meuble et léger, qui doit être parfaitement drainé. Car là est son point faible : la moutarde n’aime guère les sols gorgés d’eau et trop humides.

En termes d’exposition, offrez le plein soleil à votre moutarde. Elle y fleurira plus abondamment. Pour autant, elle tolère la mi-ombre, un peu moins l’ombre.

Quand semer ?

La période de semis dépend essentiellement de l’usage que vous voulez faire de votre moutarde.

  • Pour produire des graines destinées à la fabrication de votre moutarde maison, il faut semer entre mars et mai les graines de moutarde blanche et de moutarde noire. La récolte des graines se fera environ 60 à 80 jours après le semis. Les semis peuvent se faire de manière échelonnée pour avoir des feuilles fraîches pour les salades
  • Pour l’utilisation de la moutarde comme engrais vert, le semis se fait soit au tout début du printemps, en mars, soit en août-septembre après les cultures d’été.
  • La moutarde chinoise, cultivée pour ses feuilles, se sème soit au printemps de mars à avril, soit d’août à octobre, suivant les variétés.

Comment semer ?

Le semis de moutarde se fait à la volée à raison de 2 g de graines au m2. En revanche, la moutarde chinoise se sème plutôt en lignes.

Le semis des moutardes blanches et noires

  • Travailler le sol assez profondément pour supprimer les mauvaises herbes
  • Griffer et niveler le sol
  • Humidifier légèrement le sol avant de procéder au semis
  • Semer à la volée
  • Ratisser légèrement et arroser en pluie fine

Le semis de la moutarde chinoise 

  • Travailler le sol et éliminer les mauvaises herbes
  • Griffer et niveler le sol pour bien l’ameublir
  • Tracer des sillons, espacés les uns des autres de 40 cm, de 1 cm de profondeur
  • Semer les graines très clair
  • Recouvrir d’une très fine couche de terre ou de terreau
  • Tasser légèrement avec le dos du râteau
  • Arroser en pluie fine

La levée des graines intervient en général sous 8 jours.

L'entretien de la moutarde au potager

Là encore, l’entretien de la moutarde dépend essentiellement de ce que vous voulez en faire. Si vous cultivez la moutarde comme engrais vert, l’entretien est réduit au minimum. Pour une récolte des feuilles ou des graines, l’entretien sera un peu plus soigné.

Quoi qu’il en soit, la moutarde n’aime guère la sécheresse. Si elle manque d’eau, elle monte très vite en graines. Le sol doit donc être maintenu frais, c’est pourquoi les arrosages seront réguliers si le temps est sec. Pour autant, n’oubliez pas que la moutarde n’apprécie guère les excès d’humidité. Donc il faut arroser, mais pas engorger d’eau.

L’entretien des moutardes blanches et noires se limite donc à ces arrosages. En revanche, la moutarde chinoise (qui a été semée en lignes) nécessite un éclaircissage dès que les plantules comptent 4 à 5 feuilles. Il faut garder un plant tous les 25 cm. Les jeunes pousses éliminées peuvent entrer dans la préparation de votre salade verte du jour.

moutarde culture

Culture de deux variétés de moutarde chinoise

Surveillez aussi les jeunes pousses de moutarde qui peuvent être grignotées par les limaces. Je vous laisse découvrir les 7 façons de lutter efficacement et naturellement contre les limaces. 

De même, il arrive que l’altise s’attaque aux feuilles de moutarde. Le moyen le plus efficace de lutter contre ce petit coléoptère est d’arroser régulièrement la parcelle de moutarde pour mouiller le feuillage. De même, la pose d’un filet anti-insectes peut être efficace sur de petites parcelles. Je vous invite aussi à lire l’article Comment lutter contre l’altise et protéger les choux ? 

Quand et comment récolter et consommer la moutarde ?

Si vous avez semé votre moutarde blanche ou votre moutarde noire pour les graines, la récolte intervient de 60 à 80 jours après le semis, soit du début à la fin de l’été. Il faut récolter lorsque les siliques (c’est-à-dire les capsules qui contiennent les graines) sont sèches, avant qu’elles deviennent brunes. Pour ce faire, il faut couper les tiges au ras du sol et les pendre tête en bas dans un local aéré et sombre pour les faire sécher. N’oubliez pas de tendre un drap blanc sous les tiges pour récupérer les graines qui tomberaient seules. Lorsque les tiges et les siliques sont parfaitement sèches, il faut battre sur le drap.

moutarde culture

Graines de moutarde noire

Si vous avez semé votre moutarde comme engrais vert, il faut faucher les tiges juste après la floraison, avant la formation des graines. Pour ce faire, vous pouvez couper les tiges à la faux ou, plus simplement, passer la tondeuse. Les tiges seront ainsi coupées et broyées. Suivant la période, vous avez le choix de laisser les tiges se décomposer sur le sol sous forme de mulch, ou bien de les enfouir lors du bêchage.

Si vous avez semé de la moutarde pour consommer les feuilles, récoltez-les au fur et à mesure des besoins.

Commentaires

Sinapsis nigra
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.